AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782212563832
368 pages
Éditeur : Eyrolles (11/02/2016)
3.86/5   109 notes
Résumé :
Elon Musk fait partie de ceux qui changent les règles du jeu. Largement considéré comme le plus grand industriel du moment, il porte l'innovation à des niveaux rarement atteints au point d'avoir servi de modèle pour Tony Stark, alias Iron Man. À 44 ans, il a monté en quelques années une entreprise, Tesla, qui révolutionne l'industrie automobile, une autre, SpaceX, qui concurrence Arianespace. Il a auparavant bouleversé le marché des paiements avec PayPal. Son object... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 109 notes
5
3 avis
4
9 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

MAMRO
  10 septembre 2019
J'ai lu ce livre pour comprendre pourquoi mon fils aîné était fasciné par le personnage d'Ellon Musk…
… Et j'ai compris.
Ellon Musk a grandi en Afrique du Sud et a immigré aux Etats-Unis pour réaliser son rêve américain, avec très jeune, déjà, une vision du monde et de l'avenir de l'humanité.
Créateurs de plusieurs start up, il engrangera beaucoup d'argent grâce à la revente de Paypal. Mais cette réussite ne suffira pas à asseoir sa crédibilité quand il se lancera dans l'aventure de SapceX puis de Tesla.
Ses idées paraissent loufoques et son apparence juvénile le dessert ? Les fournisseurs dont ses entreprises ont besoin ne veulent pas travailler avec lui ou ont des délais trop longs ? Qu'à cela ne tienne. Ses entreprises vont produire de A à Z tous les équipements nécessaires, à un coût plus bas et dans des délais bien plus courts.
Petit exemple qui m'a fait sourire : voici notre jeune Ellon Musk parti en Russie sur un avion de ligne avec deux compères pour acheter des missiles destinés au lancement des fusées SpaceX. Il en les moyens puisqu'il vient de vendre Paypal. Les russes lui rient au nez. Dans l'avion de retour il établit une feuille de calcul pour déterminer combien cela reviendrait de fabriquer ses propres missiles. Les calculs seront affinés par des ingénieurs (Musk n'en est pas un) et SpaceX se lancera dans la production se ses propres missiles et autres composants, permettant d'abaisser considérablement les coûts de l'aérospatiale. le tout made in USA !
Musk est un visionnaire, un idéaliste, un passionné, un acharné de travail, souvent intransigeant avec ses salariés mais qui a su prendre des risques pour réaliser ce en quoi il croyait (il a investi toute sa fortune dans ses trois sociétés : SpaceX, Tesla et SolarCity).
En toile de fond, ce livre présente le fonctionnement de la Silicon Valley, ses start-ups, ses ingénieurs de génie et ses capital-risqueurs.
Le livre est vraiment très intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
pdefreminville
  25 avril 2020
Ce que vous trouverez dans ce livre :
- Un récit de toute la vie de Musk jusqu'à 2017 approximativement.
- Une entrée en profondeur dans sa personnalité et dans celle des nombreux autres protagonistes, peu développés hormis un ou deux.

Ce qui m'a interpellé dans ce livre :
- Découvrir l'homme et sa manière de penser et travailler sans relâche, assumant une grosse part de bluff ou de dissimulations.
- Comprendre en quoi il détient une solide vision des choses. Réaliser qu'il crée le monde autour de lui. En effet, rien ne dit que le modèle de la voiture électrique soit pérenne, ni que les voyages sur Mars et sa terraformation deviendront des réalités à court terme.
- Ses erreurs financières et les rouages de son système
- le livre nous laisse hélas au milieu du gué, il reste pour Musk encore de belles années pour faire aboutir ses actions qui sont pour le moment en phase ascendante et peuvent encore s'effondrer ou se consolider.
Passionnant.
Se lit très bien pour qui aime comprendre le fonctionnement d'une personnalité hors du commun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          83
Ewe
  11 février 2017
Dès le départ, Ashlee Vance annonce la couleur : là où Elon fait vraiment la différence, c'est dans sa vision. Il ne cherche pas seulement à faire du gain, mais il veut que le futur ne soit pas relégué à des fables de science fiction.
Cela semble déjà vu. Mais on ne nage pas dans le délire d'un auteur en totale fascination pour son sujet d'étude. Il met très vite les choses au point : ni lui ni Musk ne tenteraient de prétendre que le lucre n'a aucune espèce d'intérêt. Elon n'est pas présenté comme un rêveur qui va se satisfaire de répandre l'amour dans le monde. Il reste humain, il cherche la bonne idée qui peut rapporter gros. Mais à la différence de la foison d'entrepreneurs que ces 10 dernières années ont pu voir éclore, il ne cherche pas une bonne idée au hasard. Elon est croyant et sa religion n'est pas sans rappeler le monde de la science-fiction. Mais voilà, Elon est très pratiquant et ne consent pas que ses idéaux ne dépassent pas le stade de blockbuster hollywoodien.
Un rêveur avec les pieds fermement ancrés au sol donc, scandalisé par ce que la recherche et la créativité sont devenues, fatigué de ne plus voir d'innovations majeures et décisives.
Ashlee se fait la voix d'un public, certes exigeant, mais blasé et désillusionné, et dépasse de fait le personnage de Musk, ce dernier devenant un prétexte. En effet, chroniqueur avisé, l'auteur nous dépeint la morosité du monde des affaires, soulève le voile sur les mécanismes qui entravent l'innovation, plus que jamais nécessaire, critique la bureaucratie des institutions qui font la loi… Et ce que l'on pourrait parfois prendre comme un parti pris en faveur d'Elon Musk n'est autre que le renouvellement d'un espoir : la rage, la persévérance, la passion et le bon sens des quelques illuminés pourraient peut-être nous offrir un futur un peu plus reconfortant que celui que nous nous apprêtons à affronter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jalleks
  12 juin 2017
Elon Musk est-il fou ?
Son objectif de vie : "aider l'humanité à émettre moins de CO2 et à mieux utiliser l'énergie du soleil."
Élevée par un père qui me faisait trier ma corbeille, et qui m'expliquait que laisser couler l'eau pendant qu'on se brosse les dents est une hérésie car l'eau potable est le bien le plus précieux, j'ai développé une certaine fibre écolo qui me poursuit encore. Rêvant de ma voiture électrique, mais n'ayant les moyens de m'en payer une. Souvent en colère de voir que peu de pays innovent dans les énergies renouvelables. On nous fait payer le choix du pétrole.
A la lecture de cette biographie, je retrouve espoir. Car Musk croit en l'impossible. Et il y arrive.
Par la force d'une volonté inaltérable, d'un bagou passionné, et de méthodes terribles et quelque peu liberticides pour quiconque travaille avec lui.
Mais il y arrive. Nous donner de l'espoir.
Pour les sceptiques, Elon Musk via sa société SpaceX, peut faire décoller une fusée et la ramener sur Terre. Ce que la NASA n'a jamais tenté de faire. le fameux "Mais c'est impossible voyons".
Quand à ses voitures électriques, elles peuvent coiffer au poteau une Porsche et se rechargent aux bornes SuperChargeurs, dont l'électricité est issue du soleil.
Et nous ? Et bien on fait la queue, on klaxonne et on s'insulte aux Stations Services, en pleine grève des transporteurs routiers, avec nos belles voitures polluantes et à moteur à combustion.
Je vous laisse car j'ai rendez-vous chez Tesla, pour essayer leur modèle.
Un homme est en train de changer la donne, de donner des coups de pied dans la fourmilière de dizaines d'années de lobbies, et je compte bien le suivre.
Cette bio est surprenante, enrichissante, passionnante.
Rien n'est impossible, jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
SihamWh
  05 mai 2016
Est-ce qu'Elon Musk rêve de voitures électriques?
J'ai adoré la narration. J'ai adoré l'écriture, la structure, l'humour pince-sans-rire et dès les premières lignes j'ai su que j'allais apprécier ma lecture. le livre est entraînant bien qu'un peu technique par moment. Ma seule crainte était de tomber sur un pamphlet de glorification, comme le sont souvent les biographies, mais ça ne fut pas le cas (du moins pas toujours). Je pense que Vance a fait un excellent travail en terme d'objectivité. le livre sut répondre aux critiques et doutes que j'ai eu tout au long de ma lecture concernant Musk. Cela étant dit il y eu un point qui m'avait beaucoup embêté: l'adjectif "inventeur" attaché à la personne de Musk.
Musk est un petit génie, sans nul doute. Malgré la microgestion, malgré une personnalité quasi-sociopathe, malgré les coups de poignard dans le dos, on ne peut qu'applaudir ses capacités entrepreneuriales. Il a réussi à voir quatre start-up élevées au rang de réussite internationale, et ce, en plein milieu de la crise financière de 2008, mais le qualifier d'inventeur du siècle serait passer du coq à l'âne. Il n'a techniquement rien inventé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
RyanDubreuilRyanDubreuil   24 octobre 2021
p209. L'essentiel de ses connaissances en fusées lui vint d'abord de la lecture de manuels. Puis, quand SpaceX, multiplia les embauches de brillants éléments, il se dit qu'il pourrait faire appel à leur savoir. Il avisait un ingénieur dans son usine et le cuisinait sur un type de soupape ou un matériau spécialisé. "J'ai d'abord cru qu'il me mettait à l'épreuve pour voir si je connaissais mon affaire", raconte Kevin Brogan, l'un des premiers ingénieurs. "Puis j'ai réalisé qu'il cherchait à apprendre. Il vous bombardait de questions jusqu'à ce qu'il ait appris 90% de ce que vous saviez."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MAMROMAMRO   04 septembre 2019
page 23 :
J'aimerais tout de même avoir plus de temps pour faire des rencontres. Il me faut une petite amie. Pour cela, il faut que je me réserve un peu plus de temps. Peut-être cinq ou dix heures de plus - combien une femme exige-t-elle de temps dans la semaine? Dix heures peut-être? Est-ce un minimum? Je ne sais pas.

page 51
"S'il y avait un moyen de cesser de manger pour travailler plus, je ne mangerais pas" m'a-t-il dit un soir. "J'aimerais qu'il soit possible d'absorber des nutriments sans s'asseoir à table." Son intensité et son énorme éthique de travail malgré son âge en imposaient. J'ai rarement entendu une déclaration aussi inhabituelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
lanardlanard   22 mars 2021
Grâce aux contrats militaires et publics d'agences comme la NASA, l'industrie aérospatiale a bénéficié historiquement de budgets massifs et s'est efforcée de construire des machines aussi grosses et aussi fiables que possible. La profession s'est organisée de manière à rechercher la performance maximale. Les sous-traitants aérospatiaux peuvent dire ainsi qu'ils sont fait ce qu'on attendait d'eux. Cette stratégie est raisonnable si vous essayez d'envoyer un satellite militaire à un milliard de dollars pour le gouvernement américain : vous ne pouvez pas vous permettre la destruction de la charge utile. Mais globalement, cette approche étouffe tout le reste. Elle conduit à la bouffissure et à l'excès, et paralyse l'industrie spatiale commerciale.
En dehors de SpaceX, les fournisseurs de lanceurs américains ne sont plus concurrentiels face à leurs homologues d'autres pays. Leurs capacités de lancement sont limitées et leur ambition incertaine. Le principal concurrent de SpaceX pour les satellites militaires américains et autres charges importantes est United Launch Alliance (ULA), une entreprise commune formée en 2006 par Boeing et Lockheed Martin. On considérait à l'époque que les contrats publics n'étaient pas suffisants pour faire vivre deux entreprises et que la réunion des activités de recherche et de production de Boeing et de Lockheed aboutirait à des lancements moins chers et plus sûrs. Fort de décennies de travail autour des lanceurs Delta (Boeing) et Atlas (Lockheed), ULA a lancé avec succès une des douzaines de fusées, ce qui en fait un modèle de fiabilité. Mais ni l'entreprise commune, ni Boeing et Lockheed, qui proposent tous deux leurs propres services commerciaux, ne peuvent s'aligner sur les tarifs de SpaceX, des Russes ou des chinois. "Pour l'essentiel, le marché commercial mondial est dominé par les porteurs d'Arianespace (Europe), de Long March (Chine) ou des Russes", constate Dave Bearden, directeur général des programmes civils et commerciaux chez Aerospace Corporation. "Tout simplement, leurs salaires sont différents, et ils ne sont pas bâtis de la même manière."

En termes moins diplomatiques, ULA est devenu une épine dans le pied des États-Unis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
MAMROMAMRO   06 septembre 2019
Musk croyait l'idée même d'Amérique indissociable du désir d'exploration. Que l'agence américaine chargée de réaliser des choses audacieuses dans l'espace et d'explorer de nouvelles frontières n'ait apparemment aucune envie sérieuse de découvrir Mars, cela lui paraissait consternant.
Commenter  J’apprécie          100
Le_Jeu_socialLe_Jeu_social   15 août 2017
Si les règles vous empêchent de progresser, battez-vous pour les changer.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Ashlee Vance (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ashlee Vance
Ashlee Vance: "Elon Musk: Tesla, SpaceX, and the Quest for a Fantastic Future" | Talks at Google
autres livres classés : innovationVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1205 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..