AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2278059378
Éditeur : Didier Jeunesse (03/06/2013)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Entre la passion de son père pour les puzzles géants, les lubies de sa mère pour les flamands roses et les manies de sa tante autiste, Victor a fort à faire. Alors, quand déboule son oncle Zak, bourlingueur notoire, c'est toute la famille qui entre dans une zone de turbulence ! Et la vie de Victor est changée à jamais.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
murielan
  31 mai 2013
Victor est en CM2, il n'est pas bon à l'école mais sa nouvelle maitresse l'initie au théâtre grec (rien que ça!). Ses parents ne s'entendent plus trop, ils s'occupent de la Tante Etoile qui est autiste. Un jour débarque l'oncle Zak, une vraie tornade, passionné d'échecs et tout leur quotidien va en être bouleverser...
Bien que les événements se passent avant le Coeur en Braille, cela n'est pas dérangeant mais beaucoup de questions trouvent leurs réponses dans ce second volet. On découvre ainsi d'où vient la passion du père de Victor pour les Panhards, pourquoi sa mère est partie, pourquoi le fils et le père sont si liés...J'ai adoré cette "suite" : j'ai vraiment apprécié retrouver ce jeune héros dans sa dernière année de primaire.
Ce qui m'a le plus plu, ce sont les liens qui existent autour de cette famille : la tante Etoile est autiste mais est très intelligente, l'oncle Zak est vraiment loufoque mais c'est celui qui comprend le mieux les gens qui l'entourent et il sait donner un sens à leur vie, la voisine Julie se remet de la perte de sa soeur à leur contact.
Victor est vraiment un héros positif, un ami fidèle prêt à tout, il n'a pas peur du ridicule et ses erreurs de langage sont particulièrement drôles.... J'ai eu beaucoup de plaisir à le retrouver, certes un peu plus jeune, mais toujours aussi attachant, avec un coeur plus gros que lui, drôle et philosophique...
Un livre que je vous recommande pour un moment de pur bonheur, à l'endroit ou à l'envers !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Jangelis
  13 juillet 2016
Une famille de dingues absolus, un gamin parfois très naïf et qui parfois philosophe et raisonne, réfléchit beaucoup pour ses 10 ans. Son meilleur copain dont la mère s'est barrée, et qui tombe gravement malade, la fille d'à côté, dans une famille encore pire (mais en sens inverse) et qui ne parvient pas à faire le deuil de sa jeune soeur récemment disparue....
Mais, mais, l'écriture de Pascal Ruter, par dessus tout ça, et, malgré les apparences, ça donne un livre extraordinaire.
Même si je n'aime pas la boxe et ce qui tourne autour (quoique ici, il s'agisse plus de défoulement que de boxe réellement)
Même si par moment, je me suis sentie mal à l'aise par rapport à la mère tout de même, parce qu'à sa place j'aurais supporté encore moins longtemps les incartades des hommes de la famille, et parce qu'en tant que mère, je ressentais son angoisse et son inquiétude.
Malgré cela, un gros coup de coeur pour ce roman. Comme pour ma précédente lecture avec Victor "Le coeur en braille".
Décidément, Pascal Ruter est un auteur que j'apprécie.
Une lecture qui fait du bien, après le Marion Brunet, que j'ai apprécié mais un peu dur pour le moral.
Victor et sa fausse naïveté, son oncle qui semble inconscient et irresponsable, et qui finalement oeuvre au bonheur de chacun, et même les "petits rôles" Mlle Bonjour, une institutrice rêvée, le professeur de piano, si positif, vont me manquer. Et quel final ! J'en avais les larmes aux yeux.
l est classé en roman ado, mais il me semble qu'on peut le lire assez jeune, c'est à la limite du roman enfant, à mon avis. D'ailleurs, dans cet opus, Victor est en CM2.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Jumax
  07 mai 2013
Tout comme le Coeur en Braille j'ai adoré ce livre drôle et impertinent plein de sensibilité et de bons mots. le héros Victor et toujours aussi attachant et bien entouré, on a plaisir à le retrouver et à en apprendre un peu plus sur sa famille et son passé avant le Coeur en Braille.
En bref : un livre qui fait du bien !
Lien : http://latetedelart2.blogspo..
Commenter  J’apprécie          170
maeldz
  29 février 2016
Un second tome largement en dessous du premier !
Nous y retrouvons Victor mais plus jeune, encore en primaire. L'histoire se déroule donc avant les événements du tome 1. Ici, pas de Marie-José ni de Haïcam, mais de nouveaux personnages apparaissent : la mère de Victor, absente du premier tome, et l'oncle de Victor, un bonhomme un peu foufou qui lui apprend la vie d'une autre manière.
J'ai été assez déçu de cette lecture, le style est le même que dans le premier tome donc toujours aussi simpliste, et l'histoire est incomparablement moins intéressante. L'empreinte poétique est toujours présente mais ne fonctionne pas (ou en tout cas n'a pas fonctionnée pour moi).
L'oncle de Victor peut être aussi bien attachant qu'exaspérant, c'est un adulte qui a refusé de grandir, à vous de voir si vous l'appreciez...
Malheureusement, contrairement au premier tome, les personnages sont moins "uniques", ils sont même plats pour certains. Et nous n'avons pas l'intrigue à nous faire pleurer, ici nous devrons nous contenter des problèmes familiaux de Victor et de la douce folie de son oncle... Nous avons bien la vielle tante autiste, mais elle m'a laissé de marbre ; ainsi que la petite voisine ayant perdu sa soeur et qui partage la narration avec Victor. Mais elle est cependant trop peu exploitée et reste en retrait.
Mais le vrai problème réside selon moi dans le personnage de l'oncle Zak qui prend beaucoup trop de place dans le livre et a peiné à me faire seulement sourire ! Quelle dommage.
Le roman est plus enfantin que le premier, chose logique puisque le personnage a rajeuni également.
Cette fois ci, une lecture uniquement pour les grands enfants mais inutile dans les mains d'un adulte, un roman qui, sans être mauvais est loin d'être passionnant.
Je souhaitais mettre 3 etoiles, mais je ne parviens pas à changer la notation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
les-lectures-de-rebecca
  01 avril 2015
Titre : du bonheur à l'envers
Série : le coeur en braille
Auteur : Pascal Ruter
Editeur : Didier jeunesse
Date de parution : 29/05/2013
Résumé : « Tu vois, mon chéri, si par malheur tu rencontres ton oncle Zak… il faudra t'en tenir loin et ne pas suivre son exemple. »
Mais les mauvais exemples sont tellement tentants, tellement séduisants ! Et quand Victor découvre que l'ouragan soufflé par son oncle Zak décoiffe les habitudes et les certitudes de toute la famille, c'est sa vie qui bascule…
Mon avis : Tout d'abord, information importante, ce livre est la suite de le coeur en braille est va être réédité début avril sous le titre le coeur en braille, trois en avant ! Je vous le dit, parce que moi, j'étais toute perdue au début avec cette affluence d'information ! Mais j'ai réussi à tout démêler et voilà le résultat.
Un second tome également à la hauteur du premier, un apprentissage de la vie à un autre âge. Les personnages sont touchants et bouleversants.
J'ai beaucoup aimé retrouver Victor à cet âge, et découvrir que, malgré les années de différence, il est identique. On découvre toute sa fragilité, sa sensibilité et sa grande capacité d'empathie.
On constate que dans le coeur en braille, ce n'est pas la première fois qu'il a affaire à la maladie, puisque dans ce tome-ci son ami Arthur tombe gravement malade et on découvre sa tante Etoile, autiste.
Comme Victor, on assiste impuissants aux disputes incessantes de ses parents, à sa famille qui se déchire peu à peu. J'ai beaucoup aimé son oncle Zak, même si c'est en quelque sorte son arrivée qui déclenche les plus grosses disputes. On découvre sa vision de la vie, qui, il faut bien l'avouer, change agréablement de la rigidité de la mère de Victor.
J'ai également beaucoup aimé la voisine Julie, qui souffre beaucoup du traumatisme causé par la mort de sa soeur.
Bref, un second coup de coeur pour cette série fantabulesque (ah, ce mot n'existe pas ? Ben maintenant si !) !
Ma notation :
Coup de
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Ricochet   22 août 2013
Un roman à la belle écriture, à l'intrigue sociale juste, mais au héros central incertain...
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
JumaxJumax   28 avril 2013
- Qu'est ce que tu veux faire, plus tard ? elle m'a demandé.
J'ai pris du temps pour réfléchir.
- Comédien ? A-t-elle insisté.
J'ai réfléchi un peu. Rien ne me disait.
- Quand je serai grand, eh ben, si tu veux, je voudrai être... grand.
Elle a souri. J'ai repris :
- Tu vois, je ne sais pas trop. Ce que je voudrais... c'est être heureux...un peu. Avoir mon petit bout de bonheur, c'est tout. Mais comment ? ça je sais pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
NicolasFJNicolasFJ   01 mai 2015
- C'est idiot, tu me diras, un caprice... mais ce que je voudrais, c'est des cabinets suspendus.
Papa a ouvert de grands yeux, comme s'il venait de s'asseoir sur un clou. Elle a repris :
- Tu sais bien, ces cabinets dernier cri accrochés au mur et qui ne reposent pas sur le sol...
- Ah oui, a dit papa, je les ai vus sur ton magazine, tu as même tracé une croix dessus.
- Oui, c'est bête, j'en rêve. Je m'imagine déjà...
Elle levait les pieds et agitait ses jambes dans le vide pour qu'on se rende compte de l'effet. Papa a pris une voix rassurante et chaude en posant une main protectrice sur l'épaule de maman. Il ressemblait à tous les grands hommes réunis.
- Tu les auras, tes cabinets stratosphériques ! Et avant Noël.
Un silence solennel a suivi. Maman admirait et souriait, comme si elle avait un peu bu, avec une petite rougeur sur la joue. Etoile entamait son quatorzième œuf. Tout allait bien. C'est agréable de sentir autour de soi une famille qui repose sur du solide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
JumaxJumax   24 avril 2013
"La boxe, c'est un peu un sport philosophique ; j'ai compris que les boxeurs essaient toujours de vous apprendre plein de choses sur l'existence, comme si le ring, c'était la vie en miniature."
Commenter  J’apprécie          230
JumaxJumax   26 avril 2013
- Tiens, il a dit, ça y est, elle a retrouvé son âme sœur, tu vois ?
- Qu'est ce que son hamster vient faire là-dedans ?

Il a haussé les épaules
- Son ÂME SŒUR, pas son hamster.
Commenter  J’apprécie          170
murielanmurielan   04 mai 2013
Je me disais qu'on avait dû l'appeler Etoile parce qu'il y avait des milliers de petites étincelles dans ses yeux, et ça faisait plaisir à voir au milieu du désastre de la communication.

(La tante de Victor, Etoile, est autiste)
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Pascal Ruter (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Ruter
Interview de Pascal Ruter, parrain de l'édition 2017-2018. Concours Je Bouquine en partenariat avec les éditions Didier Jeunesse.
autres livres classés : handicap visuelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le coeur en braille

Quel est le personnage principal ?

Haiçam
Victor
Marie-José

10 questions
45 lecteurs ont répondu
Thème : Le coeur en braille de Pascal RuterCréer un quiz sur ce livre