AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur L'élixir d'amour (121)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
garrytopper9
  26 octobre 2014
CHALLENGE ABC 2014/2015 (2/26)

Après l'excellent « Un homme trop facile », voici donc mon deuxième Eric-Emmanuel Schmitt et même si je ne l'ai pas trouvé aussi bien que ma précédente lecture, j'ai vraiment adoré.

L'auteur aborde ici les sentiments amoureux avec une plume parfaite. Ce roman épistolaire entre deux anciens conjoints dont la relation s'est terminé il y a peu, nous montre plusieurs aspects, plusieurs manières d'aborder l'amour. Car si il y a un sentiment qui transparait tout au long du livre, c'est bien le fait qu'il y'ai plusieurs formes d'amour et que chacun y ai droit.

Alors bon, il y a toute de même une petite histoire en toile de fond, et on se doute bien qu'a la fin du livre, l'un des deux va forcément arnaquer l'autre d'une quelconque manière. Mais ce n'est pas ça l'important. Tout réside dans les idées, les thèmes abordés et l'évolution des sentiments amoureux des deux protagonistes.

Eric-Emmanuel Schmitt signe ici le premier volume d'un diptyque sur l'amour, et il traite le sujet avec une grande justesse. Alors oui, c'est court, j'ai mis une heure trente pour le lire mais cela ne me dérange pas du tout. Je préfère des livres courts avec des idées fortes, que des pavés de 2000 pages dont les trois-quarts ne sont que du remplissage.

Par chance je viens de voir que le deuxième tome de ce diptyque est déjà sorti, je me suis donc empressé de l'acheter afin de le lire prochainement.

PS : Chose amusante, les deux couvertures sont identiques, en terme de dessins, seuls diffèrent les couleurs et l'effet miroir. On peut les mettre cote à cote, cela offre un très bon rendu. Cela peut paraitre idiot, mais j'ai beaucoup aimé l'idée. de plus en plus les auteurs et les maisons d'édition nous offrent des jolies couvertures, qui pour moi sont tout de même la vitrine du livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580
valsing
  24 novembre 2018
Ah l'Amour, l'ammmour, l'ammmooouurrr dans ses jolis délires !
Comment réveiller un Volcan éteint ? Peut- on faire renaître un Amour de ses cendres ?
Cinq années se sont écoulées depuis l'extinction des Feux ! Aujourd'hui, Louise, avocate exerce à Montréal. Elle recontacte son ancien amant Adam, psychanalyste à Paris et leur échange de courriels nous offre une reflexion sur l'Amour, l'Amitié ...leur frontière.
A chacun sa technique d'approche, de séduction pour reconquérir l'être aimé.
LUI a l'art de mener la femme à la confidence.
ELLE sait user de stratagèmes pour arriver à ses fins.
L'élixir d'amour se sirote gorgée par gorgée...
Si un HOMME amoureux
En vaut deux
Une FEMME aimée
En vaut des milliers ...
Commenter  J’apprécie          5110
Bazart
  13 juin 2014
Éric-Emmanuel Schmitt, je vous en ai parlé plusieurs fois sur ce blog, et j'ai même une petite affection pour lui depuis que j'ai eu la chance d'aller l'interviewer à une époque où j'avais un peu moins l'habitude que maintenant d'aller interroger les personnalités de la culture(bon, j'arrête de me la raconter, j'en interroge quand même pas tous les jours non plus, faut pas déconner).

Depuis cette rencontre, le type n'a pas changé de rythme, il continue de pondre quantités de pièces de théatre, nouvelles, romans et scénarios de film à un rythme qui ravit ses-nombreux- admirateurs et irrite ses détracteurs. Il est vrai qu''Éric-Emmanuel Schmitt, certainement un peu trop victime de son succès interplanétaire (c'est simplement l'auteur contemporain français le plus lu dans le monde), et de la pression inhérente à son triomphe, et certainement également accaparé par ses multiples activités annexes, donne quand même ce sentiment de bacler un peu trop ses productions au risque de flirter avec les facilités d'écriture.

Après avoir lu une de ses dernières oeuvres, Ces deux monsieurs de Bruxelles, je me suis plongé dans son dernier roman en date, L'elixir d'amour, paru chez Albin Michel il ya quelques semaines seulement.

Dans ce livre, Schmitt explore, comme il l'a souvent fait dans des oeuvres précédentes, les sentiments amoureux, à l'aune de la question de l'attirance reliant deux personnages, en se demandant si l'amour est quelque chose que l'on peut ou non provoquer.

Assez jubilatoire dans sa forme, cet échange de courriers éléctroniques entre deux anciens amants, désormais séparés par un océan séduit aussi par son écriture: il faut dire que l'homme manie toujours aussi bien le sens de la formule et du bon mot.

Un gros regret cependant à la lecture de cet Exilir d'amour : le roman est vraiment trop vite lu, et se rapproche finalement plus de la nouvelle que du roman ( comme c'est pourtant indiqué sur la couverture). J'ai à peine eu le temps de tremper mes lèvres dans cet elixir d'amour que s'inscrivait déjà la mot fin..

Bref, avec sa nouvelle production, E.E Schmitt ne fait que confirmer le sentiment que j'avais déjà le concernant : celui d'un type terriblement doué avec sa plume, mais qui à force de trop écrire, donne toujours ce sentiment d'expedier un tout petit peu trop vite ses productions littéraires.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          415
akhesa
  12 mai 2014
Une fois de plus,EES me surprend avec cet ouvrage epistolaire,dont le theme est l'amour;fusion des corps et/ou sentimental,selon que l'on est un homme ou une femme.
Cet ouvrage,tres court,trop court a mon gout,se laisse lire,neanmoins,quelques phrases percutantes nous amenent a penser,a reflechir,et a depasser ce que l'on croyait etre l'amour.Cela nous ramene a nos propres systèmes de pensees et d'actions.
Ce livre laisse une trace au plus profond de notre esprit et nous envahit,l'air de rien.
J'ai bien aime;ce n'est certes pas mon prefere mais j'aime quand un ouvrage me fait reflechir,et me permet d'aller au-dela de mes croyances et de mes suffisances
Commenter  J’apprécie          300
Biname
  02 mai 2014
Je ne suis pas fan des critiques qui ne sont pas constructives mais à un moment donné il faut appeler un chat, un chat et quand c'est nul, ennuyeux, chiant. Ah si si, je suis désolée d'utiliser ces termes. Mais je ne vois pas comment je peux expliquer par d'autres termes le petit moment que j'ai passé avec l'auteur.

Le roman se base sur une correspondance email entre un homme et une femme...Impossible de ne passer penser à Quand souffle le vent du nord de Glattauer.
Dans le roman de Schmitt c'est un couple qui s'est séparé. Un énième tromperie de Adam fait comprendre à Louise qu'il est temps pour elle de partir. Mais on dirait bien que l'amour ou l'habitude de l'autre prend le dessus et Adam ne peut s'empêcher de la contacter pour prendre de ses nouvelles.
Stéréotypes du couple séparé, nouvelle relation amoureuse, mensonge et coup tordu...Du vu, et revu. Je n'ai pas aimé non plus le besoin de théoriser l'amour. On ne parle pas d'amour mais sur l'amour. Ce livre est une sorte de trou sans fond: mais où est donc l'intérêt de ce roman? Suis-je passer à côté d'un élément clé? Je suis désolée surtout que j'ai lu d'autres livres de l'auteur que j'ai adoré mais franchement ça, nous pouvions nous en passer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          305
trust_me
  27 juin 2014
Louise et Adam se sont aimés follement puis ils se sont séparés. Il est resté à Paris, elle est partie à Montréal. Il décide de lui écrire pour renouer le contact. de lettre en lettre, ils explorent leur passé et exposent leur présent. le sentiment amoureux reste au coeur de leurs discussions. Adam fanfaronne, annonce à Louise qu'il est capable de provoquer l'amour quand il le souhaite. Elle le prend au mot et lui lance un défi…


Je n'ai pas envie d'en dévoiler plus parce qu'il n'y a finalement pas grand chose à dire à propos de ce très court texte. Mon premier Schmitt. Un avantage quelque part, parce que je n'ai pas d'idée préconçue sur le monsieur, je ne sais pas si les personnages qu'ils campent, leurs caractères surtout, se retrouvent dans ses autres romans. le fait est que je n'ai pas aimé cet échange épistolaire. J'ai trouvé que tout sonnait faux, que la caricature était grosse comme une maison. Je n'ai pas aimé le personnage d'Adam, un homme à priori sûr de lui qui se révèle au final minablement fragile. Et puis je ne peux pas avoir d'empathie pour quelqu'un adepte des bouffées d'orgueil et de mégalomanie, quelqu'un pensant que « rien de haut ne peut sortir d'un profil bas ». Adam est un ridicule stéréotype de l'homme moderne au discours sans nuance (« Les femmes aiment l'amour, les hommes le font » ; « le temps n'est pas l'allié de l'amour, il ne favorise que l'amitié »). Tout ce que je déteste. Et Louise ne relève pas le niveau. Manipulatrice, tirant les (grosses) ficelles d'une correspondance artificiellement sentimentale, elle n'a, je trouve, aucun charme.


Mon impression ? Etre face à un auteur cabot, une minauderie sans intérêt, un exercice de style un peu vain. Et puis ça se lit trop vite, à peine le temps de s'installer dans les échanges qu'ils se terminent déjà. Vraiment pas une réussite pour moi, c'est le moins que je puisse dire…

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Saiwhisper
  28 novembre 2016
Voici un livre que j'avais envie de lire depuis très très longtemps : à sa sortie, je voulais l'acheter, toutefois je m'étais trompée et j'avais pris « le poison d'amour » du même auteur… Il faut dire que ce n'était pas très sympathique de sortir deux livres aux titres et aux couvertures similaires !^^ J'ai enfin pu mettre la main sur « L'élixir d'amour » grâce à la médiathèque qui avait un exemplaire en édition gros caractère. Ces 170 pages se lisent hyper rapidement, car le texte est épistolaire : on suit deux anciens amants qui s'envoient des lettres (voire des mails, même si ce n'est pas indiqué ?). Ces échanges peuvent ne faire qu'une ligne ou parfois quelques pages. En général, le texte n'excède pas deux ou trois paragraphes, si bien que l'on tourne très vite les pages. de plus, on prend plaisir à voir les protagonistes discuter autour de l'amour, de la jalousie, du couple et des sentiments. Chacun essaye de vivre la séparation comme il le peut : en couchant de droite à gauche, en ne voulant pas s'engager, en essayant de rendre l'autre jaloux ou en pensant avoir enfin trouvé le grand Amour…

Espoirs, humour, désillusions, manipulation, amour et amitié, ce cocktail m'a permis de passer un bon moment… Adam et Louise sont tous deux attachants une fois que l'on a appris à les connaître. Par contre, je ne suis pas forcément d'accord avec la vision d'Adam et mon conjoint non plus… Si les femmes peuvent aisément comprendre le point de vue de Louise, ce n'est pas forcément le cas pour tous les hommes avec Adam. Mais ce qui m'a le plus plu, c'est la fin, car on découvre plusieurs révélations qui permettent d'y voir bien plus clair sur ces correspondances… J'ai été surprise par ce dénouement que l'on ne voit pas forcément venir. Eric-Emmanuel Schmitt a toujours une très belle plume et parvient à créer une véritable ambiance avec de simples mots. Ce n'est pas forcément son meilleur ouvrage, toutefois il mérite le détour et pousse à la réflexion contrairement au livre « le poison d'amour ».


Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
araucaria
  27 avril 2019
Ce roman, qui rejoint la comédie, possède une conclusion logique. le lecteur ne peut être surpris. Tout se résume en quelques mots : "Tel est pris qui croyait prendre".
Livre dont la lecture est agréable. Cette forme épistolaire et le nombre raisonnable de pages, fait que ce roman se lit vite.
Commenter  J’apprécie          201
Mladoria
  06 mars 2018
Roman épistolaire à la fois histoire d'amour et débat philosophique sur l'amour. Entre Louise et Adam, entre deux continents, entre deux conceptions différentes des sentiments.
Pas le meilleur roman écrit par l'auteur mais on y retrouve son style et ses personnages très caractérisés.
Une analyse des sentiments amoureux, du commencement à la fin en passant par l'évolution. Les deux personnages correspondent par mail, ce qui fait que les messages sont parfois très courts (une simple phrase). le récit est dynamique et la fin est surprenante. Mais je crois que ce qui ne m'a pas trop plu c'est le personnage d'Adam et sa conception première de l'amour, le manque de nuance entre les visions antagonistes genrées. Ce que l'on peut retirer de cette lecture c'est que rien n'est aussi simple quand il s'agit d'amour et chacun est différent face à cela.
Une jolie lecture assez simple mais où il manque un peu de l'empathie et l'humanité propre aux autres récits de l'auteur. Un peu trop analytique à mon goût.
***
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
CSBlitaussi
  12 mai 2018
L'élixir d'amour est un très court roman épistolaire entre deux anciens amants. Louise et Adam se sont aimés pendant 5 ans, puis un jour ils se sont séparés et vivent désormais à des milliers de kilomètres l'un de l'autre. Adam, psychanalyste, est resté à Paris. Louise a rejoint un cabinet d'avocats à Montréal.

Adam souhaite rester ami avec Louise. Louise profondément blessée par leur séparation, n'est pas très favorable à répondre à la demande d'Adam, mais finalement elle accepte d'entretenir une correspondance avec lui. Dans cette correspondance ils font partager les blessures du passé et aussi leurs nouvelles aventures amoureuses. Adam prétend qu'il est capable de provoquer l'amour chez n'importe quelle femme. Réussira-t-il ?

J'ai bien aimé ce petit roman. Eric-Emmanuel Schmitt fait partie d'un de mes auteurs préférés et une fois de plus je n'ai pas été déçue. J'ai bien aimé le ton employé, mais je trouve qu'on a l'impression de lire la plume d'une seule personne et non pas une échange entre deux personnes. C'est peut-être la seule remarque négative que je peux faire sur cette oeuvre. J'ai bien aimé la manière avec laquelle le thème autour de l'amour est abordé ainsi que la fin que je trouve plaisante. Un petit livre qui se lit rapidement.

Challenge Multi-Défis 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

la vie rêvée d'Hitler...

Par quoi commence le récit et la vie d'Adolf H.?

par sa réussite au concours d’entrée à l’Ecole des Beaux-Arts de Vienne.
par son mariage avec Sarah
par son coming out

9 questions
407 lecteurs ont répondu
Thème : La Part de l'autre de Eric-Emmanuel SchmittCréer un quiz sur ce livre