AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2375747879
Éditeur : MxM Bookmark (10/04/2019)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Adec est druide, guérisseur. Depuis l'extermination de sa meute d'adoption, dix ans plus tôt, Adec a décidé qu'il ne s'attacherait plus à personne, et encore moins à un Sélène loup. Cela serait trop douloureux si cela tournait mal, et le trou béant dans son cœur est déjà bien assez grand. À Crépuscule, il a trouvé son équilibre.

Quand son village est attaqué par des tueurs de Sélènes, Eivind fuit avec sa meute. L'alpha, secoué par cette attaque et par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Marlene_lmedml
  15 avril 2019
UNE TRÈS BELLE DÉCOUVERTE !
Il y a plusieurs années de cela je ne lisais que des romans fantastiques, et puis j'ai délaissé le genre en découvrant la romance… Pour ce roman, je me suis laissée tenter après le superbe thread de Johanna sur Twitter. Je ne pouvais pas passer à côté de cette romance fantastique. Et je ne regrette absolument pas mon choix de lecture, [Quand la nuit tombera] fut vraiment un moment hors du temps, j'ai particulièrement aimé l'univers de l'autrice ainsi que l'ensemble de l'histoire.
Dès les premières lignes, je me suis familiarisée avec l'univers de Reru, elle nous offre de belles descriptions qui permettent au lecteur de s'immerger rapidement dans l'histoire. le prologue m'a émue presque aux larmes, j'étais déjà tellement investie dans la destinée d'Adec.
DES PERSONNAGES INSPIRANTS, TOUCHANTS ET ATTACHANTS…
Adec a vu son monde s'écrouler lorsqu'il a perdu sa meute dix ans auparavant… Depuis, le druide a bien du mal à s'attacher et à s'engager à quelque personne que ce soit. Il s'est forgé une carapace, il tient les autres à distance pour ne plus jamais souffrir de la perte… Mais saura-t-il rester insensible au charme et à l'attraction qu'exerce sur lui Eivind, un sélène loup ? Adec est touchant et j'ai aimé son personnage malgré son côté obstiné… Il est dévoué aux autres mais fait toujours passer ses besoins en dernier. Il va beaucoup évoluer au fil des pages et cela m'a plu qu'il ne reste pas figé sur le passé. J'ai adoré le fait qu'il soit druide, j'ai découvert des tas de choses captivantes.
Eivind quant à lui est l'alpha de sa meute, mais j'ai vraiment aimé qu'il ne soit pas le genre « mâle alpha », c'est un homme très doux et attachant. Il gère sa meute avec altruisme et bienveillance. J'ai adoré son personnage parce qu'il est vraiment tourné vers les autres, il est un bon chef et il a ce côté romantique totalement craquant.
Vous allez faire la connaissance de personnages tous plus merveilleux les uns que les autres. Je me suis laissé attendrir par Pia et Stenna, mon dieu, trop adorables. Mais aussi par les liens qui unissent tous les habitants de Crépuscule. J'ai aimé l'entraide, la bonne entente et le côté « communauté ».
UNE INTRIGUE PLUS COMPLEXE QU'IL N'Y PARAIT !
Je ne savais pas trop où j'allais avec cette histoire, j'ai tout simplement fait confiance à l'autrice et j'ai adoré le cheminement de l'histoire qui mêle habilement univers fantastique, mythologie et romance.
Le récit s'intensifie à mesure que l'intrigue se construit, j'ai laissé mon imagination mettre en scène l'histoire dans ma tête. J'ai été captivée par l'histoire de nos héros, on pourrait croire que le scénario est assez classique en tenant compte du résumé, mais il n'en ai rien, l'autrice a su plonger ses lecteurs dans une histoire surprenante avec des rebondissements étonnants et bien trouvés.
Nos héros vont être aux prises avec une menace extérieure qu'ils vont devoir exterminer pour vivre sereinement. Mais cela ne se limitera pas au groupe extrémistes qui souhaitent l'extinction des Sélènes.
UNE ROMANCE COMME JE LES AIME.
La romance est tellement mignonne. J'ai adoré l'histoire d'amour entre Adec et Eivind, la dynamique est assez classique dans le début de leur relation, d'un côté on a un Adec qui ne souhaite pas s'engager malgré son attirance et de l'autre on a un Eivind qui a eu un coup de foudre pour le druide… Il y a cette petite période où nos héros se cherchent sans conséquences et puis enfin la consécration… Reru a su rendre sa romance toute douce et elle n'empiète pas sur l'intrigue principale, ce qui est une bonne chose car les émotions sont d'autant plus intenses.
J'ai particulièrement aimé la plume de l'autrice qui s'avère très agréable, elle écrit avec passion et nous entraîne dans son univers mystique et fantastique. C'était une vraie découverte pour moi que de m'immerger dans un récit imaginaire et quel plaisir ce fut.
EN BREF :
[Quand tombera la nuit] est un récit fantastique captivant et addictif. La romance s'intègre à merveille dans une histoire qui mêle mythologie et intrigue à suspens avec la lutte contre les assassins qui menacent la sérénité des meutes Sélènes. le roman démarre en douceur pour monter en puissance au fil des pages, j'ai passé un excellents moments et cela a vraiment stimulé mon imagination.
Lien : http://www.lmedml.fr/2019/04..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
levri
  13 avril 2019
Adec, un druide guérisseur dont la meute fut exterminée dix ans plus tôt alors qu'il était adolescent, s'est fixé depuis deux ans dans un village accueillant après avoir sillonné le monde. Il reste traumatisé par cette perte et refuse tout attachement surtout avec des Sélènes-Loup de peur de re-vivre cette déchirure.
Le jeune Alpha Eivind a fuit avec sa petite meute lorsque des tueurs de Sélènes ont frappé leur village et finit par s'installer à Crépuscule, le village d'Adec. Ces deux jeunes déracinés arriveront ils à se reconstruire et à accepter leur attachement malgré les tueurs de descendants des dieux ?

Sur une Terre dont la Lune a disparu au profit d'un Soleil rouge supplémentaire une société restée a un niveau basique perdure. Humains et Sélènes cohabitent pacifiquement jusqu'à ce que certains se mettent en tête de les éliminer. Magie, esprits, dieux anciens et paysages magnifiques parsèment le récit, la société est suggérée sans être clairement définie, laissant le lecteur jouer son imagination. Les personnages sont attachants, définis rapidement sur des archétypes convenus, la romance est prépondérante dans un style bisounours prenant garde à lisser toute aspérité.

L'écriture est fluide et facile à lire, un livre gentil baigné dans un merveilleux sans grande profondeur qui peut satisfaire tous les lecteurs recherchant du délassement facile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ilfioredelmale
  14 avril 2019
Je vais aller droit au but : le livre est bon. Il a les ingrédients pour faire passer un bon voire un excellent moment, pour peu que l'on soit sur la même longueur d'onde que l'histoire.
Les émotions sont retranscrites, les liens sont tissés, les personnages se tournent autour, font des erreurs et s'apprivoisent, soignant chacun leurs blessures passées, un deuil pour Adec, une trahison pour Eivind. Et ceci, sur un petit fond d'angoisse quand à la présence d'un groupuscule qui sévit et qui décime les meutes de loups.
Si la créativité de l'auteure s'est assez ressentie sur la mythologie qui entoure ses personnages, sur leurs déités, la présence de l'Etoile rouge dans leur ciel et l'absence de la Nuit, on se rend très vite compte qu'il y avait moyen de simplifier plus rapidement tout cela. Certains lecteurs fronceront les sourcils au début, d'autres ne s'en formaliseront pas.
Et si certains seront transporter dans le quotidien au village de la meute et du druide, d'autres resteront sur terre. Je fais partie de la dernière catégorie. En dépit des points positifs, j'ai trouvé qu'il y avait de la rallonge pour rien parfois, et que l'histoire manquait de profondeur.
Des explicitations détaillées de sentiments qui ne cessent de se dérouler alors que le sens a été compris depuis le départ. Des répétitions lexicales ou même de faits et d'états, à différents endroits sur des éléments déjà posés et connus. Ce qui a fini par faire que, malgré le peu de nombre de pages du livre, je lisais en diagonale les pavés qui n'apportaient pas d'éléments supplémentaires à l'oeuvre.
Toutefois, il y avait parfois des changements de point de vue et des ellipses bienvenues, bien qu'abruptes, qui permettaient au temps de s'étirer sans que cela soit assommant. Même si l'effet peut casser la fluidité quand on est absorbé par la lecture.
Compliqué de se dire que la cohérence, l'intrigue simple mais suivant le bon fil, et le surnaturel assez intéressant sont réunis, mais qu'on a pas accroché. Il y a des jours comme ça, où ça ne matche tout simplement pas.
Pour autant, les retours que j'ai lu sur cette oeuvre sont positifs. Comme d'habitude, je vous dirai de tenir compte que de mes mots, et non de ma note, qui ne reflète que subjectivement mon ressenti. Objectivement, je pense qu'elle peut plaire à d'autres lecteurs.
Lien : https://letempodeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   15 avril 2019
« Rien n’est plus solide que la meute. Ni les liens du sang, ni l’amitié, ni l’amour. Les membres d’une meute sont unis par un fil intangible qui relie leurs coeurs et leurs âmes plus sûrement que le plus résistant des noeuds, plus irrémédiablement qu’une promesse aux Eternels. Perdre la meute, c’est perdre un morceau de soi. La douleur et le vide laissé persistent, jusqu’à la mort, sans espoir d’oubli. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
levrilevri   13 avril 2019
Eivind était là, torse nu, un marteau à la main et des clous dans l'autre. Le Sélène était tellement absorbé par sa tâche qu'il ne remarqua pas l'humain qui l'observait, subjugué, derrière lui. Adec put ainsi se perdre dans la contemplation du dos brillant de sueur, des muscles jouant sous la peau bronzée, de la maîtrise des gestes alors que l'alpha plantait clou après clou, des mèches de cheveux blonds assombris par la transpiration collés à la nuque, de...
Le rire d'Oennilyne sortit Adec de ses pensées dérivantes et il sentit le sang flamber dans son visage. Il n'avait pas rougi depuis une décennie ! Mais être surpris par son amie en train de saliver d'envie devant la beauté virile de l'alpha méritait amplement le changement de couleur de ses joues. Son humiliation fut cependant apaisée quand il comprit que la Songeuse avait eu la gentillesse de ricaner dans le secret de sa tête. Dans le cas contraire, Eivind se serait probablement retourné pour savoir qui riait dans son dos, or l'alpha était toujours occupé à planter des clous dans des planches neuves.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   13 avril 2019
Dès qu’ils furent seuls, isolés du reste du monde par les murs en bois, Eivind y pressa le druide et plongea son nez dans son cou. Il aurait pu l’embrasser avec fougue, aurait pu frotter son corps contre celui d’Adec pour soulager le désir qui le faisait frémir depuis des semaines, mais le besoin qu’il ressentait n’était pas d’ordre sexuel. Pas seulement. Ce n’était pas ce qui dominait. Non. Ce qu’il voulait, c’était confirmer la présence d’Adec près de lui. Sentir vibrer le lien qui se consolidait entre eux. S’emplir les poumons du parfum du guérisseur, s’en gorger jusqu’à être capable de le détecter à des kilomètres. Il avait besoin de sentir le cœur d’Adec battre contre son torse, au même rythme effréné que le sien. D’entendre ses soupirs satisfaits tandis qu'il basculait sa tête en arrière pour faciliter l’accès vers sa gorge.
— Tu ne vas pas me faire pipi dessus pour me marquer comme tien, n’est-ce pas ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   13 avril 2019
— Oui… J'aurais préféré que les dieux se soient montrés plus discrets. C'est peut-être un peu égoïste mais j'aurais autant aimé que personne ne vienne me trouver…
Eivind contourna le comptoir pour poser une main rassurante sur la joue du guérisseur. Ils ne se connaissaient pas depuis toujours et ils découvraient encore des choses l'un sur l'autre, mais l'alpha savait qu'Adec n'était pas du genre à courir après la reconnaissance ou le succès. Au contraire, le jeune homme vivait une existence simple, loin de l'agitation de la capitale où il aurait pu trouver la richesse. Il préférait de beaucoup passer ses journées à prendre soin des habitants de Crépuscule qui l'avaient accueilli avec l'ingénuité qu'il recherchait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   13 avril 2019
— Je voulais te parler de nous.
Par les dieux... Nous. Un seul mot qui contenait tellement plus que quatre pauvres lettres. Adec sentit ses poumons s'affaisser et à voir le teint vaguement verdâtre d'Eivind, ce dernier avait parfaitement conscience du poids de ce petit mot. Les deux hommes se regardèrent en silence, comme s'ils avaient besoin d'un peu de temps, tous les deux, pour se préparer à ce qui allait suivre. Après cette conversation à cœur ouvert, plus rien ne serait jamais pareil. Pour Eivind, cela ne pourrait être pire que le rejet incompréhensible dont il avait été victime quelques jours plus tôt. Le loup savait que le druide cachait quelque chose de plus profond, de plus sérieux, qu'il se protégeait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : anciens dieuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les contes de la Bécasse

Combien y a-t-il d'histoires dans cette nouvelle ?

7
2
3
6

5 questions
13 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre