AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782355925733
208 pages
Éditeur : Editions Ki-oon (12/09/2013)

Note moyenne : 2.92/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Masahiko est un concurrent sérieux au titre de pire loser de son lycée, de sa ville et peut-être même du pays ! Le Scumbag Loser, c’est le dernier des nuls, la lie de l’humanité. Obsédé, asocialet lâche, il n’est sauvé de la honte suprême que par la comparaison avec Yamada, l’autre souffre-douleur de l’établissement… Mais le jour où ce dernier présente à toute la classe des photos de sa prétendue petite amie, Masahiko comprend qu’il est condamné à prendre la premièr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
antihuman
  04 décembre 2018
SCUMBAG LOSER signifie en français et à peu de choses près "Sac à foutre". Appréciant les mangas, je me suis donc procuré celui-ci qui me paraissait plus original voire rempli d'humour noir: mal m'en a pris car les faits narrés dans cet opus 1 sont tout à fait réglementaires à la pensée unique sinon conformes.
Le jeune protagoniste principal Masahiko ne possède pas trop d'argent sur son compte, il est gros et bien entendu un peu sale, solitaire, pervers, sans talents, et aussi obsédé sexuel. C'est normal, non ? de plus il n'a pas de petite copine donc c'est définitivement un loser.
On sourit à la lecture du récit à la manière dont les auteurs sans scrupules se servent d'un personnage souffre-douleur tellement traditionnel pour faire passer leur intrigue avec ce caractère possédant tous les vices.
Chose bien réelle dans ce manga grossophobe et appelant au harcèlement de tout ce qui affiche sa différence dans la société, volontairement ou non. Heureusement qu'il n'y a plus d'inquisition car Masahiko aurait été brûlé sur le bûcher ! Dommage pour les auteurs également,, on sait aujourd'hui que les ados à part réussissent mieux leur vie que les autres et sont souvent des surdoués mais semble-t-il ceci n'est pas le souci de ces auteurs japoniaisants.
Et puis le personnage féminin étant tellement inintéressant (c'est une pauvre "pouffiasse" totalement narcissique et à l'égo surdimensionné) on se désintéresse bien vite de cette Haruka/Yamada primitive qui débarque dans le lycée de Masahiko, telle que selon ses rêves ou alors à peu près. Puisque cette nana n'étant et ne citant que des archétypes sans jamais se consacrer au fond ni en ne paraissant souffrir d'une façon ou d'une autre. Pas la peine de lire un manga pour trouver ça, non ?
La dimension du garçon est donc renforcée à la fin surtout qu'on laisse entendre que tout cela n'est peut-être un mauvais rêve. Ce qui signifie bien sûr que son entourage n'existe d'abord que grâce à lui et à travers lui... Ce détail assez captivant prend donc son importance dans l'histoire en amenant ce premier tome à son paroxysme.
Ce renifleur de slips féminins nommé Masahiko revêt ainsi une importance particulière et donne une dimension inattendue à SCUMBAG LOSER, en faisant attendre le tome 2 avec intérêt mais il est par contre vrai que cela est toujours un peu décevant de voir un sujet peu développé entre les pages malgré que son identité contienne des faits semblables à des millions d'hommes ou de femmes.
On peut donc en conclure que SCUMBAG LOSER n'est donc naturellement que le fantasme de ses auteurs, et que si la frustration est mère de tous les vices il vaut mieux être solitaire qu'accompagné d'abrutis et de faux-amis, n'est-ce pas ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Shan_Ze
  15 janvier 2014
Masahiko est un souffre-douleur de son lycée. Mais il a de la chance, il y a encore Yamada derrière lui puisque, lui, lèche les pieds de ses tortionnaires et puis, il sent très mauvais. La pensée de ne pas être le Scumbag Loser, le dernier des nuls le satisfait. Quand Yamada annonce qu'il a une petite amie, Masahiko comprend qu'il va prendre la place de Yamada. Sauf si lui aussi se trouve une petite copine…
En prenant ce manga, j'imaginais plus une série pleine d'humour sur les déboires amoureux d'un jeune lycéen. J'ai vite compris que ça n'était pas le cas quand j'ai vu le large sourire malintentionné de Haruka. Me voilà donc embarquée dans un manga d'horreur et pourtant, j'ai de l'espoir quand je vois l'amitié naissante avec une de ses camarades. Seulement j'ai oublié les principes du genre ! Bref, un peu décontenancée mais j'ai bien envie de la suite par curiosité et aussi pour l'humour noir…
Commenter  J’apprécie          40
AngelSora
  17 juin 2018
Personnellement, je dois avouer que ce manga m'a terriblement satisfaite. N'ayant plus grand-chose à lire dans ce genre là depuis un bout de temps, j'étais un peu en manque de gore, de sang, de tragédie... Rien que le thème abordé, les vermines, promettait un manga alléchant.
J'ai trouvé ce livre particulièrement dur envers l'espèce humaine et ses nombreux défauts, en particulier à l'encontre de notre comportement envers les rebuts de la société. Une morale à retenir.
Ce premier tome se base selon moi sur 3 faits :
-Primo : Pour ne pas être la pire vermine de la classe, le "héros" prétend avoir une petite amie.
-Deuxio : Cette soi-disant petite amie arrive le lendemain dans la classe.
-Tertio : Cette fille est censé être morte...
Petit soucis...
Bref, un très bon livre qui change des héros habituels : beaux, forts, courageux..., pour nous en présenter d'un tout autre genre : gros, moche, pervers, lâche.... Ce qui est assez agréable.
Un manga à lire ^w^
Commenter  J’apprécie          30
mimouski
  28 mars 2019
Rien qu'avec la couverture, je me suis demandée si j'allais vraiment lire ce manga emprunté par mon cher et tendre .. J'ai ouvert le manga car j'étais vraiment intriguée par la tournure qu'un manga pareil pouvait prendre..
Les dessins comme l'histoire sont très perturbants.
Masahiko pourrait ne plus être un aussi gros pervers lâche renifleur de slips mais c'est le héros de l'histoire et on n'y peut rien ! Son combat quotidien : être le moins-pire des losers. En mentant, il va se retrouver coincé dans un chantage avec Haruka, son "amie" d'enfance. Celle-ci est plus que louche. Au fur et à mesure du volume, on sent qu'il se passe quelque chose avec cette fille, elle rend les losers meilleurs .. bizarre n'est-ce pas ?
Bon, mon avis, je suis sceptique avec cette touche d'horreur et intriguée car d'une, je veux connaître la vérité et de deux, la série n'est qu'en 3 volumes donc ça a le mérite d'être rapidement englouti. Mais Scumbag loser ne sera sûrement pas un coup de coeur ou une série à conseiller...
Question rhétorique : l'auteur est un fétichiste des pieds n'est-ce pas ? XD
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
soltan
  03 octobre 2013
Un antihéros détestable car extrêmement lâche, une jeune fille (ou plutôt une étrange et vile créature) qui débarque à l'école on ne sait comment ni pourquoi, voilà les deux protagonistes principaux. Si l'intrigue n'est pas des plus complexes, les personnages sont bien ficelés et le dessin fait par moment franchement flippé ! Une série terminée en trois tomes où l'on ne devrait pas avoir le temps de s'ennuyer.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
BoDoi   27 septembre 2013
On éloignera tout de même les âmes sensibles de ce titre noir, immoral, qui remporte la palme du manga le plus malsain de la rentrée. Pour les autres, voilà un cadeau d'Halloween tout trouvé !
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   16 septembre 2013
Véritable révélation de cette rentrée, ce premier volume se lit d’une traite sans faillir !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
YaneckYaneck   11 février 2014
Qu'est-ce que tu marmonnes depuis tout à l'heure? Tu regrettes ton erreur, gros lard?
_ ben... euh... Oui, c'est exactement ça. Désolé d'avoir bloqué le passage...
_ tu as pigé? Alors baisse la tête! Allez, encore plus bas!
- Je suis un minable, c'est vrai... Mais il y a quand même pire que moi...-
Commenter  J’apprécie          30
antihumanantihuman   03 décembre 2018
"En revanche, n'oublie pas que tu as promis de m'obéir au doigt et à l'oeil !"
Commenter  J’apprécie          10
AngelSoraAngelSora   15 juin 2018
Normal, après tout...puisque je suis la pire des vermines !
Commenter  J’apprécie          00
antihumanantihuman   03 décembre 2018
"J'accepte de devenir ta petite amie !"
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Yamaguti Mikoto (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yamaguti Mikoto
Bande-Annonce du manga Dead Tube
Auteurs : Mikoto Yamaguchi Touta Kitakawa
Résumé : Prêt à tout pour devenir riche et célèbre ? Deadtube est fait pour vous ! Deadtube. Les jeunes gens n?ont plus que ce nom de site de partage de vidéos à la bouche. En fonction du nombre de vues, il peut rendre n?importe qui incroyablement riche. Mais seuls les vidéos les plus provocantes, les plus humiliantes ou dangereuses intéressent les gens...
Plus d'informations : http://www.editions-delcourt.fr/serie/dead-tube-01.html
Retrouvez Delcourt/Tonkam sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de manga : http://www.editions-delcourt.fr/manga.html https://www.facebook.com/editionstonkam https://twitter.com/DelcourtTonkam
Achetez le manga : Amazon : https://www.amazon.fr/gp/search?ie=UTF8&keywords=9782756076478&tag=editidelco-21&index=blended&linkCode=ur2&camp=1638&creative=6742 Fnac : http://recherche.fnac.com//r/9782756076478?SCat=2!1&Origin=EDITIONSDELCOURT&OriginClick=yes Cultura : http://www.cultura.com/dead-tube-tome-1-9782756076478.html
+ Lire la suite
autres livres classés : humiliationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
680 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre