AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070438813
Éditeur : Gallimard (01/09/2011)

Note moyenne : 3.11/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Bien sûr, on songe inévitablement à la première expérience sexuelle, mais qu'en est-il des inventeurs, des explorateurs et autres aventuriers de tous genres ? Ne sont-ils pas des spécialistes des premières fois ? Dans un genre différent, saviez-vous qu'A la recherche de temps perdu était un manuel des premières fois ? A la fin du volume, quelques pages blanches où chaque lecteur pourra inscrire sa propre "litanie des premières fois". Plein de fantaisie et d'humour, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Borntobealivre
  20 août 2012
Un petit livre léger, sympathique., qui se lit bien et rapidement.
Qui m'a rendu cependant un peu nostalgique. Je me suis nécessairement posé la question de mes plus importantes "premières fois", et ai eu un mal extrême à me les remémorer.
Pour moi, elles représentent les moments dont on ne peut plus se souvenir, tellement ils sont reculés. le premier mot, le premier pas, le premier jour d'école.
J'ai bien aimé le fait que l'auteur insiste sur l'importance de la "seconde fois", seule Juge du fait que la première fois était bel et bien la première fois. La vie serait en effet trop triste et prévisible si l'on savait que sa première fois était sa première fois !
Commenter  J’apprécie          120
Mariloup
  13 juillet 2014
Le titre aurait pu être trompeur comme le montre la toute première page du livre. Car l'on pense tout de suite aux premières relations sexuelles (c'est quand même dingue que telle est notre première pensée à l'évocation de "première fois"!). Or, comme va le démontrer l'auteur, la première fois peut être une multitude d'autres choses (parfois même extravagantes mais je n'en citerai pas), comme par exemple, la première fois que l'on fait du vélo sans les petites roues, la première fois qu'on tombe amoureux, la première grossesse etc...
L'auteur souhaite même que l'on fasse notre propre liste de premières fois, des plus anodines au plus marquantes, en étant sincère; deux ou trois pages blanches en fin de livre nous sont réservés, ce qui est assez sympa.
Vincent Wackenheim donne beaucoup d'exemples, je me suis demandée où il pouvait bien aller chercher tout ça! Il a une imagination débordante, une sacrée culture et j'ai bien aimé son style d'écriture (narration à la première personne du singulier) basé sur un ton moqueur, sarcastique, sur l'ironie. C'est très descriptif, ça fait réfléchir, c'est plutôt marrant, le vocabulaire est riche et précis.
L'auteur dépeint le thème de la première fois (première expérience sexuelle) en nous plongeant dans l'ancien temps, dans L Histoire où l'on parle de la chasteté jusqu'au mariage, des sacrifices des vierges dans les mythologies anciennes...
Tout cela est intéressant au premier abord mais j'ai noté beaucoup trop de points négatifs. Au fur et à mesure de ma lecture, je l'ai trouvé trop lourde, ça devenait trop répétitif (je n'ai pas compté les mots "première fois", ça a dû être cité un bon millier de fois!) avec une sensation de méli-mélo; je n'ai rien compris aux petits dialogues disséminés dans le texte; il y a des anecdotes dont je me suis foutue royal, qui n'avaient pas grand intérêt; de plus, le point de vue de l'auteur était peut-être un peu trop présent à mon goût (j'ai appris beaucoup de choses sur sa vie, j'ai vraiment eu l'impression d'entrer dans sa vie privée, de pénétrer dans sa tête) même si cela avait un rapport avec le thème. Voilà pourquoi, j'ai passé beaucoup de pages, de chapitres même pour voir si cette étude avançait... en vain car je n'ai pas vu où l'auteur voulait en venir. D'ailleurs, même à la fin de ma lecture, je n'ai toujours rien compris...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AmandineMM
  29 janvier 2012
La première fois… Inévitablement, on pense, avec un sourire gêné, pervers ou attendri, à la première fois sexuelle, mais l'auteur ne s'en tient pas à cette signification. Au contraire, il déploie son thème autant que possible : la première fois des grandes découvertes et explorations, les premières fois familiales, la naissance, etc., bref toutes les premières fois sont abordées de manière plus ou moins approfondie dans ce petit éloge assez éclectique. Tellement éclectique qu'il m'est apparu comme assez brouillon, malheureusement. L'auteur en fait trop à mon goût et noie son propos sous l'abondance thématique comme stylistique.
Cela commence dès le premier chapitre : Vincent Wackenheim dit lui-même éluder le sujet épineux de la première fois sexuelle et l'entrecoupe de la mention de différents exploits ou d'autres premières fois. Par la suite, chaque section se clôt par un petit dialogue entre l'auteur et une de ses (ex-)conquêtes amoureuses qui critique en général ce qui précède. L'idée est originale, bien exploitée, mais je n'ai pas vraiment accroché plus que ça, tout comme à l'ensemble de cet éloge. A trop vouloir déployer son sujet, l'auteur m'y perd et m'ennuie, malgré plusieurs réflexions intéressantes, mais trop vite oubliées pour une autre facette.
Lien : http://minoualu.blogspot.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Coya
  27 janvier 2013
Eh non ce petit livre ne parle pas de fesses si c'est ce que vous avez pensé en lisant l'extrait. C'est un recueil des premières fois en général. le premier travail, le premier salaire, le premier Noël, le premier vélo, le premier je t'aime, le premier spectacle à l'école,.. Voilà toutes des premières fois peut-être anodines mais qui marquent.
C'est un livre de 135 pages qui se lit très facilement et qui fais monter en nous la nostalgie du passé et des ces premières fois que peut-être nous n'avons pas estimé à leur juste valeur.
Lien : http://unlivreunwakanda.cana..
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
LeFigaro   08 décembre 2011
Des anecdotes personnelles ou tirées de romans ou de films, une manière d'écrire, une dérision bienveillante donnent à ce Petit éloge de la première fois un ton de sourire et de nostalgie.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   11 septembre 2017
[...] les femmes savent être cruelles pour celle-là, très enceinte, qui va donner naissance à son premier. Alors les caquets des accouchées pleuvent drus sur le nouvelle qui, de son gros ventre, ose frapper à la porte du temple. On lui offre d'apocalyptiques descriptions de cette première fois, pourtant universelle et archaïque. Les anciennes khâgneuses, adeptes de la phonétique historique, rappellent l'étymologie latine de travail, 'tripalium', trois pieux, là où on attache les chevaux pour les ferrer, dans une âcre odeur de corne brûlée. Le ton est donné : « Tu vas passer un sale moment, crois-en mon expérience, j'en ai eu quatre. La première fois, c'est la pire. Tu comprends, c'est une question de morphologie, il n'y a qu'à te regarder, avec ton petit 36, le bassin n'est pas assez large (elle joint le geste à la parole, le sien est de type méditerranéen). La perte des eaux, je ne te dis pas. Ça te prend quand tu t'y attends le moins, à la poste, chez le coiffeur, dans le bus. La péridurale, en retard et inopérante. Un mal de chien. Ton homme ? Balourd et inutile, comme toujours. Les sages-femmes, toutes d'anciennes gardiennes de prison, reconverties kapo, section salle de travail. J'en passe. Le bonheur ? La layette ? Les sourires ? C'est pour après. D'abord, c'est souffrance et compagnie, prépare-toi à déguster. Tu accoucheras dans la douleur. Enfin, nous t'aurons prévenue, mais de toutes les façons, c'est trop tard, tu n'y peux plus rien, c'est pour bientôt, non ? »
(p. 25-26)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
ZilizZiliz   10 septembre 2017
Les records, voilà quelque chose de futile. Il y a des livres pour cela, on y fait des rencontres assez terrifiantes qui, à notre grand désespoir, passionnent les enfants. Regarde, papa, l'homme le plus gros du monde qui embrasse la femme la plus petite de la terre ! Et à l'inverse, dame géante, monsieur lilliputien, l'entreprise n'est pas sectaire et comporte des classiques, tel le record des mangeurs de saucisses. Plus loin, le plus grand rassemblement de nains jumeaux qui disent bonjour de la main gauche. Je m'extasie, pour ne pas décevoir, mais je montre ma désapprobation, car il y a pire, plus absurde, plus cruel, plus laid, photos à l'appui, j'en suis gêné - les nains, c'était juste une mise en bouche. Pourquoi ne me suis-je pas méfié, comment ai-je laissé ce livre pénétrer dans ma maison ? L'objet nous arrive au détour d'un anniversaire, petite bombe à fragmentation dans un univers trop feutré.
(p. 40-41)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
BorntobealivreBorntobealivre   17 août 2012
Je sais maintenant, me dit-il en coin, pourquoi j'ai épousé ma femme, à cause de sa voix, si différente de celle de ma mère, c'est ce qui m'avait séduit la première fois. Depuis que je le sais, je ne l'aime plus, ou plus de la même façon. Vous allez rire, c'est sa voix qui me gêne. Je m'en suis arrangé, bien obligé, maintenant je l'aime surtout quand elle est silencieuse.
Commenter  J’apprécie          90
MariloupMariloup   13 juillet 2014
L’Église Catholique, on l'aura compris, se montre assez sourcilleuse sur l'idée de la première fois. C'est son fond de commerce. Point de départ de la virginité de Marie.Vrai quand l'ange fit son apparition, ç a dû lui faire drôle. Il est aussi allé voir Joseph, bien obligé pour éviter qu'on ne jase. On jasera, et pour les siècles des siècles. Le Joseph se fera charrier plus qu'à son tour, c'est assez injuste. Car il est bien dit (Matthieu, 1, 18, Luc, 1, 26) que, si Marie était promise à Joseph, ils ne vivaient pas encore ensemble. Pour rendre les choses plus complexes encore, on nous dit que la Vierge Marie était vierge de toute éternité. Avant, pendant et après. C'est un point qui n'est pas discutable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MariloupMariloup   11 juillet 2014
La première fois, c'est une affaire de mémoire et d'imagination _ ou de surprise. Il y aura le temps d'avant et sa part de mystère, de peur, d'appréhension de ce qui doit être, et la trivialité d'après quand on sait.


Commenter  J’apprécie          40
Videos de Vincent Wackenheim (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Wackenheim
Vincent Wackenheim - Chaos .Vincent Wackenheim vous présente son ouvrage "Chaos" aux éditions Galaade. http://www.mollat.com/livres/wackenheim-vincent-chaos-9782351763629.html Notes de Musique : Émilie Simon/Live on WFMU's Dark Night of the Soul with Julie - June 19, 2014/03 Ballad of the Big Machine. Free Music Archive.
autres livres classés : annecdotesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
424 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre