AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2355923655
Éditeur : Editions Ki-oon (08/03/2012)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Toute petite, Sora rêvait de devenir un vaillant chevalier. Transférée à Utopia, un campus où vit la jeunesse dorée japonaise, elle découvre avec stupeur un jeu de réalité virtuelle pratiqué par les étudiants masculins. Les filles, qui servent d'armes aux garçons lors de ces affrontements, y sont maltraitées et méprisées.

Indignée, Sora bouleverse les règles et entre dans l'arène comme combattante. Idéaliste, intrépide et pleine de vie, elle ne se dou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Hanana
  27 juillet 2012
Première question : pourquoi ce titre ? Il n'est question d'aucun paradis dans ce manga, perdu ou non...
Bref. L'héroïne, Sora débarque dans un nouveau lycée (début ultra classique et habituel dans le monde du shojo et du manga en général), lycée qui se trouve être un peu spécial, puisque, d'une part il s'agit d'un lycée d'élite réservé aux meilleurs (là aussi un classique du shojo), d'autre part parce qu'il est situé sur une île coupée du monde, et enfin parce que les filles y sont plus que nulle part ailleurs victimes de machisme et de misogynie et tout ça. En fait elle sont considérées comme des objets et maltraitées par les mecs. Notre héroïne s'aperçoit de la chose avec effarement car son rêve dans la vie et de protéger, telle un chevalier, les princesses (ce qui à la base est également misogyne mais passons)
C'est donc l'objectif qu'elle se fixe en découvrant l'affaire...
D'autant qu'en sus, il existe dans le lycée un jeu virtuel (? j'avoue que pour le coup je n'ais pas tout compris) qui consiste à utiliser les filles comme armes pour se battre. En effet une arme = une fille. Les gus se battent entre eux et le gagnant récupère l'arme/fille de son adversaire. Je sais, le concept est peu crédible, dites-vous que c'est juste un prétexte pour mettre en scène de la baston et des filles qui gémissent (ai-je préciser que les armes sortent de leur poitrine ?)
Sora décide donc, plutôt que de rentrer vite fait chez elle pour prévenir la police ou tout autre organisme qui pourrait faire cesser l'affaire, de se battre à son tour pour "gagner" des filles, et ainsi les empêcher d'être maltraitées.
Ça a l'air compliqué comme ça mais je résume : des filles et des combats. Un genre de manga-harem à l'envers.
Bon, cela dit, Sora a beau se donner des airs, je ne crois pas qu'elle ai gagné un seul combat sans aide (notamment celle d'un garçon, ce qui est totalement contraire au concept du manga, mais bon). Au final, de façon assez décevante, elle reste une faible fille à la merci des élèves du conseil des élèves.
Que dire d'autre ? Peu de rebondissements, un schéma répétitif, mais c'est normal pour un premier tome... Une "fin" prévisible, mais qui promet une suite qui peut être intéressante, si elle ne tombe pas dans les pièges du genre.

En conclusion, un manga sympathique, sans plus, qui a le mérite de ne pas demander beaucoup de d'effort de réflexion, beaucoup de clichés, des combats et quelques jolie filles... peu d'intérêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Illion
  28 janvier 2015

Edité chez Ki-Oon, ce manga est un shonen au féminin avec de l'action et du fantastique très légèrement teinté d'ecchi. Comme d'habitude Ki-Oon propose des oeuvres d'une grande qualité scénaristique comme artistique ^^.
Le dessin est visuellement très beau, fournissant un univers à la fois ultra-actuel et classique d'une école japonaise, tout en étant en dehors du temps puisque le campus est totalement isolé sur une île à l'instar de l'Utopie de Thomas More qui créa le genre des cités imaginaires.
Le scénario est d'une grande richesse. le basique "chevalier servant sauvant les demoiselles en détresse" est revisité et placé avec brio dans un univers totalement machiste et misogyne dans la plus pure mauvaise foi masculine. le fait que le "chevalier" soit une femme, ainsi que les principes de l'école au sujet des étudiantes permet de s'interroger en profondeur sur le statut de la femme d'une part (ici, réduite à l'état d'objet purement et simplement - ce sont des "armes" -) mais également sur la figure du chevalier protecteur : "protège"-t-il la femme d'autrui en en disposant à son gré comme le font les étudiants masculins ou au contraire est-il à son service sans volonté ni désir de propriété ou de récompense ainsi que le conçoit Sora ?
Les personnages sont complexes dans leurs psychologies et le "statut" des filles permet d'explorer toutes les facettes psychologique de la soumission. Si la plupart des personnages féminins sont passifs, Sora, elle, est plutôt l'archétype du héros de shônen : débarquée dans un lieu inconnu, ignorante des règles en place, totalement naïve. Mais c'est ce qui fait la beauté de son idéal de chevalier servant ^^ (la naïveté). D'autres en revanche jouent clairement double jeu : Karin Isagya, le "méchant" du Conseil des étudiants, dont l'apparente gentillesse risque de se retourner contre Sora dans le prochain tome, mais aussi Tsuki, la meilleure amie de Sora, dont le rôle n'est pas clairement défini. de nombreux mystères planent autour de Tsuki, mais c'est sans doute la plus précieuse alliée de Sora.
Comme souvent chez Ki-Oon, c'est donc un très très beau manga ^^ On est pas loin du coup de coeur là. Lisez-le et retrouvez votre "paradis perdu" :D
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pititecali
  10 août 2014
Une histoire très originale, et un ensemble intéressant.

Une fois n'est pas coutume, je me suis procuré ce manga toute seule comme une grande. (il est vrai que la majorité de mes mangas m'ont été offerts par ma chère partenaire Marly, qui s'échine à m'en faire découvrir de tous les genres, au point que, parfois, je suis même tentée de faire des découvertes par moi-même, comme ce fut le cas ici. Donc, même s'il ne vient pas d'elle, c'est encore elle que je peux remercier pour son atterrissage dans ma PAL, lol.)
Ici c'est la couverture et le résumé qui m'avaient convaincue d'essayer. Un jeu virtuel, qui rend ce manga plutôt proche d'une dystopie, ça m'avait bien emballée.
Pour finir, je peux dire que j'ai bien aimé ce manga, pour son originalité, et pour sa violence bien dosée. On n'en voit ni trop ni trop peu.

La jeune Sora est une héroïne sympathique, idéaliste et courageuse, qui ne supporte ni l'injustice ni la misogynie. Des caractéristiques qui la rendent plutôt attachante. Elle rêve d'être un chevalier servant, fier, courageux et volant à la rescousse des demoiselles en détresse.
Le jeu virtuel dans lequel elle va devoir entrer est purement révoltant. Les garçons "possèdent" les filles, en deviennent le maître et le protecteur. Si on peut parler de protecteur, disons qu'il empêche les autres garçons de venir embêter leur protégée, mais qu'ils ne se privent pas pour la traumatiser, eux. Les filles sont des objets, des choses, des armes, avec lesquelles les garçons jouent sans se soucier du mal qu'ils leur font. Et les filles, bien sûr, timides, apeurées et soumises, subissent tout ça sans broncher. Jusqu'à l'arrivée de Sora et ses grands principes, qui va faire voler les règles du jeu en éclats.
J'ai tout de même trouvé l'ensemble parfois assez confus, que ce soit dans le dessin ou dans le fil de la trame, mais ça reste lisible et globalement compréhensible. Et puis, c'est tellement original qu'on ne peut pas s'empêcher de se laisser prendre à l'histoire.
Ca m'a fait penser à Battle Royale version virtuelle. Coincés dans un établissement où la vie est réglée par les règles d'un jeu cruel et presque sans limites.
Bref, j'ai bien aimé, globalement. Ce manga a bien quelques petits défauts mais qui se laissent oublier au profit de l'histoire.
Et comme toujours, dans tous les mangas, c'est trop court !! :D
J'espère me trouver le tome 2 un de ces jours, je serais contente de poursuivre l'aventure en tout cas ! Et je vous recommande cette lecture, pour son originalité et son côté prenant !
Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeslecturesdeFrimousse
  26 septembre 2018
La nouvelle « chevalier servant » est arrivée pour porter secours aux demoiselles en détresse, mais pourra-t-elle seulement toutes les sauver ?..
J'ai beaucoup aimé ce premier tome ! Sora est un gentille fille mais qui est également forte et déterminée. Ce manga traite les femmes comme des objets et je trouve ça très audacieux surtout que j'ai trouvé le thème très bien apporté. Je me demande bien quelles sont les motivations de l'organisation de vouloir montrer aux femmes la suprématie des hommes à part d'avoir des toutous bien dresser à la fin. le dessin est sympathique et n'est pas spécialement sombre. Maintenant j'ai hâte de lire le tome 2 surtout qu'on a le droit à une belle révélation à la fin de ce tome ! le mystérieux Karin n'est pas vraiment celui qu'on pensait !
Ma note ; 16/20 Un premier tome très intéressant qui m'a donné très envie de découvrir la suite !
#Frimousse
Lien : https://lecturesdefrimousse...
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (3)
BDGest   11 mai 2012
Un album peu convaincant qui sera aussi vite oublié que lu.
Lire la critique sur le site : BDGest
BullesEtOnomatopees   12 avril 2012
Graphiquement plutôt agréable à l’œil, on s’ennuie cependant vite dans cette histoire très redondante (combat, fille sauvée, combat,…).
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
ActuaBD   05 avril 2012
Trop lent dans la divulgations des informations importantes, le manga s’encombre de précisions trop superficielles pour convaincre le lecteur de sa validité.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
IllionIllion   29 janvier 2015
C'est une histoire toute simple, un conte que tout le monde a lu au moins une fois dans son enfance... une jolie princesse... enlevée par un roi maléfique... et un chevalier... un justicier qui veut la sauver. Le souverain démoniaque a encore enlevé la jeune fille... et une fois de plus, le courageux guerrier vole à son secours. Malgré tous les obstacles qui se dresseront sur sa route... toutes les tentations auxquelles il pourrait céder... jamais il ne se détournera de sa voie ! Car il est entièrement dévoué à sa princesse...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Toru Naomura (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Toru Naomura
http://manga.bdfugue.com/lost-paradise-t-1 Bande Annonce Lost Paradise par Toru Naomura chez Ki-oon
autres livres classés : jeuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
816 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre