AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782818966785
136 pages
Bamboo Edition (06/03/2019)
3.86/5   35 notes
Résumé :
En 1720, à Marseille, la découverte de trois cadavres va bouleverser la vie tranquille de la communauté dirigée par Maître Pancrace. En effet, la peste est aux portes de la ville ! Bientôt, tous les quartiers de Marseille se replient sur eux-mêmes. Des barricades sont érigées et on ne laisse plus ni sortir ni entrer personne. Dans le quartier de Maître Pancrace, bien que tous se sentent en sécurité, le caractère des reclus s'assombrit chaque jour. L'ennui et la peur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 35 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

oran
  24 novembre 2019
Au XVIIIe siècle, Marseille tire sa prospérité du commerce avec les Échelles du Levant. Ces trafics maritimes ne sont pas sans risque car au Proche-Orient la peste est endémique et tout navire pénétrant dans la rade phocéenne est soumis à un contrôle sanitaire draconien. le 25 mai 1720, pour le Grand Saint Antoine, les formalités vont être moins drastiques, et pourtant des décès suspects ont été, à son bord, enregistrés. Marseille, la Provence, le Comtat Venaissin et une partie du Languedoc vont être contaminés par ce terrible fléau.On dénombrera 100 000 victimes sur une population estimée à 400 000 personnes.
De ce fait tragique, Marcel Pagnol en a tiré une fiction historique romancée restée inachevé. Nicolas Pagnol, son petit-fils, Serge Scotto, Eric Stoffel pour le scénario, Samuel Wambre pour les dessins – 135 planches - nous offrent cette bande dessinée qui retrace une version originale de ce dramatique épisode. L'épilogue de cette terrible histoire est éloquent et témoigne fort bien de l'état d'esprit d'une certaine société.
Un extrait des pestiférés insérés dans le Temps des amours, quatrième tome des "Souvenirs d'enfance" a servi de support , fin septembre 2019 à la 3e édition de la Dictée de Marcel Pagnol.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
OverTheMoonWithBooks
  24 juillet 2021
Marseille, 1720 : dans la belle citée phocéenne déjà bien bigarrée, le temps est toujours aux échanges (humains aussi bien que commerciaux) et au bon vivre, semble-t-il loin des turpitudes de la capitale.
Seulement voilà, à Marseille aussi la peste fait son apparition et n'épargne pas plus ses habitants que ceux de la triste capitale.
Voyant la catastrophe venir, Maître Pancrace organise une petite communauté autonome de personnes non contaminées. La vie s'organise très strictement pour éviter la contagion qui ronge la cité. Mais malgré leur prévoyance et tout le soin qu'ils mettent pour vivre au mieux de manière si recluse et confinée, vient le temps de s'enfuir et trouver un meilleur refuge pour échapper à la folie de "maisons brûlées", stratégie radicale pour éviter la propagation de cette maladie.
Marcel Pagnol est dans la liste des auteurs classiques que je n'ai jamais lu (même si comme tout le monde j'ai vu sa trilogie adaptée en film dans mon enfance), alors découvrir une de ses oeuvres posthumes inachevée en bande dessinée était une bonne occasion de "faire connaissance" avec son oeuvre au-delà des clichés provençaux. Par ailleurs, la note des auteurs expliquant qu'ils ont travaillé avec le petit-fils de Marcel Pagnol, an plus dudit roman, mais aussi avec des lettres et des souvenirs de son fils à qui il avait racontée cette histoire très engagée d'un point de vue morale politique. On est bien loin de la simple vie quotidienne avec les blagues et la bonne humeur marseillaises ! On peut même dire que le propos, presque social de cette histoire est très avant-gardiste.
D'un point de vue graphique, les choix de colorisation sont assez tranchés et reflètent les tensions dans le récit avec des oppositions de couleurs vives avec des couleurs très sombres.
Une lecture surprenante qui donne envie de redécouvrir ce romancier!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Mamzellegazelle
  11 mars 2022
*** Coup de coeur ***

Me voilà, entrant dans un tabac-presse-épicerie, évitant soigneusement la partie livres (!), quand, ça y est, elle est là, elle m'appelle, cette "maudite" et magnifique bande dessinée, qui m'a fait de l'oeil de très loin de part sa couverture ... Bon, allez, je pose mon bifeton et j'me barre vite fait de cet antre de l'enfer pour mon porte-monnaie .. Toute guillerette avec cette "maudite" bande dessinée sous le bras, un léger sourire en coin, en me disant : Bahhh .. n'y pense plus .. à ton bifeton !
Et, ça valait le coup ... de poser le billet sur le comptoir de mon buraliste !

Marseille 1720. La cité Phocéenne est prospère avec tous ces marchands venus de pays lointains apportant de par les mers, tissus et balles de coton ...
Les contrôles sanitaires pourtant sont de rigueur pour tous navires revenant du Proche et Moyen-Orient où la peste est endémique.
A la suite d'une grave négligence, le navire le Grand-Saint-Antoine en provenance de Syrie, propage la peste bubonique à Marseille, le 25 mai 1720.
Maître Pancrace, ancien médecin du Roi, dirige une petite communauté autonome sur une des collines de la ville et très vite décide de la protéger en mettant tout le monde en quarantaine (aujourd'hui (!) on dit confinement), plus personne ne sort de la forteresse barricadée, et ceux qui veulent sortir ne rentreront plus ...
Afin d'être sûr qu'il n'y a aucune contamination, on prend de longs bains de vinaigre, on se frotte rigoureusement toute les parties du corps à la brosse, on surveille l'apparition de bubons ...
Cette petite communauté devra défendre leur antre, puisque, le Port de Marseille et les quartiers déshérités fuient la maladie vers les collines.
Maître Pancrace et les hommes surveillent à la longue vue ce qu'il se passe en ville, les morts s'accumulent, les charniers s'accumulent puis commence les pillages !
Tôt ou tard, la communauté devra trouver une solution, car les pilleurs seront là, si ils ne trouvent pas la mort avec eux ils seront contaminés ...
Maître Pancrace trouve alors un formidable et judicieux moyen de quitter les lieux sans prendre aucun risque : ni vis à vis des pilleurs ni vis à vis de la maladie ...

Cette bande dessinée historique est tout simplement superbement contée, tant qu'avec le scénario, qu'avec le graphisme.
Les auteurs ont repris majestueusement l'oeuvre posthume de Marcel Pagnol sous la direction de son petit fils : Nicolas Pagnol.
Un récit humaniste et social.
Une très belle découverte par hasard ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
tchouk-tchouk-nougat
  05 juin 2021
Pancrace est médecin à Marseille et un beau jour de l'été 1720 il revient inquiet dans le petit hameau où il habite. Il a examiné deux morts qui présentent tous les signes de la peste. La suite lui donnera raison, l'épidémie va se propager faisant des milliers de morts.
Les Pestiférés est une adaptation dun roman inachevé de Marcel Pagnol. Si le début de lhistoire est incorporé dans le Temps Des Amours, la fin a été reconstituée grâce aux souvenirs moraux de ses héritiers.
L'histoire raconte la vie d'une communauté qui vit un peu isolé sur une colline de Marseille. Quand la terrible peste de 1720 éclate, les gens du hameau se regroupent autour du médecin Pancrace. Ils décident de s'isoler afin d'éviter la contamination.
Malgré que cela se déroule au 18e siècle on retrouve l'ambiance du sud de Pagnol avec ses quartiers soudés, ses noms chantants, les jeux de quille sous les platanes... au-delà de ça on.voit se former des liens forts entre habitants, une vraie solidarité et fraternité entre eux tour en se coupant complètement du monde extérieur.
Le dessin ne s'embarrasse pas des détails mais le trait, bien que simple,est agreable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
DD78
  17 avril 2022
« Les pestiférés » raconte une histoire vraiment extraordinaire : celle des habitants d'un quartier de Marseille qui, lors de la grande épidémie de peste du début du XVIIIème, se sont délibérément faits passer pour morts afin de ne pas être envahis par ceux fuyant la ville. Ils s'étaient ainsi organisés en communauté autonome, vivant quasi-librement alors que la mort régnait tout autour d'eux. Mais elle finira par les rattraper bien des années plus tard d'une toute autre manière…
Je n'avais jamais entendu parler de cette histoire, tirée d'une nouvelle inachevée de Marcel Pagnol : elle est vraiment incroyable, et pleine de leçons sur la nature humaine. L'album prend le temps de nous la raconter et nous remettant bien dans le royal contexte de l'époque, et c'est vraiment passionnant. Coup de coeur !
Commenter  J’apprécie          81


critiques presse (5)
Bedeo   25 avril 2019
Cette nouvelle méritait bien un tome complet pour elle toute seule. Et le récit peut ainsi se développer pour notre plus grand plaisir. Ayant lu le livre, c’est un bonheur de retrouver Pancrace et ses amis pour découvrir avec stupeur la fin de leur aventure.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest   02 avril 2019
L'album raconte une histoire un peu incroyable ; une sorte de robinsonnade au cœur de la cité. Le huis clos s’avère une stratégie éprouvée pour montrer le meilleur et le pire de chacun [...] Une fable agréable, qui n’est pas sans rappeler les contes de zombies qui pullulent ces jours-ci.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   15 mars 2019
En ressuscitant ce texte oublié, les éditions Bamboo nous dévoilent un aspect méconnu, violemment engagé de l’œuvre de Marcel Pagnol. Une réussite à ne pas manquer
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   04 mars 2019
Œuvre posthume et mal connue de Marcel Pagnol, Les Pestiférés ressuscitent dans une version aboutie inédite : dessinée avec talent par Samuel Wambre, cette passionnante fable historique prend tout son sens sous l’angle du manifeste politique [...] Les auteurs nous livrent ici un solide et attachant one-shot de 130 pages, dont on saluera la narration fluide et la philosophie anarchique salutaire.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BulledEncre   27 février 2019
Dans un registre bien différent de son travail habituel, Marcel Pagnol avait signé ici un récit très sombre, teinté de sens politique dans sa conclusion. La collaboration entre Serge Scotto, Eric Stoffel et Samuel Wambre a été fructueuse et offre une jolie existence éditoriale à ce récit méconnu.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
oranoran   24 novembre 2019
Et cette fin change tout ! On croyait jusqu'ici qu'il s'agissait d'une simple fable historique, on découvre à la fin que tout n'y était que prétexte à un véritable manifeste politique. Un nouveau contrat social qui voit l'éclosion d'une société alternative, un Etat naturel, peuplé de zadistes avant l'heures...
Commenter  J’apprécie          130
Stephanie39Stephanie39   15 mars 2020
Le seul tort de ces malheureux avait été d'être assez naïfs pour croire que l'on peut vivre libre et heureux hors du cadre rigide des lois d'une société organisée.
Commenter  J’apprécie          100
Stephanie39Stephanie39   15 mars 2020
Dans toutes les épidémies, les ordres religieux cloîtrés n'ont même jamais entendu parler du fléau qui faisait rage autour d'eux.
Commenter  J’apprécie          20
Stephanie39Stephanie39   15 mars 2020
Les esprits subtils qui sont les agents de la maladie se propagent à une vitesse incroyable sur le moindre souffle d'air.
Commenter  J’apprécie          20
py314159py314159   09 février 2020
Selon Maître Pancrate, la crainte de la mort exalte toujours le sens génésique.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Serge Scotto (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Scotto
Présentation de la BD tirée du film détruit par Marcel Pagnol, sous la pression nazie, pour éviter de collaborer.
"La Prière aux étoiles", première partie Scénario : SERGE SCOTTO, Eric STOFFEL Dessin : MARKO, Iñaki Gonzalez HOLGADO Fiche album : http://www.angle.fr/bd-m-pagnol-en-bd-pria-re-aux-a-toiles-la-tome-1-9782818976241.html
Résumé : Amante entretenue de Dominique, l'une des plus grosses fortunes de Lyon, Florence ne souhaite pourtant pas l'épouser et mettre de côté ses rêves de cinéma. Lors d'une sortie à la foire du Trône, la jeune femme rencontre Pierre, un musicien en mal d'inspiration, qui est pourtant l'auteur d'un titre promis au succès, La Prière aux étoiles. Ce que le mélomane ignore, c'est que cette prière est aussi celle de la jeune femme.
+ Lire la suite
autres livres classés : pesteVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4417 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre