AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782368452714
322 pages
IS Edition (26/04/2019)
4.33/5   15 notes
Résumé :
Un accident sur la route des vacances et la mort fauche brutalement une famille. Grièvement blessée, Elisa assiste, impuissante, à la mort de son bébé brûlé vif dans l'explosion de sa voiture. S'en suivent des mois de rééducation dans la douleur et la souffrance de l'absence. Malgré l'amour de ses parents, Elisa ne se remet pas de la perte de son enfant et décide d'en finir. Mais la mort se dérobe quand elle sauve un enfant de la noyade. Lui aussi a perdu un être ch... >Voir plus
Que lire après Le sourire d'un angeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,33

sur 15 notes
5
4 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Avec ce roman, l'autrice nous propose une histoire touchante, émouvante et pleine de sentiments. Sa plume sert admirablement bien son histoire et nous emporte dans la tourmente douloureuse de nos personnages. le récit est fort et poignant, avec nos deux héros qui n'ont pas été épargnés par la vie et qui essaient tant bien que mal de poursuivre leur route et de trouver leur place dans ce monde en mouvement.

Elisa a tout perdu et elle peine à se reconstruire après le drame qui est venu endeuiller sa vie. Luukas, quant à lui, n'est pas en reste et la vie ne l'a pas épargné non plus. Les routes de ces deux êtres marqués par de terribles événements vont se croiser d'une façon complètement inattendue. Mais est-ce pour le meilleur ou pour le pire? Que va-t-il advenir d'eux? Arriveront-ils à faire face à leurs démons et à continuer à avancer envers et contre tout?

J'ai été très touchée par nos deux héros. Nous les suivons avant, pendant et après les événements tragiques auxquels ils devront faire face et autant dire qu'il est difficile de rester insensible face à ce qu'ils vivent. Je suis passée par toutes les émotions à leurs côtés et je me suis très rapidement attachée à eux. Leurs familles ont aussi un rôle important à jouer dans leur vie et c'est beau mais douloureux en même temps, de les voir essayer de les aider sans forcément réussir à trouver la bonne porte d'entrée.

La psychologie des personnages est vraiment bien développée et nous vivons ce récit de l'intérieur, en ressentant les émotions de nos personnages. L'autrice réussit vraiment bien à nous plonger au coeur de son histoire, à tel point que quitter nos héros une fois la dernière page tournée est très difficile, tellement nous nous sommes attachés à eux.

Car si leur vécu est douloureux et que la vie ne leur a rien épargné, ce roman nous offre surtout un beau message d'espoir. Même aux heures les plus sombres, il reste encore et toujours une petite lueur au bout du tunnel et parfois, une seule personne peut tout changer. Alors ouvrons-nous à ceux qui nous entourent, parmi eux, il se pourrait bien qu'une personne puisse faire basculer notre vie si nous lui en laissons l'opportunité.

En bref, j'ai passé un moment fort et émouvant aux côtés de personnages attachants et touchants. Ils me manquent tous déjà énormément. Merci à l'autrice pour ce roman plein d'espoir et de sentiments.
Commenter  J’apprécie          30
En Finlande, le petit Matias, 2 ans, assiste au suicide de sa mère. Depuis, il se mure dans le silence. En France, Elisa, enseignante, s'apprête à partir en vacances avec son fils de 8 mois et son mari. Sur la route, ils sont victimes d'un terrible accident, Elisa est éjectée du véhicule et assiste, impuissante, à l'explosion du véhicule, emportant sa famille. Gravement blessée, elle passe plusieurs mois à l'hôpital. Complètement brisée, elle doit apprendre à vivre sans son fils, elle n'a plus goût à rien, n'est plus que l'ombre d'elle-même. Sa route croise celle de Matias, le jour où elle doit le sauver de la noyade. Ce jour-là, un lien se crée, l'espoir d'une nouvelle vie… Luukas, le père de Matias va tout faire pour la retrouver, il lui doit une vie, et l'invite en Finlande pour l'aider à chasser ses démons. Y arrivera-t-elle ? La lumière allumée par le petit Matias suffira-t-elle à la garder en vie ?

Un grand merci à IS Edition pour ce service presse, je n'avais jamais lu de livres de Marie Nocenti auparavant et j'avoue que j'apprécie énormément sa plume. Son style est agréable, fluide, poétique même. Elle nous fait voyager dans ce roman entre la France et la Finlande et ce voyage est très plaisant. Je ne connaissais pas du tout la Finlande et sa façon d'en parler m'a donné très envie de découvrir un peu plus ce pays. Les paysages sont splendides, elle les décrit avec précision, elle nous emmène dans les lieux touristiques mais aussi dans quelques endroits plus sauvages, nous fait découvrir la cuisine, les personnes et on a très envie d'y être aussi. L'histoire est chargée en émotion, chacun des deux protagonistes a vécu à son échelle son lot de malheurs. Luukas, musicien professionnel, fait des tournées en Europe, c'est un père peu présent mais très attentionné malgré tout. Il n'a jamais été très heureux dans son couple mais son fils est ce qu'il a de plus important. C'est un personnage plein de charisme, agréable. Élisa, enseignante, a été brisée par la mort de son fils. Elle aussi n'était pas heureuse en couple, elle a du mal à accepter de vivre. J'ai eu quelques difficultés avec son personnage durant ma lecture : elle peut être difficile à cerner parfois, peut sembler immature dans ses attitudes mais je me suis posée de multiples questions : comment réagirais-je si je perdais tout ce qui fait mon univers ? Une question bien difficile. Quand on perd tous ses repères, je pense que nos attitudes, nos comportements n'ont plus de cohérence. Marie Nocenti traite dans son livre de la perte, du déni, de la reconstruction, de l'amour aussi. J'ai aimé la rencontre de ces êtres fragilisés, l'histoire qu'ils essayent de construire ensemble. Bien sûr, on se doute de ce qui va se passer, il n'est pas question de suspense, mais justement on espère que cela va se passer, on se demande comment, on passe par toutes les émotions avec eux. Il y a quelques passages un peu longs mais quand on aime, on ne compte pas dit-on…

Je recommande vraiment ce livre à ceux qui aiment les romances, les voyages, je le recommande aussi pour l'écriture sensible, fluide et précise de l'auteur. Un roman chargé d'émotion qui ne laisse pas indifférent.
Commenter  J’apprécie          00
Avec le sourire d'un ange, Marie Nocenti nous offre une histoire de vie émouvante, au début tragique, au milieu dramatique et à la fin apaisante, pleine d'entrain et d'espoir pour l'avenir. le lecteur vibre tout du long. Il ressent de la frustration, de la haine, de la peine, du désespoir, du soulagement et de la tendresse. Tous les sentiments s'entremêlent. le sourire d'un ange, comme les autres romans de l'autrice, se vit à cent à l'heure, éprouve et touche nos âmes. On ne ressort pas indemnes de la lecture ; notre quotidien nous apparaît plus lumineux, nos lèvres s'étirent plus facilement, au prix de passages littéraires difficiles et délicats (attention aux âmes sensibles).

Le résumé ne laisse aucun mystère quant au thème du récit : si les histoires d'amour attachantes ne vous ont jamais attirées, il vaut sans doute mieux passer votre chemin, à moins que vous ne soyez tenté de vous aventurer en territoires inconnus. Marie Nocenti mérite ce détour. Sa sensibilité et son approche de l'humanité auront rapidement le dessus sur vos réticences. Même si quelques rebondissements de l'histoire restent attendus, ils n'empêchent en rien une lecture satisfaisante et atypique.

Une large part du récit traite d'états suicidaires et négatifs, de dépression et de vies détruites. le sourire d'un ange se joue du destin et propose une vision plutôt optimiste de la vie, sans se perdre dans des personnages niais et des situations irréalistes. le sourire d'un ange est un récit gris qui nous conte l'histoire de trois personnes admirables, à qui la vie n'a pas fait que des cadeaux. Chacun se retrouvera dans au moins l'un des protagonistes ou les personnages secondaires ; toutes les personnalités, des plus calmes au plus extraverties, se mêlent dans l'ouvrage pour créer un écosystème cohérent et attachant.

La plume de Marie Nocenti analyse les sentiments et les soubresauts qui agitent nos coeurs. Les émotions noires s'avèrent si bien décrites qu'il apparaît douloureux, notamment pour des personnes ayant déjà vécu de telles situations, de poursuivre le récit sans s'accorder de légères pauses. le vocabulaire et les tournures de phrases, de qualité, nous immergent complètement et irrémédiablement dans l'esprit de personnes torturées. Leurs crises d'anxiété et leurs tourments deviennent les nôtres. Tout comme d'ailleurs leurs joies et soulagements.

Le sourire d'un ange nous rappelle que la vie, même si elle peut nous paraître parfois injuste, sait également nous surprendre et nous offrir de merveilleux instants. Après la pluie, les rayons du soleil ressurgissant réchauffent les feuilles encore gorgées d'eau. Passer à autre chose ne signifie pas oublier.

Les héros du roman portent l'intrigue et charment irrémédiablement le lecteur qui, en plus de les apprécier, aura rapidement de la peine pour eux. Cette peine, alliée à l'envie d'espérer le meilleur pour les protagonistes, poussent le lecteur empathique à poursuivre. Des lecteurs plus réfléchis en viendront à se demander comment la vie des héros pourrait s'améliorer après tous les terribles drames qu'ils ont vécus. Quoi qu'il en soit, les personnages intriguent et les accompagner constitue un plaisir. Les lecteurs curieux, les rationnels et les sensibles y trouveront leur compte.

Les quotidiens de musicien et d'enseignant des héros emplissent de nombreuses pages. L'autrice en profite pour mettre en avant quelques problèmes sociaux présents dans l'éducation, ainsi que dans les conditions de travail des musiciens, notamment celles des femmes artistes. Marie Nocenti ne s'appesantit pas sur ces problématiques. Elle se contente de les mettre en images pour nous donner matière à réflexion. Cela apporte un plus qui n'est pas désintéressant.

Alors que tout semblait en bonne voie d'amélioration pour nos héros, Marie Nocenti nous frustre avec une dernière situation perturbante les mettant à mal. Ce passage apparaît de trop, dans une histoire où les protagonistes doivent déjà subir de graves problèmes. Cette partie ne s'éternise heureusement pas, nous laissant ensuite apprécier un dénouement plutôt favorable.

Les relations entre les protagonistes sont belles, notamment celle entre Elisa et Matias, qui n'a pas besoin de mots pour exprimer tout ce qu'elle signifie. Deux destins brisés mais sauvés, deux nouvelles vies pour ceux qui se croyaient perdus. le sourire d'un ange raconte une histoire d'amour ainsi qu'une amitié profonde. La thématique de l'ange plaira sans doute à ceux qui croient aux notions de destins. le thème du phénix, ou de la renaissance, pourraient également très bien s'appliquer. Souriez, la vie est belle !

[Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=50899

J'ai mis la note de : 18/20]
Lien : http://www.lavisqteam.fr/?p=..
Commenter  J’apprécie          00
le sourire d'un ange c'est l'histoire d'un drame contemporain, le récit de deux familles déchirées, brisées par le spectre de la mort. Ce livre vous fera ressentir leur peine, leurs tourments et le déferlement de sentiments que l'être humain est capable d'éprouver. Luukas et Elisa seront vos guides le temps d'une lecture, deux personnages forts que la vie n'a pas épargnés, dont la souffrance a forgé une carapace. le récit possède de grandes qualités mais certains points ne m'ont pas convaincue.

Marie Nocenti nous propose une belle histoire mais je dois avouer que j'ai eu quelques difficultés à entrer dedans. J'ai eu l'impression, durant les 40/50 premières pages que l'auteure jouait un peu trop sur la corde sensible avec le lecteur, le drame et le pathos sont très ( trop ? ) présents au début du livre et cela procure une sensation de too-much. Certes les bases du récit sont posées mais on a peur de poursuivre la lecture tant l'ambiance qui règne est lourde, chargée de tristesse et d'émotions. Un autre point m'a quelque peu déstabilisée durant la lecture, il s'agit de la ponctuation. Je l'ai trouvée beaucoup trop expressive, exagérée. Je ne vois pas l'intérêt de mettre trois points d'exclamation à la fin d'une phrase, c'est beaucoup trop et surtout cela n'apporte pas grand-chose, il y a d'autres manières de signifier la violence d'une phrase ou l'énervement de l'interlocuteur.

Une fois entrée dans l'histoire, on se familiarise au fur et à mesure avec les protagonistes et le style, on apprend à connaître la vie de chacun, en particulier celle d'Elisa et de Luukas. Elisa est un personnage attendrissant, l'auteure nous brosse le portrait d'une femme fragilisée par la vie, qui se bat pour sa survie. J'ai parfois eu un peu de mal avec ses réactions, autant Elisa est une femme forte et courageuse, autant elle réagissait parfois comme une gamine. J'ai trouvé son personnage complexe et intéressant, elle apprend à se connaître en même temps que le lecteur la découvre. Faire le deuil d'un être cher n'est jamais une chose facile...

Ce livre nous montre qu'il ne faut pas baisser les bras, que tout n'est jamais perdu ni couru d'avance. J'ai trouvé çà et là des passages moralisateurs savamment distillés, comme des leçons de vie que l'on choisit de suivre ou non. le titre et la couverture prennent alors tout leur sens au fil des pages, comme un étau qui se resserre. On réalise l'ampleur du drame, tout ce qui se joue à l'instant T et on constate avec effroi que le futur est un luxe auquel tout le monde n'a pas accès. Penser à un hypothétique avenir est à la portée de tout le monde mais certains voient cette faculté occultée d'une brume grisâtre.

Parlons maintenant voyage ! La 4eme de couverture évoque la Finlande mais je ne m'attendais pas à un tel dépaysement, que ce soit dans les prénoms ou les noms des villes. Je ne connais presque rien de ce pays et j'avoue qu'après avoir lu ce livre j'ai bien envie d'aller me détendre et me ressourcer dans cette région du monde. J'ai beaucoup aimé ce voyage entre la France et la Finlande, deux atmosphères totalement différentes. Partir loin afin de laisser les problèmes derrière soi, quitter ce qui nous empêche d'avancer et plonger vers l'inconnu.

Amour, tendresse et passion pour combattre le deuil, la tristesse et la souffrance. La lecture est fluide, j'avais envie de connaître la suite même si celle-ci était bien souvent prévisible. J'ai toutefois était surprise par le caractère presque incongru de certaines situations. Je ne suis pas mécontente de ma lecture car ce livre est très fort en émotions mais je crois que je l'aurai davantage aimé si j'avais eu le temps de me poser et de souffler, je pense que j'aurai également aimé que les émotions ne soient pas autant provoquées. J'ai parfois eu l'impression de tourner un peu en rond et je me suis demandé si la violence de certaines scènes était obligatoire. On peut suggérer la violence sans forcément la décrite et bien souvent cela a plus d'impact...

En définitive, j'ai passé un bon moment avec ce livre même si certains points ne m'ont pas convaincue. L'histoire délivre un très beau message d'amour et de compassion. L'histoire est à la fois triste et belle, porteuse de valeur dans lesquelles tout le monde peut se reconnaître.
Lien : https://wolkaiw.blogspot.fr/..
Commenter  J’apprécie          10
L'auteure m'avait prévenue que ce livre n'était pas facile à lire, et en effet, les émotions que l'on peut ressentir tout au long ne rendent pas les choses faciles, d'autant plus que l'histoire en elle-même est difficile. L'auteure aborde les sujets de la vie et de la mort et, même si on ne découvre pas que des parties de plaisir, on y découvre avant tout un beau message.

Elisa a tout perdu depuis l'accident. Projetée hors de la voiture, incapable de se relever, elle assiste complètement impuissante à la mort de son bébé et de son mari, brûlés vifs dans la voiture. Pendant des mois, elle survivra. D'abord avec la rééducation, pour marcher à nouveau. Puis, dans la douloureuse solitude que son enfant a laissé derrière lui. Elle ne se remet pas de cette perte et décide d'en finir. Mais la vie fait parfois bien les choses et, en passant à l'acte pour s'ôter la vie, elle sauve finalement un enfant de la noyade. Cet enfant et elle ont un point commun : la perte d'un proche. Il a suffit d'un seul regard pour qu'ils retrouvent le goût d'avancer...

Comme je le disais plus haut, cette histoire est très difficile à lire mais magnifique ! Elle est difficile parce qu'on assiste aux drames qui se sont produits. Les chapitres sont alternés entre le point de vue d'Elisa, qui a perdu sa famille dans un accident, et celui de Luukas, le père de l'enfant sauvé de la noyade, qui a perdu sa femme. On assiste donc à ces deux drames du début à la fin et l'auteure fait clairement passer les émotions. du point de vue d'Elisa, on ne peut que comprendre et vivre son deuil tellement tout parait réaliste. Et c'est pareil du point de vue de Luukas, quand il parle de son enfant, quand il le décrit après la mort de sa femme, on a le coeur déchiré pour ce petit être. Les émotions sont donc déjà très intenses mais ça ne s'arrêtent pas là. La suite, bien plus belle, nous fait ressentir toutes sortes de sentiments également.
J'ai juste trouvé quelques passages un peu longs, notamment après qu'Elisa ait sauvé le fils de Luukas de la noyade, lorsqu'elle les rejoint en Finlande. C'est un plaisir de découvrir ce pays à travers les mots de l'auteure car, même si je ne le connais pas, j'avais vraiment l'impression d'y être tant les détails sont justement notés. Mais, pour ce qui est de l'intrigue, j'ai trouvé qu'elle stagnait un peu à ce moment-là. de plus, les dialogues ne m'ont pas toujours paru très naturels et ça m'a un peu dérangée par moments, trop de points d'exclamation et la tournure des phrases empêchaient ce naturel également. Rien de bien méchant toutefois.

Il y a eu un gros travail de fait sur les personnages, surtout sur l'aspect psychologique. Ils sont très fouillés et leurs réactions, même si je ne comprenais pas toujours celles de Luukas, m'ont paru très réelles. Je me suis beaucoup retrouvée en Elisa, dont la volonté de vivre s'efface peu à peu d'elle-même. Ce n'est pas vraiment un choix qu'elle fait de vouloir mourir, mais plus une envide de retrouver une certaine liberté, c'est une évidence et je trouve que ça se comprend parfaitement à la lecture du récit. Si j'ai trouvé le lien entre Elisa et ce petit garçon orphelin de mère assez inexistant, ou plutôt mal mis en avant, on ne peut pas nier qu'il existe quelque chose entre eux et que c'est très beau. Ils sont tous des relations différentes entre eux et c'est un plaisir de les découvrir. J'ai particulièrement apprécié suivre Elisa, qui se cherche à nouveau, qui se redécouvre après la perte de son fils, sans même qu'elle ne s'en rende vraiment compte.

Au final, c'est un roman que j'ai adoré lire, bien qu'il mette la larme à l'oeil au départ. Les émotions sont tellement fortes, tellement bien retranscrites... On vit chaque situation comme si on y était parce qu'en plus on visualise très bien ce qu'il se passe à chaque moment donc, oui, ça peut être douloureux mais on y trouve également de magnifiques leçons de vie subtilement placées. C'est une histoire magnifique, qui aborde les sujets sensibles de la vie et de la mort, du deuil et du renouveau, que je ne peux que recommander.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Des événements terribles se produisent chaque jour dans le monde, emportant des êtres chers et laissant les survivants complètement démunis. Prisonniers du sablier du temps qui s'écoule inexorablement, nous sommes totalement impuissants face aux événements qui échappent à notre contrôle. Si nous ne pouvons défaire le passé, en revanche, nous pouvons agir sur notre avenir en choisissant parmi les différentes voies qui s'offrent à nous dans le futur. Car chacun est maître de sa destinée par les choix qu'il fait à chaque instant de sa vie.
Commenter  J’apprécie          20
La grande majorité des humains était d'incroyables égocentriques qui n'aspiraient qu'à s'épancher sur leurs petites personnes et il était facile de détourner leur attention de ses problèmes personnels. Très peu d'entre eux faisaient preuve d'une véritable empathie et la plupart du temps les questions étaient purement posées par curiosité.
Commenter  J’apprécie          20
Car, de son avis, le suicide n'était pas un acte de lâcheté. Au contraire, il fallait un immense courage pour passer à l'acte et dépasser ce moment fatidique, irrémédiable, où il n'y a plus de retour en arrière possible. Où tout bascule dans l'obscurité.
Commenter  J’apprécie          20
Que représente donc la mort pour quelqu'un qui n'est plus que l'ombre de lui-même ? Qui a perdu ce qu'il avait de plus cher et qui n'a plus rien à quoi se raccrocher ? Qui est déjà mort car vidé de son essence vitale ?
Commenter  J’apprécie          20
Chacun est maître de sa destinée par les choix qu’il fait à chaque instant de sa vie.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : finlandeVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (21) Voir plus



Quiz Voir plus

Le Horla, Guy de Maupassant

Quel est la figure de style de cette nouvelle fantastique ?

Journal Intime
Substitution
Opposition
Insistance

32 questions
580 lecteurs ont répondu
Thème : Le Horla de Guy de MaupassantCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..