AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2278059246
Éditeur : Didier Jeunesse (06/06/2012)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 205 notes)
Résumé :
Jusque là, pour Victor, une année scolaire c’est du saut à l’élastique sans l’élastique. Ce qu’il préfère ? Écouter les Rolling Stones, se gaver de loukoums avec son copain Haïçam, parler mécanique avec son drôle de père… Quand il ne s’amuse pas à planquer le PQ des toilettes des filles, il essaie d’échapper aux punitions qui pleuvent sur lui comme la foudre sur le paratonnerre.
Mais lorsque Marie-José, génie absolue, déboule dans sa vie un beau jour de contr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (66) Voir plus Ajouter une critique
Jumax
  03 juin 2012
Un superbe roman plein d'humour et de tendresse. Victor est un petit garçon haut en couleur, bien plus intelligent qu'il le pense. Il est ami avec Haïçam vénérable égyptien qui sait tout sur tout et Marie-José génie virtuose du violoncelle. Pas facile de grandir et trouver sa place, mais on le voit peu à peu s'ouvrir et grandir. Ses jeux de mots et autres petits ratages m'ont fait mourir de rire ! Un petit garçon plein de bonnes intentions très attachant !
Lien : http://latetedelart2.blogspo..
Commenter  J’apprécie          480
murielan
  07 avril 2013
Victor est un collégien qui s'intéresse plus aux vieilles voitures qu'à ses études. Il faut dire qu'il a des difficultés scolaires, prenant souvent un mot pour un autre. Son meilleur ami n'est autre qu'Haïçam, fils du concierge du collège, génie des échecs et philosophe à ses heures. Tout bascule le jour où Victor se lie d'amitié avec Marie-José, une élève modèle et brillante, violoncelliste talentueuse de surcroit, qui se propose de l'aider dans ses études. En échange, Victor devra à son tour l'épauler car la jeune fille devient peu à peu aveugle...
Ce roman est une vraie réussite : un mélange d'humour et d'émotions.
Victor est un garçon vraiment attachant par sa naïveté, sa simplicité, mais surtout par son très grand coeur. Marie-José et Haïçam sont eux aussi atypiques et charmants. Que dire de Lucky Luke, ce CPE fou de vélo qui s'initie peu à peu à la littérature ou du père de Victor, un collectionneur fan de Panhard qui vit dans sa bulle ?
Ce qui m'a plu, c'est qu'on aborde un sujet grave mais d'une manière légère sans en faire trop mais en décrivant tout de même les difficultés réelles auxquelles sont confrontées les personnes qui perdent la vue.
Une lecture que j'ai vraiment appréciée et que je vous recommande vivement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          314
LoupAlunettes
  06 mai 2015
« Je me suis bien rendu compte que la théorie d'Etienne ne tenait pas la route, car il était véritablement amoureux ; à mon avis, c'est toujours sympa de voir une théorie se casser la figure, c'est le monde qui s'échappe et court entre les mailles du filet. ».
Et ça, des théories sur le monde, Victor en a des tas.
Des folles, des rock'n roll comme la voiture Panhard de son père, des timides et sensibles comme son succès avec les études.
Il y en a des choses qui lui échappent.
A commencer par son meilleur ami Haïçan qui se dit turc d'origine égyptien. On peut être turc et égyptien à la fois ? Et pourquoi fête-il Shabbat ? Il dit que comme les champions d'échec, il a toujours un coup d'avance, il peut faire ce qu'il veut.
C'est vrai que c'est une tête ce Haïçan, un sacré numéro !
Pas comme Victor qui creuse un fossé grand comme la faille de San Andrea de San Francisco entre les bonnes et les mauvaises notes. En attendant que la connaissance de Haïçan déteigne un peu sur lui comme une mauvaise teinture ou le foudroie pendant une répétition de Guitar Hero, Victor suit son inspiration et cache les rouleaux de papier toilette du collège.
Et puis un jour, cette foudre, elle est tombée ! Un petit nuage roux tout mousseux parmi la foule. Et savant avec ça !
Marie-José la belle était devenu son nord-ou peut-être son sud, il ne savait pas trop-, il suffisait qu'elle s'approche un peu pour qu'il est très chaud. Avec elle, il s'est abreuvé à la fontaine du savoir, elle lui donnait des cours afin de rattraper ses notes en berne et grâce à elle, il ne confondait plus Kamasutra et Tiramisu-plus pratique pour redemander une autre part-.
Un monde de questions et de curiosité commençait à pointer le bout de son nez sous les réseaux gluant de sa cervelle, c'était juste là !
Et puis un jour, lui et elle, elle et lui, vont partager d'avantage.
Marie-José perd la vue. Et pour reculer l'inévitable, Victor va être les yeux de la belle pour que ses notes à elles n'en pâtissent pas et qu'elle ne soit pas placée dans une école spécialisée. Délaissant la réparation de la Panhard, Haïça et ses potes des rock, les frangins Etienne et Marcel, Victor va se montrer aussi inséparable qu'un shewing gum à la fraise collé aux basques hésitantes de Marie-José.
: le tome 1 de la série de Pascal Ruter est drôle et sensible, vraiment, avec cette histoire de tourtereaux rapprochés par le secret de la cécité de l'un d'eux.
Les événements sont racontés par Victor, avec son ton de parole, franc, parfois irréfléchi, des confidences comme à un bon copain, livrant ses hésitations, ses bourdes, ses révélations sur l'amour, ses gags potaches, ses échanges incongrus entre potes et sur la vie.
Tous les personnages sont hauts en couleurs sans pour autant que le trait soit forcé. Victor est un cancre gauche mais habile de ses mains, attachant, facétieux, bien conscient de sa position incommodante dans un système qui lui réclame d'être plus savant qu'il ne l'est. Son ignorance est drôle, on ne peut s'empêcher de sourire, de rire devant autant de sincérité mais il découvrira par lui-même au fur et à mesure que sa valeur se place bien au delà des notes même si il aurait bien besoin que se produise un miracle avec ses relevés de notes.
Et la lumière fut ! Ecarlate comme une chevelure flamboyante d'une Marie-José, qui ravit son coeur. La jeune violoncelliste fond totalement devant le caractère de Victor et va l'aider à se récupérer en mathématique, le français et lui faire découvrir bien plus.
Ses yeux curieux vont s'ouvrir d'avantage tandis que ceux de Marie-José vont se voiler et il va avoir l'impression de voir pour deux, décortiquant les choses, appréhendant que les autres ne découvrent le handicap, observant le courage de la belle devant son autonomie qui la quitte progressivement.
« Le coeur en braille », c'est la petite vie d'ado d'un fond de la classe nommé Victor, qui grandit, se dépasse, trouve sa place parmi des amis plus doués aux cultures intellectuelles, qui connaît l'amour, profite des bons moments père-fils sans maman, découvrira les difficultés du handicap, assumera les erreurs de pulsions hormonales comme un grand.
Même si les mots ne le témoigne pas toujours de façon adroite et pleine de tact, Victor se montre en tout cas fin, très psychologue sur le monde qui l'entoure. A noter sa relation avec « Lucky luke » son surveillant ou celle avec sa professeur de collège.
Un bon roman sur le problème de la cécité.
C'est sympa et il y a des suites, en plus !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
sylvicha
  15 juin 2013
Roman jeunesse tout en sensibilité très réussi. Victor est le cancre de l'école, féru de mécanique automobile et joueur de guitare rock à ses heures. Sa rencontre avec Marie-Josée, élève surdouée très cultivée et violoncellliste va bouleverser sa vie. En effet, elle lui propose de l'aider à surmonter ses difficultés scolaires en échange de son aide pour terminer l'année scolaire sans que personne ne s'aperçoive de l'avancée de ses problèmes de vue. Il prendra son rôle très au sérieux et se découvrira des ressources insoupçonnées même si il le sent bien sans elle l'année prochaine il aura "le coeur en braille"....
Des personnages atypiques et attachants, une histoire d'amitié emouvante, un roman à ne pas rater !!!
Commenter  J’apprécie          210
orbe
  13 décembre 2012
Victor a construit un monde très personnel. Il vit seul avec son père collectionneur et a pour passion les vieilles voitures. Son ami est aussi un être isolé puisque il passe son temps à jouer aux échecs. Mais la plupart du temps Victor est à l'ouest, il déforme les mots et a bien du mal à entretenir de bonnes relations avec l'école. Mais voilà qu'il rencontre Marie-José, brillante élève et violoncelliste. Or elle lui révèle qu'elle va bientôt être totalement aveugle et lui demande son soutien…Une nouvelle vie s'ouvre alors pour Victor.

L'écriture est agréable, le récit propose la confrontation entre deux mondes. L'ensemble est un peu long et la fin trop prévisible mais cela reste un bon moment de lecture.

Lien : http://0z.fr/ZqZM2
Commenter  J’apprécie          260

critiques presse (1)
Ricochet   21 septembre 2012
Roman intimiste mais pas triste, Le cœur en braille nous décrit dans les moindres détails (peut-être un peu trop ?) la vie d'un collégien pas très scolaire, qui préfère écouter les Rolling Stones et manger des loukoums en compagnie de son pote Haïçam plutôt que de bosser ses problèmes à plusieurs inconnues…
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (54) Voir plus Ajouter une citation
JumaxJumax   31 mai 2012
" Le prof d'histoire m'a demandé devant toute la classe :
- Alors Victor, Gutenberg, qu'est ce qu'il a inventé ?
Je n'ai pas pris le temps de réfléchir, ce qui est une grave erreur, dans la vie en général. J'ai répondu :
- L'imprimante !
Le point d'exclamation, c'est pour montrer comme j'étais sûr de moi et satisfait de ma réponse. Evidemment tout le monde a éclaté de rire, d'autant plus que ça faisait longtemps que je n'avais pas été ridicule. J'avais perdu l’habitude, moi aussi. J'ai cru que j'allais prendre un savon, mais ça été pire, car le prof m'a posé une nouvelle question :
- Laser ou jet d'encre ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
orbeorbe   17 novembre 2012
Je suis monté au C.D.I., qui était un endroit davantage dans ses cordes mais où, pour ma part, je ne m'étais encore jamais trop montré - un genre de bibliothèque où onpeut s'informer sur tout. A la télévision j'avais entendu qu'on appelait parfois ce genre d'endroit un "temple de la culture" et je préférais m'en tenir à bonne distance, à cause du temple, et aussi de la culture.
Commenter  J’apprécie          150
djdri25djdri25   30 octobre 2013
Parfois, par exemple quand je sortais de chez Marie-José, il me semblait que je n'avais jamais ouvert les yeux tout à fait et c'était comme un genre de mise au point sur les choses et le monde, comme si jusque-là j'avais disposé d'un objectif mal réglé.
Commenter  J’apprécie          210
JumaxJumax   03 juin 2012
" J'ai remarqué que dire n'importe quoi d'un ton très assuré est souvent la meilleure solution pour vous tirer d'un mauvais pas. "
Commenter  J’apprécie          410
Cap0CapesDocCap0CapesDoc   11 avril 2013
Je suis monté au CDI, qui était un endroit davantage dans ses cordes mais où, pour ma part, je ne m'étais encore jamais trop montré - un genre de bibliothèque où on peut s'informer sur tout. A la télévision j'avais entendu qu'on appelait parfois ce genre d'endroit un "temple de la culture" et je préférais m'en tenir à bonne distance, à cause du temple, et aussi de la culture.
Commenter  J’apprécie          101
Videos de Pascal Ruter (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Ruter
Vidéo de Pascal Ruter
autres livres classés : handicapVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le coeur en braille

Quel est le personnage principal ?

Haiçam
Victor
Marie-José

10 questions
35 lecteurs ont répondu
Thème : Le coeur en braille de Pascal RuterCréer un quiz sur ce livre
. .