AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les années du silence - Guy Saint-... tome 4 sur 6
EAN : 9782894550991
239 pages
Guy Saint-Jean (25/11/2004)
4.24/5   27 notes
Résumé :
L'histoire de Cécile et des siens est loin d'être terminée... Ce quatrième tome des Années du silence poursuit l'épopée de cette famille au destin inhabituel à travers François, petit-fils de Cécile, qui a choisi, à la suite de ses propres déboires, de devenir travailleur de rue. Un métier qui, en même temps qu'il l'inspire, lui fait revivre des moments pénibles de sa jeunesse mouvementée. Il y a aussi Sébastien, un adolescent frondeur à qui la vie n'a fait aucun ca... >Voir plus
Que lire après Les années du silence, tome 4 : La DestinéeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
On change un peu de registre. la modernité et les changements de la société moderne vont perturber la vie quotidienne racontée dans les tomes précédents. Nous voici en ville. l'auteure toujours fidèle à sa plume empathique nous emmène dans les méandres des tourments d'une jeune homme blessé par le vie...Un livre qui nous ramène à nos ados d'aujourd'hui et aux contours troubles de la liberté de l'adolescence.
Commenter  J’apprécie          00
Le premier des tomes de cette saga qui ma complètement jeté par terre. Je me suis sentie proches des personnages de Francois et Sébastien par leur tristesse et aussi (surtout) par leur âge. Leurs drames et leurs succès nous garde accrochés jusqu'à la dernière page.
Commenter  J’apprécie          10
Thèmes intéressants traités avec doigté.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Echevelée, les joues rougies par le soleil, le bonheur et la chaleur, Marie-Hélène arrive en courant. En fait, cette jeune femme ne sait probablement pas marcher. Elle avance dans la vie en sautillant comme une gamine, l'esprit vif-argent, toujours joyeuse, prête semble-t-il à s'élancer à tout moment vers quelque découverte, quelque coin inexploré du monde juste pour le plaisir de bouger et de savoir qu'elle peut aider. Elle connaît François depuis l'adolescence et l'amour entre eux a été décisif dès l'instant où leurs regards se sont croisés. Cécile lui rend son sourire. Marie-Hélène est si jolie aujourd'hui, sous son voile de tulle blanc, dans sa robe vaporeuse comme une brume.
Commenter  J’apprécie          10
Voguer dans un paradis de faux-fuyant où n'existent ni douleur ni souvenirs. Que le néant, l'apesanteur, le flottement en eaux troubles mais tièdes, confortables. Oublier qu'on a souffert à cause d'un ami après avoir ri et rêvé avec lui; oublier qu'on a mal à l'âme et au corps sans plus vraiment savoir d'où vient la douleur tellement elle est grande et se soude à l'être tout entier; oublier que l'apaisement de cette souffrance se doit de passer inexorablement par sa raison d'être tant qu'on n'a pas trouvé en soi la force d'y résister.
Commenter  J’apprécie          10
J'estime que, à 70 ans, je suis une femme heureuse, comblée. En fin de compte, aujourd'hui, quand je regarde par-dessus mon épaule, je m'aperçois qu'il y a plus de bonheur que d'amertume derrière moi. C'est ce que je te souhaite, François. Avoir assez confiance en la vie et en toi pour atteindre tes buts. C'est le plus beau cadeau que je puisse t'offrir ce matin.
Commenter  J’apprécie          10
François est seul au monde. Il n'y a plus ni famille, ni amis, ni espoir, ni vie possible comme les autres voudraient que ce soit. Il est le seul à savoir, à connaître la souffrance qui le détruit. Alors il rêve de cette poudre blanche qui permettrait le sommeil parce qu'il est épuisé et qu'il a mal aux tripes comme il ne pensait pas qu'on puisse avoir mal. La moindre fibre de son corps hurle de douleur, réclame son dû. Agression d'une dépendance qu'il refuse de reconnaître parce qu'il s'est convaincu, complaisance du besoin, que ce n'est pas la drogue qui choisit François, mais plutôt lui qui décide pour lui-même. Il n'y a que les autres pour ne pas le comprendre.
Commenter  J’apprécie          00
Le pouvoir de la nature est plus fort que tout ce qu'on pourrait imaginer...
Quand j'étais amnésique, c'est comme si une deuxième personnalité avait pris la relève. Probablement que j'en avais besoin et mon corps, lui, le savait.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Louise Tremblay D`Essiambre (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louise Tremblay D`Essiambre
23-Émission Littéraire "Cause toujours" Auteurs Laurentides/TVCL- Louise Tremblay-D'Essiambre
autres livres classés : maladie d'alzheimerVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (99) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3229 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *}