AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1612277659
Éditeur : Riviere blanche (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Presque tous oublient jusqu'à leur nom quand ils arrivent sur la grève de cette île. Nous sommes ici pour mourir. Mais certains résistent comme moi... En l'an 214 du 1er siècle de l'ère Manichéenne, suite aux grandes catastrophes qui bouleversèrent la terre, les abords des principaux continents se sont détachés et fragmentés en des milliers d'îles qui flottent au gré des vents, habitées par les survivants, formants des ethnies dont certaines sont dépositaires des co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
kanux
  14 août 2018
Petite lecture chez le Rivière Blanche de Philippe Ward et artikel unbekannt / schweinhund, histoire d'essayer d'oublier que des copains décident de casser leur pipe, et je dois dire que le Puntaterra de Micky Papoz remplit son office avec une certaine réussite. Tout d'abord, je pensais, il me faut le dire, tomber sur un roman fantastique puisque la dame, talentueuse, m'avait déjà bien diverti avec son roman Les Malfairies, petite perle à peu près introuvable désormais, et qu'elle verse quoi qu'il en soit globalement dans le fantastique. Ainsi, ce roman, précisément, se trouve dans la collection noire de Rivière Blanche, mais n'aurait pas fait tâche, loin de là, dans la collection blanche tant il est en réalité loin du fantastique que je pensais trouver. Il s'agit en effet d'un roman d'aventures post-apocalyptique, et l'histoire se déroule environ un millier d'année après notre effondrement. Les continents ont fait plouf plouf, les volcans se sont bien marré à en cracher des tas de glaires chauds et rougeauds qui, une fois refroidis, forment sur les océans des îles mouvantes que les hommes survivants sont capables de diriger sur l'eau et d'accoster sur les rives quand ils en ont besoin (pour du troc, des explorations, visites amicales ou inamicales, etc.). Dans tout ce micmac des plus étrange on suite Aliénor et Romanic, deux séniors qui vivent sous la coupe d'un mystérieux Commandeur, dans une société où les radiations ont tellement causé de dégâts qu'il est devenu impossible ou seulement miraculeux d'avoir des enfants. Eux, couple amoureux qui plus est, n'ont pas eu ce miracle mais une deuxième chance leur est pourtant offerte. Il leur suffit de suivre les indications d'un parchemin, qui doit les mener à la "Cueillette". Il s'agirait d'étranges fruits en mesure de rajeunir ceux qui le consomment. Bien évidemment, tout un tas d'embûches les attend. Durant leur périple, ils rencontrent Zeev, commandant d'une île que n'aurait pas reniée le maréchal Pétain adepte du retour à la terre, et leur destin va basculer...
Autant le dire tout suite, le roman de Micky Papoz ne brille pas forcément par son originalité, bien qu'il contienne quelques idées fort amusantes, comme ces îles mouvantes. Et comme l'autrice manie à merveille le langage maritime, cette idée plus rigolote que crédible passe comme sur du velours (on ne peut, je vous le dis, plus utiliser l'expression "comme une lettre à la poste", première expression familière à avoir pris le sens inverse, à mon sens, ces dernières années !) et comme, pour le reste, l'homogénéité globale de l'écriture apporte une efficacité recherchée de roman d'aventures, le lecteur se retrouve très vite, sans s'en rendre compte, au bout de ce voyage de 188 pages, que l'on aurait pu retrouver dans le catalogue du Fleuve Noir Anticipation, disons période 1970/1990, et dans le bon panier, celui des Jeury, Verlanger, Le May, Hérault, jusqu'au "Cocons" de Philippe Guy qui pour moi clôt presque une époque, celle qui nous offre une SF tournée vers les classiques américains de l'âge d'or, notamment. Si les événements vont parfois trop vite, et si une bonne relecture aurait été nécessaire (mais j'ai tout noté pour l'éditeur), on se retrouve avec un roman d'aventures à l'ancienne (avec Mutants et cyborgs) qui prouvera encore une fois à ceux qui pensent que certains types de SF (qui ont fait le bonheur de certaines collections marquées masculines) sont forcément genrés et écrits par des hommes que toute frontière n'est qu'un mur de plâtre, poreux, facile à battre en brèche. Merci pour ce moment, Micky Papoz.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : roman d'aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz autour du livre "virus L.I.V 3 ou la mort des livres"

Pourquoi Allis est-elle différente des autres Voyelles ?

car ses parents sont des zappeurs
car elle utilise des écrans pour pouvoir communiquer
car elle arrive à communiquer avec Soon, le chef des zappeurs

11 questions
322 lecteurs ont répondu
Thème : Virus L.I.V.3 ou la mort des livres de Christian GrenierCréer un quiz sur ce livre