AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9784063713299
(30/11/-1)
4.03/5   16 notes
Résumé :
Collégien en déroute, Tatara Fujita ne sait pas quoi faire de sa vie. Il na ni talent, ni passion, ni grande envie de chercher. Le hasard et une bande de caïds mal intentionnés lui feront rencontrer Kaname Sengoku, danseur professionnel qui à la suite dun quiproquo le traînera jusquà un nouveau studio de danse de salon. Tatara y découvre lunivers de la danse sportive. Ne serait-ce pas là le début dune nouvelle passion ?
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
MassLunar
  08 août 2021
Si vous cherchez un manga autour de la danse, un manga porté par une mangaka qui maîtrise ce domaine puisqu'elle-même est une passionnée de danse... Je ne pense pas trop m'avancer en déclarant que c'est sans doute l'un des mangas de référence autour de la danse, du moins sur ces dernières années.
Scénarisé et dessiné par Tomo Takeuchi depuis 2012, cette série compte à ce jour 11 volumes. Un rythme de parution plutôt lent qui s'explique a priori par les soucis de santé que la mangaka a traversé. Toujours est t-il qu'après avoir eu son petit succès grâce à une adaptation animé, voici que le manga débarque en France par le biais des éditions Noeve et leur collection Noeve Grafx.
Noeve est une maison d'édition qui s'est spécialisée dans le domaine du livre d'art avec notamment quelques beaux livres consacrés à des artistes japonais. En septembre 2020, les éditeurs de Noeve décident de rester concentrés dans leur passion du Japon en proposant leur propre catalogue de mangas. Parmi leurs publications, toutes récentes donc, nous retrouvons une certaine Nagatoro ... Ce qui caractérise Noeve, c'est le soin qui est apporté à l'objet-livre. Entre leurs mains, le manga est particulièrement mise en valeur avec une agréable texture pour la jaquette, un petit bandeau commercial et le choix d'insérer un petit goodie récurrent à l'intérieur du manga à travers une carte collector glissée entre les pages. Honnêtement , parmi les éditeurs manga, Noeve fait partie de ceux qui priment autant la forme que le fond et qui propose de beaux objets-livre. Un petit bémol cependant : le manga est sous blister. Cela pousse donc le libraire à déblister un exemplaire au risque de faire disparaître la carte. C'est un petit détail, rien de bien méchant mais cela freine la consultation car le lectorat aime bien feuilleter le manga, surtout si il ne connaît pas le titre...
Mais revenons à la danse avec Welcome to the Ballroom. Ce manga nous raconte l'arrivée hasardeuse d'un jeune lycéen dans l'univers de la danse et plus précisément de la danse de salon qui est reconnu comme une danse sportive allant de la valse standard à la danse sexy type tango ou plus rock type twist...Arrivée hasardeuse car notre jeune héros du nom de Tatara Fujita ( un nom très rythmé déjà !) n'était pas du tout prédisposé à la danse. C'est un être timide, limite sans personnalité, effacé , harcelé qui sur un petit malentendu se fait kidnapper par un pro de la danse pour être amener dans un studio de danse de salon dans lequel il retrouvera d'ailleurs une camarade discrète de sa classe... La suite, vous la connaissez. Notre héros suivra le cheminement classique d'un héros de shonen sportif qui de lamentable chenille deviendra un magnifique papillon !.Oui, c'est glucose mais c'est magique.
Ce qui est particulièrement appréciable dans ce premier tome, c'est notre héros tout simplement. Certes, c'est un peu l'archétype du looser timide et effacé mais ce n'est pas pour autant quelqu'un de ...talentueux ! Comme on pourrait le prévoir. La mangaka insiste sur la dureté du parcours et notre héros en voit d'abord de toutes les couleurs , notamment par le biais de son coach qui n'hésite pas à le casser et le démonter régulièrement. Au contraire d'autres séries du même acabit, ce manga ne vas pas nous présenter un héros au talent remarquable dès le départ , ne serait ce qu'à travers un potentiel caché. Bien sûr, notre Tatara Fujita possède un certain talent (sinon il n'y aurait pas d'intrigue) mais c'est délicatement emmené, surtout avant un second opus qui va être décisif pour le lycéen.
Toujours est t-il que le jeune homme est bien entouré à commencer par la belle et gracieuse Shizuku ou encore son prof de sport un peu enragé qui se doute du potentiel du héros tout en l'envoyant bouler. Tomo Takeuchi aime métamorphoser ses personnages entre leur quotidien, les entraienements et les passages fatidiques des compétitions durant lesquelles nos protagonistes nagent dans la grâce et la beauté. La mangaka, qui partage elle-même l'amour de la danse, illustre à merveille ce mélange de finesse et d'effort dans cette discipline sportive. Même si nous ne sommes pas fan de danse, on ne peut qu'être admiratif devant le début de cette série qui parvient déjà à capter le talent, la grâce et la technique que nécessite ce sport. Ce n'est pas un manga de sport hermétique et trop genré façon shojo comme le manga En Scène sur le même sujet qui donne l'impression d'être ancré dans un univers plus féminin.
Sans hypocrisie, le fait que ce soit un héros peut attirer un autre lectorat a condition d'aimer le manga de sport et plus particulièrement la danse. Discipline qui est vraiment à l'honneur sous toute ses formes dans cette série.
Avec finesse et adresse, Tomo Takeuchi signe un très bon premier tome qui démarre un peu de manière classique et abrupte , j'attends d'être surpris, mais ce début de série nous présente des personnages intéressants, démarre tranquillement l'apprentissage du héros et surtout met en valeur la danse de manière précise, fluide et accessible.
Welcome to the Ballroom annonce remarquablement une série de référence autour de la danse.
Les ingrédients d'un bon manga de sport sont parfaitement réunis dans le style précis et gracieux de Tomo Takeuchi dont on devine facilement la passion pour cette discipline. Un premier pas de danse réussi pour un manga de sport porté par la grâce d'une danseuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bakai
  29 novembre 2021
Les mangakas japonais ont toujours eu du talent pour nous faire apprécier des sports dont littéralement on se fichait quelques minutes avant de commencer leur oeuvre. L'un des mangas de sport les plus populaires, Haikyuu, suit une équipe de volleyball, sport peu médiatisé et dont la plupart des lecteurs n'avaient jamais joué ni même connaissait les règles. Pourtant avec son histoire et ses dessins, Haikyuu a réussi à intéresser son public à ce sport. Et le manga dont je vais parler à réussi la meme chose mais avec un sport que je n'aurais jamais pensé apprécier, la danse de salon. le nom de ce manga est Ballroom e Youkoso.
Tatara est un collégien n'ayant aucune passion et sans projet pour le futur. Un jour après ses cours, il croise Shizuku, une élève de son collège, et la suit jusqu'à une salle de danse. Il rencontre alors Sengoku, un danseur professionnel et propriétaire de la salle, qui l'invite à un cours d'essai. Tatara y assiste sans grande passion et finit par repartir en s'enfuyant. Rentré chez lui, il vide ses affaires et découvre avec étonnement un DVD, prêté par Tamaki, l'autre gérante. le DVD contient un concours auquel a participé Sengoku. Et c'est le choc pour Tatara. Il découvre un monde qui lui etait totalement inconnu. le lendemain, en ramenant le DVD et interrogé par Tamaki et Sengoku, il trouve ce qu'il veut faire : devenir, comme Sengoku, un danseur professionnel.
Comme je l'ai expliqué dans mon introduction, je ne suis vraiment pas fan de la danse. Pourtant l'auteure a réussi à m'emmener dans son monde. Et le choix de prendre Tatara, un personnage masculin, en est sans doute la raison. Si l'auteure avait choisi un personnage feminin, je pense qu'elle n'aurait attiré qu'un public feminin, mais très peu d'hommes. Alors qu'en choisissant Tatara, elle permet aux garçons/hommes de s'identifier au personnage tout en gardant sa base féminine. Ce qui pour moi est déjà un bon point.
Ballroom e Youkoso reprend tous les codes de mangas de sports mais aussi du Shonen. Un jeune débutant, mais avec du potentiel, qui rencontre un maître charismatique et qui par ses performances va s'attirer des amis mais aussi des rivaux. Et encore une fois je trouve que c'est une brillante idée. Par ce moyen, l'auteure permet aux lecteurs de mangas d'entrer bien plus facilement dans son oeuvre. En surpassant son à priori sur la danse, nous découvrons un manga haletant et on attend qu'une chose : que Tatara évolue et progresse.
Nous découvrons aussi le sport qu'est la danse et surtout la dureté pour réaliser chaque mouvement. L'auteure arrive très bien à nous transmettre toutes ses connaissances et nous donne même envie d'en savoir plus. Et surtout, pour nous hommes, nous nous rendons compte que la danse n'est pas forcément quelque chose d' efféminé et je trouve que cela est une bonne raison pour tous les mecs de lire cette oeuvre.
L'évolution de Tatara, notamment grâce à ses différentes partenaires, est aussi très intéressante. Tatara est quelqu'un a la base de peureux mais quelqu'un d'acharné. Au début, il va plutôt essayer de copier d'autres danseurs. Puis il va laisser la vedette à sa partenaire. Pour finalement s'affirmer et prendre les rênes comme doit le faire un danseur masculin dans son duo. Les personnages secondaires notamment les partenaires de Tatara possèdent tous un côté attachant mais avec autant de problème que Tatara, ce qui en fait des personnages complexes mais très humains.
On va pas se mentir, j'ai adoré ce manga du début au dernier tome paru ( le manga continue toujours). Je suis un grand fan des mangas de sport et celui la pour ce qu'il m'a appris, ses dessins mais aussi son adaptation animé, je le place facilement dans mes tops et je ne peux que vous le conseiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FMK
  26 juin 2021
Tatara est un collégien qui mène une existence banale et ennuyeuse. Il n'a aucune passion, ne sait pas ce qu'il voudrait faire de sa vie et n'a pas d'amis particulièrement proches. Un jour comme les autres, alors qu'il est en pleine réflexion pour trouver un petit boulot, le groupe habituel de racailles du quartier le prend à parti pour le racketter. Mais ils sont interrompus par un homme en tenue de motard, qui leur tend un billet afin qu'ils laissent le collégien tranquille. Tatara a à peine le temps de le remercier que Sengoku le motard, méprenant ses intentions, l'entraîne avec lui là où il se rendait : l'école de danse Ogasawara, où le collégien va assister malgré lui à un cours d'initiation à la danse de salon. S'il éprouve au début beaucoup de réticence, il va petit à petit se prendre au jeu, surtout après avoir reconnu Shizuku, une de ses camarades de classe parmi les quelques autres élèves du cours. Après avoir visionné une vidéo d'un concours de l'an dernier, auquel participaient en couple Shizuku et Sengoku, Tatara est convaincu : il veut changer grâce à la danse, jusqu'à devenir danseur professionnel !
Cela faisait depuis l'annonce de sa parution en France que j'attendais d'avoir ce tome entre les mains, et je ne suis pas du tout déçu du résultat ! Tout d'abord, l'édition en elle-même est superbe : le rendu "peinture à huile sur toile" de la jaquette est très agréable à l'oeil et au toucher, et ne peut que donner envie de de plonger dans cette histoire !
Les planches sont aussi belles que l'illustration de couverture, avec des visages expressifs et un travail forcément important sur les mouvements, étant donné le sujet. Ayant elle-même exercé la danse sportive lorsqu'elle était étudiante, comme indiqué sur le rabat, la mangaka connaît son sujet, et sa passion transpire à chaque page : les danseurs évoluent de manière fluide tels des vagues ou des tourbillons sur la piste... J'ai trouvé cela impressionnant !
L'histoire en elle-même est assez classique pour du shônen sportif : le héros a un TRÈS long chemin à faire pour atteindre son objectif, mais il a, comme souvent, des prédispositions qu'il ne soupçonnait pas... On rencontre un bon nombre de personnages dans ce premier tome, parmi lesquels on retiendra surtout Shizuku la collégienne passionnée de danse, Sengoku le champion professionnel et Hyodo le jeune génie, rival par excellence ! Il est certain que le lecteur découvrira petit à petit l'histoire de chacun d'eux afin de mieux les comprendre, et que leur évolution aura aussi une part importante dans la série : il me tarde d'en découvrir davantage !
En résumé, j'ai adoré ce premier tome qui introduit parfaitement cette série, avec humour et émotion : l'attente va être longue pour le tome 2 qui ne sort que dans 3 mois !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
louji
  16 septembre 2021
Bon, si vous suivez mes stories, vous m'avez peut-être vue souffler fort sur ce titre. Propos sexistes et grossophobes au fil des pages qui m'ont bien gonflée, sans compter un début archi classique qui m'encourage pas tant à continuer. Mais. Mais je vais quand même me procurer la suite, car j'ai envie de donner une chance à ce titre (si certains d'entre vous ont déjà lu la suite, n'hésitez pas à me dire quand même vos ressentis. Que je dépense pas des sous pour rien). J'ai envie de découvrir plus en profondeur le monde des danses de salon, tant du pdv technique artistique que organisation de compétitions (jusqu'ici le T1 est resté très en surface). J'ai envie de voir réellement les personnages, autrement que par le biais héros shonen ultra classique, nana discrète mais jolie qui sert de caution sexy (c'est littéralement dit par l'un des persos), entraîneur nonchalant mais rigolo (non, c'est un ptn de pervers qui fout à poil des mineures, force un jeune homme en l'attirant avec la promesse de jolies filles, et se prend pour la 8e merveille du monde), rival brillant mais avec des secrets. Bref, rien de reluisant. L'héroïne est le personnage qui m'a le plus intéressée malgré la position déplorable qu'elle a jusqu'ici. Je ne lui souhaite que de montrer à quel point elle est plus qu'un joli bout de viande qui porte une robe sexy. Vraiment, si ce titre ne prend pas le temps d'expliquer pourquoi la place des femmes dans la danse de salon est juste de servir de joli bout de viande, ou de remettre ça en question, ce sera sans moi.
Du côté des dessins, il y a du potentiel. Mais j'ai trouvé ça flou et assez survolé dans ce T1. Moi qui ne connais rien à la danse de salon, j'ai eu beaucoup de mal à me les représenter.
Voilà, mon avis est très mitigé sur ce T1. Mais il paraît que la série prend son envol. Envie de soutenir aussi Noeve sur ce genre de titre, qui n'est pas l'une de leurs énièmes romcom.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MangAstra
  08 août 2021
☼ Mon avis ☼
Avant de commencer ma chronique, je voulais remercier les Éditions Noeve Grafx pour l'envoi du manga " Welcome To the Ballroom ".
Pour la première fois, j'ai eu la chance de recevoir le manga en version papier.
Je vais donc pouvoir vous donner un avis plus objectif sur la jaquette et vous présenter les points Noeve Grafx ainsi que leurs cartes.
Quand vous ouvrez votre manga, vous allez y découvrir une magnifique carte que vous pouvez collectionner.
Normalement à chaque fois qu'un nouveau tome sort, vous aurez la chance de trouver cette carte dans votre manga.
Ensuite, vous pouvez trouver également un insert, c'est un petit papier qu'on glisse dans les mangas.
Ils peuvent donner des informations techniques sur l'ouvrage.
ça permet aussi aux librairies de comptabiliser les ventes et de se réapprovisionner auprès de l'éditeur.
En tout cas avec Noeve Grafx il ne faut surtout pas les jeter car vous aurez peut-être la possibilité de remporter des cadeaux sur leur site grâce à leurs systèmes de points.
------------------------
" Welcome To the Ballroom " est un titre qui possède une magnifique jaquette sensorielle.
J'aime beaucoup le visuel de la couverture qui représente le personnage principal de l'histoire.
" Welcome To the Ballroom " aborde une thématique peut aborder dans les mangas celle de la danse de salon.
On va découvrir au fur et à mesure son admiration lorsqu'il voit les membres du groupe danser et surtout Tamaki.
En les regardant il comprend que la danse n'est pas qu'un simple passe-temps ou bien de simples pats et qu'il a un vrai acharnement pour les réussir.
Il découvre pour la première fois la beauté de la danse mais les voir s'entrainer comme ça le bloque et finalement il ne se sent pas à la hauteur.
Grâce à l'anticipation de l'une des membres du groupe, il va découvrir chez lui un CD d'un concours et c'est en le visionnant qu'il remarque que la danse pourrait devenir sa source de motivation.
J'ai été captivé du début jusqu'à la fin, même si pour l'instant où découvrent les premiers pats de Tatara dans ce milieu.
Ça nous empêche pas de pouvoir observer le niveau des membres, leurs motivations, les entraînements de base et surtout de magnifiques pats de danse.
Ce premier volume correspond plus à un tome d'introduction mais qui a tout de même réussi à me séduire.
Quand tu commences à faire quelque chose que tu aimes, tu as envie de tout connaître et de savoir pratiquer.
Par rapport à Tatara, j'ai eu beaucoup de mal à l'apprécier quand il trouvait les entraînements basiques sans voir plus en profondeur le boulot qu'on doit y investir.
D'ailleurs à cause de son aptitude il donne l'image d'une personne qui ne prend pas assez aux sérieux les entraînements. Heureusement, au fil des pages, il se montre plus motivé que jamais et il comprend de mieux en mieux le travaille qu'il y a derrière ses pats de danse.
Ce que j'ai aimé voir dans ce tome, c'est la gestuelle des protagonistes, le visuel, l'image qu'il apporte à la télé, la passion des danseurs, leurs rythmes, les envies qu'ils transmettent, leur sérieux mais aussi leurs regards.
Ils analysent chaque mouvement et tout doit être réalisé à la perfection.
Dans ce genre de sport, tu n'as pas le droit à l'erreur au risque de perdre sa place.
J'ai apprécié aussi voire les multiples catégories de danse.
Pour l'instant " Welcome To the ballroom est très bon premier tome qui par ses planches dynamiques nous donne un tout autre regard sur la danse de salon.
Lien : https://mangastra.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
MangaNews   30 juin 2021
Par son thème inédit, celui de la danse sportive, discipline encore méconnue du grand public, cette oeuvre fait la part belle au langage du corps, à l’harmonie entre les partenaires et à la manière dont l’image de soi affecte les relations. Révélateur du talent de son autrice, le trait à la fois minutieux, intense et dynamique de ce titre rend à merveille l’impression de mouvement et la fluidité des gestes des danseurs, et a été largement salué par le public.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
FMKFMK   26 juin 2021
En fait, il n'a pas besoin qu'on lui explique avec des mots. Que ce soit pour la posture, le port du bras, le jeu de jambes, la torsion du bassin ou la position du thorax, ses yeux semblent dire "j'ai tout compris !". Je parie que c'est la première fois que tu vois un phénomène pareil !
Commenter  J’apprécie          20
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   25 juin 2021
Rien qu’en améliorant ta posture, tu peux changer l’image que les gens ont de toi !
Commenter  J’apprécie          50
pommerougepommerouge   12 juillet 2021
Si seulement j'avais une passion... ne serait-ce qu'une seule... À laquelle je puisse m'accrocher... Si j'avais ce "quelque chose", je pourrais changer de l'intérieur !
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : danseVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1075 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

.. ..