AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B00CWZDICS
Éditeur : Walrus (24/05/2013)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Au milieu de la foule de l'Imaginarium, cette boîte de nuit aussi branchée que bondée, il y a les corps qui s'entremêlent, suants, au rythme des basses qui résonnent dans ton estomac et des spots qui dansent frénétiquement. Et puis il y a cette fille... Ses hanches, ses seins, sa nuque... il suffirait de tendre la main, de lui saisir le poignet et de la ramener à la maison.

Elle va te rendre dingue, si ce n'est pas déjà fait. Parce qu'il y a ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
PostTenebrasLire
  21 août 2013
Avis difficile à donner sur une nouvelle puissante et de qualité.
Je pourrais dire "whouahhh", "grosse baffe", "quelle claque", ... mais ces analyses profondes (n'est pas ?) ne rendrait pas justice à cette nouvelle.
C'est une nouvelle qui vous laisse une marque presque physique.
Comment ?
Par un côté dont je dois vous prévenir : c'est cru, violent parfois gore, macabre et sexuel...
Vous voila prévenu. Il faut pouvoir encaisser cette violence et ce ton direct.
Mais cette nouvelle n'est pas que ça !!!
C'est surtout une sorte de cauchemar halluciné. D'errance d'un mec perdu qui parle à lui même, qui parle parfois à un autre gars (mais est-ce bien quelqu'un ?).
Ce mec a des trous de mémoire, qui correspondent à des trous dans le récit. Récit qui recommence comme dans un flash.
Et c'est parfois dans ces creux, dans ces non dit ou dans ces phrases qui se glissent au milieu de cette folie qui Michael en dit beaucoup.
Il le dit bien.
On se surprend, interloqué, à relire ces phrases.
Les phrases qui ne sont justement pas celle de la violence crue du reste mais celle d'une destruction plus profonde.
C'est une nouvelle qui remonte des choses profondes des abysses comme si elles attendaient là cachées.
Difficile de décrire ! C'est avec ce genre de nouvelle que je trouve clairement ma limite de lecteur.
Je manque de mots pour écrire ici ce qu'on peut ressentir à la lecture de la nouvelle.
Alors je vais essayer de trouver un parallèle cinématographique...
J'ai pensé donner en exemple "Fight club", "Donnie Darko" ou "Memento" mais c'est "The machinist" qui collerait plus avec le côté cauchemar, trous de mémoire, malaise latent et compagnon énigmatique.
Vous aurez compris que c'est une nouvelle que je recommande beaucoup mais pas à tout le monde.
Elle marque et en écrivant ça je me dit déjà qu'il va falloir laisser décanter un peu et sans doute revenir sur cet avis...
D'habitude je me dit qu'une nouvelle c'est trop court. Ici ce n'est tout simplement pas relevant.
Une note sur la forme
Sans en révéler, la nature : j'ai beaucoup aimé la structure de la nouvelle.
Et l'ebook est impeccablement mis en page comme d'habitude chez Walrus.
Lien : http://travels-notes.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ANatalia
  03 août 2013
Attention si vous êtes une âme et un coeur sensible, je ne vous recommande pas cette Micro : il y a du sang et surtout des scènes de tortures costaudes.
Par contre, étant friande d'horreur, de tensions psychologiques, et d'humour noir, j'ai encore une fois été conquise.
Ce personnage, Charles est vraiment détestable. Je me demandais pourquoi il était en boîte de nuit avec des potes alors qu'il paraît si asocial.
Pour vous en donner une idée, une petite citation :
Je déteste les cons, les rampants, les quémandeurs bègues qui se traînent aux pieds des autres – surtout à mes pieds. Je suis au dessus de cette masse d'êtres informes. J'ai beau être assis dans le plus pourri des fauteuils club de cette discothèque, j'ai beau être assailli de toute part et dans tous les sens, j'ai beau subir, je suis au dessus de tout ça ; je suis au-delà, comme un roi sur un monticule de cafards.
J'ai flippé pour Béthanie en constatant la démesure de la tenson sexuelle qui habite Charles, tension qui va crescendo.
En fait, j'ai eu le coeur serré pratiquement tout au long de Trois coups contre ma porte. Serré par l'appréhension et assez étrangement par Charles. Charles qui souffre de pertes de mémoires, et sans doute d'hallucinations … car comment en effet expliquer la présence de ce smartboy italien que personne ne voit sauf lui ?
Oui, je suis bizarre puisque j'éprouve une quasi compassion pour cet être qui se livre à d'odieuses choses.
Donc voilà amateurs d'émotions fortes Trois coups contre ma porte est pour vous. le rythme est soutenu, on ne voit pas filer le récit. Et j'insiste, Michael Roch a un style précis, imaginé , il manie les mots comme si son imaginaire passait directement à sa plume. Bref, un coup de chapeau encore une fois à un auteur que je lis avec un plaisir renouvelé à chaque fois.
De plus c'est un epub impeccable, aucun souci de quoique ce soit sur ma Kobo Glo.
Lien : http://dzahell.fr/?p=1648
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ANataliaANatalia   03 août 2013
Je déteste les cons, les rampants, les quémandeurs bègues qui se traînent aux pieds des autres – surtout à mes pieds. Je suis au dessus de cette masse d’êtres informes. J’ai beau être assis dans le plus pourri des fauteuils club de cette discothèque, j’ai beau être assailli de toute part et dans tous les sens, j’ai beau subir, je suis au dessus de tout ça ; je suis au-delà, comme un roi sur un monticule de cafards.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PostTenebrasLirePostTenebrasLire   20 août 2013
je suis au-delà, comme un roi sur un monticule de cafards.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Michael Roch (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Roch
Extrait de la conférence "Lovecraft... Dans tous ses états !" aux Imaginales 2019. Avec S. T. Joshi, Sophie Laribi-Glaudel, Michael Roch, Christophe Thill. Modération Jean-Luc Rivera. Interprète Morgane Saysana.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16048 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre