AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Melchior Ascaride (Illustrateur)
ISBN : 2361835606
Éditeur : Les Moutons Electriques (01/05/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Plonger l'épée au cœur des ténèbres, voilà le serment de Jildas lors de son départ en croisade. Lorsqu'il revient en Bretagne, meurtri, il découvre que dans propre terre, les légendes du vieux monde sont encore là, nichées dans les forêts. Accompagné de Marie de France, une poétesse aux mots aussi acérés que sa lame, il traquera les loups qui ont pris forme d'homme.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
IreneAdler
  26 juin 2019
C'est un monstre qui dévore les adultes et enlève les enfants. Voila ce que découvre Jildas de retour des croisades. Ou est-ce le monstre dans son coeur, celui qui s'est installé lors de cette guerre ? Toute cette colère accumulée, toute cette folie qui cherche à s'échapper ? Et qui est cette femme, Marie de France, qui traverse le pays, recueille les contes qu'elle raconte ensuite à la veillée ? Qui ne semble avoir peur de rien, se conduit comme un homme, manie l'épée et semble avoir un entrainement de soldat. Beaucoup d'énigme pour un homme qui revient d'un long voyage...
Ce court roman aborde beaucoup la question de la guerre et de la religion. C'est le temps où le catholicisme veut s'imposer partout et veut faire disparaître le anciennes croyances (et l'islam, évidemment). En ce qui concerne la guerre, ce sont plutôt les conséquences de celle-ce, les changements qu'elle provoque dans la psyché et le comportement : Jildas a changé. Profondément et plus même qu'il ne l'imagine. Et il est laissé seul, sans personne pour lui parler et qui puisse essayer de l'aider... Et ce qui est plus surprenant, c'est la place des femmes. Surprenant, parce que rarement les auteurs hommes s'intéressent à ce que pensent, ressentent ou vivent les personnages féminins. A ce qui les transforme. Ou, drame, qu'une épouse ne puisse plus aimer tout à fait son mari mais sans qu'il n'y ait d'adultère ou un autre homme derrière tout ça. Bref qu'une femme (voire 2 !) ait une vie indépendante.
Et sinon, c'est aussi un très bel objet, dont les illustrations enrichissent le texte, sans en être simplement un écho.
Une très belle et bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
FungiLumini
  02 septembre 2019
Après mon gros coup de coeur pour Tout au milieu du monde, je ne pouvais que craquer pour la nouvelle collaboration des trois artistes. le titre, plus qu'intrigant, et la couverture avec cette étrange créature n'ont fait qu'attiser ma curiosité pour ce roman. C'est un récit court, prenant, qui se lit autant par l'image que par le texte. Un concept que j'adore !
Jildas rentre de croisade : il retrouve sa femme, son château, son peuple, mais quelque chose a changé en lui. Ce qui devait être une campagne victorieuse ne fut qu'un échec. Là où la nouvelle religion devait apporter la paix, il n'a vu que violence et mort. La vie reprend cependant. Une étrange femme se présente à lui comme Marie de France et traîne partout sur son territoire, à enquêter sur d'horribles meurtres. Perpétrés par un loup ? Cela reste à démontrer…
Les vieilles croyances ont la vie dure chez les paysans. Alors qu'il a risqué sa vie pour chasser les hérétiques des territoires sacrées, Jildas ne peut tolérer que les anciens rites et cultes sévissent encore sur ses propres terres. Il part en chasse seul, ivre d'alcool, de colère et de rancoeur contre ces gens qui amènent avec eux l'esprit du malin… Va-t-il cependant réussir à venir à bout de ses propres démons ?
Le cadre du récit est très intéressant : on découvre la vie au moyen-âge, à la cour, mais aussi dans le village. On y explore aussi les ambiguïtés entre la nouvelle religion monothéiste imposée, et les croyances païennes transmises de génération en génération. La place de la femme est aussi étudiée : au travers de Clervie, l'épouse de Jildas qui s'était accoutumée à vivre seule et sans nouvelles, voire à diriger sans lui, mais aussi par Marie, conteuse hors pair, au port masculin, mais qui a du mal à se faire respecter parmi les hommes.
Comme le précédent, ce livre est en bichromie. C'est cependant cette fois en jaune et noir que l'illustrateur nous surprend. C'était très chouette pour la plupart des tableaux, mais le texte était parfois un peu compliqué à lire quand le fond était blanc et les mots jaunes. Les textures des illustrations ont aussi évolué : il y a parfois des paquets de peinture qui donnent du relief et donnent corps à la bête qui hante les pages.
L'art s'adapte à l'époque représentée : en plein moyen-âge, entre les croisades et les anciennes croyances. J'ai trouvé les dessins magnifiques. J'ai aussi beaucoup aimé le fait que des passages entiers n'étaient que des images, n'étaient pas supportés par du texte. Je pense notamment au conte raconté par Marie de France ou encore aux visions des croisades de Jildas.
Je ne suis par contre pas sûre d'avoir complètement bien saisi la fin (mais je ne peux pas en parler sans spoiler, donc voilà :p ).
Une histoire entre texte et illustrations, en bichromie jaune et noir. Des dessins magnifiques, plus texturés, qui parlent souvent par eux-mêmes. Un récit entre nouvelle religion et anciennes croyances, hanté par les souvenirs douloureux des croisades. Un roman graphique court, mais intense.
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
celindanae
  24 juin 2019
En 2017, Melchior Ascaride, Mathieu Rivero et Julien Bétan avaient été les auteurs de Tout au milieu du monde publié chez Les moutons électriques. le livre remporta le prix spécial du jury des Imaginales en 2018. Fort de ce succès, le trio a récidivé pour nous offrir Ce qui vient la nuit, écrit sur le même principe: une novella avec des illustrations imbriquées.
Le livre est réalisé entièrement en bichromie jaune et noir, reprenant ainsi le même principe que le précédent ouvrage du trio. Cette fois, le récit se situe au moyen âge au coeur de la Bretagne. Jildas, un chevalier parti aux croisades, est de retour sur ses terres dans son village en Bretagne. le pays qu'il retrouve n'est plus tout à fait le même et il va découvrir que les légendes anciennes y sont toujours vivaces. Quand des meurtres étranges se produisent, il va découvrir des légendes liées aux loups qui prennent forme d'homme. Il sera aidé dans sa quête de vérité par Marie de France, une poétesse qui connait beaucoup de choses sur le folklore breton.
Ce qui vient la nuit est ainsi à nouveau une réussite pour le trio formé par Melchior Ascaride, Mathieu Rivero et Julien Bétan. Les graphismes complètent très bien le texte, amplifiant l'angoisse qui se dégage de l'histoire. L'objet livre est superbe tout en noir et jaune. Les mots et les illustrations s'entremêlent pour former une histoire terrifiante et une lecture des plus agréables.
Chronique plus complète sur le blog
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nausicaah
  09 juin 2019
Ce qui vient la nuit, un magnifique roman graphique signé par les Moutons Électriques : deux auteurs et l'excellent illustrateur Melchior Ascharide, qui s'occupe des illustrations de la maison d'édition.
L'histoire conte la recherche d'une bête sauvage, qui tue la nuit, par un chevalier Jildas. Cette quête prend un tour très inattendu et est continuée par deux femmes, deux personnages très intéressantes et très fortes, qui sont au centre de ce livre.
L'écriture est une force du livre, qui plonge le lecteur dans une ambiance bretonne très intéressante, profonde et plutôt mythique. L'ambiance du livre est très bien dépeinte avec cette écriture.
Les graphismes sont magnifiques et soutiennent le texte, apportent même des scènes supplémentaires, parfois brutales, mais qui soulignent l'histoire. La bichromie est une force intéressante de ce roman graphique, avec un réel travail de lumière et d'ombre. Tout le livre ne représente que des silhouettes, jamais détaillées, mais proposant une vision très forte des personnages, "réduits" à des contours noirs et jaunes et le pari est relevé avec réussite!
Un excellent roman graphique, qui est le second d'une collection proposée par les Moutons Électriques, à découvrir!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Carolivra
  06 juillet 2019
Ce qui vient la nuit est un très beau roman graphique. Les illustrations de Melchior Ascaride viennent enrichir le texte qui revisite la légende du bisclavret pour donner un roman sombre et mélancolique.
Jildas, seigneur d'un bourg breton, revient de croisade. Il est allé guerroyé en Orient et en revient épuisé, traumatisé. Il rencontre alors une certaine Marie, une femme un peu guerrière mais aussi un peu sorcière. Elle va de ville en ville pour récolter les légendes et les raconter à sa manière. Marie met en garde Jildas: les bisclavrets semblent être de retour. Ils ont déjà fait plusieurs victimes. Jildas se lance alors à leur poursuite…
Avec intelligence, les auteurs de ce roman revisitent la véritable histoire littéraire pour nous servir un récit passionnant. Ils empruntent au XIIème siècle le personnage véritable de Marie de France qui écrivait des lais (des poèmes). le plus connu est le lai du bisclaveret qui raconte la métamorphose d'un homme en loup. Jildas croise ainsi cette fameuse Marie et va enquêter sur les agissements d'un loup-garou qui sème la terreur derrière lui.
C'est passionnant, envoûtant. Les auteurs renouent complètement avec les légendes de la matière de Bretagne dans ce très court roman. Les illustrations ne sont pas seulement là pour embellir le texte mais elles l'enrichissent également. En effet, certains passages sont racontés grâce au dessin et se passent de mots. Et que dire de cette couleur jaune, solaire, onirique, triomphante sur la page!
Si vous aimez les légendes, je ne peux que vous conseiller ce magnifique ouvrage qui puise dans les racines de la littérature, offrant au lecteur un récit authentique et pur.
Lien : https://carolivre.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NausicaahNausicaah   08 juin 2019
Enfant de cette terre et de la guerre. Tu prouves ta dévotion aux âmes les plus faibles, à la masse grouillante qui n'attend que la lumière. Tu es mon nouvel enfant, et tu peux revêtir ma peau.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Mathieu Rivero (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathieu Rivero
Une rencontre au Dépôt Imaginaire (Lyon) autour de l'anthologie "Civilisations disparues" aux Editions Luciférines.
Avec Barbara Cordier, Victor Fleury et Mathieu Rivero.
autres livres classés : croisadesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1830 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre