AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253049050
Éditeur : Le Livre de Poche (31/05/1997)

Note moyenne : 3.39/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Près de vingt ans après sa première publication, ce livre est plus que jamais indispensable.

A l'heure où la science et la rationalisation des esprits étendent leurs empires, ces dix leçons (avec exercices !) pleines d'humour et de sagacité permettent de comprendre les mécanismes intimes du milieu scientifique et d'en dévoiler les éventuels abus - qu'ils procèdent d'une touchante naïveté ou d'une charlatanerie avérée.

Des interrogation... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Luniver
  06 septembre 2013
Si la science réalise des prouesses, elle traîne également dans son sillage toute une foule de personnages qui tentent de s'en approprier le sérieux pour leurs thèses fantaisistes (tout en critiquant vertement la science officielle et dogmatique, peuplée de crétins bornés et fanatiques). Où s'arrête la science, où commence la pseudo-science et les arnaques en tout genre ? C'est à cette question que tente de répondre l'auteur, avec beaucoup d'humour.
Il y a évidemment les escrocs, qui manipulent sciemment les expériences ou utilisent des trucs de magicien pour épater la galerie et faire s'ouvrir les portefeuilles. Mais le problème vient principalement des gens sincèrement convaincus par ce qu'ils racontent. Les scientifiques ne sont certainement pas des êtres parfaits à l'esprit critique irréprochable, et ont les mêmes défauts que tout le monde : orgueil, jalousie, fascination pour certaines idées magiques, … Les garde-fous mis en place : expériences en double aveugle, obligation de mesures claires, reproduction des expériences, … ne permettent pas à ces idées farfelues de se maintenir trop longtemps. Mais elles peuvent tout de même subsister quelques années (voir l'homme de Piltdown ou les machines destinées à guérir le cancer).
Le fait est que quand une théorie nouvelle apparaît, la frontière entre science solide et supercherie est mince : la nouvelle théorie contient des trous, des imprécisions, des erreurs, en plus grande quantité que celle qu'elle veut remplacer. Il faut une bonne dose d'humilité en plus d'une forte conviction personnelle pour lui faire gagner ses galons. L'histoire ne retient que les théories gagnantes, et oublie vite les controverses parfois violentes qui ont éclaté avant leur adoption.
En résumé, un essai assez agréable à lire, qui décrit de manière complète plusieurs mécanismes qui permettent à des erreurs de faire illusion pendant un laps de temps relativement long. le texte est plein d'humour et d' « exercices pratiques » qui résument agréablement la leçon. Toutefois, le rythme retombe en fin de livre : sept leçons auraient amplement suffi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
SciencesInfuses
  03 octobre 2018
J'ai régulièrement hésité entre critiquer les interprétations frauduleuses en les exposant et les connaître tout en les laissant dans l'ombre.
Ce n'est donc pas un mystère si "l'édition du troisième millénaire" de cet ouvrage est arrivée tardivement dans mes mains. Il y a comme ça des livres qui vous suivent longtemps comme une ombre avant que vous ne les saisissiez.
Ce n'est d'ailleurs qu'à l'occasion d'un travail récent sur le sujet que je l'ai ouvert. J'ai craint qu'il n'y ait confusion entre les velléitaires actuels de la contre-science et l'histoire complexe entre sciences, ésotérisme et mysticisme qui ne se sont séparés qu'assez récemment finalement à l'instar de la religion et de l'Etat... L'auteur ne tombe pas dans ce piège.
C'est au final l'acte volontaire de tromper qui définit progressivement l'imposteur dans le livre.
L'auteur propose ainsi une histoire des impostures scientifiques (même si le titre peut être source de confusions malheureuses) et ne présente pas d'outils pour contrecarrer ce type de tentative ou la partie systémique qui permet ou favorise ce type d'exercice frauduleux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
PhilOche
  29 mars 2014
Superbe démonstration, par ce journaliste scientifique, des techniques très souvent utilisées par les gourous et autres charlatans pour se crédibiliser.
S'enrober d'une pellicule scientifique pour cacher les doctrines abracadabrantes qui constituent leur fond de commerce et recourir à la théorie du complot afin d'éviter tout questionnement qui risquerait d' éparpiller cette mince couche.
Commenter  J’apprécie          60
CSTFC
  21 mars 2014
Quelques exemples traités avec humour de l'utilisation de la méthode scientifique si l'on veut rester critique.
le projet est simple : comment créer une imposture scientifique, comment jeter le doute à coup sûr, en se parant des attributs du scientifique, ou souvent que de sa blouse blanche ?
Véritable petit manuel du parfait imposteur, dont le côté corrosif n'échappera pas au lecteur.
Nouvelle édition sérieusement augmentée, parue en 2001, à ne pas manquer sachant qu'entre temps l'expertise scientifique à été menée à rude épreuve (Vaches folles et experts fous) et qu'une certaine affaire Sokal a ébranlé quelques certitudes ou mis au grand jour quelques positivistes outranciers.
Commenter  J’apprécie          10
BrnVrn
  08 août 2017
Large point de vue sur le sujet.
Un peu trop long, et insistant sur les imposteurs "new-age" et la pseudo-science, alors que de toute façon les lecteurs de ce livre sont acquis à la cause.
J'ai bien aimé la fin avec les réflexions philosophiques sur la nature même de la "science", son caractère refutable et sa dimension sociale.
Il aurait pu insister plus sur le rejet de la "chose scientifique", le "de toute façon je suis nul en math" qui semble très francais ? et permet à beaucoup de gens de ne pas se mouiller.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LuniverLuniver   06 septembre 2013
Au départ, les bonnes théories contiennent souvent beaucoup d'erreurs, qu'on rectifie ensuite. Ce qui caractérise les grands savants, et en général les bons scientifiques, ce n'est pas d'avoir toujours raison, c'est d'assumer les risques de l'erreur. Lorsqu'il se trompe, ils corrigent la copie. À l'inverse, l'imposture est une erreur non assumée. Elle est sans doute inévitable, parce que la science est faite par des êtres humains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LuniverLuniver   05 septembre 2013
La formule de Drake permet de calculer que, sans compter la Terre, il y a entre zéro et dix milliards de planètes abritant une vie intelligente. Merci pour la précision. Quand au problème de savoir si la Terre elle-même abrite une vie intelligente, il reste entier.
Commenter  J’apprécie          160
SciencesInfusesSciencesInfuses   03 octobre 2018
Les mots ont tous les pouvoirs, sauf celui d'être ce qu'ils désignent. Comme le dit Alfred Korzybski: "Le mot chien ne mord pas."
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Michel de Pracontal (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel de Pracontal
Retour sur nos enquêtes: l'essai clinique de Rennes .L?Agence du médicament et l?essai clinique meurtrier de Rennes. L?Agence nationale de sécurité du médicament a ignoré une alerte cruciale sur l?essai clinique meurtrier de Rennes mené par le laboratoire Biotrial . Elle a ensuite masqué sa négligence en édulcorant un rapport interne, et a transmis la version remaniée aux enquêteurs mandatés par la ministre de la santé. Nos invités : Patrick Ollive, volontaire ayant participé à l?essai Biotrial. Gérard Bapt, député socialiste, membre du conseil d?administration de l?Agence du médicament. Michel de Pracontal, journaliste à Mediapart.
+ Lire la suite
autres livres classés : imposturesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox