AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 201203506X
Éditeur : Hachette (24/05/2017)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Elise est seule. Elle a toujours été seule. Pas dans le genre romantique, solitaire et mystérieux, non. Plutôt dans le genre fille-trop-bizarre-pour-avoir-des-amis. Et elle le vit mal. Très mal.
Une nuit pourtant, elle est invitée à entrer dans une boîte underground : le Start. Et c’est magique ! Les gens envahissent la piste, se déhanchent, un DJ beau et mystérieux mène la danse, les filles ressemblent à des stars du rock… Pour la première fois, Elise se sen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  11 janvier 2018
Un roman pour ados qui parle de harcèlement avec beaucoup d'originalité ...
Elise a toujours été "à part" , à cause de son éducation d'abord, mais surtout parce qu'elle est une enfant précoce .
A 16 ans, elle en a ras le bol de cette différence qui l'empêche de se faire des amis. Harcelée depuis la maternelle, et après une tentative de suicide , elle a décidé que cette année serait l'année du changement .
" Il fallait juste que j'arrête d'être moi."
Au cours d'une de ses pérégrinations nocturnes et cachées, elle découvre un lieu magique : le Start , (une boite de nuit underground ) et un métier: DJ...
Bercée par la musique depuis son plus jeune âge (son père a enregistré un tube célèbre) , apprenant très vite , elle devient DJ à succès , la nuit mais reste malheureusement lycéenne looseuse le jour .
Ce roman offre une face A et une face B qui ont chacune du charme ou de la puissance ...
Si comme moi, vous avez sans arrêt une bande-son dans votre tête , alors vous aimerez ce roman , car Elise et ses amis, vous proposeront la leur ! Et c'est agréable de déléguer (!) ou de découvrir de nouveaux morceaux ... Cette apparente superficialité du monde de la nuit, est contrebalancée par l'extrême cruauté à laquelle est confrontée, Elise dans son lycée. Et on peut dire qu'elle déguste la gamine ...
C'est un roman qui parle sans tabou de suicide, de mauvaise image de soi, , et des ravages que peuvent faire les réseaux sociaux chez nos ados .
Rien de glauque dans ce roman qui ne prend pas de pincettes pour parler vrai, mais qui ne contient rien de choquant , ou de vulgaire car la plume est "funky" comme un CD de Prince ...
Je ne spoile pas , je veux juste vous montrer l'esprit du bouquin... : Elise voulant se suicider en se taillant les veines , ne "peut" pas mourir dans le silence , alors , elle se crée une BO spécial suicide ! Elle prévoit 2 heures de pur son , des fois que ça prenne du temps ...
( " J'ai emporté la lame [ du cutter ] dans ma chambre, à l'étage, où je me suis assise devant mon ordinateur afin de créer une compilation pour mon suicide. Je n'avais pas envie de mourir avec un son numérique. J'aurais préféré des 33 tours, dont la qualité est meilleure, mais chaque face dure une vingtaine de minutes seulement. je ne supporterais pas l'idée de m'éteindre définitivement en entendant le "clic...clic...clic... du vinyle arrivé en bout de piste." )
Voilà , on est , (si je puis dire) ,dans le vif du sujet. L'auteur "parle vrai " et sans tabou mais avec toujours , un peu de second degré, un détachement intelligent. on n'est pas dans le pathos .
Les histoires d'amour (ou relations sexuelles...) sont abordées de la même façon, réaliste . Parce qu'on n'est pas sérieux quand on a 16 ans, parce qu'elles finissent mal en général, l'auteur ne tombe pas dans le" bisounours gnan gnan". C'est pudique, c'est cash, c'est vrai ...
Elise va s'en sortir, aidée par des amis, des adultes , elle reprendra confiance en elle et parviendra à s'accepter .
Parfois l'art peut sauver des vies .
- Mourir en écoutant " Halléluyah" chanté par Jeff Buckey...
- Déclarer sa flamme sur "Temptation" des New Order [ "And I've never seen anyone quite like you before" ].
C'est juste La double vie d'Elise...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5112
BOOKSANDRAP
  01 juin 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/06/01/la-double-vie-delise-leila-sales/

J'ai passé un super moment de lecture. Léger et à la fois important par bien des aspects, « La double vie d'Elise » est un petit bonbon qu'on dévore d'une traite.
J'ai tout de suite accroché à l'écriture. Les premiers chapitres sont complètement addictif, on tourne les pages pour savoir qui est Elise, pour découvrir sa vie, son quotidien. La plume de Leila Sales nous entraine dans l'univers de cette ado qu'on va suivre durant son année de première au lycée. C'est une écriture prenante, sarcastique et soignée. J'ai tout de suite pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire bien qu'elle soit assez simple en apparence. On se sent immédiatement investie, imprégnée, certains passages sont également tournés de manière à ce qu'on dirait que le personnage principal s'adresse à nous directement et ça c'est quelque chose que j'aime beaucoup retrouver dans les romans.
Un des bons points du roman, c'est le fait que tout s'enchaînait et se déroulait de manière très naturelle.
C'était fluide. Si vous aussi vous en avez marre des débuts de roman à rallonge qui n'en finissent pas, ici pas besoin d'attendre 150 pages avant que tout ne se mette en place et putain que c'était agréable ! Vous avez néanmoins droit à un décor planté en bonne et due forme, à des personnages présentés au lecteur avant de vraiment entrer dans le vif du sujet, mais rien de trop longuet et de soporifique au possible. C'était parfaitement équilibré et introduit de manière simple et naturelle comme si je voyais défiler devant moi un moment de la vie quotidienne d'une ado de 16 ans.

Je vous le conseille vivement car j'ai vraiment passé un super moment. Ce n'est pas le contemporain young-adult du siècle, mais ça en est un bien fait et intéréssant qui mérite qu'on se penche dessus.
Ça se bouffe littéralement. Prévoyez-vous quelques heures pour pouvoir vous avaler la moitié d'une traite, car c'est difficile à lâcher. Pourquoi ? Parce que c'est à la fois léger et intense, sarcastique et sincère. Et parce que c'est tout simplement bon. J'ai vraiment trouvé ça bon. Ce n'est pas absolument révolutionnaire mais j'ai très peu lu d'histoire qui partait vers ce chemin là et ce thème-ci et c'était agréable de pouvoir, l'espace de 300 pages, déconnecter avec Elise des tracas de la journée et de me laisser complètement aller avec elle durant quelques temps. le fait qu'elle soit terriblement attachante aide beaucoup aussi je dois bien l'avouer haha. Je le recommanderais principalement pour l'été qui arrive, c'est une lecture détente et rapide.

En plus d'aborder des sujets important comme le suicide et le harcèlement scolaire, on parle aussi beaucoup d'acceptation de soi et de confiance.
J'ai trouvé ce récit très vrai et très difficile par moments. Même si c'est une facette où on est obligé de passer pour comprendre au mieux notre héroïne, on ne peut s'empêcher de souffrir avec elle.
Plus important encore qu'une simple histoire d'ado et d'amour, on a le droit dans « La double vie d'Elise » à une romance qui n'en est pas vraiment une et qui pour une fois est surprenante. On sort des sentiers battus et de ce qu'on à pu voir auparavant pour se diriger vers un schéma particulier pour le young-adult. N'ayez crainte d'être tombé dans un récit niais et geignard d'adolescent qui s'aiment et se déchirent, ici l'amour n'est clairement pas le soucis premier de notre personnage principal. J'ai adoré ça. J'ai vraiment kiffé que pour une fois la romance ne soit pas au coeur de ce contemporain, j'ai aimé que ce soit relégué au second plan et même encore plus loin. Il est question d'attachement, de sexe suggéré oui, mais ça en reste là. Il est surtout question de relation en général. Et qu'est-ce que c'était sympa d'assister à autre chose pour une fois ! L'auteur à fait le choix de se focaliser sur les problèmes à l'école et la musique plutôt que sur des banales histoires de coeur. Et pour moi c'est une réussite.

Même si l'univers des Dj's et des boîtes de nuit ne sont pas vraiment ma came, j'ai passé un super moment. L'auteur arrive à nous entraîner dans son univers et à rendre intéressant ce qui de premier abord aurait pu nous paraître un peu ennuyeux. En tout cas pour moi. J'ai passé un super moment avec cette histoire, la musique était très présente vous vous en doutez et en parallèle on traite aussi de l'amitié et la confiance, ce qui rendait le récit beaucoup plus profond que ce que laissait présager le résumé.
Malheureusement pour moi l'aspect musical reste le petit hic de l'histoire. Je n'ai pas été dérangé au début, mais plus j'avançais dans le récit plus je trouvais que ça commençait à quand même tournait un petit peu en rond. C'est dommage car je passais un bon moment mais il me manquait quelque chose pour que vraiment ce soit une lecture mémorable. L'univers des Dj's m'a un peu pris la tête à force et le fait que ce soit principalement centré sur ça m'a un peu tapé sur le système. Rien de bien méchant néanmoins car j'ai continué à apprécier tourner les pages les unes après les autres.
Une lecture à découvrir à mon sens si vous êtes intrigués, si par contre la musique n'est pas quelque chose qui vous branche passez clairement votre chemin sous peine d'être complètement assommée au fil des lignes haha !
Une jolie découverte pour les beaux jours :)

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
theannashaw
  07 novembre 2018
Il y a les livres que l'on achète et que l'on lit tout de suite ou presque parce qu'on ne peut tout simplement pas attendre de découvrir l'histoire qu'ils contiennent. Et puis il y a les livres qui loupent leur moment et pour lesquels ont remet la lecture à plus tard, toujours plus tard à chaque nouvelle vague d'arrivée dans la bibliothèque. Ces livres qui constituent bientôt le socle de notre pile à lire. La double vie d'Elise en a fait partie un long moment jusqu'à ce que je me décide enfin à plonger dans cette histoire.

Qu'elle l'ait voulu ou non, Elise a toujours fait partie des bizarres, des marginaux et donc des solitaires. Une solitude qui lui pèse d'autant plus lors de ses balades nocturnes. Jusqu'au jour où l'une de ses insomnies la conduit directement sur la piste de danse d'une boîte underground : le Start. Là elle fait la connaissance de personnages hauts en couleurs, aussi bien sur le plan vestimentaire que sur le plan de la personnalité. Entourée de cette joyeuse bande, Elise commence une double vie, lycéenne le jour et apprentie DJ superstar la nuit. Une vie qui lui permet de trouver des amis mais aussi peut être sa première histoire d'amour.

J'aime les livres dont on n'attend rien et dont on croit savoir à l'avance comment ils vont commencer et finir. Et je les aime d'autant plus quand ils s'avèrent être totalement différents de ce à quoi je m'attendais et qu'ils parviennent à me surprendre de la façon la plus agréable possible. Et je dois dire que j'ai été plus que surprise par les sujets abordés dans La double vie d'Elise et par la tournure réaliste qu'a pris l'histoire.

J'ai aimé tout d'abord les personnages. Elise, marginale mais attachante et passionnée ; ses parents aimants, compréhensifs et un peu dingues ; Vicky, passionnée de musique et de chant ; Pippa, névrosée mais touchante ; et Mel, l'impressionnant et protecteur videur du Start. Et puis il y a Char. Char est beau, mystérieux, plus âgé, talentueux, il a tout pour plaire à la timide et sage Elise. Et tout comme elle, nous regardons cette belle image se déliter petit à petit, à mesure que le masque se craquèle.

De très nombreux sujets sont évoqués dans ce livre : le suicide, la solitude, la passion, la musique, la marginalité, le tout avec une visée didactique mais sans jamais être moralisatrice. J'ai notamment aimé le message parfois un peu too much des parents sur l'acceptation de soi et la culture de ses différences, ce qui donne au discours un ton encore plus réaliste.

Mais ce que j'ai préféré c'est regarder Elise s'ouvrir aux autres, s'épanouir, découvrir qu'elle est tout à fait capable de se faire des amis et d'être appréciée pour ce qu'elle est. Contrairement à ce que je croyais, La double vie d'Elise n'est pas une histoire d'amour, ou plutôt si : une histoire sur l'amour de soi-même, l'acceptation de soi et de ces passions qui nous animent et nous permettent de rencontrer des gens avec qui nous sommes destinés à faire un bout de chemin.

Cependant, histoire d'amour il y a dans ce roman, on ne va pas se mentir. Mais là aussi, Leila Sales sort des sentiers battus pour nous offrir une romance imparfaite, bancale mais aussi réaliste. Terriblement réaliste. J'ai adoré voir les rapports de « force » s'inverser alors qu'Elise prend confiance en elle et que Char voit petit à petit le potentiel de la jeune fille, un potentiel qui pourrait bien lui faire de l'ombre.

La double vie d'Elise est une très jolie petite surprise littéraire qui m'a fait passer un très bon moment de lecture et dont je suis ressortie le sourire aux lèvres et la motivation regonflée à bloc. Un roman sur l'amitié, la musique, la passion, l'amour, mais aussi la confiance en soi, qui nous rappelle sans jamais tomber dans les clichés qu'être ado parfois ça craint, mais qu'il arrive un jour si l'on est patient où l'on fini par trouver sa voie et des gens qui nous comprennent, et que rien que pour ça, chaque instant de la vie vaut la peine d'être vécu.
Lien : http://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
voleusedereve
  24 octobre 2017
Je suis vraiment contente d'avoir lu ce livre. J'avais un peu peur que ce soit des clichés d'ados pré-pubères mais j'ai été agréablement surprise.
Elise est vraiment attachante. Elle m'a sincèrement fait de la peine à cause de tout ce qu'elle vivait et au final, on se rend compte à quel point elle est forte et courageuse ! Je n'ai pas eu pitié d'elle, c'est plutôt une sorte de mélancolie quand on sait qu'elle n'a rien fait pour mériter ce qu'elle subit depuis des années.
L'histoire est très touchante et la jeune fille m'a bouleversée par moments. Sa solitude m'a rappelé moi à son âge. La difficulté de se faire des amis et de ensuite de les garder... Bref.
Toutes les péripéties rencontrées nous aident à comprendre à quel point la jeune fille se sent seule.
Le livre dénonce clairement le harcèlement scolaire et la solitude. Deux sujets pas faciles à aborder et pourtant, l'auteur en parle avec beaucoup de justesse.
On y retrouve également le sujet du suicide, encore plus difficile à glisser dans un livre destiné à un public de jeunes ados. Cependant, tout est fait pour que le lecteur ne se sente ni mal à l'aise, ni choqué par la lecture.
Le récit est très bien écrit et nous fait parfaitement ressentir toutes les émotions présentées au cours du livre. La plume de l'auteur est simple et accessible à toutes les catégories de lecteurs (ados/jeunes adultes).
C'est une lecture rapide et simple. Touchant, le livre ne nous laisse pas intact et lorsqu'on le termine, on a tendance à y repenser encore.
La pédagogie présente est très importante et j'espère que tout ceux qui subissent le harcèlement ou qui ont des idées noires, j'espère qu'ils liront un livre comme celui-ci, qui les incitera à parler de leurs soucis avec quelqu'un et de ne pas garder les choses pour eux.
Ce livre touche des sujets très sensibles mais n'est pourtant pas à voir comme quelque chose de profond. C'est simplement le récit de la vie d'une ado qui touche du doigts son rêve après en avoir bavé pendant des années. Ce n'est pas une leçon de vie.
La roue tourne et gare à qui se trouve sur son chemin, elle ne s'arrêtera pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Hillel
  23 juillet 2017
J'avais lu quelques avis mitigés, des déceptions ici et là. Pour moi ce fut l'inverse, une jolie découverte. J'ai avalé le roman en 24 heures. J'ai véritablement été embarquée par cette histoire sans prétention mais assez plausible qui nous parle, évoque des thèmes graves et touchants. Je me suis attachée à cette héroïne qui devient plus forte au fil des pages, mûri et s'accepte. Et j'ai aimé les personnages secondaires, les parents, les amis, les faux comme les vrais...
Le bémol j'ai été un peu perdue dans les titres musicaux en anglais qui ne me parlent pas vraiment vu mon niveau d'anglais... moi si je n'ai pas la playlist qui va avec je ne reconnais pas les morceaux en fonction de phrases en anglais, il m'aurait fallu plus de notes en bas de pages pour me les rappeler. Mais c'est mon problème personnel, tout le monde n'est peut être pas aussi pitoyable que moi en anglais.
Dans l'ensemble ce fut une lecture très agréable et touchante. Touchante car elle dépeint la vie d'Elise une jeune fille qui souffre de sa précocité. Cette fille en avance sur tout le monde se retrouve rejetée, brimée, sans ami, voire humiliée à la limite du harcèlement. Sa vie à l'école est un véritable calvaire depuis le primaire et ne cesse d'empirer au lycée. Elle ne trouve ni d'amis, ni de place. le roman commence alors qu'elle décide d'en finir, elle fait une tentative de suicide lors de sa rentrée désastreuse en classe de première.
Puis sa vie va prendre un virage inattendu au hasard de rencontres improbables, deux filles, un videur, une boite underground et un DJ...
On est dans des thèmes young adult, on nage en plein contexte d'ados, sur les relations de lycée, les problèmes de popularité, le divorce parental, la famille recomposée et puis surtout cette crise ù chacun se cherche sans trouver sa place, sans forcément s'accepter. le récit utilise ces différents thèmes à travers le parcours compliqué d'Elise. Certes certains événements paraissent assez peu plausibles, comme ses virées nocturnes, mais d'autres parlent assez justement.
J'ai véritablement tourné les pages et aimé cet univers et les personnages qui y évoluent. Quant à la romance elle est assez vraisemblable sans prétention et sans nous prendre pour des lecteurs naïfs en nous promettant monts et merveilles. On n'est pas dans la guimauve et cela aussi m'a bien plu.
Dans l'ensemble un roman simple, réaliste et psychologique qui évoque des thèmes forts et arrive à nous accrocher et à nous attacher à l'héroïne, sa famille et ses amis. Moi je dis que c'est assez gagnant tout ça!
Une belle découverte Hachette pour ma part !
Lien : https://leslivresdalily.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
GaouletteGaoulette   05 octobre 2019
Des fois, dans la vie, tout va mal. D’autres fois, pour une raison inconnue et complètement inattendue, un truc se passe. Sans le moindre accroc.
Commenter  J’apprécie          110
iris29iris29   12 janvier 2018
Bien qu'elle porte des talons, il la dépassait de quelques centimètres, et ses cheveux foncés s'accordaient à merveille avec les boucles blond platine de Pippa. Même leurs vestes en cuir donnaient l'impression de venir d'une boutique identique. On aurait dit Barbie et Ken, tout droit sortis de leur emballage " Soirée Disco".
Commenter  J’apprécie          160
iris29iris29   11 janvier 2018
J'ai grandis à Manchester. (...) Laisse tomber c'est un trou.
- Mais les Smiths viennent de là, ai-je souligné.
- New Order aussi , a-t-elle répondu avec fierté . Et Oasis.
- C'est bon , on a compris, est intervenue l'autre fille. Tous les groupes les plus géniaux au monde viennent de ta ville natale. Pas la peine d'en remettre une couche.
- Uniquement parce que Manchester est complétement paumé. Les habitants sont forcés de se réfugier dans l'art et la création pour oublier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
iris29iris29   11 janvier 2018
L'âge , c'est plus qu'un chiffre, a t-elle commenté après un haussement d'épaules. C'est un style de vie.
Commenter  J’apprécie          281
iris29iris29   12 janvier 2018
Mais vous savez comme moi qu'Internet sait et voit tout autant qu'il ne sait et ne voit rien.
Commenter  J’apprécie          251
autres livres classés : djVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Pentaquiz : on recherche le cinquième terme

Afrique, Amérique, Asie, Europe, ...

Basson
le chien Dagobert
Le Deutéronome
Jean Valjean
New York
Océanie
Rimski-Korsakov
Russie

16 questions
394 lecteurs ont répondu
Thèmes : anatomie , bande dessinée , géographie , géopolitique , littérature , musique , société , sport , zoologieCréer un quiz sur ce livre