AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

André Velter (Éditeur scientifique)
ISBN : 2070328988
Éditeur : Gallimard (25/06/1996)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Résumé
« Imagine-t-on un lieu qui tiendrait à la fois du salon littéraire, du cabaret, de la salle de rédaction d'un journal et du théâtre d'ombres ? Un lieu canaille et intello, fréquenté par tous : poètes, musiciens, peintres, chansonniers, critiques, comédiens, voyous, cléricaux, anarchistes, énergumènes, bourgeois... Ce lieu a existé de 1881 à 1897, au 84, boulevard de Rochechouart, puis au 12, rue Victor-Massé. La se réunissaient les Hydropathes et les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
PegLutine
  12 juin 2013
Dans ce recueil sont concentrés les textes qui ont fait les belles heures du Chat noir, célèbre cabaret montmartrois: de la poésie brute, souvent argotique, parisienne, populaire, chantante...
Excepté Alphonse Allais, Charles Cros et Aristide Bruant, les noms de ces poètes ne m'évoquaient rien, mais la lecture du recueil, en le picorant, nous transporte dans les années 1880, avec Montmartre, ses ruelles, ses peintres, ses cabarets...
Commenter  J’apprécie          30
frandj
  08 décembre 2018
"Le Chat noir" fut un cabaret parisien célèbre vers la fin du XIXème siècle. Poètes, artistes, "apaches" et toute une faune interlope s'y retrouvaient.
Ce gros volume contient un grand nombre de poésies plus ou moins canailles et/ou bizarres. On y trouve aussi des chansons dont la plus célèbre (« le chat noir ») est due à Aristide Bruant. Celui-ci, et quelques autres (comme Alphonse Allais), n'ont pas complètement sombré dans l'oubli. Mais, franchement, tout ça ne vaut pas tripette et je n'en retiendrai rien.
Commenter  J’apprécie          20
Duluoz
  06 avril 2018
A boire et à manger dans ce choix de poèmes parus dans la revue du chat noir; surtout à boire... "la fée verte" faisant office de muse. Un plaisir à ne pas bouder malgré un méli-mélo dans lequel un chat n'y retrouverai pas ses petits.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
lauravanelcoyttelauravanelcoytte   23 juin 2009
p.90:
Mièvre sonnet
Me vient sourire en votre doux sourire,
Me vient chagrin en vos minces chagrins,
Me vient désir en vos désirs sans freins,
Me vient lyrisme alors qu'êtes ma lyre.

Me vient délire en vos nuits de délire,
Me vient douceur en vos moments sereins,
Me vient musique en vos chants souverains,
Me vient fureur à l'heure de votre ire.

Me vient poursuite, hélas ! si vous fuyez,
Me vient tristesse alors que vous riez,
Me vient plaisir quand vous versez des larmes.

Me viendra Jour si livrez vos appas,
Me viendra Nuit si durent mes alarmes,
Me viendra Mort si ne te revois pas.

Emile Goudeau
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PegLutinePegLutine   12 juin 2013
Alle a la peau douce,
Aux taches de son,
à l'odeur de rousse
Qui donne un frisson...
Et de sa prunelle,
Aux tons vert-de-gris,
L'amour étincelle
Dans ses yeux d'souris.

A la Bastille
On aime bien
Nini-Peau-d'chien...

Aristide Bruant
Commenter  J’apprécie          30
claudeparisclaudeparis   13 octobre 2013
"Les gens mariés vieillissent plus vite que les célibataires ; c'est l'histoire de la goutte d'eau qui, tombant sans relâche à la même place, finit par creuser le granit le plus dur". (A. Allais).
Commenter  J’apprécie          30
claudeparisclaudeparis   09 mars 2014
Dieu a sagement agi en plaçant la naissance avant la mort ; sans cela, que saurait-on de la vie ? (A.Allais)
Commenter  J’apprécie          30
crapettecrapette   02 avril 2018
Nous n'irons plus aux gares,
Tous les trains sont coupés :
La belle que voilà
Ira les ramasser. -
Franc-Nohain,
Chansons des trains et des gares.

Commenter  J’apprécie          10
Videos de André Velter (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Velter
Philippe Claudel, auteur de «Inhumaines», est l'invité de François Busnel. L'écrivain s'amuse dans ce nouvel ouvrage, des petites et grandes monstruosités auxquelles se livrent ses semblables, en particulier quand il s'agit de conjugalité. À ses côtés, Philippe Djian évoque «Marlène», roman qui retrace le parcours de deux vétérans de l'Afghanistan, amis d'enfance, déstabilisés par l'irruption d'une femme dans leur vie. Hubert Reeves publie quant à lui «J'ai vu une fleur sauvage - L'Herbier de Malicorne», au Seuil. Didier Decoin revient pour «Le Bureau des Jardins et des Étangs», publié chez Stock. Cécile Coulon présente «Trois Saisons d'orage», André Velter «Ceux de la poésie vécue», et Ernest Pignon-Ernest «Ceux de la poésie vécue». Et avec une interview d'Asli Erdogan, qui publie «Le silence même n'est plus à toi», chez Actes Sud.
+ Lire la suite
autres livres classés : anthologiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
764 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre