AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782859208684
141 pages
Éditeur : Le Castor Astral (07/07/2011)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Dans l'exploration du temps qu'elle suppose, la poésie s'adonne autant au présent qu'à la mémoire. Dans la première partie du livre, ce n'est pas le passé qui est envisagé, mais l'instant tel qu'il peut s'offrir, sans extases dûment affichées, ni portes ouvertes aux regrets.
Les trois autres séquences imposent un déplacement dans l'espace. L'une indique un amour lointain. L'autre en terre borgésiennes, se veut l' affût de banalités qu'elle exaspère.
L... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Dixie39
  27 novembre 2014
Certains, arpentent les terres, un chevalet portable en bout de bras, armés de couleurs et de pinceaux pour saisir dans le vif de la lumière et du vent, la beauté des paysages qu'ils découvrent tout au long de leur cheminement. Jean-Luc Steinmetz, lui, s'adosse à un arbre, le stylo dans une main, le carnet ouvert de l'autre, posé sur les genoux et absorbe toutes ces images, ses sensations, qu'il retranscrit en flots de mots sur le papier, page après page.
"Après une marche de plusieurs heures
où des nuées souvent le recouvrirent
il s'arrête en terres lointaines.
Maintenant, assis sur les talons
- la brume s'étant défaite -
il devine l'horizon.
Et l'heure lui dit de tirer du havresac
un calepin rouge
où sa pensée prendra la forme du matin."
L'auteur laisse vagabonder son esprit, le passé se mêle au présent, et il mesure parfois la distance qu'il y a à vouloir les faire vivre ensemble. le stylo est posé, le carnet rangé : certaines émotions résistent. Vivre pleinement la beauté qui nous assaille, sans le filtre des mots : Expérience poétique, à l'état pur ?
La dernière partie, « Ligne de Crète », se situe entre carnet de voyage et tentative de garder trace de toute sensation, tout événement qui advient. Notes et premiers jets, expérimentaux, fragments destinés à jouer les madeleines de Proust pour servir de matière à création, plus tard... ou pas. Instants fugaces figés.
"Je ne fais que prendre des notes suscitatrices. Je n'arrive pas au poème, à moins qu'il n'acquière ainsi une autre consistance, qu'il ne développe, en même temps que le goût pour la précision qualifiante, sa mise à la question."
Certains poèmes m'ont laissée un peu à la traîne, comme si mes pas n'étaient plus dans les siens, ce qui explique ces 3 étoiles, là ou d'autres en cocheraient 4 ou 5, mais l'ensemble est léger, aérien, et fait naître en nous de belles images et sensations. On a le sentiment de l'accompagner dans ses errances, de petits détails nous rappellent que l'agitation du monde est toujours présente et qu'elle met parfois fin à l'inspiration. Non par manque. Mais par nécessité.
"Je n'ai fait qu'ajouter peu de lignes
à la solitude du temps
qui se déplace selon les hommes
ou bien s'étale aux limites de vastes vasques d'argile"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          114

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Dixie39Dixie39   21 novembre 2014
En progrès sur la mort
avance le repos
d'un après-midi neutre
où la conscience a disparu.
Mais quelques gestes demeurent
qui égratignent l'horizon
y laissant une petite tâche
contagieuse sur la nuit des temps.
Commenter  J’apprécie          70
Dixie39Dixie39   27 novembre 2014
Pas de naissance. Pas de mort. Pas d'avantage le milieu de la vie. Tant bien que mal on s'arrange pour durer, sans savoir sa ligne droite, ni son passage de la ligne. Une seule vérité profane : celle du jour qui, sans réclamer d'adoration, célèbre son rite avec cette régularité qui donne aux saisons leurs noms, sous chaque latitude.
Commenter  J’apprécie          40
Dixie39Dixie39   23 novembre 2014
La vie continue,
détachée déjà
mais non tombée.
Il faudra du temps avec qu'elle rencontre le sol
et peut être sans violence aucune
rejoigne les herbes dont on veut croire qu'elles guérissent
sous le simple outremer du ciel.
Commenter  J’apprécie          50
Dixie39Dixie39   23 novembre 2014
Midi.
Rien ne fléchit le jour.
tenu l'équilibre. Et l'ombre remisée
juste sur le rebord
avant qu'elle avance d'un pouce
et n'empiète sur le présent.
Je ne suis pas innocent des formes
que je continue de prendre
comme la chaussée du gué de Bully
où passèrent des hommes d'armes et leurs bêtes.
Actualité mouvante :
leurs images surimpressionnent
la variété losangée des surfaces.
Commenter  J’apprécie          20
Dixie39Dixie39   27 novembre 2014
Indifférent le nom de l'homme.
Étroite l'étendue de son corps.
Reprenant une des routes millénaires
il reçoit la dernière lumière
et devient l'invisible passant
guetté du sagittaire.
Commenter  J’apprécie          50

Video de Jean-Luc Steinmetz (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Luc Steinmetz

4 # Philippe Sollers
Après les "Voyageurs du temps" (Gallimard, janvier 2009) et la reprise de sa lecture de Lautréamont dans la nouvelle édition de La Pléiade (établie par Jean-Luc Steinmetz), Philippe Sollers publie "Céline" (Écriture, 16 octobre 2009), l'ensemble des textes qu'il a consacré à Louis-Ferdinand Céline depuis les Cahiers de l'Herne de 1963.
autres livres classés : poésie contemporaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
456 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre