AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 284961114X
Éditeur : Les Requins Marteaux (18/11/2011)

Note moyenne : 3.24/5 (sur 25 notes)
Résumé :
La vie est dure dans cette petite exploitation agricole. Comme un malheur n'arrive jamais seul, la fille ainée souffre d'un problème de dos et pour cause ! Sa poitrine démesurée l'empêche d'accomplir ses tâches quotidiennes. Croyant la confier à des spécialistes du corps médical, ses parents sont loin de se douter qu'ils viennent de la livrer en pâture à tous les notables de la ville. Elle subira leurs assauts jusqu'à l'épuisement. Lorsque son père découvre l'atroce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
LiliGalipette
  13 avril 2012
Magalie est une belle jeune fille qui souffre au quotidien de sa trop volumineuse poitrine. Les douleurs devenant insupportables, elle demande à ses parents de pouvoir subir une intervention. Pauvres et ignorants, les deux paysans demandent l'avis d'un médecin qui, à son tour, demande l'avis d'un collègue, puis d'un autre et encore d'un autre. Magalie s'étonne des pratiques des médecins : de fait, les praticiens se moquent bien de soulager la douleur de la jeune fille, ils ne veulent que profiter et abuser de ce corps extraordinaire. Alerté, le père cherche à obtenir réparation, puis vengeance.
Ainsi que l'annonce clairement le bandeau sur le livre, ce roman graphique est à réserver à un public adulte ET averti. Bastien Vivès a produit une oeuvre bien loin des romances juvéniles de Dans mes yeux ou de Amitié étroite. Mais qu'on ne se méprenne pas : même si le sujet est hard et si l'image ne l'est pas moins, il n'y a pas que du sexe dans cette bande dessinée. L'ouvrage interroge sur le rapport de chacun à son propre corps et sur le regard que les êtres portent les uns sur les autres. Que voient-ils ? Que veulent-ils ? La réponse est nette, un brin désespérante, mais le tout ne manque pas de finesse et d'humour. Finalement, c'est à chacun de trouver en lui-même la force de supporter ce que la nature lui a donné.
On retrouve la même image et le même graphisme que dans Polina : des aplats gris, blancs et noirs et des visages à peine esquissés, parfois sans traits précis. Bastien Vivès a un don particulier pour dessiner des corps. On est très loin du nu académique, mais l'image est belle. Et quoi qu'en pensent certains, il ne s'agit pas seulement d'illustrer le fantasme masculin de la grosse poitrine ou du membre démesuré.
Le titre parodie clairement le roman de Steinbeck. On trouve un monde paysan pauvre, mais attention, c'est un monde qui va chez Darty faire développer ses photos ! Et ça donne lieu à un échange pour le moins savoureux ! « Quel est votre système d'exploitation ? / Une ferme avec un tracteur. / Non, non, mac, PC ? » Donc, ce roman graphique est hard et il est drôle. C'était ma première BD X et j'ai trouvé ça pas mal ! Chapeau bas à Bastien Vivès qui prouve ici qu'il sait aborder des thèmes différents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Noctenbule
  05 septembre 2016
Après « Les Raisins de la colère » de John Steinbeck, voici « Les melons de la colère » de Bastien Vivès. Les deux histoires se situent dans l'Amérique où l'on suit les aventures d'une famille pauvre d'agriculteurs. A partir de là, le contenu du récit va changer et va devenir un plus glissant.
Bastin Vivès prend comme inspiration un livre dont l'auteur a reçu le prix nobel de la littérature. Et pour en faire quoi ? Une histoire dans la collection Bd cul de Requins Marteaux. Les pauvres parents vivent dans la plus grande simplicité dans leur maison entourée de champs. Leur demeure n'est ni équipé d'électricité, ni d'eau courant. C'est dans le plus grand dénuement qu'ils vivent. Mais voilà que leur fille n'en peut plus de vivre avec sa grosse poitrine cela lui donne mal au dos. Elle voudra qu'on lui retire de la poitrine.
Ces parents décident alors de faire une concession. Ils vont faire appel à une personne pour l'aider. le professionnel enfermé avec la jeune fille va se faire en profiter pour faire une branlette espagnole. Puis plus d'hommes viennent la rencontrer et plus l'utilise pour des faveurs sexuelles. Ensuite, elle va monter dans la grande ville où ce sont des dizaines d'hommes qui vont lui passer dessus. Au bout d'un moment, elle n'en peut plus et raconte tout à ces parents. Ces parents choqués, c'est son père qui va la venger à coup de fourches.
J'avais hâte de lire ce tome car j'adore le travail de Bastien Vivès. Je n'ai pas été déçue du côté de son coup de crayon que l'on retrouve assez vite et qui malgré un trait léger et souple donne beaucoup de vie et de sens. Par contre, j'ai été un peu déçu par l'histoire. Une jeune fille qui se fait violer et qui ne dit trop rien car elle ne sait pas qu'est-ce qu'un rapport sexuel. Puis le fait qu'elle masturbe et fait une fellation à son petit frère (qui a un énorme pénis comme papa), j'ai trouvé cela déplacé. C'est le tome que j'ai le moins apprécié dans la série. Il y a quelques choses d'un peu dérangeant pour pouvoir être hot et donner des vapeurs. J'ai bien aimé le final avec la magnifique morphologie de jeune fille. C'est déjà ça.
Si vous aimez les pervers qui aiment abuser d'une jeune fille niaise à très forte poitrine, vous devriez trouver votre bonheur ici. Sinon, passez votre chemin, dans la collection BD Cul, il y a une comtesse qui a besoin de compagnie.
Lien : https://22h05ruedesdames.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
harey
  27 mars 2016
Heureusement que j'étais prévenue du côté super malsain de ce bouquin, parce que même en étant avertie j'ai eu envie de vomir pendant toute la lecture.
Le "sexe" dans cette BD : UNIQUEMENT des scènes de viols. Et une scène d'inceste pédophile.
Voilà, qu'est-ce que c'est rigolo, hahahaha.
Commenter  J’apprécie          00
karmemma
  06 août 2016
Provocateur, décalé, acide, dérangeant... Quoi qu'on puisse en penser, le trait acéré de cette BD ne peut pas laisser indifférent.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (5)
BoDoi   12 décembre 2011
Adoptant un dispositif graphique proche de celui de Polina (trait vif aplats gris, regards rares), en moins précis peut-être, l’auteur produit une nouvelle fois une petite pépite, tant dans le choix de ses cadrages ou l’enchaînement des séquence, que dans la reproduction de l’anatomie et des mouvements des corps.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BulledEncre   01 décembre 2011
Derrière les sarcasmes viennent poindre les thèmes habituels de l’auteur : difficulté à communiquer, introspection dans la nature féminine et les rapports avec les hommes, complexité des relations familiales et passage à l’âge adulte, aussi difficile soit-il. La persévérance sur ces sujets et la capacité de Bastien Vivès à innover, quitte à choquer, accroissent si cela était encore possible l’intérêt à porter à l’ensemble de son travail particulièrement cohérent.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Liberation   28 novembre 2011
Ses héros bougent si bien dans le cadre qu’un millimètre de plus ou de moins suffit à signifier la distance entre leurs cœurs, la fin de tout espoir, les infortunes de leur vertu. Au bout d’un moment, on finit par ne plus lire les Melons de la colère que comme un agencement cruel de gris, noirs et blancs impassibles.
Lire la critique sur le site : Liberation
ActuaBD   18 novembre 2011
Le titre, Les Melons de la colère, annonce bien la couleur : un récit entre drame et parodie. Parodie car, outre la référence au roman de Steinbeck, Les raisins de la colère, tout est excessif, outrancier : on prend l’ensemble au second degré.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   08 novembre 2011
Ce qui dresse comme bilan pour cette BD-Cul des éditions Les Requins Marteaux : une parution originale et osée mais pouvant s’avérer gênante pour le public non averti (elle est conseillée aux plus de 18 ans), un scénario simple et intéressant mais forçant à dessein sur les visuels aguicheurs
Lire la critique sur le site : Sceneario
Lire un extrait
Videos de Bastien Vivès (47) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bastien Vivès
La frontière d?Ether est plus instable et dangereuse que jamais. La Vallée des Rois est gangrénée par la magie interdite. Richard Aldana, Adrian, Cristo et leurs amis sont prêts à affronter le Sorcier !
"Lastman T11", de Balak, Michaël Sanlaville et Bastien Vives bit.ly/LastmanT11
autres livres classés : poitrineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les bandes dessinées de Bastien Vivès

Un roman graphique sur une danseuse.

Poline
Pauline
Polina

10 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Bastien VivèsCréer un quiz sur ce livre