AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Sky Fall tome 3 sur 3
EAN : 9782371021815
480 pages
Lumen (23/08/2018)
4.03/5   37 notes
Résumé :
Vane Weston, le dernier sylphe de l'Ouest, est enfin prêt à se jeter dans la bataille contre l'armée de Raiden, comme contre les Veilleurs, qui se laissent peu à peu à peu corrompre, et même contre sa propre nature, profondément pacifique. Pour assurer la sécurié d'Audra, il est prêt à tous les sacrifices, y compris à prendre d'assaut la forteresse ennemie en compagnie des trois êtres dont il se méfie le plus au monde.
Mais Audra, elle, n'a pas l'intention d'... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 37 notes
5
3 avis
4
8 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Colombedelesperance
  29 avril 2016
Je dis que vous êtes une bande de petits chanceux, d'avoir le résumé en français, quand même. Je viens de lire le livre en VO, quoi ! Il vient de sortir en anglais ! Et je l'attendais, cette fin, depuis… depuis… 2014 ! Ça faisait deux ans que j'attendais la conclusion de cette saga épique !
Nous retrouvons Vane et Audra, tous les deux dans des situations pas fastoches : Audra est captive de Raiden avec Gus, Vane doit faire face à des Gales qui veulent faire de lui le roi, tout en l'empêchant d'aller sauver la fille qu'il aime. Mais il a décidé, et il ira, quitte à faire confiance à ceux en qui il se fie le moins. Chacun va effectuer un bout de la route, non sans compromis et souffrances, pour que la terreur cesse et que l'amour triomphe. Y parviendront-ils ?
Ce livre a été é-pique. Non, mais vraiment. Exactement comme les deux premiers tomes ! J'ai eu tellement de plaisir à retrouver ce duo, cette narration à deux voix où chacun des personnages a son propre caractère et cette tension, cette dynamique dans le récit, c'était… oui, je reprends mon souffle, d'accord. Comment réussir néanmoins à vous expliquer que c'était juste génial ?
J'ai eu peur d'avoir potentiellement oublié pas mal de choses. J'ai quand même repris assez aisément le train et je suis heureuse d'avoir pu me souvenir de certains éléments qui se sont réactivés pendant ma lecture. Je retrouvais et redécouvrais un monde unique, original et déroutant. En plus de ça, j'ai ri plusieurs fois, puisqu'il est de notoriété publique que Vane a un humour et une personnalité assez comique. Ses moments d'hésitation, ses remarques sont juste incroyables et je l'aime énormément. Pareil pour Audra, qui apporte un semblant de cadre et de maîtrise pour rééquilibrer la balance.
Sauf que là, chacun va apprendre à devenir soit plus posé, plus sérieux, soit à se laisser aller, à lâcher prise. Ce roman, c'est l'apprentissage des différences de l'autre, c'est faire un pas vers l'autre face à l'adversité, c'est… non, mais je vais devenir gaga, à vous taper tout ça. Je vais jamais réussir à me contenir !
Tout ça pour dire qu'on retrouve nos personnages si appréciés, si uniques et que c'est juste du bonheur. Ils sont dans une sacrée mouise, mais c'est toujours excellent de les lire. Faire face aux épreuves avec eux, c'est excellent ! On développe une affection pour eux qui pourrait presque dépasser l'entendement. Et pas que pour Audra et Vane, même si c'est surtout d'eux que je parle. Il y a Gus, Solana, Arella, Aston, Raiden… tous ont quelque chose pour nous faire ressentir des émotions plus ou moins fortes. Ils nous font réfléchir et on plonge de bout en bout dans cette histoire incroyable !
D'ailleurs, parlant d'histoire, abordons l'intrigue. On attend ce dénouement depuis des années, littéralement. On a envie que ça dure, qu'on prenne le temps de profiter… et c'est exactement ce qui se produit ! La double narration nous offre plus de détails, la tension va crescendo et les rebondissements, les rêveurs, les rebondissements ! Tout se joue en très peu de temps, mais alors je peux vous dire que vous, ça pourrait durer des heures, ça serait la même : vous ne voudriez pas lâcher le roman ! On est à fond, on s'y croit, les descriptions nous permettent de nous y sentir, et on ne s'ennuie jamais. Faut quand même le faire, non ?
Niveau imaginaire, cet univers aérien, des vents, des sylphes, ça me passionne et me fascine toujours autant. Sans compter que Shannon Messenger a réussi à trouver des solutions innovantes, tout en posant des problèmes de conscience assez forts avec les pouvoirs déployés. Elle déploie encore les possibilités de façon incroyable et on reste subjugué, simplement ! Je reste encore sous le charme.
Niveau valeurs, alors là, je dis chapeau. Pourquoi ? Parce que dès le départ, on a un enjeu entre le Bien et le Mal, mais on s'aperçoit que c'est jamais blanc ou noir, c'est une teinte de gris. Shannon Messenger réussit à nous montrer qu'avoir des capacités surnaturelles, c'est aussi choisir comment les utiliser et quels sont les principes qui vont nous animer. Vane est censé incarner la paix, mais ce n'est pas évident, à cause de la pression extérieure, de ce qu'il traverse, et de tout un tas de choses. Mais ce qui est présenté, c'est qu'on a toujours le choix… et pour moi, ce roman est teinté de lumière, d'un souffle d'espoir et c'est magnifique.
Concernant la plume, elle est toujours aussi fluide, aussi addictive et pourtant, elle reste légère sans nous donner une impression de manque. Je sais pas si je suis claire. Je n'avais pas l'impression que si je posais le bouquin, j'allais être mal. Cette auteure sait nous intégrer dans son monde avec douceur, pour qu'on ait toujours envie d'y revenir avec douceur. Et son humour, j'adhère, ses références aussi, bref, c'était extra.
En conclusion, Let the Wind Rise a été une excellente lecture pour moi. Peut-être même un petit coup de coeur, ou juste en dessous. Je n'ai même pas parlé du côté romance, qui m'a aussi embarquée, je vous laisserai en découvrir plus. On retrouve Audra et Vane, toujours fidèles à eux-mêmes, mais prêts à effectuer un bout de chemin pour que cette guerre puisse s'arrêter. Ce dernier tome est épique, sur une durée très courte mais sans aucun temps mort, bien au contraire. Tout est fluide, fascinant, et ça nous prend, sans nous rendre addictifs dans un sens négatif. J'ai vraiment, vraiment aimé cette fin et plus ça va, plus je l'aime, c'est atroce.
Ce sera donc un 19/20 pour moi et je vous recommande plus que sincèrement cette saga ! ♥
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
PapillonVoyageur
  28 juillet 2019
Lorsque j'ai débuté Let the wind rise, cela faisait déjà plus d'un an que j'avais oublié une grande partie de l'intrigue, les différents, personnages, bref tout ce qui constituait l'essence même de la trilogie. Je savais juste que j'avais kiffé, j'avais retenu quelques trucs, mais… c'est tout. Ayant peu de temps devant moi, je me dis « tant pis, je commence le troisième tome, et on verra ! ». Et on entre directement dans l'action ! Ce tome fait suite à un événement choquant de la fin précédent, et je m'en rappelais (heureusement) mais sans tous les détails et certaines informations de base. C'est là que Shannon Messenger m'a bluffée. Même si on ne se rappelle pas de tout, elle nous remet dans le contexte, nous rappelle la chronologie des événements, qui est qui, qui a fait quoi, qui a dit quoi, comment ils en sont arrivés là. le pire ? Sans que cela paraisse répétitif ! Elle insère ces rappels avec fluidité et naturel, comme si les infos coulaient de source (bah oui, nous sommes supposés les avoir lu dans les autres opus) tout en se parant d'une structure liée au « rappel » pour les trous de mémoire. Juste, merci à l'autrice pour une telle prouesse. Cela a rendu son scénario beaucoup plus logique, au fil des pages qui passaient, et surtout… ça m'a de nouveau fait m'attacher aux personnages. J'avais l'impression de retomber dans un refuge douillet, un cocon familier, je ne voulais pas m'en extirper. D'autant plus que l'intrigue nous tient en haleine… Pour ceux qui se souviennent de la fin du deuxième tome : Audra et Raf se sont faits enlever par Raiden (le méchant de l'histoire) et Vane est retourné près des Veilleurs avec la fille avec laquelle il devait se fiancer… le gros bazar ! Et c'est là que tout commence, puis tout s'enchaîne. Nous suivons à nouveau les deux narrateurs/protagonistes de l'histoire : Audra et Vane. Et chaque chapitre s'alterne parfaitement, s'imbrique dans un scénario basique à première vue mais Ô combien addictif. On ne peut s'empêcher de tourner les pages, pour connaître le sort de ces personnages, voir où tout cela va les mener, qui mourra durant cet ultime opus… Je vous avoue, j'ai pas mal stressé durant ma lecture ! Shannon Messenger a l'art de jouer avec ses personnages, nos émotions et de se montrer impitoyable. le livre reste assez prévisible à certains moments, y avait un gros truc que j'avais vu venir à des kilomètres (mais je ne vous dirai pas quoi, voyez par vous-mêmes !), néanmoins sa force réside dans les émotions, les actions et la cohérence des événements. Avec grand plaisir, je replongeais dans du YA made in Lumen, un genre auquel je ne touche plus tellement en ce moment… et qui pourtant me plaît beaucoup ! Ce troisième tome s'est avéré aussi prenant que le précédent tome, ne m'a (presque) pas perdu une seule fois malgré mes trous de mémoire et contient beaucoup de péripéties incroyables et magiques. le tout sans laisser la romance dominer tout le texte. Une vraie bombe de Fantasy YA !​
Au niveau de l'écriture – même s'il s'agit d'une traduction –, je dirais que ça se lit bien, c'est fluide. Je connaissais le style de l'autrice via les deux premiers tomes, mais là… Je ne sais pas, j'avais oublié à quel point c'était aussi aisé de la lire, à quel point on plonge dans ses mots, son univers, sa plume poignante. Elle rythme son récit écrit au « présent », à la première personne, d'une main de maîtresse. J'imagine qu'en VO, ce doit être aussi bon ! Dans tous les cas, je suis toujours autant ravie de lire Shannon Messenger, parce que je sais que sa plume addictive me happera sans conteste et qu'on aura affaire à une traduction de qualité chez Lumen Éditions !
En ce qui concerne les personnages, il y en a un paquet dans ce tome-ci, tout comme dans les précédents. Ils se sont accumulés durant la trilogie. Il m'est difficile d'évaluer quel personnage je préfère le plus. J'ai apprécié l'évolution de Vane, un personnage bisounours qui fait face à la guerre, à la souffrance, à la mort. Il subit des pertes, connaît la douleur, doit se battre. C'est un garçon authentique que j'ai adoré suivre du début de ses aventures jusqu'à la fin de cet opus. Très franchement, il est bien travaillé, et il a l'art d'alléger un peu les tensions en lançant une réplique amusante. le second degré, c'est sa came ! J'aime également beaucoup Audra, elle est forte, courageuse, prête à tout pour sauver les gens qu'elle estime – surtout Vane. Sa situation dans ce tome m'a vraiment fait mal au coeur, mais j'ai apprécié de voir comment elle a vécu tout ça, en suivant ses pensées et ses questionnements. Enfin, pour le coup, j'ai adoré les protagonistes/narrateurs. Ma seule déception réside dans le personnage de Raiden. Même si le « je » fait barrage à la possibilité d'approfondir l'antagoniste, je trouve quand même que l'on a effleuré le personnage, qu'on a jamais vraiment pu le cerner. À un moment, on en apprend sur lui, sur son passé, mais je n'ai pas trouvé ça suffisant, j'avais l'impression que l'on survolait pour arriver à la fin (fin qui, je l'admets, était vraiment pas mal). Raiden est un bon personnage, mais je l'ai trouvé mal exploité, ce qui m'a légèrement déçue. Heureusement, en dehors de ça, les autres personnages rattrapent le coup, parce qu'il existe des nuances même parmi le camp que l'on suit. On ne peut pas dire qu'untel est gentil, l'autre méchant, ce sont des termes trop fermés. Cette diversité de nuances m'a vraiment plu, ce qui rattrape la déception de l'antagoniste mal exploité. Après tout, on reste quand même dans du Fantasy YA, la décision prise me paraît logique.
J'en viens donc à la fin… Comment dire ? C'était… prévisible, sans l'être. Il y a du de la bagarre, des affrontements, des moments où mon coeur s'est tout simplement arrêté de battre. Cependant, d'un autre côté, quand je prends du recul, je me dis que je m'attendais un peu à ce déroulement. Est-ce que ça le rend mauvais ? Que nenni ! Il reste vraiment délicieux, c'était une excellente conclusion. Je suis vraiment contente de la tournure que le livre a pris. Disons que le deuxième tome reste mon préféré de la trilogie, mais que celui-ci contient beaucoup d'actions et de tensions en chaîne, accompagnés d'une bonne dose d'émotions. le plus dur, avec ce final, c'était de tourner la dernière page… et comprendre que tout est terminé. Un doux sourire amer sur le visage, des yeux rivés sur le sol. Et maintenant, on fait quoi ?
Grosso modo, si vous avez lu et aimé les deux premiers tomes de Let the sky fall, vous devez lire cet opus. Il clôture magnifiquement bien les aventures de Vane et Audra, narrées avec fluidité. C'est un tome bourré d'action qui tient en haleine et ne laisse aucun répit aux personnages, mais aussi à vos ressentis de lecteur. Si vous n'avez jamais lu la trilogie, en revanche, et que vous avez lu cette chronique quand même, je ne peux que vous la recommander. le premier tome peut paraître moyen, mais la suite est tellement explosive que rater cette trilogie, c'est passer à côté d'une très belle histoire de magie où le vent est au coeur du pouvoir, d'amour et d'amitié.
Lien : http://papillonvoyageurblogl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aelynah
  10 juillet 2019
J'en ai mis du temps mais j'ai enfin lu le dernier tome de cette trilogie. Et ce n'est pas faute d'avoir adoré le début pourtant mais manque de temps oblige je l'ai repoussé à chaque fois aux calandes grecques.
Retrouver Vane et Audra a été un vrai bonheur.
Leurs relations avec les vents évoluent alors que la leur a suffit des contrecoups dont un particulièrement dramatique à la fin du tome 2.
Sacrifice lui ont soufflé les vents et Audra s'est exécutée. A partir de ce moment les vents vont avoir un rôle prépondérant dans ce tome. Ils étaient déjà d' importants personnages secondaires mais ils vont prendre du galon et se hisser dans le récit à une jolie place de choix.
Nous allons être emportés par la tornade de violence et de haine de Raiden mais aussi par celle de pacifisme de Vane. Opposés ils sont , opposés ils restent et les événements ne vont pas épargner nos jeunes héros face à ce tyran sanguinaire.
De nombreuses pertes sont déjà à son actif et ce tome va en voir d'autres qui vont nous toucher plus ou moins.
Shannon Messenger nous mène là jusqu'à un final qui pourrait paraître simple et pourtant... Il est magnifiquement pensé et magistralement orchestré pour le lecteur attende le dernier moment pour comprendre son idée. Je me suis régalée.
Magnifique trilogie qui ne détrône pas les gardiens des cités perdues dans mon coeur mais qui y laissera sa trace avec joie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nenvyal
  14 octobre 2018
Enfin, ce tome 3. Enfin ce dernier tome. Deux ans que je l'attends, deux longues années à m'inquiéter de la suite, à m'inquiéter de leur relation, à m'inquiéter de ce qu'il va se passer, à m'inquiéter pour Vane et Audra.
Ça fait deux ans aussi que j'ai oublié pas mal d'éléments. le roman commence fort, nous sommes de nouveau embarqué·e·s dans les méandres de Vane et Audra. J'avoue que je me rappelais plus de grand-chose. Au fur et à mesure, des mots m'ont permis de me souvenir des moments clés. En tout cas, je n'étais plus complètement perdue. Dans le style, pourquoi là où ils sont, ce qu'il s'est passé. Merci les rappels !
C'est un tome plein de tensions, que ce soit dans l'action, dans les relations, ça ne s'arrête pas.
Le rythme est différent des précédents tomes. Je me souvenais qu'il était plus soutenu, que je ne pouvais pas m'arrêter. Ici, il y a un rythme mais différent. Nous sommes plus dans la tension des évènements. Nous nous inquiétons pour les personnages, dans l'attente principalement. L'action est moins présente, néanmoins le relationnel est davantage travaillé, étoffé. Des personnages « secondaires » qu'on connaissait peu, nous sont mieux dévoilés, particulièrement Solana et Aston. Aston, je l'aimais déjà bien avant mais maintenant beaucoup plus. Nous le connaissons mieux. Et son ton sarcastique, son humour… Niark niark. ♥ Solana, était vraiment en retrait avant et représentait la jeune femme éconduite. Dans ce tome 3, on apprend plus à la connaître. Elle se révèle simplement. Nous faisons connaissance de sa personnalité, de ce qu'elle ressent (quand elle le dit évidemment). J'ai vraiment apprécié que l'autrice l'ait mis plus en avant. Raf est un appuie pour Audra. C'est une personne très réaliste. Raf est un des personnages les plus attachants. Ce qu'il se passe, maille… le début…
N'empêche, le doute qu'il y a dans la tête de Audra et Vane est assez drôle après. xD Chuuut, j'en dis pas plus.
Ce que j'aime particulièrement avec ce tome c'est que nous avons un personnage masculin vulnérable. Certes, ça existe ailleurs mais ça faisait un moment que je n'en avais pas vu/lu… ou je m'en rappelle plus. Bref, Vane est déstabilisé suite à la fin du tome précédent. Qu'est-ce que qu'il se passe ? Il est inquiet. On voit qu'il est perdu, tout choupinou. Au fur et à mesure des épreuves difficiles ou non, il va s'affirmer de plus en plus, en ayant toujours cette fragilité. Concernant, Audra, elle est également plus affirmée, même après être dans le cirage, les vapes. Elle doute énormément, est désorientée, troublée et même vers la fin plus sereine. Elle est présente mais tout de même plus en retrait.
Pour l'histoire. Beh ça avance. Qui dit dernier tome, dit techniquement le final. Des petites révélations sont faites. Vont-ils réussir ? L'étau se resserre pour se concentrer sur l'essentiel. Je ne vais pas trop dévoiler l'histoire de ce final. Il est intense dans cette attente des faits alors que certes, les évènements se poursuivent. Nous allons d'action en action comme si c'est entrecoupé, de combats intérieurs et extérieurs, de prise de décisions... Tous les personnages sont mieux mis en avant. Raiden est Raiden. En fait, ça peut être un bon antagoniste, rien que le début, j'étais super contente de lui. Ouais, je félicite un gars qui aime faire souffrir les autres. Quand le moment arrive concernant son passé, qu'on le découvre mieux, je suis déçue. Déçue car j'en ai marre des personnages qui tournent en dictateur avec ce genre de passé. C'est très basique et classique. Remarquez, il y a même de l'auto-dérision. 🙈
Ma romantique en moi était toute fondu à une scène. En plus, j'étais dans une période « romance ». Urg. Bref, c'est un tome final assez drôle avec ses répliques piquantes entre autres, une tension montant en crescendo avec des petites longueurs. Les points de vue s'alternent toujours avec ceux d'Audra et Vane. L'atmosphère assez dans l'attente, j'avais peur pour tous les personnages. Qu'allait-il arriver ?
J'aurais voulu plus de page à la fin, savoir comment ils allaient faire, ce qui aller se passer par la suite. 😜
PS : J'essaie d'imaginer Aston. Nop je n'arrive toujours pas.
Lien : https://de-fil-en-histoire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Carole94p
  05 août 2021
A l'époque de la sortie des deux premiers tomes de la trilogie Sky Fall de Shannon Messenger, j'étais vraiment hyper impatiente de clôturer celle-ci. Finalement, il avait fallu attendre deux ans pour avoir la conclusion et même si j'ai eu ce troisième tome à cette période (à peu près), de l'eau avait coulé sous les ponts comme on dit. Depuis, j'avais un peu peur de lire cet ultime volet. Non seulement, mes souvenirs étaient déjà flous à l'époque mais en plus les retours n'étaient pas fameux. Finalement, l'appréhension a eu raison de moi puisque voilà que nous sommes en 2021 et que je le sors seulement maintenant de ma PAL. Mais cette année, c'est l'année des reliques et donc, je me pousse à sortir ses romans qui y sont depuis trop longtemps.

J'ai donc commencé cette lecture hyper réticente. Comme je vous le disais, mes souvenirs à sa sortie étaient déjà flous mais alors là, c'était carrément pire que ça. Pour tout vous avouer, j'avais surtout en tête les grandes lignes du premier tome (le meilleur des trois). Je me suis dit que deux possibilités s'offraient à moi. Soit je décrochais totalement et cela se solderait par un abandon (aussi triste que ce soit), ou alors, j'allais réussir à me remettre dedans.

La bonne nouvelle c'est que malgré le peu d'infos que j'avais en tête, j'ai été au bout de ma lecture. le début est certes déroutant mais même si certaines choses m'échappaient, je n'ai pas eu la sensation d'être trop perdue après quelques pages de mise en bouche. Mieux encore, je n'avais pas en souvenirs les éléments qui m'avaient dérangé durant ma lecture de Let the storm break. J'étais donc doublement gagnante.
L'action reprend là où elle s'était arrêtée avec le deux, et nous retrouvons donc nos personnages séparés. Audra et Raf séquestrés et torturés (appelons un chat, un chat) et Vane et Solana, en compagnie de la mère d'Audra, Aston et l'armée de l'autre.

Je ne vous cache pas que... j'ai préféré - et de loin - les chapitres d'Audra. Je ne me souviens pas si ça avait également été le cas dans les deux tomes précédents de Sky Fall, mais ici, les chapitres de Vane ont été... comment dire, une épreuve à eux tout seuls. En fait, j'ai trouvé Vane vraiment gamin, dans sa façon d'agir, ses réflexions et sa manie de tout prendre à la rigolade. D'ailleurs, je trouve que cela gâche la gravité de certains événements. du coup, quand quelque chose se produit, nous, lecteurs, n'avons pas la sensation que cela soit si difficile ou compliqué, juste un petit rebondissement et hop, on passe à la suite.

Comme pour son personnage, je ne pourrais comparer avec les tomes précédents puisque je ne me souviens pas du tout, mais j'ai trouvé le tout très jeunesse, je me sentais franchement en décalé par rapport à eux... trop vieille pour apprécier l'histoire. Pourtant, les romans jeunesses marchent habituellement bien sur moi. Même aux moments clés, j'étais en spectatrice plutôt qu'au coeur de l'action ce qui pour le coup était assez dommage.

Les chapitres d'Audra sont nettement plus intéressants et ses réflexions également. J'ai trouvé bien plus mature cette partie de l'histoire et me suis plus facilement remise dans celle-ci grâce à eux.

Dans le fond, ce troisième tome n'est pas mauvais. Vane me tapait sur le système et il est vrai que la romance prend un peu plus de place que l'intrigue principale. Quoique, pouvons-nous vraiment parler de romance, sachant que la moitié du temps, il ne s'agit que de Vane et ses interrogations. Finalement, les moments à deux sont assez rares et plutôt mignons dans l'ensemble donc, je dirais que de ce point de vue là, je ne suis pas déçue.

La conclusion de cette trilogie était donc plutôt pas mal. Je suis contente d'avoir enfin découvert cette fin, après tant d'années. Elle n'est pas parfaite, car elle souffre de quelques défauts, mais, vu les circonstances, je m'attendais à bien pire, voir ne pas arriver au bout de ma lecture. Comme quoi, tout est possible. Mention spéciale à Audra et aux personnages secondaires tel que Aston ou Solana, qui sauvent le récit car finalement, Vane et le "grand méchant" brille de leur manque d'intérêt et se révèlent un peu fade.
Lien : https://my-bo0ks.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Odlag
Odlag  
Autrement dit, il semblerait bien que je sois en train de passer à côté de mon rôle de "héros" de manière assez épique.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Shannon Messenger (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Shannon Messenger
Prix Babelio 2020 : découvrez les 10 lauréats
autres livres classés : ventVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus






Quiz Voir plus

Gardiens des cités perdues

Quelle est le nom de famille de Sophie ?

Roster
Foster
Hoster
Woster

10 questions
374 lecteurs ont répondu
Thème : Gardiens des cités perdues, tome 1 de Shannon MessengerCréer un quiz sur ce livre