AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781973266228
440 pages
Auto édition (10/11/2017)
4.04/5   78 notes
Résumé :
Un tueur en série, des énigmes, un enquêteur et son équipe, vous tiendront en haleine jusqu’à la dernière page de ce suspense policier. Une fois la lecture de ce livre commencée, vous ne pourrez plus vous arrêter.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
4,04

sur 78 notes

sandrinedurochat
  04 octobre 2018
Québec, 13 mai 2002 : Jay Harrington, inspecteur aguerri du Bureau des Crimes majeurs est destinataire d'une lettre contenant l'image d'une pierre tombale avec les dates suivantes : 12 février 1962- 13 mai 2002 ainsi qu'une suite de chiffres. Cette mise en scène macabre signe le début d'une course contre la mort et la montre pour sauver la vie d'un homme. S'il veut le sauver, Harrington devra résoudre l'énigme des chiffres. Ce que l'inspecteur ne sait pas encore, c'est que ce jeu mortel n'en n'est qu'à ses débuts car huit mois plus tard, le tueur dénommé le maître des énigmes va récidiver et relancer une partie diabolique en faisant monter la pression de plusieurs crans.
Un tueur en série, des énigmes à résoudre, des victimes innocentes et un flic lancé à toute allure dans une course contre la montre : tic tac, tic tac, tic tac… Ferez-vous mieux que Jay Harrington ?
A vous de voir, pardon! A vous de lire...
Mon avis :
Le maître des énigmes tient les promesses contenues dans son titre et offre un agréable moment de lecture. J'ai trouvé beaucoup de très bonnes choses dans ce tout premier thriller et je pense qu'Eric Quesnel a un gros potentiel pour passer "maître ès thrillers".
La plume est très québécoise et les petites réticences de langage du début ont très vite disparu au profit de l'intrigue qui a vite pris le dessus.
Car oui, le gros point fort de ce thriller est l'intrigue et le rythme insufflé au récit. Tout va vite, tout le temps, il n'y a pas de temps mort et je ne me suis pas ennuyée.
Eric Quesnel livre un scénario digne d'un film hollywoodien, calibré comme il se doit avec des moments de tension bien maîtrisés. J'ai trouvé ce livre assez cinématographique et visuel avec de bons rebondissements et je me suis très rapidement piquée au jeu des énigmes mortelles du maître. Plus d'une fois je me suis surprise à chronométrer mon temps de résolution afin de savoir si j'aurais mieux fait que Jay. le résultat n'était pas brillant^^… Ces énigmes vous impliquent forcément dans cette course contre la mort et vous prenez un ou deux points de tension à chaque nouvelle devinette mortelle. L'intrigue fonctionne, même si j'ai pu trouver quelques longueurs de temps en temps.
(Les titres donnés à chaque chapitre sont en revanche inutiles et suggère, selon moi, beaucoup trop le contenu de chaque chapitre.)
En ce qui concerne les personnages: c'est pas mal même si je pense que l'auteur aurait pu mieux les développer dans leurs personnalités. le duel entre Harrington et le Maître fonctionne bien mais aurait pu, à mon sens, être plus diabolique et pervers grâce à cela.
Le personnage de Jay Harrington, en flic aguerri et abîmé, est bien campé mais il reste surtout décrit dans ses actions de policier et n'est pas assez introspectif selon moi. Ce personnage a encore plein de facettes à dévoiler pour se rendre véritablement attachant. Dans l'hypothèse d'une suite, j'espère que l'auteur fouillera beaucoup plus son personnage. le Maître des énigmes est aussi bien campé et réserve un joli final, tout en demeurant là aussi, pas assez fouillé, selon moi, dans ses motivations et dans sa construction personnelle. L'auteur utilise la technique du journal intime du tueur afin d'incruster des passages personnels sur ce maître des énigmes. C'est une super idée, mais j'ai un peu regretté que ce journal n'en dévoile pas plus...
Pas bien grave,
Au final, j'ai passé un bon moment de lecture avec ce premier thriller efficace d'Eric Quesnel qui tient ses promesses en termes d'intrigue et de suspense.
A découvrir pour ceux qui veulent se creuser un peu les méninges.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mimo26
  18 décembre 2018
Si vous espériez vous creuser les méninges pour résoudre des énigmes, passez votre chemin. le maître des énigmes n'est en rien un maître. Ses énigmes sont d'une facilité déconcertante. Pour les amateurs d'énigmes, ce sont même des classiques du genre.
Le principe du roman : Jay Harrington, flic québécois, est confronté à une série de meurtres dont il est parfois lui-même l'assassin involontaire. Des personnalités sont mises dans des situations potentiellement mortelles. Jay doit résoudre à chaque fois une énigme. Il répond bien, la victime en réchappe. En cas de mauvaise réponse, la sentence est irrévocable : la victime meurt.
Mais, comme je vous le disais précédemment, les énigmes sont très faciles. C'est à se demander si l'auteur ne suppose pas que les flics québécois sont d'une bêtise sans nom pour ne pas réussir à les trouver.
Car oui, le livre est en québécois. C'en est même marrant. On découvre les différences entre notre bon vieux français et le français de nos amis nord-américains. Mais je vous rassure : le livre est totalement compréhensible.
Mais le gros point noir est l'orthographe.Chaque page comprend au moins une faute. Certes, le livre est en québécois. Mais je pense que les bases sont communes avec le français de chez nous. Un pluriel reste un pluriel et prend donc un "s" ou un "x". La conjugaison d'un verbe à l'imparfait prend "aient" à la fin lorsque le sujet est "ils" et non "ait". Ce ne sont malheureusement que deux exemples. Vous en trouverez pléthore dans le roman. le pire, c'est que l'auteur remercie sa correctrice à la fin du livre. Un conseil : qu'il en change et que celle-ci envisage une reconversion !
C'est bien dommage car l'histoire, elle, est intéressante. Des énigmes un peu plus compliquées et moins de fautes en auraient fait un très bon livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
collectifpolar
  28 mars 2022
Les P'tits papiers de So pour Collectif Polar
Un tueur en série. Des flics. Des énigmes. Seule la solution peut sauver les victimes.
La Maître des énigmes est une vraie découverte. Amateurs du genre vous devriez trouver votre compte dans ce premier roman d'Eric Quesnel. Véritable page turner, l'auteur nous entraîne dans une traque haletante et efficace d'un tueur en série qui joue sérieusement avec les nerfs des flics, et bien plus encore avec ceux du lecteur. L'écriture est fluide, simple, efficace, ponctuée de délicieuses expressions québécoises. Si ces expressions peuvent surprendre dans un premier temps, on s'habitue très rapidement au style et au jargon du pays du sirop d'érable.
On se laisse prendre au jeu, les énigmes ponctuent le roman, bien pensées, bien placées, elles servent avec brio l'enquête, les solutions sont bien amenées, compréhensibles.
Des personnages malmenés auxquels on s'attache. le scénario est travaillé, tout s'emboîte.
Contrairement à ce que pourrait laisser paraître la couverture, point de gore dans ce roman, mais une bonne dose de suspens pour vous agacer page après page. Y'a pas à dire, pour un premier roman, c'est bon. Très bon. Moi qui ne suis pas douée en casse-tête en tout genre, j'ai pris un plaisir certain à suivre cette enquête et à me prêter au jeu. J'ai aimé cette plume vive, cette poursuite agaçante, et n'ai qu'une hâte, connaître la suite des aventures de l'équipe de Jay Harrington , dans un second opus bien plus sombre encore !
Lien : https://collectifpolar.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Errant
  08 août 2021
Je lis pas mal de romans policiers et de thrillers; rarement qui m'ont tenu aussi en haleine que celui-ci. Pourtant avec un peu de recul certains aspects ne sont pas vraiment crédibles. Mais en cours de lecture on s'en fout un peu tellement on veut connaître le nouveau plan machiavélique du tueur, le genre d'intrigue qu'il soumettra aux enquêteurs, leur capacité à résoudre ou pas avant l'échéance qui est toujours très, trop, courte. Et comme ça se passe au Québec, dans ma région en plus, mon enthousiasme n'en est que décuplé. Je ne connaissais pas cet auteur mais je compte bien vérifier si cette pépite n'est qu'un accident de parcours ou pas. Chose certaine je suis enchanté de cette lecture, sans restriction !
Commenter  J’apprécie          80
malko
  16 juin 2018
J'ai acheté ce roman sur ma kinde car il y avait de bonnes critiques et en plus une mega promotion...alors bon...Je me suis dit pourquoi pas...Mais voila:
Il y a des livres où dès les premières pages,l'on se dit que ça va être long long mais alors vraiment long.
Une écriture très pauvre,des flics complètement débiles, un tueur qui se pisse dessus de joie et qui oubli de manger tellement il est heureux que l'on parle de lui aux Infos...J'ai relue certaines phrases plusieurs fois mais non...Je confirme certaines n'ont aucun sens...L'auteur vient peut être d'un petit bled complètement paumé ou certaines phrases s'emploient. ..allez savoir où bien il prend des médocs mais il n'était certainement pas dans son état normal en écrivant ce livre.
Je déteste arrêter un livre en cours mais là ce n'était juste plus possible du tout a cause de cette horrible écriture...Et moi qui dévore habituellement les livres,j'aurais mis au moins deux semaines à lire ce roman.
Mention spéciale au titre des chapitres...allez un petit aperçu pour la plaisir!"En mon oeuvre le peuple craindra","l'enquête progresse" ou encore "la population demande des comptes"...Des titres de chapitres donc très accrocheurs!!
Le point positif tout de même. ..En voyant des romans comme celui ci et bien je me dis que moi aussi je serais capable d'écrire des thrillers!j'irais en faire la promotion sur Face de bouc notamment sur les groupes sectaire comme les mordus de thrillers et là une personne dira que mon livre est vraiment génial, que ce est LE livre du moment et hop tous le monde me lira!!!...enfin bref...Je suis très contente d'abandonné ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   28 mars 2022
J’espère qu’ils vont mourir…

La maison aux déclins de bois, semblait prendre du terrain d’année en année, comme si les arbres resserraient leur étreinte sur l’habitat. Une balançoire, aux chaînes rouillées et grinçantes quand le vent y soufflait, n’avait assurément pas joué son rôle depuis de nombreuses années. La clôture faite de planches ou, du moins ce qu’il en restait, n’avait plus que quelques traces d’une peinture blanche, désormais écaillée. Le bâtiment avait connu de meilleurs soins et on pouvait deviner qu’il fut jadis d’un bleu pastel, mais à présent fort défraîchi. L’herbe haute régnait sur cette parcelle de terre. Pourtant, malgré toute apparence elle n’était pas abandonnée, bien que les planches de bois à la fenestration en donnassent la forte impression. Le soir se pointait marqué d’une fine pluie. À l’intérieur, une lumière située à droite du balcon arrière, confirmait une présence humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LectureChroniqueLectureChronique   21 avril 2019
Extrait que j'ai choisi exprès tant la ressemblance avec BFMTV est saisissante :
- Bonne fin d'avant-midi mesdames et messieurs, ici Mélanie Vanier pour un bulletin de nouvelles spécial, concernant la résidence de l'un de nos collègues, Henry Dumont. Allons rejoindre Laura Barns en direct tout près de la résidence de Monsieur Dumont. Laura, vous nous entendez ?
- Oui, je vous reçois bien.
- Bon. Alors, racontez-nous ce que l'on sait jusqu'à maintenant de cette mystérieuse affaire qui nous inquiète en ce moment, bien que l'on ait peu de détails pour le moment.
- Oui et bien, comme vous le mentionnez, nous avons peu de détails, mais par contre vous faites bien de mentionner que ça n'en demeure pas moins inquiétant pour autant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lucyinthesky75Lucyinthesky75   28 mai 2018
Je m'en veux, je n'ai pris aucune photo ; de son visage surtout. Il pleurait et moi je me retenais pour ne pas rire. Je veux que demain arrive enfin. J'espère qu'ils vont mourir... J'espère qu'ils ne pourront pas les sauver.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2362 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre