AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Orizet (Éditeur scientifique)
ISBN : 2744127930
Éditeur : France loisirs (30/11/-1)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 6 notes)
Résumé :

"Présenter la fine fleur de la poésie française du Moyen-Age à nos jours -160 poètes- est un excercice un peu acrobatique mais passionnant. C'est ce que j'ai voulu faire en composant ce livre d'or.
Rutebeuf, Villon, Charles d'Orléans s'identifient au Moyen-Age, Ronsard et du Bellay à la Pléiade, Corneille, Racine et La Fontaine au siècle de Louis XIV, Lamartine, Hugo, Vigny, Musset au Romantisme, Hérédia et Leconte de Lisle au Parnasse, Gaurier, B... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Tempuslegendae
  17 février 2013
Á condition d'être bien choisie, la citation corrobore de façon subtile, implicite, l'impression laissée sur un texte. Souvent jugée indissociable au profit d'une argumentation poétique, encore faut-il savoir doser l'une et l'autre, chaque versant de la chronique littéraire s'exposant ainsi à la même lumière, celle de la meilleure mise en valeur.
Je remercie une amie de notre espace d'avoir récemment partagé avec moi un magnifique poème de PREVERT que je méconnaissais. Á mon tour de vous laisser découvrir (ou relire) ceci; c'est un pur bonheur:
«Chasse à l'enfant» (août 1944)
«Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Au-dessus de l'île, on voit des oiseaux
Tout autour de l'île il y a de l'eau
Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan
Qu'est-ce que c'est que ces hurlements
Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
C'est la meute des honnêtes gens
Qui fait la chasse à l'enfant
Il avait dit « J'en ai assez de la maison de redressement »
Et les gardiens à coup de clefs lui avaient brisé les dents
Et puis ils l'avaient laissé étendu sur le ciment
Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Maintenant il s'est sauvé
Et comme une bête traquée
Il galope dans la nuit
Et tous galopent après lu
Les gendarmes, les touristes, les rentiers, les artistes
Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
C'est la meute des honnêtes gens
Qui fait la chasse à l'enfant
Pour chasser l'enfant, pas besoin de permis
Tous les braves gens s'y sont mis
Qu'est ce qui nage dans la nuit
Quels sont ces éclairs ces bruits
C'est un enfant qui s'enfuit
On tire sur lui à coups de fusil
Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Tous ces messieurs sur le rivage
Sont bredouilles et verts de rage
Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
Rejoindras-tu le continent rejoindras-tu le continent !
Au-dessus de l'île on voit des oiseaux.
Car l'oeuvre de PREVERT est le lieu d'une véritable rénovation poétique. Bousculant presque la poésie pure et son désir d'identité immuable, elle affirme que non seulement la nature de la poésie réside dans la dépendance de l'évènement, mais la poésie est elle-même un évènement, ou encore, plus schématiquement, présence au monde de l'instant dans lequel s'effectue la communion. Par exemple, ici, dans ce «texte offert», il est question d'histoire: «Après que les moniteurs aient tabassés un pupille, les jeunes détenus se sont soulevés et s'enfuient. Une prime de vingt francs a été offerte à quiconque capturerait un fugitif. Cette mutinerie a déclenché une campagne de presse demandant la fermeture de bagne d'enfants.»
On voit donc qu'il n'est pas si facile de se débarrasser du poète en prétextant l'abord aisé de ses textes. Mais sans doute faut-il concéder qu'à travers eux ce sont deux pratiques de la poésie qui se trouvent confrontées. Une bien grande question.
Dois-je vous avouer maintenant que ce poème était bien contenu dans une «mallette en papier» de ma bibliothèque? Les pépites se conservent très bien surtout lorsqu'elles s'offrent à vous, au creux d'une paume de main, de maître, celle de PREVERT.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TempuslegendaeTempuslegendae   01 décembre 2013
Je me souviens d’un professeur de lettres au lycée qui disait: «Alfred de MUSSET est un marginal du romantisme qui se tient en dehors des mouvements tout en les critiquant…»
Une chose est particulière dans l’œuvre du poète, le thème s’oppose presque toujours au sujet. L’exemple le plus frappant est celui de Perdican et de Camille: il faut faire ressortir à tout prix que c’est l’orgueil qui détruit l’amour, en prétendant jouer, voire «badiner» avec lui. Heureusement, il existe un caractère merveilleux et presque alchimique , c’est l'attirance de deux êtres totalement imparfaits. Bref, comment mieux dire que le grotesque engendre le sublime?
«Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées; le monde n’est qu’un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c’est l’union de ces deux êtres si imparfaits et si affreux.»
Peut-être que de MUSSET songeait déjà à raconter l’histoire de ses amours avec Georges Sand? Il n’y a qu’un pas…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
TempuslegendaeTempuslegendae   31 janvier 2013
Quelle douce vie pour mon signet de devoir s’insérer entre des feuillets empreints d’écritures exquises, colorés d’histoires ou de poèmes souvent surprenants. Effectivement, j'applique réellement ce que je dis, et j’aime m’arrêter sur des passages très forts comme celui-ci:

«J’ai cherché dans l’absence un remède à mes maux:
J’ai fui les lieux charmants qu’embellit l’infidèle.
Caché dans ses forêts dont l’ombre est éternelle,
J’ai trouvé le silence, et jamais le repos…»

Ma devise est de ne jamais corner une page au texte sublime, comme celui d’Évariste de FORGES écrit en plein siècle des Lumières, il faut veiller au moindre détail afin de garder intact toute coulée d’encre précieuse…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
autres livres classés : anthologiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
764 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre