AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845637659
Éditeur : Xo Editions (01/10/2015)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 28 notes)
Résumé :
« Une heure, déjà, que le compte à rebours a débuté. Je me dépêche de faire mon repassage. Après, j’aurai trop mal.
— Trente minutes !
J’ai encore mal au crâne des coups d’hier.
— Dix minutes !
Je prends mon fils dans les bras pour aller le coucher. Je ne veux pas que mon bébé sente ma peur. yassine a mis de la musique pour couvrir le bruit.
— Viens là !
Trois pas.
— Mets les bras le long du corps !
J’ai l’im... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Hamisoitil
  20 octobre 2015
Yassine est un manipulateur. Capable de changer de peau comme un caméleon. Capable de faire douter les plus aguerris. Il va bientôt pouvoir donner la mesure de son talent.
Voilà un livre qui vient de m'anéantir et qui restera gravé dans ma mémoire pour un moment. Je vous assure. J'ai stoppé toutes mes lectures en cours pour lire ce témoignage bouleversant de Morgane Seliman. En 4h, je précise ! (courageuse femme que vous êtes).
Franchement, je pensais avoir tout vu ou plutôt tout lu sur les violences conjugales faites aux femmes ou hommes d'ailleurs ; mais là, j'avoue, c'est hard quand même ! Prendre plaisir à frapper l'autre, cette méchanceté gratuite, sincèrement, je n'arrive pas à comprendre.
Battue et humiliée par son compagnon pendant quatre ans. Complètement dingue cette histoire même si on sait au final que c'est toujours le même schéma répétitif que l'on retrouve.
Comment l'homme qui te considère comme une reine, peut changer par jalousie (au départ) et devenir un bourreau manipulateur, psychopathe, d'une violence hallucinante par la suite ?!
Morgane Seliman est une métisse Franco-Égyptienne qui vit dans une banlieue tranquille en Île de France. Elle est belle, profite de la vie comme les jeunes de son âge. Elle a un petit copain. Tout roule jusqu'à ce qu'elle rencontre Yassine le terrible. Grosse réputation qui traîne derrière lui. Il la courtise et elle succombe rapidement à son charme. Leur relation est passionnelle, vivant sur un petit nuage. Très vite, ils habitent ensemble.. Quelques petits signes avant-coureurs sont déjà présents mais l'amour rend aveugle, n'est-ce pas ?!
Mais voilà, Morgane Seliman tombe enceinte et les ennuis commencent. Des claques se perdent. Les humiliations arrivent. Pourquoi ? Un regard ? Un oubli ? Une poussière ? La nourriture ? Un retard ?? Tout est excuse pour la frapper. Et quand elle accouche, persuadé que l'enfant n'est pas le sien, les coups pleuvent. Homme malsain avec un compte à rebours qui s'enclenche.
Et le véritable calvaire ne fait que commencer pour elle. Plus j'avance dans le livre et plus j'ai les nerfs. J'ai la haine tout simplement rien qu'en écrivant cette chronique. Comme une sorte de voyeurisme, je veux savoir. C'est clair que c'est malsain et pourtant, je continue à tourner les pages en espérant qu'elle trouvera l'aide nécessaire pour s'en sortir. Mais ce n'est pas le cas. La police ne fait pas grand chose pour elle. D'ailleurs, la justice, l'administration sont à côté de la plaque tout simplement.
Ce livre est fort, poignant et remet surtout les idées en place. Il permet de ne pas oublier que beaucoup de femmes et d'hommes n'ont pas cette chance de vivre heureux. Encore une fois, on parle de verrous psychologiques car c'est vraiment le cas. Je veux partir, sauver ma peau et surtout celle de mon enfant mais comment faire quand la justice ne te prend pas au sérieux ou quand le conjoint est l'as de la manipulation ? Facile de juger. Facile de critiquer mais nous ne sommes pas à la place de ces personnes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
clauclau28
  29 septembre 2015
Ce témoignage est écrit à la première personne pour montrer l'intimité de l'auteure. La violence psychologique et physique vont crescendo tout au long du document. D'abord, l'emprise psychologique est décrite dans toutes ses phases : Yassine est d'abord prévenant, il se met à la place de Morgane; il est doux, gentil à un tel point qu'on ne peut que l'aimer; il s'occupe de tout : il fait le ménage, la cuisine et même le linge ; elle en oublie ses quelques défauts apparents, une confiance en lui un peu trop forte. Puis, un jour, à cause d'une petite faute commise sans s'en apercevoir, il la punit en ne venant pas la chercher en voiture. Il lui dit que c'est entièrement de sa faute à elle, qu'elle ne mérite pas tous les efforts qu'il entreprend pour elle. Le mécanisme est mis en place.
A partir de là, Morgane n'aura de cesse de se sentir coupable pour toutes les actions qu'elle entreprend sans qu'il soit en accord ou si elle prend de mauvaises initiatives, ou encore si elle oublie de faire certains travaux. Et à chaque fois, la réponse physique est là qui l'attend : d'abord une gifle puis deux puis des ecchymoses, puis des coups de pieds puis des coups de poing, enfin jusqu'à la traîner par les cheveux après l'avoir fait tomber.
Cette brutalité extrême augmente de plus en plus tout au long du témoignage les coups se font plus puissants, puis à la fin il la tape avec un déchaînement tel qu'il manque de la tuer. Mais, elle ne prend pas conscience que cela va trop loin ; elle est aveuglée par son bon côté qu'il ne lui montre d'ailleurs plus mais qu'il sait utiliser pour charmer ses proches. Yassine invente de plus en plus de rituels qu'elle doit suivre à la lettre; de plus il lui donne des "missions" qu'elle doit terminer dans un temps précis.
Quant à leur petit garçon, Bilal, un tournant arrive quand il commence à le gifler lui aussi. Elle de son côté, restera une mère exemplaire jusqu'à la fin. Yassine voudrait que l'enfant soit reconnaissant, mais il n'a que deux ans et demi; et à cet age on ne comprend pas ceci.
Morgane sera aidée par une association et par des assistantes sociales. Elle séjournera dans un foyer puis une famille d'accueil. Ses amis et sa famille, qu'elle avait perdus reviendront peu à peu auprès d'elle; mais, elle aura aussi à se battre pour avoir la justice de son côté, et tout ne finira pas en sa faveur, d'ailleurs.
Je trouve qu'on ne peut rester insensible à tant d'horreurs, et encore je ne raconte pas tout.... Il y a tant et tant de malheureuses femmes( et hommes d'ailleurs d'une façon moindre) qui en sont victimes. Il faut arrêter de les culpabiliser encore plus en leur clamant que c'est de leur faute car elles devraient partir mais ne le font pas. Car l'emprise est telle que c'est impossible pour elles de le comprendre. Cela ne veut pas dire non plus qu'on ne doit rien oser pour les aider. Toutes les associations, et les foyers sont les bienvenues. Il faut se battre aussi pour une justice plus droite, plus juste quoi, qui ne se trompe pas de victime, car la femme battue est trop souvent considérer comme fautive, responsable...
Merci à Xo éditions et à Babelio !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Bellisa55
  15 avril 2016
" Mais Pourquoi ? Pourquoi a-t-elle accepté d'être traitée de la sorte aussi longtemps ? Pourquoi n'a-t-elle pas réagi ? N'en a-t-elle pas parlé ? N'a-t-elle pas cherché de l'aide ? Pourquoi ne l'a-t-elle pas quitté plus tôt ? "
Tel est le questionnement qui surgit relativement fréquemment suite aux révélations d'une femme ayant été victime de maltraitances au sein de son foyer. À la consternation et la stupeur succède l'incompréhension.
D'une façon générale, il s'avère effectivement assez difficile de saisir toute la complexité du processus dans lequel sont enfermées les victimes de ce genre de violences.
Dans Il m'a volé ma vie, Morgane Séliman témoigne et fournit quelques éclairages sur les mécanismes de l'emprise psychologique exercée par les pervers.
Lorsqu'il rencontre Morgane, Yassine décide que la jeune femme sera sienne. En homme peu habitué à ne pas obtenir ce qu'il désire, il ne recule devant rien pour la conquérir et se montre extrêmement prévenant. Flattée, dorlotée, placée sur un piédestal, Morgane finit par oublier la mauvaise réputation de Yassine et par succomber à son charme. Elle en tombe éperdument amoureuse et pense épouser la perle rare.
Vous vous doutez bien qu'il n'en est rien et que le conte de fées sera de courte durée...
Yassine en effet ne tarde guère à dévoiler sa véritable personnalité. Les reproches, les humiliations et les coups font leur apparition et fusent à profusion à la moindre contrariété du tyran qu'il est : une parole, un geste, un grain de poussière oublié... Yassine règne en despote et, au fil du temps, ses actes de violence se multiplient et s'amplifient.
On pouvait espérer que la naissance de Bilal l'apaiserait quelque peu mais l'arrivée de l'enfant enflamme sa cruauté et des rituels de comptes à rebours pour les punitions sont instaurés.
Mais pourquoi Morgane ne se révolte-t-elle pas me demanderez-vous ? Oui, pourquoi ?
Dans un premier temps, tout simplement parce que Yassine excelle dans l'art de la manipulation et culpabilise à tel point la jeune femme qu'il réussit à persuader cette dernière qu'elle est responsable de son changement d'attitude et qu'elle mérite amplement les traitements qu'il lui inflige. Par la suite, parce que Morgane se figure quelle parviendra à guérir son mari à force de patience et d'amour. Enfin, parce que la femme en détresse qu'est Morgane ne trouve pas l'aide escomptée en s'adressant aux services sociaux et forces de police.
Seule la crainte qu'elle éprouve de plus en plus intensément pour sa vie et surtout pour celle de son fils lui donne finalement la force et le courage de mettre un terme au processus.
Je remercie vivement Babelio et les Éditions XO de m'avoir offert la possibilité de découvrir cette tragique histoire même si je reste fort surprise de ma réaction à sa lecture. Dotée d'une hypersensibilité, ce poignant témoignage aurait, en effet, dû me bouleverser et m'arracher quelques larmes mais cela n'a absolument pas été le cas. Il me semble avoir été touchée par le fond de cet ouvrage mais en aucun cas par sa forme. Je crois au pouvoir des mots et, en ce qui me concerne, ici, ils n'ont pas été agencés de façon à créer les fortes émotions que devrait générer la narration du calvaire enduré par Morgane Seliman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Sanguine
  03 octobre 2015
Au milieu du mois de septembre je crois, Babelio a lancé une nouvelle masse critique à laquelle j'ai participé. J'avais coché plusieurs livres et j'ai reçu celui qui me tentait le moins (attention, j'avais quand même envie de le découvrir hein sinon je ne l'aurai pas mis dans ma liste de souhaits). Je lis peu de témoignages et surtout je ne lis quasiment jamais ceux écrits par des femmes battues. Parce que ça m'agace. le fait qu'elles soient battues par leur compagnon de vie et qu'elles ne s'en aillent pas. Je sais, je sais qu'il est difficile pour elles de quitter leur bourreau mais je ne comprends pas comment on peut rester auprès de lui. On a beau m'expliquer le processus, je ne comprends pas. Ah oui je précise qu'il est inutile de m'envoyer des commentaires polémiques, je n'y répondrai pas (chat échaudé comme on dit ...). Ceci est mon point de vue et mon ressenti et je sais que ça ne plaira pas à la majorité. Je remercie très fortement Babelio et les Editions XO pour l'envoi de ce livre que j'ai reçu très rapidement et lu dans la foulée ...
"Une heure, déjà, que le compte à rebours a débuté. Je me dépêche de faire mon repassage. Après, j'aurai trop mal. –; Trente minutes ! J'ai encore mal au crâne des coups d'hier. –; Dix minutes ! Je prends mon fils dans les bras pour aller le coucher. Je ne veux pas que mon bébé sente ma peur. Yassine a mis de la musique pour couvrir le bruit. –; Viens là ! Trois pas. –; Mets les bras le long du corps ! J'ai l'impression que mon coeur va exploser. Une claque, deux, puis les coups de poing. Quand je tombe, il passe aux coups de pied. –; Je t'en supplie, arrête ! J'essaie de me protéger comme je peux, roulée en boule." Ces scènes de violence, répétées et programmées, Morgane Seliman les a subies pendant quatre ans. Aujourd'hui, avec courage, elle témoigne de ce cauchemar quotidien, mais aussi de la difficulté de partir, de s'éloigner, d'oublier et de se reconstruire. Un témoignage rare sur les violences conjugales et les mécanismes de l'emprise psychologique.
C'est donc avec effroi que j'ai découvert le poignant témoignage de Morgane. C'est une jeune fille gaie qui se laisse séduire par un jeune homme ... Déjà à ce stade, je n'ai pas compris comment elle avait pu tomber dans les filets de ce mec qui fait froid dans le dos et qui se trimballe une réputation qui ne donne pas envie de lui faire confiance. Mais on dit que l'amour est aveugle et là, ça se démontre. En même temps, il montre un côté prince charmant qui en ferait craquer plus d'une ! Puis ils vivent ensemble et Morgane tombe enceinte. L'engrenage infernal est déjà lancé depuis longtemps.
J'ai été étonnée par la clairvoyance des proches de la jeune femme qui l'ont toujours mise en garde contre Yassine malgré ça elle n'a rien entendu et à continuer à lui faire confiance aveuglément. Et c'est donc là que je ne parviens plus à comprendre ce qui se passe dans la tête de Morgane (et dans celle des autres femmes qui vivent les mêmes atrocités qu'elle) : comment peut-on rester avec un homme qui nous fait autant de mal ? Je n'ai fort heureusement jamais vécu une telle situation mais je me plais à penser que j'aurai la force de me barrer. Les implications psychologiques de ce genre d'emprise doivent sans doute être trop fortes mais voilà, je ne parviens pas à appréhender ce qui force quelqu'un à rester aux côtés d'une personne maltraitante. Vaste débat, je sais, que je ne souhaite pas entamer. En tous cas pas ici ...
Ce qui m'a fait froid dans le dos, c'est l'incompétence des services sociaux et policiers tels que Morgane nous les explique. Yassine, son bourreau, parvient plusieurs fois à échapper à la taule et même à la retrouver alors qu'elle se cache avec la "complicité" d'une association qui vient en aide aux femmes en détresse. Je trouve ça totalement délirant qu'on puisse dévoiler le lieu de vie d'une personne qui se cache de celui qui la martyrise. Parce que les scènes de violence décrites par Morgane sont affreuses, on ressent la douleur avec elle et j'ai plusieurs fois eu les larmes aux yeux.
C'est un témoignage touchant, bien écrit et fort intéressant. C'est aussi un témoignage qui fait dresser les cheveux sur la tête et qui tente de nous faire comprendre le processus d'attachement de la victime à son bourreau mais aussi le combat que ces femmes doivent mener au quotidien. Un témoignage essentiel et courageux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
chriskorchi
  26 novembre 2015
J'ai lu bon nombre de livres sur le sujet de la violence conjugale sous toutes ses formes que ce soit physiques ou morales. Alors que je pensais avoir fait le tour, je me suis rendue compte que l'horreur n'a pas de limite et qu'il y avait pire , toujours pire. Ce livre m'a terrassée, c'est bien simple je n'ai pas pu le lire d'une traite, non pas qu'il ne m'intéressait pas, ni par manque de temps ou parce qu'il est mal écrit , non rien de tout ça. Tout simplement, parce qu'il m'a bouleversée, chamboulée, émue et révoltée.
Quel courage que celui de Morgane Selimane pour s'extirper de cet enfer, sauver sa vie et fuir ce criminel , car il faut le dire les hommes qui battent leurs femmes sont des criminels et leurs places est en prison. 4 ans à vivre l'horreur, à être battue, humiliée, il est toujours aisé de se dire qu'il faut pas attendre , qu'il faut partir et ne pas se laisser faire, mais dans les faits c'est tout autre et les femmes battues ne sont pas aidées ni suffisamment prises au sérieux. J'ai espéré à chaque page qu'elle s'en sorte, qu'elle échappe à ce pervers narcissique , plus je tournais les pages et plus j'avais de la colère, de la haine pour ses hommes qui pensent que les femmes ne sont que des objets.
Quant à la justice on sait bien que ce n'est pas toujours au point, les femmes ne sont pas écoutées ni prises au sérieux, quand on ne leur rit pas au nez ou on ne leur dit pas qu'elles ont peut être cherché ou exagéré et c'est à mon sens l'une des raisons de l'impunité de ces malades. Bref, revenons au livre, c'est un livre différent des autres sur le sujet , le ton n'est absolument pas larmoyant et le style est simple. C'est un témoignage bouleversant et qui nous montre à quel point nous avons de la chance et également que nous ne pouvons pas nous mettre à la place de ces victimes qui souffrent.
J'ai dû à plusieurs reprises arrêter ma lecture car c'était trop pour moi, il est incroyable que la police et les assistantes sociales ne fassent pas appliquer les lois, l'agresseur a réussi plusieurs fois à échapper à la prison, il a réussi plusieurs fois à la retrouver parce que quelqu'un lui avait divulguer des renseignements confidentiels. C'est totalement aberrant de constater la mollesse et le manque de prise au sérieux des victimes.
Ce témoignage est glaçant et on ne peut que se dire qu'il n'aurait jamais dû exister si la justice était moins lente, si les peines étaient plus sévère. A quoi sert de nous passer des campagnes de préventions contre la violence conjugale si ce n'est pas pour prendre les mesures qui vont avec. L'auteur est une battante et j'espère qu'elle s'en sortira définitivement et que la justice va enfin faire le nécessaire pour que son bourreau ne puisse plus recommencer.
VERDICT
Un livre saisissant qui donne à réfléchir sur notre système pénal, sur les rencontres qui peuvent briser une vie et le long chemin vers la liberté de ces femmes courage qui se battent pour vivre une vie digne de ce nom. Pour prendre conscience de ce que certaines vivent et faire changer les choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
Culturebox   27 novembre 2015
Morgane Seliman raconte le terrifiant compte-à-rebours de la violence conjugale.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MediathequeSaintPaulienMediathequeSaintPaulien   31 août 2017
Sur la promenade qui surplombe la digue, un couple se balade à quelques pas de nous. Je ne peux pas entendre tout ce qu'ils disent, mais le ton des mots qui me parviennent me met mal à l'aise. Ç’a l'air très tendu. Tout à coup, je vois l'homme lever un bras.
Je m'arrête net, le cœur qui bat à cent à l'heure.
Je ne peux plus faire un pas.
Sous l'effet du stress, ma vue se brouille.
Il va la frapper !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sleroy76sleroy76   20 juin 2016
Très bon livre malheureusement
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Morgane Seliman (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Morgane Seliman
Morgane Seliman P2
autres livres classés : violences conjugalesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
119 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre
.. ..