AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782364804258
304 pages
Éditeur : Huginn & Muninn (22/02/2016)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Deadpool, le meilleur ami de l'homme ?

Lorsque d'adorables chiots commencent à se transformer en monstres géants, le seul espoir de l'Amérique repose sur les talents d'un anti-héros aussi absurde (et léthal) que ces grotesques créatures. Cet espoir, c'est Deadpool, le Mercenaire Disert, schizophrène notoire et sociopathe confirmé.
Muni de ses précieux katanas, de son humour ravageur et des voix dans sa tête, ce tueur né ne devrait avoir aucun p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Kenehan
  15 mars 2016
Challenge MULTI-DEFIS 2016
Item : Un livre dont le titre mentionne un animal
Quand des chiots mutants susceptibles de devenir de gigantesques monstres mangeurs d'hommes sont adoptés aléatoirement par des civils, le S.H.I.E.L.D. n'a plus qu'une personne vers qui se tourner pour mettre un terme à la menace sans être officiellement impliqué : Deadpool.
"Deadpool : Apocalypse chiots" est un roman clairement déjanté, à l'image de son personnage principal. du fait de son statut atypique dans le monde de Marvel (il est le seul conscient de n'être qu'un personnage de comics), Deadpool a un sérieux potentiel littéraire. Ajoutons le succès retentissant de son incursion sur grand écran et on ne s'étonne pas de le voir en première ligne de la nouvelle initiative de Marvel : publier des romans inédits (jusqu'à présent, l'éditeur de comics s'était contenté de novélisations).
Stefan Petrucha joue dès les premières lignes avec ce glissement du comics vers le roman et c'est tout naturellement que Deadpool se découvre narrateur d'un long texte dénué d'images. Doté d'un humour sans limite, l'occasion était trop belle de ne pas s'approprier les codes littéraires pour mieux s'en amuser. Et c'est plutôt réussi (à condition d'être attentif).
Vous l'aurez compris, l'intérêt majeur de ce roman est évidemment Deadpool. Il porte l'ensemble du début à la fin et l'intrigue complètement abracadabrantesque n'est au final qu'une façon d'occuper ce personnage atypique. Attention toutefois pour les afficionados de cet anti-héros à la réputation sulfureuse (violent, trash et vulgaire), ce roman s'adresse à un très large public. L'écriture est donc tempérée (en somme : pas de langage cru, de propos ou situations graveleuses). On sent qu'il a été policé.
L'ensemble offre une bonne dose d'humour (bien que ce ne soit pas non plus à se tordre par terre de la première à la dernière page) agrémentée de références à la pop culture avec en bonus quelques citations littéraires bien placées. On passe un très bon moment de légèreté et personnellement je serai partant pour un second tome en la compagnie de Wade Wilson. Et en plus, l'illustration de couverture par Stéphane Perger est plutôt sympa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Dramaix1988
  02 août 2016
Une bonne idée de Marvel adapté leurs comics en roman dans cette nouvelle collection, et pour ouvrir le bal c'est Deadpool, qui connait une hype terrible depuis le film, qui s'y colle. le résultat est tout à fait réussi, C'est drôle, fun et jouissif tout ce qu'on attend de la série Deadpool. Comme pour les comics, ou le film, c'est Deadpool qui raconte l'histoire en parlant directement à nous lecteur, et ça déjà c'est cool et ça apporte un plus par rapport aux romans classiques. Deadpool entend des voix, pas de problème on les entends aussi grâce à un système de changement de typographie ingénieux. de manière assez logique l'histoire ne vole pas bien haut, ça reste un super héros qui lutte contre des monstres avec une petite intrigue et pas mal de rebondissements, ce n'est absolument pas dérangeant puisque c'est à quoi on s'attend en commençant ce roman. Deadpool est un moins trash que celui des comics mais là aussi c'est normal si l'éditeur et l'auteur veulent toucher un large public il doit être un peu plus "aseptisé". J'ai vraiment passé un bon moment, je suis totalement satisfait par cette lecture et la conseille. A noter de Guest star : Spider-man et Hulk.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Amnezik666
  07 novembre 2016
Au risque de décevoir les puristes j'ai découvert le personnage de Deadpool via le film homonyme et j'ai tout de suite accroché à cette personnalité complètement déjanté et à un univers très second degré. Enooorme coup de coeur pour le film mais malgré tout j'avais quelques doutes quant à une adaptation en roman.
Bien entendu le bouquin est écrit à la première personne, Deadpool, parfaitement conscient d'être un personnage de fiction, s'adresse directement au lecteur avec son franc parler habituel et son humour ravageur (le tout bien – trop ? – aseptisé afin de toucher un public plus large). Notre mercenaire sociopathe s'offre même le luxe d'être un tantinet schizo, à ce titre il est fait un très bon usage des polices de caractère afin de d'identifier les voix qui cohabitent avec Deadpool et lui causent souvent. Il ne faudra que quelques pages pour balayer les doutes qui me titillaient.
Je n'irai pas non plus crier au chef d'oeuvre, disons que c'est une lecture agréable et divertissante (rires et sourires ont été de la partie), ce qui n'est déjà pas si mal. Une lecture qui m'a donné envie de revoir le film, il va falloir que je m'offre le blu-ray en attendant le second volet (prévu pour mars 2018).
Je ne m'attarderai pas sur l'intrigue qui n'est que prétexte à laisser Deadpool faire son numéro… un prétexte qui oscille entre l'absurde et le burlesque. A noter toutefois qu'en guest stars nous aurons le droit à un passage express mais remarqué de deux Avengers, Hulk et Spiderman.
Lien : https://amnezik666.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
pika010
  06 février 2018
Ça faisait longtemps que je n'avais pas rit autant sur un bon livre, et bien c'est une bonne pioche avec celui-ci. En même temps, il aurait été décevant qu'il en soit autrement avec Deadpool.
Le fait de briser le quatrième mur et de nous parler directement est tout simplement délectable. de plus, le fait qu'il se rende compte qu'il est dans un roman plutôt qu'un comic rend certaines situations cocasse.
A part quelques longueurs sur des flashbacks inutiles et une certaine répétition dans le déroulement des combats, on passe un très agréable moment avec notre cher antihéros.
Commenter  J’apprécie          20
Carnet_de_Lecture
  07 avril 2016
Nous suivons Deadpool, alias Wade Wilson, sur la trace de chiots qui sont en fait des monstres en attentes de mutations... Deadpool a été engagé par le S.H.I.E.L.D. pour parer à la menace. On va donc partir dans une aventure loufoque pleines de rebondissements où on a pas le temps de souffler.
Il faut que je vous l'avoue, j'ai connu Deadpool au cinéma et personnelement j'ai adoré le personnage. Donc quand j'ai vu ce livre je me suis dit pourquoi pas? Et bien je ne suis pas du tout déçue. On retrouve l'humour de Pool. Il n'est pas tout seul dans sa tête et c'est bien sympathique de voir comment l'auteur a traité ces voix. J'ai adoré ces passages. On a la voix en gras, la voix en italique et on va en découvrir d'autres au fil du roman. On retrouve aussi sa personnalité à la fois violente et crue. il se laisse souvent dépasser par ses hallucinations aussi. du coup des fois on se demande si on est dans la réalité ou non...
Petit clin d'oeil à Marvel, on a de brèves apparitions de héros super-connus...
L'intrigue reste une intrigue de super-héros. Il y a un monstre, enfin des monstres, et le héros doit sauver la Terre. Mais c'est bien ficelé.
En tout cas, j'ai bien rigolé tout du long de ma lecture. Et s'il y a un numéro deux, je le lirais avec beaucoup de plaisir. Voilà, un livre complètement déjanté à l'image de son anti-héros.
Lien : http://notrecarnetlecture.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
KenehanKenehan   14 mars 2016
Vous savez, la téléportation, c'est parfois pénible pour les auteurs. Si un personnage peut aller où il veut, quand il veut, où est la tension ? C'est pourquoi il y a toujours un charabia intergalactique qui vient perturber les compensateurs d'Heisenberg. Dans mon cas, ce n'est pas un problème parce que je ne suis pas ce qu'on appelle un acteur rationnel. Comme on l'a déjà vu, je n'irais jamais utiliser mon téléporteur pour gâcher une séquence de bataille intéressante. Je suis plutôt du genre à me téléporter dans une situation pire, ou de surprendre tout le monde en laissant complètement tomber l'intrigue pour aller buller sur la plage. (SPOILER : vous verrez tout à l'heure).
Mais c'est pratique pour éliminer les parties chiantes dont on peut se passer, comme moi qui tente d'arrêter un taxi, ou les regards louches dans le métro. Je ne veux pas vivre ça, vous ne voulez pas lire ça, alors... Bamf.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
KenehanKenehan   14 mars 2016
Ça ne le tue même pas, parce qu'il n'est pas vraiment mort. Pas parce qu'on se souviendra toujours de lui. Mais puisqu'il peut se régénérer, chacune de ses cellules est vivante. Simplement, au niveau collectif, il est réduit à l'état de grosse flaque rose qui ondule. Chaque élément rappelle un peu moins Goom, la Chose de la Planète X que Point, le Machin à la Fin de cette phrase.
Commenter  J’apprécie          60
KenehanKenehan   14 mars 2016
Petite fille : Papa Noël ?
Deadpool : Mais quoi, encore ?
Petite fille : J'ai soif.
Deadpool : Petite, il est très tôt. Papa Noël a eu une sale nuit, il est un peu de mauvaise humeur. SI je t'apporte un verre d'eau, tu me promets de la fermer et de te rendormir ? Sinon Papa Noël va faire des trous dans tes murs. Tu comprends ?
Petite fille : D'accord.
Commenter  J’apprécie          50
KenehanKenehan   14 mars 2016
A part ça... bon, si ça vous intéresse vraiment, vous n'aurez qu'à lire mes comics. A moins que vous soyez du genre "Oh, je ne lis que des livres, parce que je suis trop intelligent, la la la, regardez comme je suis intelligent."
Commenter  J’apprécie          80
KenehanKenehan   14 mars 2016
Si seulement j'avais mon truc à la main, je pourrais lui balancer une bonne giclée. Oui, forcément, si vous sortez ça du contexte...
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16188 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre