AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782264066015
408 pages
10-18 (01/10/2015)
3.86/5   48 notes
Résumé :
Résumé:
Tout juste arrivé en vacances, Bryce fait la connaissance d'une femme qui disparaît dès le lendemain. C'est le quatrième enlèvement dans la région. Quelques jours plus tard, il découvre près d'un lac le cadavre d'une précédente victime. Malheureuse coïncidence ou jeu machiavélique ? Alors que le séduisant trentenaire devient le suspect idéal, l'inspectrice Ellie MacIntosh, sous le charme, va tout faire pour découvrir qui il est vraiment.

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 48 notes
5
6 avis
4
3 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

artemisia02
  21 août 2020
Un bon thriller qui fait le job, au bord de la piscine ou sur la plage.
Ce roman a l'avantage de rafraîchir car il y fait froid, il neige. L'action se déroule au bord d'un lac dans un chalet éloigne de tout car le héros s'y réfugié hors saison pour une retraite spirituelle.
Mais c'est sans compter un tueur en série version chasseur hight level, qui joue avec ses ennemis dans une forme de respect discutable.
On rajoute à tout ça une policière chevronnée, à fond dans son travail, sans vie privée qui tombe amoureuse du héros qui est aussi le principal suspect. le héros est toujours au mauvais endroit au mauvais moment, c'est ballot.
Et voilà une bonne recette pour passer un sympathique moment de lecture estivale.
Commenter  J’apprécie          340
LePamplemousse
  19 avril 2016
Bryce Grantham est un très bel homme d'une trentaine d'années, il est brillant, il a un job qui rapporte bien et il va pouvoir enfin profiter d'un peu de repos dans le chalet familial, au coeur du Wisconsin, même si l'automne n'est pas forcément la saison la plus agréable car le froid, les bourrasques de vent et la neige ont déjà fait leur apparition.
Mais qu'importe, le chalet est bien équipé, il a pris une réserve de bons bouquins et il compte justement consacrer du temps à l'écriture de son futur roman.
Sauf que dès le premier jour, il est vaguement mêlé à la disparition d'une jeune femme et à partir de là, tout va s'enchaîner très rapidement pour devenir une spirale infernale, un engrenage dans lequel il va s'engouffrer chaque jour un peu plus profondément en devenant le principal suspect de toute une série de meurtres.
L'inspectrice Ellie MacIntosh, la trentaine, va s'intéresser de très près à ce coupable idéal, à moins que ce soit un manipulateur très doué.
Ce roman est classique, il ne sort pas vraiment des sentiers battus mais le rythme soutenu et l'ambiance glacée du Wisconsin ont un charme indéniable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Sharon
  10 juin 2019
Il est des personnes qui attirent la poisse. Ou pas. Difficile à dire dans le cas de Bryce. Il est un honnête concepteur de logiciel qui gagne honorablement, pour ne pas dire confortablement sa vie. Enfin, à ses yeux, parce qu'aux yeux de son ex-femme, ce n'était vraiment pas suffisant. Aussi, ce travailleur free lance prend-il des vacances bien méritées dans le chalet de ses parents, au fin fond du Wisconsin, état dans lequel il ne se passe jamais rien.
Enfin, si : trois femmes ont disparu en dix-huit mois, et la police est sur les dents. Rien, pas une piste, pas une preuve, pas un cadavre, une seule certitude, elles n'ont pas fugué. L'une campait, l'autre était partie en courses. Et là, une quatrième femme disparaît, et la dernière personne à l'avoir vu, c'est Bryce, qui donne l'alerte après avoir trouvé des éléments suspects. Pas de chance : en tentant de profiter de ses vacances malgré tout, il trouve un autre cadavre dans un lieu qui lui avait été chaudement recommandé pour la pêche. Les coïncidences existent, cependant la police trouve que cela commence à faire un peu beaucoup – à moins de postuler pour le titre d'américain le moins chanceux de l'année.
Première enquête d'Ellie MacIntosh, elle met en scène la traque d'un tueur en série presque classique, c'est à dire qu'il s'attaque aux femmes, jeunes, qui sont bien insérées dans la société : elles ont de la famille, des amis, un compagnon ou un mari, bref, leur disparition n'est pas passée inaperçue. Et pourtant, rien, jusqu'à l'arrivée de Bryce. Classicisme ou originalité ? Cette enquête nous montre une ville des plus ordinaires, des personnages presque banals, rappelant ainsi que rien ne permet de distinguer un tueur d'un homme ordinaire. Oui, certains ont déjà des casiers, ont commis des vols, des infractions, et si cela attire (un peu) l'attention sur eux, il faut bien se dire qu'un petit délinquant ne devient pas forcément un tueur chevronné, et que les personnes agressées ne portent pas forcément plainte, pour maintes raisons.
Ellie travaille avec son intuition. Vous allez me dire « aïe » – l'intuition favorise les erreurs judiciaires. Sauf qu'Ellie ne travaille pas qu'avec son intuition et qu'en l'absence totale de preuve contre quelqu'un, elle ne voit franchement pas pourquoi cette personne serait coupable, pourquoi elle devrait s'acharner sur elle alors que tant d'autres pistes restent à explorer. A force de devoir toujours voir le mal partout, de toujours devoir douter, elle veut aussi pouvoir faire confiance à son instinct.
Une série que j'apprécie réellement.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          95
angelita.manchado
  21 mars 2015
Ellie MacIntosh est enquêtrice. Elle est appelée suite à la découverte d'une voiture abandonnée. Pas de traces d'un meurtre mais avec cette quatrième disparition sans cadavre en un an et demi.
Bryce Grantham a décidé de se reposer dans le chalet de ses parents dans le nord du Wisconsin. Il rencontre une jeune fille, Melissa, qu'il raccompagne chez lui suite à un souci de voiture. le lendemain, il veut lui ramener son portable mais il découvre des traces de sang et une chaussure. Il appelle la police.
Un bon polar qui fait passer un très bon moment. le scénario n'est pas nouveau avec un tueur en série, des femmes qui disparaissent, la police qui n'a aucune piste et un homme qui semble être le coupable idéal. Mais l'auteur nous entraîne tout de même dans une belle aventure avec ces grands espaces, ces forêts, le temps exécrables puisque nous sommes à la sortie de l'automne et qu'il ne reste que les autochtones. Les routes deviennent vite impraticables avec la tempête. Les coins sont reculés. Seuls sont là ceux qui veulent trouver le silence comme Bryce ou Melissa, qui continue ses études. Lorsqu'on habite dans ces contrées, si sauvages, difficile d'en partir, comme Ellie.
Chaque chapitre commence avec les réflexions du Chasseur. On voit très vite que c'est un homme. Il est un Chasseur dans les deux sens, animaux et êtres humains et en particulier les femmes. Vers le milieu du roman, on sent très vite qu'il se méfie d'Ellie, l'inspectrice, même s'il est heureux d'être passé entre les mailles du filet pendant tout ce temps. Même s'il s'en prend aux femmes, il fait de Bryce un parfait bouc-émissaire pour détourner les soupçons. Si intelligent soit-il, il commet des erreurs car les disparitions sont trop rapprochées.
Je ne pense pas que la relation entre Ellie et Bryce soit un élément important à ce roman. C'est un petit rajout de l'auteur pour donner un côté romantique, si je puis dire et démontrer que l'un et l'autre sont amplement différents. Ellie, bien que faisant son travail d'enquêtrice, n'a jamais pensé qu'il pouvait être coupable. Son intuition était assez importante en % et a joué en sa faveur.
Comme je l'écrivais, il fallait un coupable idéal. Bryce l'est. Son emploi du temps, son passé correspondent aux disparitions. En plus, il trouve les éléments qui font avancer la police. Il est un peu perdu, c'est un homme sel. Il a besoin de calme. Il veut travailler à un livre. Il sort d'un divorce très difficile. Il ne semble pas connaître son pouvoir de séduction et ne sait pas y faire avec les femmes, il ne semble pas savoir séduire. Il n'est pas dragueur pour un sou même s'il se pose des questions. En découvrant le premier cadavre, sa réaction est normale. Tout comme la seconde, il réfléchit trop, mais peut-on lui en vouloir ? Malgré les traits tirés, les insomnies, la peur d'être arrêté et d'être déclaré coupable, il ne semble pas si traumatisé que ça. Il semble avoir pris son parti des situations et se défend assez mollement. Son caractère ? Il est lucide mais il ne sait pas trop quoi faire. Il voulait évacuer son stress avec ces vacances mais ce n'est pas réussi.
Ellie est une femme sensible qui évolue dans un monde d'hommes. Elle est une enquêtrice hors pair. L'intuition compte beaucoup. Elle se sent vulnérable car elle ne comprend pas le tueur, qui est un homme intelligent, diabolique.
Le cadre du Wisconsin Nord est absolument magnifique. L'été, cela doit être superbe avec ces immenses forêts, ses lacs. La saison, le lieu se prêtent très bien aux découvertes macabres, à ce Chasseur.
Ce qui change dans l'approche de l'auteur par rapport aux tueurs en série. L'enquête est locale. A la découverte du premier corps, les rênes sont confiées à la police de l'Etat. Mais le FBI et son profiler n'interviennent que par lors d'un coup de téléphone. Pourtant la découverte va vite dépasser les frontières de cette petite bourgade et de l'Etat, avec un homme bien établi impliqué. Son nom n'est pas tout de suite divulgué. Pour une fois, au sein de cette police, le grand chef n'a aucune prétention politique et il ne met pas de bâtons dans les roues de ses adjoints. C'est le premier roman policier de Kate Watterson et somme toute, c'est assez bien réussi puisque les dernières pages nous offrent plusieurs pistes pour les héros. On ne s'ennuie pas une seconde, le lecteur est happé par l'enquête et souhaite connaître le dénouement. J'espère toutefois que les prochains seront beaucoup plus noirs.
Lien : https://jelistulisillit.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
dominica
  19 mars 2017
Imaginez que suite a votre rupture avec votre moitié, vous décidiez d'aller vous reposez dans le chalet de vos parents perdu au fond du Wisconsin en plein coeur de l'hiver.
Et là ou détour d'un bar vous rencontrez une jeune femme avec qui vous sympathisé par la force des choses car elle est en panne de voiture, alors poliment vous la raccompagnez chez elle mais voilà qu'elle oublie son téléphone dans la voiture.
Le lendemain en ramenant celui ci c'est une chaussure ensanglantée qui vous accueille...
Et voici comment le beau Bryce va se retrouver au coeur des ennuis car il va devenir le suspect numéro un, mais pas seulement de la disparition de cette jeune femme car un corps en décomposition sera retrouver dans son jardin et pas que....
Une série noire ou sévit un véritable sérial killer avec un suspense digne d'un bon polar.
Une réussite pour son auteur qui signe la son premier roman suspense mais qui a déjà publié plus de trente ouvrages d'un autre genre et sous un autre nom.
Commenter  J’apprécie          53

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   09 septembre 2014
Pour choper un ours adulte avec un arc, il en fallait dans la culotte et se percher en hauteur pouvait faire la différence entre être le chasseur ou la proie. D’ailleurs, il y avait toujours le risque qu’on ne réussisse pas du premier coup. Les ours étaient bons grimpeurs et là, on était coincé…
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   09 septembre 2014
La chasse, c’était un jeu de réflexion tout autant qu’un duel physique. Il fallait être plus malin que sa proie, plus rusé. Plus impitoyable. Piper les dés en sa faveur si on voulait gagner.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   10 septembre 2014
C’était agréable de pouvoir visiter. Dangereux, sûrement, mais certains risques en valaient la peine. Les prédateurs prenaient des risques. Il le fallait. La décision qu’on prend en une fraction de seconde, ça ajoutait à l’excitation.
Commenter  J’apprécie          30
emi13emi13   05 novembre 2016
< Petite mine > était une façon charmante de dire qu'il avait une très mauvaise tête.
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   10 septembre 2014
Le travail de flic, c’était trop souvent cela. Attendre. Attendre des résultats de tests, de la paperasse, que des ossements refassent surface dans un lieu quelconque…
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : wisconsinVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2332 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre