AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2075110700
Éditeur : Gallimard Jeunesse (15/11/2018)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Au coeur du Monde des Sorciers de J.K. Rowling, ce deuxième volet d’une série de cinq films, qui a commencé avec Les Animaux fantastiques, nous emmène de New York à Londres, jusqu’à Paris !
On y apprend plus sur les événements antérieurs qui ont façonné le monde des sorciers, et on y trouve de nombreux liens avec la saga Harry Potter, qui réjouiront les fans des livres comme des films.

Le précédent film Les Animaux fantastiques se terminait sur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  05 juin 2019
Lorsque j'ai fait l'acquisition du premier tome des "Animaux fantastiques" pour lequel j'hésitais déjà depuis un moment étant donné que je pensais être déçue, sachant bien qu'il ne s'agissait là que du script du film que j'avais d'ores et déjà vu au cinéma, je ne m'attendais pas à me voir offrir par ma petite soeur, le même jour, le second et je peux maintenant vous dire que je ne regrette ni cette première acquisition (loin de là) ni le cadeau de ma soeur que j'en profite de citer et de remercier encore une fois ici tant elle me connaît bien !
Ce deuxième volet des Animaux fantastiques est beaucoup plus sombre que le premier et ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'il s'appelle "Les Crimes de Grindelwald". L'on pourrait déjà penser à un certain "Celui-dont-On-Ne -Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom-" mais cela se déroule bien avant l'arrivée d'un certain Harry Potter même si le décor est déjà planté et certains des personnages déjà cités et bel et bien présents.
Après avoir été capturé, le plus grand sorcier de l'époque d'alors, dans les années 1920 réussit à s'échapper : son nom ? Vous l'aurez deviné : Grindelwald et ce n'est pas une bonne chose qu'il soit qualifié de grand sorcier car c'est du côté des forces obscures que celui-ci a jeté son dévolu. le monde des sorciers et des Non-Maj (ou moldus ou encore personnes sans pouvoirs magiques) est donc gravement menacé et c'est à Norbert Dragonneau qu'Albus Dulbledore, professeur contre les forces du mal Poudlard (ah, ça y est, ce nom évoque enfin quelque chose en vous) fait appel. Pourquoi ne le combat pas-t-il lui-même me demanderez-vous -question à laquelle je ne vous répondrais pas, ne pouvant que vous encourager à lire le livre et, même en complément, à voir le film (bien que pour une fois, en ce qui me concerne, j'ai fait l'inverse).
Un second tome dans lequel nous retrouvons les personnages que nous avons découvert dans le premier tome et auxquels nous nous sommes attachés et je n'en citerais qu'un car celui-ci sort de la caste en appartenant au monde des moldus justement : il s'agit de Jacob, qui bien qu'ayant été embarqué au départ dans cette affaire contre son gré, est extrêmement attachant. Les animaux fantastique qu'affectionne particulièrement Norbert sont eux aussi présents mais je dirais qu'ils ont un rôle secondaire par rapport au premier tome mais cela, je vous laisse encore en juger par vous-mêmes !
Un ouvrage qui est, à mon avis, bien plus qu'un simple script car encore une fois, nous retrouvons la magie de J.K Rowling qui opère et le lecteur se laisse emporter dans un univers...tout simplement magique bien qu'extrêmement dur et violent par moments ! Un livre extrêmement beau (sous tous les sens du terme) que je suis fière de pouvoir rajouter dans ma bibliothèque (non pas que virtuelle mais la vraie cette fois-ci, j'entends ou si vous préférez l'une des nombreuses bibliothèques physiques que j'ai chez moi) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
florencem
  04 janvier 2019
Même si techniquement parlant, acheter le scénario du film après l'avoir vu, n'a pas réellement d'intérêt, je n'ai pas pu résister de le prendre. Déjà pour le design des MinaLima, qui ont encore fait un travail magnifique, et ensuite parce que comme pour le premier, il y a dans le scénario quelques petits détails en plus qui permettent une compréhension plus approfondie de l'oeuvre. D'une part, parce qu'on ne voit pas tout à l'écran, et d'autre part parce que comme dans le manuscrit d'une pièce de théâtre, tout n'est pas dit.
Pour avoir une version reliée, et non brochée, j'ai pris la version anglaise. Lisant de plus en plus en anglais, aucun soucis pour moi à ce niveau-là. Je pense d'ailleurs que si vous avez vu le film, c'est un bon moyen de se lancer, car vous connaissez l'histoire et les dialogues. Une aide bien précieuse.
Le livre se lit très vite. A se demander comment le film peut faire plus de deux heures ! Et en même temps, il se passe beaucoup de choses. Certains diront trop, et je suis assez d'accord. Il y a du superflu. Nicolas Flamel, par exemple, qui ajoute un côté comique et un lien avec les Harry Potter, mais qui est plutôt ridicule au final et n'apporte pas grand chose. L'histoire des Lestranges m'a aussi peu intéressé. La prophétie est trop proche de ce que l'on a connu avec Harry Potter, et au final à part un twist qui est assez "ridicule", ça a été pour moi comme un pétard mouillé. Par contre, le personnage de Leta était très intéressant et j'aurais aimé le voir plus exploité. Les autres intrigues sont assez bien menées et il est plaisant de voir le passé de Newt et Leta. Cela permet de mieux comprendre les personnages, d'une part, et d'autre part de revoir Poudlard. Dumbledore fait aussi son entrée. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec sa version plus jeune, mais je dois dire qu'elle est réussie. J'aime beaucoup ce mélange d'espièglerie et de tristesse.
Etant une grande fan, mais pas au point de vérifier les chronologies ou les curriculum vitae de certains, je n'ai pas contre pas été choquée par l'ensemble et les incohérences que certains ont pointées du doigt. Je peux comprendre que cela agace mais je préfère ne pas trop m'impliquer à ce point et juste apprécier ce prolongement de la saga. J'ai donc été ravie de revoir furtivement un personnage de Poudlard, tout comme réfléchir à des théories concernant la révélation de la toute fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          351
Rogues
  28 juin 2019
Bon, je ne veux pas vous cacher que ce livre se lit très vite, et que c'est écrit très gros. C'est sûrement pour cette raison que je l'ai dévoré.
Ce livre relate juste les évènements du film, donc raconter ce livre revient à raconter le film.
Explications claires, simples et rapides pour vous remettre dans le bain :
Grindelwald est un sorcier très puissant possédant la baguette de sureau et voulant nuire aux Moldus (ou Non-Maj !) en les prenant comme esclaves. Pour cela, il s'enfuit de la prison où il était enfermé [voir fin du tome 1 pour sa capture] et commence son plan en réunissant des disciples.
Albus Dumbledore fait alors appel à Norbert Dragoneau afin de mettre fin au projet de Grindelwald, on ne sait pas pourquoi. Peut-être que Dumbledore avait la flemme d'aller combattre Grindelwald... :-) Je plaisante. Dumbledore avait une raison !
Je n'ai pas été déçu d'avoir lu ce film :-D . L'histoire est bien construite, et même longtemps après avoir vu le film, je me souvenais quand même de pas mal de chose ce qui m'a permis de mieux comprendre le livre. Je vous conseille donc de voir le film avoir de lire le livre.
Ensuite, j'ai vraiment beaucoup apprécié les belles illustrations bien faites sur les pages. Elles illustrent bien les scènes et les moments importants du livre. J'ai bien aimé voir de nouveaux personnages et les anciens personnages qui ont évolués. J'espère ne pas être le seul ! :-)
Au final, même si cette critique est plutôt destinée au film (puisque c'est le texte du film pour ceux qui ne savaient pas :-D), je dirais bien que j'ai aimé ce nouveau livre imaginé par Rowling.
J'aurais juste préféré que l'on parle plus des animaux de Norbert. C'est donc pour cela que j'ai préféré le tome 1. Je vous mets ma critique du 1 en lien !
Voilà ! En conclusion, le film/livre m'a beaucoup plu ! :-)
Bonne lecture et 123 critiques !

Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
LiliGalipette
  19 novembre 2018
Gellert Grindelwald s'échappe de prison alors qu'il devait comparaître en Europe pour ses crimes. À Paris, il entreprend de recruter des sorciers afin de mettre en oeuvre son projet : imposer la toute-puissance des sorciers sur les êtres non-magiques, le tout enrobé dans un discours aussi séducteur que menteur. « On raconte que je déteste les Non-Magiques. Les Moldus. Les Non-Maj. Les Sans-Charmes. [...] Je ne les déteste pas du tout. [...] Mon combat n'est pas motivé par la haine. Je dis que les Moldus ne sont en rien inférieurs, seulement différents. » (p. 268 & 269) Albus Dumbledore envoie Norbert Dragonneau en France pour retrouver Croyance, le jeune homme perdu du premier film, pour éviter que Grindelwald ne l'utilise à de terribles desseins.
Alors que le premier film m'avait enchantée, ce deuxième épisode – toujours réalisé par David Yates – m'a beaucoup déçue. Mon reproche principal est qu'on ne voit pas assez d'animaux fantastiques et trop peu de vraie magie. Mon aversion grandissante pour Johnny Depp n'aide pas, mais il y a surtout un gros problème au niveau du rythme, avec des ellipses maladroites et des transitions bancales entre scènes et époques. Enfin, trop d'histoires et de personnages se croisent et la révélation finale qui se veut tonitruante est simplement inacceptable pour tout bon lecteur de la saga Harry Potter. D'un point de vue plastique, en dépit de quelques effets spéciaux grotesques et d'une scène d'introduction visuellement incompréhensible, le film est très beau. Et cela tient notamment à l'esthétique Art Nouveau qui se prête à la dissimulation de symboles. J'espère donc que Les crimes de Grindelwand est seulement un faux pas dans le cycle de 5 films envisagé par J. K. Rowling et David Yates. Quoiqu'il soit, et bien que leurs personnages aient été sous-exploités dans ce deuxième opus, Eddie Redmayne et Jude Law sauront toujours m'attirer dans les salles obscures.
Pour en revenir au livre du film et parler uniquement de l'objet, aucune déception ! La couverture dessinée par le duo de graphistes MinaLima est superbe : douce, épaisse, dorée et pleine d'éléments à décrypter et à retrouver dans le film. Et quand vous ouvrez le livre, vous êtes accueillis par une constellation du plus bel effet. Un glossaire des termes cinématographiques permet de se familiariser avec le déroulement d'un film et la mise en scène. Et chaque page est bien plus qu'une feuille de scénario : c'est une expression modernisée de l'Art Nouveau. Bref, un bien beau bouquin qui rattrape la déception d'un film moyen.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Ewylyn
  07 mai 2019
Deuxième tome des scripts des films et j'en ressors super contente. le premier, je l'avais juste après avoir visionné le film tandis que celui-ci, je le lis plusieurs mois après. Ca m'a permis de me remémorer des scènes, de mieux comprendre certaines choses, c'était une belle expérience qui me donne envie de revoir le film et de connaître la suite.
Je vais parler du visuel de ce livre qui est comme le premier, absolument magnifique. J'adore la couverture avec ces incroyables références au texte, comme les Nifleurs, les Botruc, la Tour Eiffel, la baguette de Sureau et les reliques de la Mort, le NF de Nicolas Flamel, le serpent stylisé... bref, un nombre impressionnant de symboles qui nous montrent l'univers "Harry Potter". La couleur turquoise est très jolie et fonctionne à merveille avec les dorures et éléments en relief ; les bordures des pages sont très jolies et les illustrations à l'intérieur sont magnifiques ! Une fois de plus, chaque illustration se réfère au texte et je les trouve très bien intégrées à la maquette du livre. Sans oublier bien sûr que les illustrations ont toutes cette inspiration Art Nouveau qui est l'esthétique principale de la licence vu que les films se passent dans les années 20.
Le script est super bien présenté, c'est clair, aéré et lisible. le vocabulaire spécifique au cinéma est expliqué en début d'ouvrage, histoire de comprendre les abréviations et la manière dont est rédigé le livre. Ce n'est pas un roman classique, donc il ne faut pas s'attendre à des descriptions fouillées. A la place, il y a de petites descriptions comme des didascalies pour les pièces de théâtre. Pareil, il n'y a pas de ton, d'indications sur la manière dont les répliques sont prononcées, il faut donc faire appel aux souvenirs du film. Toutefois, les répliques donnent bien une idée des personnages, de leur évolution. le texte est bien écrit, fluide et le tout se lit très rapidement, en moins de 24h, je l'avais terminé.
L'histoire nous amène avec des intrigues intéressantes. Je ne parlerais pas des hypothèses, des points obscurs ou incohérents, parce qu'au fond, nous sommes qu'au deuxième volet d'une série de 5 histoires. Il y a encore largement de quoi s'interroger, et je pense que bien des mystères resteront complets jusqu'au bout. Néanmoins, j'ai passé un excellent moment avec cette histoire et j'ai beaucoup aimé l'ambiance qui se dégage du livre. Clairement, c'est une atmosphère plus sombre, le premier insufflait un vent de charme avec les créatures de Norbert. Ici, nous sommes dans des sentiments plus sombres, il y a de la violence, de la rancoeur, de l'amertume, des regrets et des remords, des mensonges, des morts. C'est une histoire plus grave et mature que nous offre Rowling.
L'histoire nous amène auprès de Dumbledore et de son lien avec Grindelwald, de ce qu'entreprend ce dernier pour parvenir à ses fins. Ses manipulations et ses mensonges pour gagner des fidèles, du fait qu'il profite des faiblesses, des failles, des peurs des autres, des espoirs déçus comme pour Croyance ou d'autres protagonistes. Il y a de vieilles histoires de familles avec les Dumbledore, les Lestrange ; des liens fraternels ou amoureux qui se nouent et se défont. C'était une intrigue riche en émotions, en découverte avec le Zuwu chinois ou en surprise avec Leta Lestrange. J'ai apprécié ce voyage au coeur de Paris, les rebondissements vécus et le final qui est grandiose dans ce cimetière.
Les personnages sont grandioses. Norbert est fidèle à lui-même, loin d'être crédule et naïf, il est plus observateur, fin et élégant, sensible et attachant, atypique et charmant. Jacob m'amuse toujours autant, c'est un moldu (ou Non-Maj) loyal et drôle, j'aime énormément son duo avec Norbert. Tina est toujours aussi inflexible et discrète, mais elle est très sympathique je trouve. Queenie est une réelle surprise, j'adore ce personnage, avec cette façade joyeuse et limite superficielle qui au fond cache une très grande solitude, une profonde tristesse. Dumbledore, qui est tellement cool. On le voit peu, mais il reste mystérieux, secret et un brin malicieux. Grindelwald est d'une grande sournoiserie, j'adore ce méchant qui est antipathique et charismatique, il sait appuyer là où ça fait mal ; il sait quoi dire, comment manipuler les autres, c'est hyper inquiétant. Mon coup de coeur restera Leta Lestrange, elle est formidable, forte et déterminée tout en étant calme et élégante. J'ai adoré son rôle et son histoire.
En conclusion, je pourrais parler encore longtemps de ce script, chaque scène pourrait faire l'objet d'une analyse si l'on s'en donnait le temps et/ou l'envie. On pourrait alors établir des hypothèses encore plus intéressantes concernant la suite des événements. En tout cas, je reste conquise. Sur le fond comme sur la forme. le livre-objet est de toute beauté, les couleurs, les dorures et les éléments d'illustrations donnent un rendu soigné, fidèle au premier opus. le texte reprend celui du film, nous permettant de replonger une fois de plus dans cette histoire plus sombre, aux émotions plus poussées. Les animaux fantastiques sont peut-être moins présents (encore que, Nifleurs, Botruc, Zuwu, Nagini ou le sous-sol de la maison de Norbert prouvent largement le contraire), néanmoins, l'histoire nous plonge davantage dans les secrets de famille, dans la guerre.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   05 juin 2019
"_Norbert : Que devrais-je lui dire, à ton avis, si je la voie ?
_JACOB : Oh ! Eh bien, c'est mieux de ne pas prévoir ce genre de choses. Tu vois, tu diras ce qui te viens sur le moment.

Un temps .Ils continuent de marcher.

NORBERT (se souvenant) : Ses yeux sont comme ceux d'une salamandre.
JACOB :Ne dis pas ça.

Un temps. JACOB estime que NORBERT a besoin d'aide.

JACOB : Non...Ecoute, tu n'as qu'as lui dire qu'elle t'a manqué. Voilà, et ensuite que tu es venu jusqu’à Paris pour la retrouver? Ça, elle va adorer. Et dis-lui que tu ne dors plus la nuit à force de penser à elle. Mais ne parle surtout pas de salamandres, d'accord ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
CielvariableCielvariable   18 janvier 2019
SPIELMAN

(germanique)

… j’imagine que vous êtes ravie de vous en débarrasser.

PICQUERY

Nous le serions bien plus s’il pouvait rester dans sa cellule.

SPIELMAN

Six mois, c’est suffisant. Il est temps qu’il réponde de ses crimes en Europe.

Lorsqu’ils ont atteint la porte, ABERNATHY se retourne et les salue.

ABERNATHY

Madame Picquery, monsieur Spielman. Le prisonnier est sous bonne garde, prêt pour le transfert.

SPIELMAN et PICQUERY regardent GRINDELWALD à l’intérieur de la cellule.

SPIELMAN

Vous avez employé les grands moyens.

PICQUERY

C’était nécessaire. Il est extrêmement puissant. Nous avons dû changer trois fois de gardien. Il est très… persuasif. Donc nous lui avons coupé la langue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
florencemflorencem   03 janvier 2019
- Do you know why I admire you, Newt ? More, perhaps, than any man I know ? You don’t seek power or popularity. You simply ask, is the thing right in itself ? If it is, then I must do it, no matter the cost.
Commenter  J’apprécie          220
TelKinesTelKines   23 décembre 2018
LETA
(souriante)
Pourquoi ces étranges créatures t'affectionnent-elles tant ?

NORBERT
Eh bien, il n'y a pas d'étranges créatures...

NORBERT et LETA
« ... seulement des gens ignorants. »

Elle sourit à nouveau. NORBERT lui rend - à peine - son sourire.

LETA
Combien de temps as-tu été collé pour avoir dit ça à Prendergast ?

NORBERT
Je crois que c'était un mois cette fois-là.
Commenter  J’apprécie          40
cici899cici899   25 novembre 2018
NORBERT : Que devrais-je lui dire, à ton avis, si je la vois ?
JACOB : Oh! Eh bien, c'est mieux de ne pas prévoir ce genre de chose. Tu vois, tu diras ce qui te vient sur le moment.

Un temps. Ils continuent de marcher.

NORBERT (se souvenant) : Ses yeux sont comme ceux d'une salamandre.
JACOB : Ne dis pas ça.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de J. K. Rowling (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de J. K. Rowling
Beignets de prédiction, grimoires volants, serpillière enchantée et pilleur d'âmes... Bienvenue dans le monde ensorcelant de Magic Charly! Audrey Alwett nous plonge dans une aventure de grande fantaisie, à la croisée des univers de Terry Pratchett, J.K. Rowling et Myazaki. A découvrir en librairie.
autres livres classés : sorciersVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Harry Potter pour les nuls (niveau facile)

Combien de tomes contient la série Harry Potter

6
7
8
9

7 questions
11794 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur ce livre
.. ..