AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Cécile Ardilly (Traducteur)Fabien Leroy (Traducteur)
EAN : 9782221269275
600 pages
Robert Laffont (17/05/2023)
4.29/5   368 notes
Résumé :
La préquelle du best-seller mondial Et ils meurent tous les deux à la fin.

« Ne cherchez pas à comprendre comment nous savons que vous allez mourir, concentrez-vous plutôt sur votre manière de mener à bien votre existence. »

New York, la veille de la mise en fonction de Death-Cast...
Orion Pagan vit dans la crainte de mourir, il s’est inscrit à Death-Cast pour cesser d’avoir peur.
Valentino Prince vient juste ... >Voir plus
Que lire après Le premier qui meurt à la finVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (63) Voir plus Ajouter une critique
4,29

sur 368 notes
5
40 avis
4
14 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis
Coup de coeur. (sans surprise)

Ce roman était dans ma PAL depuis des mois. Je savais qu'il allait être une excellente lecture et pourtant j'ai retardé le moment de le lire, je ne sais pas pourquoi… !
Tout était pourtant fait pour que j'adore cette découverte : Et ils meurent tous les deux à la fin avait été un énorme coup de coeur, et en ce qui concerne ce prequel, j'en avais entendu beaucoup de positif ! Donc bon ! J'ai commencé ce livre en sachant d'avance qu'il allait être une valeur sûre. Certes, j'ignorais si j'allais autant m'attacher à l'histoire des deux protagonistes qu'à Mateo et Rufus, mais je savais que j'allais aimer.

Et à l'heure où j'écris ces mots, je sais que me concernant, il se vaut autant que le tome originel. (Bien que faudrait que je relise ce dernier pour en avoir un regard plus récent !!)

Nous voilà donc à découvrir un prequel de Et ils meurent tous les deux à la fin. - on a d'ailleurs des petits clins d'oeil à ce livre qui m'ont fait monter les larmes… -, mais je précise qu'il n'est pas pour autant essentiel de lire l'autre roman avant celui-là ! Vous pouvez découvrir celui que vous voulez en premier ; l'un ne spoilera pas l'autre !

Bon, que dire ?
L'histoire se passe à New-York. C'est tout bête, mais il suffise qu'un livre se déroule dans cette ville pour que je sois déjà conquise en partie. (Oui oui, il m'en faut peu…)
Deuxièmement, j'ai adoré la façon dont l'auteur a repris son univers aux premiers débuts de Death-Cast pour nous en faire une autre histoire. J'adore la manière dont il nous a fait découvrir ses deux nouveaux personnages, Orion et Valentino, dont je me suis attachée quasi immédiatement. Leur histoire à tous les deux, ainsi que leur personnalité, les rend de suite touchants. (Note à part, mais est-ce qu'on peut parler deux secondes de la toute première impression qu'a Valentino sur Orion ?! « Il doit avoir un grand coeur. » Kqgsfwnqqp- ) J'avais eu un gros coup de coeur pour Mateo et Rufus, mais j'ai également adoré Orion et Valentino. J'avais envie d'être amie avec eux tout le long du roman. :/ Ils sont juste adorables ensemble !

On pourrait penser que le récit va être redondant, une romance à la sauce tragique à cause de Death-Cast… mais je vous assure que non !
Personnellement, j'ai adoré le scénario. Certaines issues étaient prévisibles, il n'y a certes pas eu grandes surprises, pas de grands retournements de situation, pourtant… pourtant j'ai été emportée. La plume est simple, pas extraordinaire, mais il ne m'en a pas fallu davantage pour être happée dans le récit et vivre l'histoire à fond aux côtés des personnages.

On a d'autres pdv durant le roman ; et c'est vrai que parfois on peut trouver cela frustrant de ne pas être exclusivement centré sur nos deux héros… Je me suis effectivement dit ça à plusieurs moments. Malgré tout, je veux quand même vous dire que les pdv de ces personnages ne sont pas inutiles, ils jouent leur rôle, ont leur importance dans l'histoire. Et même si certains ne sont pas transcendants (j'avoue…), en revanche j'ai aimé avoir certains pdv, que j'ai trouvés vraiment intéressants. (J'ai beaucoup apprécié le personnage de Rolando par exemple !) Mais bon, c'est vrai que quand même, je conçois le fait que j'aurais préféré avoir un peu plus de chapitres avec Orion et Valentino… - même s'ils restent très bien développés, ça je ne le nie pas !

Ce roman est plus long que le précédent (j'avais envie de le mentionner parce que ça fait vraiment plaisir ^^ !!), mais ce n'est pas un argument de *pourquoi je l'ai aimé*. En fait, je trouve qu'il est vraiment super bien équilibré. Avec un concept scénaristique comme Death-Cast (être prévenu le jour de sa mort…), l'auteur aurait facilement pu abuser dans le pathos, au point que le récit devienne vraiment ‘lourd'… Mais ce n'est pas le cas ! C'est très bien dosé. On a des moments touchants ou difficiles qui m'ont parfois bouleversée et mis les larmes aux yeux (l'histoire d'Orion, la page 153 - parce que quelques mots suffisent à m'émouvoir… -, les références à Rufus et Mateo, l'appel de Valentino avec ses parents, le chapitre du pdv de Paz, le dernier chapitre…), mais il n'y a pas que ça. Il y a des moments plus doux. Il y a des moments, certes touchants, certes tristes, mais beaux également. (Je pense bien évidemment beaucoup à la fin… !) Les conversations entre Valentino et Orion sont parfois légères, parfois plus profondes, mais il y a un bon équilibre entre les deux. Et j'ai aimé leurs conversations, que ce soit leurs façons d'apprendre à se connaitre et de réussir à créer des souvenirs en une journée, de continuer de vivre malgré l'appel de Death-Cast, ou leurs manières de parler de la vie…

J'aime cet univers créé par Adam Silvera.
Tellement bien trouvé pour raconter des tas d'histoires uniques - souvent déchirantes, mais pouvant être si belles à la fois…
J'aime les questions que cela pose. La valeur de la vie. La mort qui peut surgir à n'importe quel instant. Les derniers moments qu'on veut passer quand on sait que notre fin est proche. Avec qui on veut les passer...
*Aimerait-on savoir si on va mourir aujourd'hui ?…*



J'avais peur de ne pas autant aimer les deux protagonistes comme j'ai aimé Mateo et Rufus. Pourtant, pour moi, l'auteur a réussi son pari. À faire un tome à la hauteur du premier.
J'ai mis beaucoup de temps à le lire en raison de ma rentrée. (pratiquement deux semaines…)
Mais ce fut une très belle lecture. Vraiment.
(Oh et puis le fait que ce soit Dalma qui deviendra la créatrice de l'application le Dernier Ami….!)

J'ai vu à la fin que l'auteur prévoyait déjà un troisième livre dans cet univers de Death-Cast…
Que dire de plus ?
J'ai hâte.
Commenter  J’apprécie          251
Alors je ne sais pas vraiment par quoi commencer. Déjà par le fait que c'est un prequel je pense.
J'ai lu il y a quasiment un an Et ils meurent tous les deux a la fin et, dans mon souvenir, j'avais beaucoup aimé, même s'il y avait certains trucs avec lesquels j'avais moins accroché (j'avais mis 4/5). Et je pense que les aspects que j'avais moins aimé sont les mêmes qui m'ont un chouïa dérangée dans celui-ci.
Mais bon, mieux vaut commencer par le positif !

Déjà, j'ai été contente de retrouver le concept de Death Cast qui est quand même super original : la mort des gens est prédite une journée à l'avance, ils sont alors appelés pour profiter de leur Jour Final comme ils le souhaitent. Que ce concept soit une bonne idée à adopter dans notre société ou non, c'est une question à discuter, mais le fait est que j'avais jamais lu un livre sur un tel sujet et qu'il nous fait pas mal réfléchir : est-ce que vous aimeriez être appelé le jour de votre mort sans savoir l'heure à laquelle vous allez mourir, ni la manière, mais pour profiter de votre dernière journée au max ?

J'attendais pas mal de choses du fait que ce soit un prequel : je voulais connaitre les origines de Death Cast et surtout, je voulais comprendre enfin la manière avec laquelle ils arrivaient à prédire les morts !


En fait, je trouve que le fait que ce soit un prequel n'a pas été assez approfondi et développé : on a le point de vu du fondateur de Death Cast et il y a les quelques erreurs de fonctionnement du premier jour, mais j'aurais aimé en savoir plus sur les prédictions, la manière dont ils les ont découvertes etc…

Au niveau des points de vu d'ailleurs , je suis mitigée.
Ce que j'ai adoré c'est que, comme dans le premier tome, on a les points de vu de pleins de personnages qui semblent inutiles à l'histoire et on ne comprends parfois qu'à la fin l'importance qu'ils jouent dans celle-ci.
Par contre, j'ai trouvé que, justement, ces points de vu d'autres personnages étaient un peu trop présents et nombreux : c'est bien sympa de connaître leur histoire mais ce ne sont pas les personnages principaux, et ils volent la vedette à Valentino et à Orion.

Quand à eux deux, ils sont adorables et, même si leur rencontre et coup de foudre n'est pas super crédible (après c'est justement le principe du coup de foudre donc qui suis-je pour juger?), leur relation est trop mignonne donc je me suis quand même pas mal attachée à eux.
J'avais un peu peur que ce prequel fasse écho et ressemble au tome d'origine mais, même s'ils se ressemblent en certains points, les personnages ne sont pas du tout les mêmes (la petite apparition de bébé Matéo et de bébé Rufus m'a fait trop trop plaisir !!) et le récit aborde des sujets différents, donc j'ai été contente sur ce point là !

Par contre, même si j'ai vraiment aimé les personnages et l'histoire, il y a un petit quelque chose qui ne l'a pas fait.
Je pense que c'est dans la manière d'écrire et la narration, peut-être qu'elle est trop simple, factuelle ou ‘'jeunesse'', je ne sais pas, mais ça m'a empêché de rentrer à 100% dans le roman et de m'attacher à fond à Valentino et à Orion.

Mais c'était quand même une très bonne lecture, et j'ai été trop contente de retrouver cet univers !!
Commenter  J’apprécie          213
J'avais lu son premier roman « et ils meurent tous les deux à la fin » que j'avais plutôt bien aimé. Lorsque j'ai vu celui-ci, il me semblait logique de lire « la suite » ou du moins « la continuité » de ce dernier.

Et bien, je me suis ennuyé, rien ne m'a semblé réel. Les personnages ne sont pas attachants comme dans le premier… et la fin est décevante…

je vais m'abstenir de lire la suite, si jamais l'auteur à l'idée d'en faire une un jour !

Bonne lecture !
Commenter  J’apprécie          300
🫀🏙️✈️📷🏳️‍🌈

Le Premier qui meurt à la fin - Adam Silvera - Collection R - 27/10/23 - 600 pages - 18,90€ - Dès 13 ans (TW)

🎶 The Loneliest - Maneskin
Supercollide - Banners 🎶

3,5/5⭐️

🌷✨Hey !✨🌷

Je vous retrouve pour vous parler du prequel d'un livre que j'ai adoré, trop souvent détesté ( surtout à cause du titre mdr à raison en vrai je comprends ) mais pour le coup là vous ne pouvez ( quasi ) rien reprocher au titre !! 🕺

Points ✅:
- si le titre nous indique qu'1 personnage va forcément mourir, on ne sait pas comment mais surtout lequel et rien que grâce à ça l'auteur a rajouté énormément de suspens !!✨
- et surtout, l'histoire se situe à la lancée, la toute 1ère soirée de Death Cast, et je peux vous dire que tout ne va pas se passer comme prévu, ce qui a encore rajouté +++ de suspens !!! 💫
- Nous allons suivre principalement 2 pdv masculins : Orion et Valentino ... et à côté d'eux, on va suivre pleins de petits pdv ( sans nous perdre vous en faites pas ) et quelques uns + importants comme celui du patron et créateur de Death Cast ... Les perso étaient tous incroyables, tellement bien écrits, sensibles, intéressants, touchants ... 🖤
- J'ai adoré la ref à Mateo et Rufus, de "Et ils meurent tous les 2 à la fin", encore une fois, l'auteur est tellement doué pour nous montrer comment les chemins d'inconnus se croisent, se décroisent puis ne font qu'un... 🫶
- En effet, l'écriture est tjrs aussi dingue, on est dans une immense ville, New York, et pourtant tout est intrinsèquement lié. Chaque perso s'est déjà croisé, et l'auteur nous montre qu'à travers parfois les plus petites actions possibles, en tant que simple inconnu, nous pouvons changer la vie de qqn d'autre, et rien que pour ça MERCI 💗
Genre vous avez le droit de trouver le livre long, ok, mais intéressez vous au vrai sens de tout ça, le fait qu'il soit long, qu'il décrive tout, ça a un sens, cela rend tout réel, humain, à petite échelle, tout en nous ouvrant les yeux sur la vie d'une vingtaine de perso. le livre nous permet de voir plus grand en s'intéressant à de petites choses.
Et surtout, il nous envoie un mensonge supra fort : n'attendez pas que Death cast vous appelle pour vivre ! Surtout que chez nous, bah y'a pas de Death Cast ( et heureusement sinon je crois que je serais encore plus angoisée lol ) ✈️
- le découpage en plusieurs parties me brise tjrs autant le coeur, ce moment où on tourne la page et on voit "Partie 4 : La Fin" est un tel déchirement, car on sait qu'il va arriver, inéluctablement, mais on garde malgré tout un infime espoir qu'il n'y aura pas de fin, et les 500 pages où on découvre et où l'on s'attache aux perso nous consument à petit feu. 🔥
- Mais alors, les thèmes décrits étaient tellement douloureux et touchants ( TW ) : attentats du 11 novembre, violences conjugales, la mort évidemment, maladie cardiaque, transplantation, homophobie etc ⚠️
- Et encore une fois la fin, t'as beau t'y attendre, tu t'y attends pas vraiment, c'est tjrs d'une telle violence, si dans le T1 on se dit "mais il aurait suffi que ...", ici on ne peut qu'être choqué de cette fin brutale, comme avortée. 🤯
- Après, on découvre que cette mort a permis de créer par la suite de "belles choses" qui font en quelque sorte un pansement au coeur ... 🪦

Points ❌:
- Bon, lorsque les perso se sont rencontrés ils sont devenus meilleurs amis ++ au bout de 5s, pas très crédible ... 💃
- Après il est clair qu'on peut lire le livre en diagonale sans perdre grand chose, il y a TELLEMENT de descriptions etc de détails que c'est pas tjrs facile à lire dans le sens où c'est "lourd" mais tous ces détails rendent la fin + impactante
voilà il ne faut pas s'attendre à de l'action ... 😅
- Il y a vraiment un thème qui m'a déçue : les violences conjugales, ce n'était pas assez développé, ni assez bien j'ai trouvé, il y a seulement quelques phrases qui m'ont "plues", touchées, mais c'est clairement pas assez. Et quand vous parlez de ces thèmes, mettez les numéros à appeler, faites de la prévention. 📞

💗🌸✨

N'hésitez pas à me retrouver sur mes réseaux sociaux :
- Tik tok : thebeautyandthelibrary
- Insta : The_Beauty_and_the_Library
Commenter  J’apprécie          40
Dans un premier temps je souhaite remercier la maison d'édition ainsi que l'équipe de Babelio pour l'envoi de ce livre

Je ne savais pas trop dans quoi j'allais m'aventurer n'ayant pas lu le premier livre de l'auteur mais en voyant que c'était la pré quelle de « Et ils meurent tous les deux à la fin » je me suis laissée tenter et je ne regrette absolument pas cette découverte !

C'est le lancement de Death-Cast une application qui t'annonce par téléphone lorsque c'est ton dernier jour sur terre. Orion un adolescent avec des problèmes de coeur est inscrit sur cette application car il a peur de mourir sans pouvoir dire aurevoir a ses proches. Valentino un jeune mannequin qui vient juste d'aménager a New York et n'a qu'une idée en tête : profitez à fond de cette nouvelle vie ! Mais lors du lancement de l'application les deux garçons fraîchement rencontrés vont vivre une soirée tourmentée… Les appels commencent et, l'un reçoit l'appel de son dernier jour sur terre.

Je ne savais pas à quoi m'attendre et j'ai été prise très rapidement par l'histoire. Nous allons vivre le dernier jour des gens à travers plusieurs points de vue et c'est fou de se rendre compte que toutes les histoires sont liées et forcément le question du « et si..? » est présente. L'espoir est la, jusqu'à la fin du livre. La plume est très addictif, les pages se tournent rapidement avec cet envie d'en savoir toujours plus même si on termine de lire ce livre les larmes aux yeux. Un joli coup de coeur pour terminer l'année 2022.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (68) Voir plus Ajouter une citation
- Je ne sais pas ce que je ferais sans toi, disait Valentino. Ça peut paraître étrange vu que j'ai vécu toute une vie sans toi , mais même si je ne connaissais pas, je savais que tu étais le genre de personne que j'éspérais rencontrer. C'est facile de dire que le timing étais mauvais, mais Il aurait pu être bien pire, pas vrai ? Je pourrais ne jamais t'avoir connu Orion.

Les larmes montent aux yeux de Valentino, genre cette pensée lui est vraiment trop insupportable. Je suis avec lui à cent mille pour cent sur ce coup -là.
Commenter  J’apprécie          00
- Je devrais aller lui parler.
- Ça, c’est mon frérot. Rassure-moi juste que un point : tu ne penses pas qu’avec ta bite, hein ?
- Je crois pouvoir affirmer que c’est mon cœur qui parle.
- C’est pas exactement la source la plus fiable non plus…
- Je trouve que ce type renvoie de bonnes ondes. Il m’a pas l’air du genre à passer sa dernière nuit en ville avant d’aller s’enterrer dans un bunker souterrain, ni d’un mec qui s’apprête à tirer dans la foule pour le plaisir.
- J’ai toujours trouvé que tu mettais la barre vraiment bas pour les mecs.
Commenter  J’apprécie          80
Et voici la vérité que personne ne veut admettre quand la mort se pointe, ou quand on est encore en plein deuil : tant qu'on existe, ça veut dire qu'on respire toujours, et si on respire toujours, ça veut dire qu'un jour on recommencera à vivre.
Commenter  J’apprécie          130
Tout le monde veut savoir comment nous prédisons la mort. Mais est-ce que vous demandez aux pilotes de vous expliquer le principe de l'aérodynamique avant de monter à bord d'un avion ou bien est-ce que vous vous contentez de voyager jusqu'à votre destination ?
Commenter  J’apprécie          110
J’ai beau me lâcher aujourd’hui, j’ai grandi dans une cage. Il y avait tellement de choses que je n’avais pas le droit de dire. Je ne pouvais pas jurer. Je ne pouvais pas questionner Dieu. Je ne pouvais pas parler de mes coups de cœur. Et quand je suis enfin sorti du placard, mes parents m’ont ordonné illico d’y retourner. Mais Orion je me demande pas de filtrer mes pensées ou mes sentiments. Il me demande de tout sortir.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Adam Silvera (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Adam Silvera
Vidéo de Adam Silvera
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (1160) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5197 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..