AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266297257
445 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (18/03/2020)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Fie fait partie des Corbeaux, la dernière des castes de Sabor. Les intouchables. Avec son clan, elle écume les routes, prenant en charge les pestiférés pour les brûler. En tant que sorcière, elle dirigera un jour son clan et sera responsable de la survie des siens. Son destin semble tout tracé. Jusqu'au jour où, lors d'une mission, elle aide le prince de Sabor à s'évader du palais pour le soustraire à une énième tentative d'assassinat. Fie négocie alors avec lui un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Carole94p
  19 mai 2020
Merciful Crows m'a de suite intriguée avec son titre et son résumé. Il faut dire que "La voleuse d'os" a de quoi laisser le lecteur s'interroger sur sa signification. le résumé nous donne quelques pistes sans pour autant en dévoiler trop.

Dans ce premier tome de Merciful Crows, nous suivons Fie, une jeune femme qui fait partie des Corbeaux, la caste la plus basse de Sabor. Son clan est rejeté de tous et considéré comme des animaux, voire même encore moins. Pourtant, leur rôle est essentiel pour la survie de Sabor tout entier, car c'est eux, qui se charge des pestiférés. Constamment sur les routes, ils se chargent de mettre fin aux souffrances et ensuite les brûler. Lors d'une de leur mission, ils vont tomber sur le Prince et son garde, censés être mort... Et pourtant, ils sont bel et bien vivants.

Le début de l'histoire est complexe car l'auteure nous plonge directement dans son récit. Il n'y a pas spécialement d'explications sur les castes ni sur les personnages du coup on a du mal à s'attacher à eux dès le début.

Fie est une héroïne mystérieuse. On a du mal à la cerner. Tout ce que l'on sait, c'est qu'elle est loyale aux Corbeaux et son clan et qu'elle s'apprête à devenir cheffe. Elle ne manque pas de courage et surtout nourrit une rancoeur vis-à-vis des autres castes. Fie en veut beaucoup aux autres castes. Elle pèse le pour et le contre dans sa tête. Elle voudrait montrer aux autres que si les Corbeaux le voulait ils pourraient se soulever contre eux.

Sa mission est assez glauque puisque elle doit aller récupérer les corps des personnes malades de la peste. En effet, il semblerait que seule sa caste semble échapper à la maladie du coup bien qu'il soit rejetée est considéré comme des animaux par les autres casques c'est à eux que toutes les castes font appellent lorsque la peste est là.

Chaque fois qu'un feu est déclenché les Corbeaux doivent se rendre sur les lieux et faire preuve - ou non - de pitié. Parfois en égorgeant les malades de la peste pour abréger leur souffrance pour ensuite les emmener et les brûler. En échange ils demandent une offrande parfois il s'agit de nourriture, d'animaux, de vêtements et d'autres fois il s'agit de dents. En effet les dents qu'ils arrachent conservent les pouvoirs de l'individu. Ces dents sont plus que précieuses puisque les pouvoirs peuvent leur permettre de se sortir du danger.

Lors de leur mission les Corbeaux vont venir récupérer les corps du prince et de son garde mais au dernier moment ces derniers, censés être morts vont se réveiller et demander leur aide. Un accord entre les Corbeaux et les deux seigneurs qui pourrait bien changer la donne. Car si les intentions du Prince sont de renverser la Reine, celle-ci va vite s'en rendre compte et mettre ses sujets à leur poursuite.

Concrètement le lecteur n'est pas épargné car l'entrée en matière est assez glauque. L'auteure n'y va pas par quatre chemins et nous plonge dans son univers assez difficilement. Bien que dans le camp des Corbeaux, il n'est pas évident de deviner les intentions de chacun. Ils sont traités comme des esclaves, comme des moins-que-rien et peuvent être tuer juste parce qu'ils ont ouvert la bouche. Une tension est de suite palpable et insuffle celle-ci au lecteur.

Au fil des pages on va comprendre en quoi consiste les castes et les dons mais aussi en apprendre plus sur les personnages. Notamment le Prince qui est assez égoïste mais change au fur et à mesure. Il va se montrer tout de même assez courageux bien que toujours avec son air supérieur face aux Corbeaux. de son côté l'aigle alias Tavin le garde du corps, lui, semble cacher quelque chose. Il est très désinvolte et prend beaucoup de choses à la légère. Son but est de protéger le Prince, quitte à y laisser la vie.

Entre Tavin et Fie, la tension monte. On sent que la relation va évoluer, cela reste assez prévisible. Pourtant on se laisse prendre au jeu. J'ai aimé leur relation, entre haine et amour. Un schéma que j'apprécie dans les romans. Cette "romance" ajoute un petit plus à l'histoire qui est assez sombre.

Ce premier tome de Merciful Crows nous plonge dans une course-poursuite. Il tient le lecteur en haleine jusqu'au bout. Notre petite bande se cache dans les forêts et fuit non seulement les Lauriers-rose mais également les Aigles envoyés par la Reine. J'ai d'ailleurs trouvé intéressant de les voir se découvrir, apprendre à se connaître. Car chacun d'eux avaient des préjugés sur les autres et va devoir accorder - ou non - sa confiance. L'auteure brouille les pistes avec brio concernant ce dernier point. Au fur et à mesure des chapitres on comprend toute l'étendue de l'univers et on apprécie pleinement l'histoire.

Je pense que si l'auteur avait davantage développer son début en nous expliquant dans quoi on s'aventurait mais aussi prendre le temps de développer davantage ses personnages alors j'aurais eu un coup de coeur. Une chose est sûre Merciful Crows a de quoi surprendre son lecteur de par son univers et ses personnages car l'héroïne, Fie ne manque pas de courage et de force tout comme Tavin.

Je n'ai pas pu lâcher ma lecture de Merciful Crows avant de l'avoir terminé et quelle fin. Je n'avais qu'une envie mais je t'ai sur la suite il faut dire que la fin de ce premier tome a de quoi donner envie d'en savoir plus. Les révélations et rebondissements finaux m'ont énormément plus.
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2020..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
valentbarbero
  20 mai 2020
On est dans ce roman, dans un monde de fantasy où la société est divisée en castes et chacune à son propre pouvoir. Sauf les corbeaux, eux n'ont aucun pouvoir et ils sont au service des autres car ce sont les seuls à ne pas être sensible à la peste. Ils doivent donc s'occuper des malades. Un jour, le groupe de Fie est appelé au château car un cas s'est déclaré. Il se trouve que c'est le prince héritier qui cherche à échapper à sa belle-mère car elle veut le tuer et prendre le pouvoir. Fie négocie un pacte avec lui, un pacte important pour les corbeaux car si elle l'aide à se mettre en sécurité, lorsqu'il sera roi il devra les protéger.
Ce livre était une bonne lecture mais pas une lecture originale car c'est un schéma déjà vue. Cependant l'intrigue est bien menée et les personnages sont intéressants.
J'ai beaucoup aimé l'univers, la magie qu'a imaginé l'auteur et surtout la capacité de certains corbeaux. J'aurais aimé en savoir plus sur la mythologie et les dieux de cette univers mais peut-être dans le second.
Pour les personnages, je suis un peu partagée. J'ai plutôt bien aimé Fie, qui est une jeune fille forte et assez dure à cuire. Elle cherche juste plus de justice pour les siens car ils sont mis au bas de la société, humiliés voir tués chaques jours. En ce qui concerne Tav, je l'ai détesté au début puis je l'ai découvert et j'ai commencé à m'attacher à lui en même temps que Fie.
Par contre j'ai vraiment détesté le Prince, j'ai trouvé qu'il n'évoluera pas vraiment au cours du roman peut-être un peu à la fin mais sans plus. Il est plutôt détestable dans son attitude, notamment avec les corbeaux alors que ces derniers n'hésite pas à se mettre en danger pour l'aider.
Je pense que je lirais la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesJoliesLecturesdePapier
  20 mars 2020
Je ne sais vraiment pas quoi dire à propos de ce livre. D'un côté, j'ai aimé l'univers qui a le mérite d'être assez intéressant mais d'un autre côté, certains points du roman m'ont un peu freinée dans ma lecture. Pourtant, tous les éléments étaient présents pour me faire passer un agréable moment. Malheureusement,  j'ai eu du mal à y adhérer entièrement.
Dans l'ensemble, l'intrigue en elle-même est assez claire et l'organisation des castes l'est également. Bien que l'idée des castes soit assez familière, le fait que celles-ci soient représentées par un oiseaux différent est original. L'univers, quant à lui, est bien construit, bien exploité mais je vous avouerai toutefois que j'ai eu quelques difficultés à saisir toute la complexité de l'histoire. Notamment, au sujet des dents qui servent de support aux sorcier(e)s afin qu'ils puissent créer de la magie ou un charme. Là encore, au moment où j'écris ma chronique, je n'ai toujours pas tout compris en ce qui concerne ces dents.
Je pense que je me suis tellement évertué à essayer de comprendre le fonctionnement des castes, de la hiérarchie du royaume ainsi les pouvoirs des personnages, qu'au final, je n'ai pas pu profiter pleinement de ma lecture. Ensuite, autre petit bémol : le rythme du récit. J'ai trouvé qu'il était assez lent et monotone dans la première partie du livre. Ça manquait cruellement de rebondissement et d'action et cela ne m'a pas vraiment aidée à m'immerger dès le départ dans l'histoire. Il m'aura fallu attendre la troisième partie du livre pour commencer à être absorbée par l'histoire. Car, si j'ai trouvé les deux première parties assommantes, la fin quant à elle ne manque pas de péripéties.
Il y a, tout de même, un bon point positif qui relève largement le niveau et c'est sans aucun doute la plume de Margaret Owen. Son écriture est fluide, agréable à lire et possède le mérite d'avoir réussi à donner de la matière à son imagination. L'auteur maîtrise son sujet et est parvenue à me faire apprécier ma lecture par le biais des personnages et des décors qui sont pour ma part parfaitement détaillés. L'univers qu'elle a créé est savamment bien construit et entraîne le lecteur dans le jeu incessant des intrigues politiques du royaume de Sabor.
Concernant les personnages, difficile encore une fois d'en parler facilement. Non pas que je ne l'ai pas apprécié, a part peut-être celui de Jasimir, mais, j'ai mis un certain temps avant d'arriver à les cerner.
L'héroïne, Fie, est une jeune fille avec un très fort caractère et en colère contre le monde entier. Elle ne mâche pas ses mots et au premier abord, elle peut paraître assez « brut de décoffrage ». Elle envoie les autres bouler en permanence, se montre quelquefois méchante sans raison et on peine à voir son véritable visage qu'elle s'acharne à dissimuler. Une fois que son masque se fissure, Fie se révèle être un personnage intéressant et attachant. Elle possède un humour acéré et fait preuve tout au long du roman d'un dévouement sans failles envers les siens. C'est également une jeune fille hantée par ses souvenirs et qui cache de nombreuses blessures. J'ai beaucoup aimé son personnage et la complexité que Margaret Owen a su ériger autour de Fie.
J'ai également apprécié le personnage de Tavin qui, dès le départ, nous intrigue. Il est difficile de le cerner et sous son humour et son sourire narquois, il renferme une multitude de secrets. Cependant, il ne faut pas se fier seulement à son allure insouciante. Si, au premier abord, Tavin semble tout prendre à la légère, il reste un garçon avisé, prêt à tout pour protéger le prince, Jas. Un personnage énigmatique donc, qui apporte un intérêt supplémentaire au récit.
Pour finir, concernant le personnage de Jas, j'ai eu une grosse déception. Jas a été mis de côté et peu exploité au profit des personnages de Tavin et de Fie. Etant donné, qu'il jouait également un rôle majeur dans l'intrigue principale, j'en attendais beaucoup à son sujet. Finalement, on découvre un prince froussard, pète-sec et par moments égoïste. On a l'impression qu'il se repose constamment sur Tavin et quand il montre enfin un brin de gentillesse ou qu'il essaye de faire preuve de bon sens, il passe davantage pour un prince benêt que futé. En somme, son personnage passe inaperçu et n'est pas tellement utile à l'histoire.
Une romance alimente aussi la trame de l'histoire mais elle évolue tout doucement. J'aurais pu apprécier encore plus cette romance si elle n'avait pas éclipsé l'importance du personnage de Jas. Elle possède toutefois l'avantage d'être sincère et tendre mais elle n'amène pas non plus grand-chose à l'histoire.
En conclusion, La Voleuse d'Os est un premier tome agréable qui brille par un univers  singulier, porté par le style très harmonieux de Margaret Owen. Malgré quelques petites imperfections en ce qui me concerne, ce roman n'en reste pas moins plaisant et je suis curieuse de lire la suite.
Lien : http://lesjolieslecturesdepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Colibrille
  12 mai 2020
Dès le premier chapitre, j'ai été séduite par l'univers du roman. Si le système de castes sur lequel l'auteure base son roman n'est en soi pas nouveau, les castes qu'elles développent, elles, le sont. J'ai été surprise par l'originalité de celles-ci, plus particulièrement celle des Corbeaux qui donne toute son originalité à l'histoire. À la lecture de ce roman ado fantasy, je me suis dit que son univers ne ressemblait à aucun autre.
Bien qu'enthousiasmée par l'univers, il faut reconnaître qu'il possède quand même quelques subtilités qui ne sont pas évidentes à saisir du premier coup. Je pense notamment au fonctionnement des pouvoirs liés aux dents. Durant plusieurs chapitres, je suis restée dans le flou quant aux conditions et à la façon dont ces pouvoirs s'exerçaient.
Bien que pleine d'action, la partie centrale du roman consacrée à la fuite de Fie, Jasimir et Tavin m'a un peu lassée. Leur fuite m'a semblé occuper une trop grande (longue) place dans le roman, donnant une impression d'intrigue "délayée". Mais le dénouement m'a réconciliée avec l'histoire grâce à de nombreuses révélations, très bien amenées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Entournantlespages
  28 avril 2020
Entre Fie, Tavin et Jasimir, trois jeunes gens de castes différentes, les masques tombent et les préjugés s'émoussent peu à peu, d'un côté comme de l'autre. S'il est d'abord difficile de vivre sereinement ensemble, les dangers de ce long périple va leur offrir plus d'une surprise et leçon. La dynamique entre le trio principal fonctionne extrêmement bien, chacun faisant voler peu à peu l'image de sa caste respective. Fie, l'héroïne, est particulièrement étonnante par son répondant, son ingéniosité, sa force mentale et sa rancoeur qu'elle ne cache pas et qui peut parfois prendre le pas sur le reste. Une héroïne combattive avec de la jugeote et qui connait le sens du sacrifice lorsqu'il s'agit des siens et du serment qu'elle a juré de tenir jusqu'à sa mort. L'intrigue se déroule sans accrocs scénaristiques sans qu'elle soit toujours des plus surprenantes mais elle reste logique et prenante tout au long du roman. On s'attache à ces personnages qui prennent le temps de se découvrir et de se dévoiler lors de cette longue route. La magie de cet univers évolue d'une manière intelligente et ordonnée, tout en étant plus libre lorsqu'il s'agit de Corbeaux qui peuvent utiliser les pouvoirs de tous leurs comparses.
L'auteure porte haut son message de tolérance et de désir d'égalité jusqu'au bout de son histoire, mettant particulièrement en avant les difficultés et les conditions de vie des plus démunis qui pourtant ne se plaignent jamais ouvertement et qui s'évertuent à aider ceux qui en ont besoin sans recevoir eux-mêmes la récompense qui leur ait dû. Avec un souffle de justice sociale, La Voleuse d'os nous mène vers une aventure effrénée pendant laquelle il est plus sûr d'avoir une cachette à portée de main pour ne pas se faire prendre par les Vautours, limiers de la reine finement entraînés à la traque, ou par d'autres créatures tout aussi belliqueuses. Tenue en haleine pendant ces quatre cent cinquante pages, j'ai peu de choses à redire de ce premier tome très prometteur par l'organisation de son univers entre castes et magie et par ces personnages principaux loin d'être lisses et sans reproches. Je noterai tout de même une difficulté personnelle à certains moments pour visualiser des moments spécifiques, principalement lors des scènes d'actions. J'avais du mal à m'imaginer parfaitement la manière avec laquelle les protagonistes réagissaient avec leur environnement. Hormis ce détail, Merciful crows a été une très bonne surprise et j'ai bien envie de suivre à nouveau les Corbeaux de la charité dans leur prochaine aventure qui sera, à mon avis, toute aussi mouvementée qu'ici, voire davantage.
Lien : https://entournantlespages.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   10 mai 2020
- Il vous regardait comme vous, vous regardez les routes, continua Jasimir, et sa voix se brisa. Vous redoutez l'endroit où elles vont vous mener mais, en même temps, c'est pour ça que vous les aimez.
Commenter  J’apprécie          30
ColibrilleColibrille   09 mai 2020
- [...] Ma mère s'assurait que j'aie toujours des parchemins à lire ou des jeux de stratégie à résoudre. Elle affirmait qu'un esprit bien aiguisé servirait plus la couronne qu'une épée bien aiguisée.
Commenter  J’apprécie          00
ColibrilleColibrille   09 mai 2020
- Tu sais que ça ne sera pas facile.
En réponse, il l'attira à lui et l'embrassa. Puis il lui chuchota:
- Tu me donnes la force de croire que je peux faire autre chose de ma vie que mourir.
Commenter  J’apprécie          00
AventineAventine   07 avril 2020
Ta mère affirmait que tu étais née en colère contre le monde, oui. Et Swain a dit que tu étais née tellement en colère contre le monde que tu pouvais le changer.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Margaret Owen (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Margaret Owen
Avis sur Merciful Crows à 7:26
autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1507 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre