AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2818934575
Éditeur : Bamboo Edition (04/11/2015)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Les vacances d'été dans la garrigue sont une révélation pour le jeune Marcel Pagnol et son petit frère, qui tombent amoureux des collines, de sa végétation sauvage, de ses massifs de roche : Garlaban…
Scènes truculentes de vie, humour et souvenirs nostalgiques, le sens inné de Pagnol de la mise en situation, son goût de la farce, émaillent ce récit chaleureux, dont le charme se partage entre les décors et la saveur ciselée des dialogues.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  29 décembre 2015
Lorsque Augustine se rendait au marché, elle laissait son fils Marcel dans la classe de Joseph, son père et instituteur. C'est ainsi qu'il apprit à lire tout seul. Sa maman, par crainte d'une explosion cérébrale, ne lui permit plus ni d'ouvrir un livre ni de retourner sur les bancs de l'école jusqu'à l'âge de 6 ans où il suivit les cours de Melle Guimard. A cette rentrée-là, Joseph, à sa grande surprise, fut nommé instituteur titulaire dans la plus grande école communale de Marseille. Paul, le petit frère âgé de 3 ans, restait avec Augustine. le dimanche, Marcel se promenait parfois dans le parc Borély avec sa tante, Rose. Cette dernière retrouvait un homme qui lui faisait la cour. C'est ainsi que 6 mois plus tard, malgré la différence d'âge avec Rose, celui-ci devint Oncle Jules. Quoique plus vieux et plus riche, il devint très vite ami avec Joseph et surtout Marcel. Les familles s'agrandissaient ensuite avec l'arrivée d'une petite soeur et d'une cousine pour le jeune garçon. Augustine ayant besoin de repos, Oncle Jules réserva pour les grandes vacances une villa dans la colline...
Dans cette garrigue baignée de soleil, l'on entendrait presque le chant des cigales s'échapper de ces pages... Avec cette adaptation fidèle de Marcel Pagnol, les scénaristes, Scotto et Stoffel, supervisés par Nicolas Pagnol, nous plongent dans les souvenirs du jeune Pagnol, notamment cet été où les deux familles passent leurs vacances dans les collines du massif du Garlaban au milieu de cette nature sauvage, et nous offrent un album qui fleure bon la nostalgie et la Provence. L'on prend plaisir à retrouver ces personnages vraiment attachants, à écouter les conversations animées de Joseph et d'Oncle Jules, à partir à la chasse aux bartavelles, le tout dans une ambiance à la fois drôle, bucolique et nostalgique. le texte aux encadrés nombreux est élégant. le graphisme finit de nous séduire totalement: un trait parfaitement maîtrisé, des couleurs lumineuses et ensoleillées et de magnifiques paysages de Provence. L'on s'y croirait...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          472
cicou45
  25 février 2016
Comme les auteurs de cette bande-dessinée le disent dans le dossier qui se trouve en fin d'ouvrage, l'adaptation des romans de Pagnol tendaient leurs bras vers une adaptation en bande-dessinée. Il est vrai que pour ceux qui ont lu les ouvrages de notre écrivain provençal, il en des des description de garrigues, d'une faune propre à ces paysages de collines que l'on s'imagine et que l'on rêverait de voir dessinés pour voir si cela correspond à notre imaginaire. Eux , l'ont fait, et plus que bien fait d'ailleurs ! Morgann Tanco pour le dessin et Sandrine Cordurié pour la mise en couleurs. Pour ce qui est du scénario, n'oublions pas de citer Serge Scotto et Eric Stoffel qui ont admirablement réussi à saisir l'importance de ce qu'il fallait retenir pour ceux et celle qui n'auraient encore pas lu l'ouvrage de l'écrivain, premier tome intitulé "La gloire de mon père". J'ai lu cette adaptation en bande-dessinée avec un peu d'appréhension, de peur d'être déçue et, au final, ce n'est que conquise que je termine à regret cette magnifique découverte !
Parlons un peu de l'histoire même si je suppose que vous la connaissez tous plus ou moins. Il s'agit de l'histoire du jeune Marcel, fils d'un instituteur de campagne, Joseph qui va rapidement gravir les échelons pour se retrouver enseignant dans une école primaire de Marseille. La mère de Marcel, une délicate femme au doux prénom d'Augustine, est un peu trop inquiète au sujet de ses enfants (elle et Joseph en auront deux autres par la suite) surtout lorsqu'elle découvre que Marcel apprend à lire, seul, lorsqu'il écoute les leçons de son père. Joseph, lui, y voit un grand prodige mais Augustine, elle ne peut s'empêcher de se faire du tracas pour sa progéniture qui ne devrait pas grandir trop vite. Aussi, interdiction d'ouvrir un livre avant l'âge de six ans pour Marcel qui ne blâmera pas sa chère et tendre mère mais n'y verra là qu'une preuve d'amour supplémentaire. Et puis, il y a la découverte de la garrigue et des collines avoisinant Aubagne où Joseph et Augustine emmènent Marcel, son jeune frère Paul, et leur petite fille pour les grandes vacances. Ils s'y rendent avec la soeur d'Augustine, Rose et de son mari que les enfant appellent Oncle Jules même si ce dernier se prénomme en réalité Thomas mais cela est une autre histoire ! Commence alors pour Marcel, âge de huit ans, une aventure qui le tiendra toute sa vie : celui de l'émerveillement devant cette nature et ces collines. Un poète, un auteur et futur cinéaste est en train de naître !
Le challenge était élevé mais je peux dire que les scénaristes et dessinateurs ont réussi leur pari avec ce premier ton adapté en bande-dessinée et donc, à la portée de tous, des plus jeunes à tous les fans de BD, de Pagnol ou encore aux simples curieux ! Un graphisme extrêmement bien travaillé avec le texte original de Pagnol- bien entendu tranché pour se voir adapté sous un tel format mais qui reste néanmoins clair, fidèle à l'oeuvre originelle et facile à lire ! Un ouvrage que je ne peux que vous recommander !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311
emilie5335
  21 février 2018
Il s'agit de l'adaptation du célèbre roman de Marcel Pagnol en bande dessinée. On y retrouve le petit Marcel qui nous raconte sa famille, son apprentissage de la lecture tout jeune à force d'aller dans la classe de son père, Joseph, qui était instituteur et surtout ses souvenirs de vacances dans la garrigue, tout particulièrement la première partie de chasse au cours de laquelle Marcel rapporte fièrement « la gloire » de son père : deux bartavelles (des perdrix royales) que Joseph, totalement néophyte contrairement à l'oncle Jules, a réussi à tuer contre toute attente. Marcel Pagnol avait beaucoup d'humour et d'ironie même avec ceux qu'il aimait. Ainsi il se moque gentiment de son père paradant dans le village pour montrer ses prises, acceptant même lui, l'anticlérical forcené, que le curé le photographie et s'empressant d'envoyer le cliché à son propre père (pour qu'il puisse voir sur la photo comment Marcel a grandi…pas du tout pour lui montrer ses trophées bien-sûr !), ce même père qui avait trouvé bien vaniteux quelque temps plus tôt un certain monsieur Arnaud qui avait paradé jusqu'à l'école avec l'énorme rascasse qu'il avait pêchée et qui s'était même fait photographier avec (« Quel manque de dignité. de tous les vices la vanité est décidément le plus ridicule ! » avait déclaré Joseph). Mais Marcel Pagnol n'est jamais méchant et la bande dessinée se termine sur ces mots : « J'avais surpris mon cher surhomme en flagrant délit d'humanité : je sentis que je l'en aimais davantage ».
Lien : http://monpetitcarnetdelectu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Hisis
  30 mai 2016
J'étais plutôt sceptique concernant la transposition de l'univers Pagnolien en BD, mais force est de constater que ce premier tome des « Souvenirs d'enfance » est très réussi. Si la narration est un peu décousue dans les premières pages et souffre de beaucoup de longueurs, le texte et l'atmosphère si particulière du roman sont parfaitement restitués. Les couleurs chatoyantes de Sandrine Cordurié se marient bien avec le trait élastique de Tanco. Un petit bijou qui sent bon la Provence.
Commenter  J’apprécie          60
Guillaume72
  06 avril 2018
Les auteurs ont choisi de mettre en BD l'oeuvre de Pagnol. C'est un challenge en soi. Une fois l'album entre nos mains, ce passage au support BD semble relever d'une évidence tant l'oeuvre de Pagnol se prête à la mise en image.
Dans cet album, l'histoire de Pagnol est parfaitement respectée. le graphisme et la mise en couleur permettent de restituer une ambiance provençale de manière optimale. le rythme de la narration est execellent.
Bref, on se régale du début jusqu'à la fin tout en cultivant cette nostalgie de l'enfance si chère à l'auteur. On ressent au travers de cette oeuvre le profond respect de Pagnol pour ses parents, son amour des paysages de son enfance.
Quelques belles trouvailles des dessinateurs : ces dessins naîfs que l'on dirait issus du travail d'un enfant pour décrire l'analyse du petit Marcel de son univers environnant.
Une très belle oeuvre que les collectionneurs de BD se doivent de posséder dans une bonne BDthèque et qui réjouira les amoureux de Pagnol.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
BulledEncre   07 décembre 2015
Une adaptation qui sent bon le Sud.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario   30 novembre 2015
Une excellente adaptation complète qui fleure bon la Provence, qui se veut un très bel hommage illustré et qui reste à lire par toute la famille.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   25 février 2016
_Ma fois, je n'achète pas ça pour un musée. C'est pour m'en servir.
_Alors, ça ne vous fait rien de penser que ce meubles a peut-être vu la reine Marie-Antoinette en chemise de nuit ?
_D'après son état, ça ne m'étonnerait pas qu'il ait vu le roi Hérode en caleçons !
Commenter  J’apprécie          83
marina53marina53   29 décembre 2015
Il n'est pas besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer.
Commenter  J’apprécie          190
marina53marina53   29 décembre 2015
Nos jours ne sont beaux que par leur lendemain.
Commenter  J’apprécie          280
marina53marina53   29 décembre 2015
Ils seraient, mon père et ma mère, de toute éternité, et pour toujours.
Commenter  J’apprécie          170
cicou45cicou45   25 février 2016
"De tous les vices, la vanité est décidément la plus ridicule !"
Commenter  J’apprécie          180
Lire un extrait
Videos de Serge Scotto (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Scotto
Catalogue 2011 EDITIONS JIGAL .Catalogue 2011 des EDITIONS JIGAL - polar et roman noir - Philippe Georget, Jacques Olivier Bosco, Maurice Gouiran, le juge André Fortin, Serge Scotto, Zolma, Janis Otsiemi, Pierre Boussel, Adlène Meddi? Prix SNCF du Polar, Prix Plume de Glace, Prix du Premier Roman Policier, Prix Michel Lebrun,
autres livres classés : provenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3354 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..