AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791038116283
512 pages
MxM Bookmark (14/03/2022)
4.5/5   6 notes
Résumé :
Découvrez le grand final de la saga Dette de Sang d'Hailey Turner.

Les mensonges rattrapent désormais l’agent spécial Patrick Collins, dont le temps est compté s’il veut empêcher la secte du Dominion de transformer son père en dieu.
Jonothon de Vere est prêt à tout pour protéger Patrick face à un avenir incertain. C’est la raison pour laquelle il le suit à Salem, où un amer secret refait surface.

Alors que New York est aux prises... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
levri
  11 février 2022
Nous sommes en octobre, Samhain approche à grands pas, ce moment de l'année où le Voile qui sépare d'Outre-Monde s'amincit. Ethan et sa secte du Dominion, alliés aux dieux des enfers sont décidés à profiter de cet affaiblissement pour amener l'enfer sur Terre en permettant à Ethan d'acquérir la divinité.
Patrick, toujours agent de l'AOS (Agence des Opérations Surnaturelles), mais aussi co-alpha de la meute de Seigneurs de New York, et surtout, débiteur d'une dette d'âme envers Perséphone, est le dernier espoir de l'humanité et des dieux pour éviter la fin du monde.
La guerre finale est sur le point d'éclater, Ethan a déjà réuni derrière lui tous les dieux des enfers et Patrick appelle à la rescousse le ban et l'arrière-ban de ceux des cieux et des paradis, mais rien ne certifie que cela suffira, même si encore une fois il n'hésitera pas à payer de sa personne …

C'est un plaisir de retrouver nos alphas, Patrick, le mage mutilé et sa dette d'âme auprès de Persephone, et son amant, Jono, le seigneur loup habité par Fenrir, accompagné de leur Implacable tigresse et du dragonnet adolescent morfal et kleptomane.
Après quelques dizaines de pages qui nous remettent dans le bain et quelques autres pour bâtir une stratégie, en enchaînant quelques échanges de coups, sorts et mitraille les choses sérieuses peuvent commencer - Il est question de fin du monde, nous ne nous en sortirons pas avec une petite bataille, la grosse majorité du livre il va nous falloir suivre cette guerre totale, une bataille où les meutes, covens et vampires de N.Y vont être rejoints par les diverses forces gouvernementales et assistés par les dieux des panthéons Nordiques, Slaves, Aztèques, etc, sans oublier le sidh Celte évidemment. du côté forces des enfers, les démons et morts-vivants, déclinés à toutes les modes, pullulent, et les dieux ne sont pas en reste - ça n'en finit plus de castagner de toutes les manières possible, à tel point que ça en serait presque épuisant pour le lecteur !

Une série qui se clôture en fanfare, avec de l'action plus que soutenue tout au long des 500 pages du livre, heureusement qu'un zeste d'humour allège le récit où la romance sous-jacente reste très discrète. Une occasion de réviser nos connaissances sur une floppée de dieux et faes issus des panthéons les plus variés, ainsi que sur leurs artéfacts divins. Un livre qui se lit facilement d'une traite et qui devrait plaire à tous les amateurs d'action soutenue, d'urban-fantasy ou de surnaturel …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Kochka94
  12 mars 2022
Voilà, c'est fini... Mais quel final.
Six tomes que l'auteur tisse sa toile avec patience, présentant dieux et démons divers et variés (quel cours de mythologie d'ailleurs...), pour arriver au grand final. Difficile d'en dire trop sans gâcher le plaisir de la découverte, mais cette série est une véritable réussite. Dès le départ, les bases sont posées et originales, les personnages sont fouillés, attachants et avec du caractère, qu'ils soient principaux et secondaires, masculins ou féminins (oui, les personnages féminins sont badass au possible, que ce soient Nadine, Sage et Emma, Setsuna, Ashanti, Perspéphone, et j'en oublie...), les batailles sont épiques et haletantes, quelques parenthèses d'humour apportent un peu de fraicheur par moments (merci Wade...) et les quelques scènes d'intimité entre Jono et Patrick sont juste parfaites, tant dans la quantité que la qualité. Tome après tome, l'auteur construit son intrigue et nous offre un final époustouflant, qui serait presque trop d'ailleurs, sans la qualité de l'écriture et l'attachement que l'on a envers les personnages.
Un point à souligner, la fin n'est pas bâclée en un épilogue "tout va bien et ils s'en vont main dans la main sous le soleil couchant". L'auteur nous offre bien un après et se termine à l'endroit ou tout à commencé...
Je suis ravie d'avoir eu le plaisir de lire une série d'aussi bonne qualité, ravie même finalement d'avoir lu le dernier tome, même si on a envie d'en avoir toujours plus, ces 7 tomes (plus les deux petites nouvelles du préquel offerts par l'auteur) déroulent une histoire impeccablement construite du début à la fin. Et dès fois, il vaut mieux savoir s'arrêter que d'offrir un tome quarante-douze qui reprend éternellement les mêmes thèmes.
Il reste l'autre série de l'auteur, Métahumains, dont j'attends avec impatience la sortie en français du tome 5.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          34

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
levrilevri   14 février 2022
Le belvédère trônant au centre du parc était gardé par Cerbère, auquel Patrick n’accorda qu’un bref regard. Non, toute son attention était focalisée sur le dieu se trouvant à l’intérieur aux côtés de sa grand-mère. En revanche, malgré tous leurs affrontements, le Magister passait complètement au second plan : Hadès n’avait d’yeux que pour sa femme.
Un éclair zébra le ciel, illuminant le parc. Perséphone s’avança sans crainte, mains tendues en direction du limier. L’énorme immortel se pencha aussitôt, ses trois têtes se bousculant pour être la première à obtenir une caresse.
— Oh, mes chéris, vous m’avez tellement manqué, gazouilla la déesse.
Cerbère battit de la queue, vivante image d’un chiot surdimensionné.
— Seph, finit par dire Hadès, crachant presque ce surnom affectueux.
L’interpellée reporta son attention sur son époux, alors que la pluie se déversait tout autour d’elle sans l’atteindre.
— Je dois admettre que je ne m’attendais pas à ce que tu viennes, dit-elle.
— Ça fait plus de vingt ans que tu ne m’as pas contacté.
— Tu sais très bien pourquoi.
Une émotion proche du chagrin passa sur le visage d’Hadès, vite chassée par une expression implacable. Perséphone se braqua aussitôt.
— Tu as été l’acteur de notre chute.
— Je me suis démené pour protéger notre fille, contra-t-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
levrilevri   14 février 2022
Wade retira son T-shirt et le lui jeta à la figure.
— Confie mes fringues à Marek. Pas moyen que je me trimballe cul nu comme tous les autres.
Patrick retira le vêtement de sa tête.
— Tout le monde s’en fout.
— Pas moi.
— Allez, transforme-toi.
— Ouais, ouais… Transforme-toi, ne te transforme pas, mange les démons, ne mange pas les démons. La prochaine fois, je m’en fous, tu prends mon bain de bouche avec toi.
Une fois l’adolescent à poil, Patrick recula pour lui donner de la place et gueula des ordres pour que tout le monde en fasse de même. Les petites poches de combattants se déplacèrent tant bien que mal, certains jetant des regards curieux derrière eux pour voir ce qui se passait.
Les écailles achevèrent de recouvrir la peau de l’adolescent, dont la silhouette humaine illusoire acheva de disparaître dans le processus de changement de masse. Rien à voir avec la transformation des métamorphes dont le corps devait se tordre et se reformer. Ici, en l’espace d’un seul battement de cils, le dragonnet occupait tout l’espace, surplombant les combats de sa taille gigantesque.
Il étira son long cou et poussa un rugissement sonore, avant de cracher du feu sur les mages de la secte du Dominion et les chasseurs leur bloquant l’accès à Broadway.
— Les zombies et les dévoreurs d’âmes, j’avais dit ! lui cria le Magister en pointant Park Avenue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
levrilevri   11 février 2022
— J’espère qu’on va pas tomber sur des zombies, marmonna Wade avant d’avaler la moitié de son café brûlant sans sourciller.
— Ne tente pas les Oracles…
— Ce sont des enfoirées, de toute façon.
— Raison de plus.
Wade fronça le nez et posa son mug sur la table basse, le temps d’ouvrir un paquet de Cracotte.
— On part quand ?
— Dans quelques minutes. T’as fait quoi de ta veste ? demanda Patrick en détaillant le dragonnet en simple T-shirt.
— J’en ai pas besoin.
— On est en octobre. Va t’en chercher une dans le placard de la chambre d’amis, lui ordonna Jono.
— Mais j’ai pas froid ! protesta Wade.
— Va falloir que tu fasses semblant.
L’ado gémit, mais s’y plia néanmoins. Tout comme Sage, ils conservaient des vêtements de rechange chez eux pour ce genre d’occasion. Ils devaient parfois rappeler au dragonnet de feu qu’il était censé se comporter comme un humain. Il revendiquait de plus en plus son héritage et avait fait du chemin depuis qu’ils l’avaient sauvé l’année précédente. Sa thérapie, tout comme le soutien de sa meute, lui avaient appris à faire confiance à nouveau, même si cette dernière était réservée à trois personnes uniquement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
levrilevri   14 février 2022
La magie rouge orangé qu’il avait au départ prise pour des flammes crépita dans l’air. Puis il identifia clairement une magisphère lorsque Zachary Myers traversa le Voile, guidé par une femme émaciée.
Patrick se figea en posant les yeux sur elle. Santa Muerte n’avait pas changé depuis la dernière fois qu’il l’avait vue à New York. On aurait dit un squelette animé à la peau étirée sur les os, sa robe noire évasée en une jupe cousue de broderies couvrant sa silhouette desséchée. Ses cheveux étaient nattés en couronne et ornés de soucis, dont la couleur éclatante lui faisait comme une auréole.
Son visage était peint comme les calaveras, les détails rouge et noir autour de ses yeux et de sa bouche ressemblant presque à des ecchymoses dans la lumière crue des flammes brûlant derrière les boucliers tremblants de Patrick. Ses yeux noirs lui rappelaient ceux d’Ashanti et de Lucien, mais les similitudes s’arrêtaient là.
Une douzaine d’hommes et de femmes apparurent à leur suite, certains vêtus comme des chasseurs, d’autres étant clairement des mages de la secte du Dominion, des sorts crépitant au bout des doigts. Les bords du Voile qu’ils venaient de franchir avaient l’air déchirés et élimés. L’avertissement de Dagda claironna dans son esprit : la séparation entre les mondes était bel et bien en train de s’amenuiser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   14 février 2022
Les Oracles auraient peut-être fini par les rassembler, mais rien ne garantissait qu’ils seraient tels qu’ils étaient aujourd’hui, s’il avait parcouru un autre chemin.
Or, eh bien… il aimait l’homme qu’il était devenu aux côtés de Jono.
Cet enchevêtrement d’émotions le balaya, chassant la douleur de la colère et de la détresse, ne laissant derrière lui que la certitude absolue qu’il choisirait toujours Jono.
Qu’il lui reviendrait toujours.
Oh, songea Patrick en soutenant le regard de son compagnon.
C’était bien le moment de réaliser qu’il était amoureux, alors qu’ils étaient enfoncés dans la merde jusqu’au cou !
Il ne pouvait pas donner voix à cette soudaine certitude, pas alors qu’ils avaient une guerre à gagner. Il fit donc ce qu’il faisait toujours à la veille d’un combat : il enfouit ce qui le rendait si heureux pour tenir un jour, une semaine de plus. S’ils survivaient à Samhain, il déferait ce nœud et cesserait de se cacher derrière d’autres paroles pour enfin exprimer cette vérité ressentie jusqu’au tréfonds de son âme esquintée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : fin du mondeVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17958 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre