AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782298147346
France loisirs (01/01/2019)
3.95/5   47 notes
Résumé :
À Londres, un père de famille se suicide après avoir abattu sa femme et leurs deux filles. En Écosse, un soir d'orage, deux jeunes enfants disparaissent dans la nuit. Le point commun de ces deux affaires : Angelica, jeune fille au pair américaine, qui rêvait simplement de visiter l'Europe. Terrible coïncidence ou sombre machination ?
Que lire après À bout de nerfsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
3,95

sur 47 notes
5
7 avis
4
11 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Dans la vie, il y a les chanceux et les poissards. Et vu les circonstances, on peut raisonnablement penser qu'Angelica appartient à la seconde catégorie.

Cette Américaine de vingt-cinq ans doit d'abord faire face au massacre de la famille anglaise pour laquelle elle travaillait comme fille au pair avant d'affronter la suspicion de la police écossaise l'accusant de l'enlèvement des deux enfants de ses nouveaux employeurs, un couple d'Écossais. Ce qui s'annonçait comme un nouveau départ suite au drame londonien se révèle donc une nouvelle épreuve d'autant que la jeune femme n'est pas au bout de ses peines…

En parallèle, nous suivons une affaire d'escroquerie financière d'envergure internationale qui prend ses racines en Israël. le flou entourant l'entreprise dans le collimateur des autorités, TradeOption, et la complexité de ses montages financiers nécessiteront l'intervention de professionnels spécialisés dans la traque des dérives financières que ce soit le Lahav 433, sorte de FBI Israélien, ou l'agent Sleuth du FBI.

Ce dernier a une motivation toute personnelle d'intervenir, Angelica étant sa nièce. C'est donc sans hésiter qu'il se rend en Angleterre et en Écosse où il finira par découvrir que les malheurs de sa nièce semblent inextricablement liés à cette fraude financière qui met en émoi son contact israélien. Mais quel est le lien entre les deux affaires et comment aider sa nièce qui se retrouve dans une situation bien fâcheuse ? N'est-il d'ailleurs pas trop tard ?

James Barnaby nous propose une enquête passionnante et rondement menée qui nous fait voyager entre Israël, Angleterre et Écosse, pays dont il a su retranscrire l'atmosphère si particulière. C'est donc dans une ambiance étouffante, teintée de folklore et de légendes locales, que l'on suit l'enquête qui se révèle bien plus complexe qu'il n'y paraît. Mais quand l'argent entre en jeu, n'est-ce pas toujours le cas ?

Il faudra donc toutes les bonnes volontés pour avancer ! Et ce n'est pas l'agent Sleuth qui vous dira le contraire. Désespéré par la police locale bien plus encline à accuser sa nièce d'enlèvement qu'à tenter de faire toute la lumière sur cette étrange histoire, il enquêtera de son côté se fiant à son flair, son expertise et ses contacts. Si j'ai apprécié ce personnage très humain qui fait de son mieux pour venir en aide à sa nièce, j'ai regretté un manque d'éclat. J'aurais ainsi souhaité qu'il nous épate un peu plus, son rôle restant finalement accessoire. Mais on peut comprendre que ses liens avec Angelica ne lui permettent pas d'avoir l'objectivité nécessaire pour mener à bien, et de manière détachée, des investigations.

J'ai, en revanche, beaucoup apprécié Angelica, une femme forte, indépendante et courageuse qui fait face aux épreuves sans jamais se lamenter et avec un certain aplomb ! En plus d'avoir la tête sur les épaules, elle possède aussi beaucoup d'empathie, une certaine imagination et une vraie capacité d'adaptation, des qualités qui expliquent peut-être l'excellent contact qu'elle entretient avec les enfants. Des enfants qu'elle fait d'ailleurs passer avant tout !

Bien que le roman fasse un peu plus de quatre cents pages, on ne voit pas le temps passer, l'auteur apportant beaucoup de rythme et de dynamisme à son récit. D'une plume fluide et immersive, il nous fait naviguer avec simplicité dans les méandres de la finance, mais aussi dans ceux de l'esprit humain prompt à toutes les extrémités pour s'enrichir… Grâce à des personnages variés, et pour certains plutôt excentriques et énigmatiques, il veille également à semer le doute dans l'esprit des lecteurs qui ressentent alors la même perplexité que l'agent Sleuth face à cet embrouillamini.

Qui est vraiment Jim, l'ami d'Angelica, qui l'a plus ou moins convaincue d'entrer au service du couple écossais et comment expliquer sa double personnalité ? Que penser de ce laird excentrique, débonnaire et haut en couleur qui semble bien prendre à la légère l'enlèvement de ses enfants ? Quelle est la véritable envergure de la fraude orchestrée par TradeOption et comment est-elle liée au drame londonien et à l'enlèvement des deux enfants en Écosse ? Qu'en est-il de cette action de crowdfunding lancée pour payer la rançon des enfants ? Vraie démarche ou nouvelle manière d'extorquer de l'argent à de naïfs contributeurs ? Les questions ne manquent pas et les révélations, du moins pour certaines, ne devraient pas manquer de vous surprendre…

En bref, finance, magouilles et appât du gain offrent ici un tango endiablé à l'issue duquel ne reste que la vision de personnes prêtes à beaucoup, certaines au pire, pour conserver leurs acquis et s'enrichir. Suspense, tension, mensonges, révélations choquantes, faux-semblants et jeux de dupe sont donc au rendez-vous de ce thriller mêlant avec beaucoup de charme folklore local et dure réalité… L'argent n'a pas d'odeur ? Peut-être, mais elle a ici le goût du sang !
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
Commenter  J’apprécie          70
Angelica, une Américaine, est fille au pair à Londres. Elle a l'habitude de retrouver ses amis, le vendredi soir. le 22 juin, sa soirée tourne au drame. Lorsqu'elle revient du pub, la Police l'informe que le père qui l'emploie a tiré sur ses deux filles et sa femme avant de se suicider.


24 juin, en Ecosse, deux enfants disparaissent alors qu'ils étaient gardés par leur nouvelle nurse : Angelica, une Américaine. La jeune femme appelle son oncle, Joseph Sleuth, agent spécial au FBI. Jo, qui enquêtait sur une grosse affaire financière internationale, part en Europe, au secours de sa nièce.


C'est le deuxième thriller de James Barnaby que je lis. J'avais adoré À fleur de peau et cela a été pareil pour À bout de nerfs.


Le récit est très dynamique, il se passe toujours quelque chose, un événement qui fait douter. Pour être sincère, j'avais deviné une partie de l'intrigue à la moitié du livre, mais je n'arrivais pas à l'assembler avec le reste et je faisais erreur sur le mobile, aussi mon intérêt n'a jamais baissé, mes certitudes vacillaient régulièrement. « C'est elle ? C'est lui ? Ce sont eux ? » Je me méfiais de tout le monde. le plus rageant, c'est que de nombreux personnages sont attachants et je n'avais pas envie qu'ils aient des choses à se reprocher. Aussi, il m'a été impossible de décrocher avant que toutes les révélations soient faites.


Une fois encore, les films de Walt Disney ont une place importante dans l'histoire, mais de manière moins anxiogène que dans À fleur de peau. C'est un clin d'oeil qui m'a fait sourire.


J'aime beaucoup la plume de James Barnaby. Il nous tient en haleine, on comprend qu'il nous embrouille et on aime ça, avec en plus-value des touches d'humour qui m'ont régalée. Alors qu'une course contre la montre est en train de se jouer, que la tension monte, une phrase fait rire. J'ai beaucoup aimé ce décalage. J'ai aussi apprécié […]


La suite sur mon blog

Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
Commenter  J’apprécie          130
Angelica, fille au pair chez les Murphy, riche famille londonienne, se retrouve sans travail après que son employeur ait assassiné sa famille et se soit ensuite suicidé, acculé à la ruine et au déshonneur après avoir réalisé des opérations financières douteuses chez Trade Option.
Samuel, trader chez Trade Option, a conscience qu'il exerce une profession bien peu reluisante, mais c'est ça ou la rue. Sans se douter que la fondatrice de  l'entreprise, dans le collimateur du FBI depuis des mois, n'a plus que deux options: tout perdre ou collaborer avec le FBI, bien décidé à remonter à la source: "Nous savons parfaitement que si nous faisons fermer vos agence, d'autres ouvriront aussitôt. Surtout, sauf votre respect, que vous n'êtes qu'un pion, madame Benchimol. Ou un fusible, si vous préférez. Si vous sautez, on remplacera le fusible et les fraudes continueront comme si de rien n'était. Ce qui nous intéresse, c'est de connaître l'identité de ceux qui se trouvent derrière tout ça." (Page 76).
Samuel, repéré par Zo à Tel-Aviv, accablé de remords, accepte d'aider le Lahav 433, service d'élite de la police israélienne, à identifier les milliers de victimes de Trade Option, ainsi que les procédures illégales mises en oeuvre par Nastia Benchimol pour capter des millions. L'enjeu est de taille pour le FBI qui travaille sur ce dossier depuis de nombreux mois: si Benchimol ne se met pas à table, et si Samuel ne leur révèle rien de plus qu'ils ne sachent déjà, toute l'affaire sera un échec retentissant.
Angelica, qui se retrouve sans ressources, décide d'accepter l'étrange offre d'emploi que son ami Jim a dénichée dans les offres d'emploi: un poste de nurse grassement rémunéré dans un château en Ecosse, à Aberfoyle. le premier soir, alors que les MacGregor se sont absentés pour le week-end, Jim vient lui tenir compagnie...Et disparaît avec les deux enfants du couple. La jeune fille, aussitôt soupçonnée par la police, se pose des questions: pourquoi Jim aurait-il enlevé les deux enfants? Est-il victime ou ravisseur? Chercherait-il à la manipuler? Son seul recours: faire appel à son oncle Joseph Sleuth, agent du FBI. Bien qu'il soit engagé dans l'enquête sur Trade Option, Joseph se rend en Ecosse...

Dans ce second opus consacré à Joseph Sleuth, nous retrouvons l'agent spécial sur deux fronts: son enquête sur les réseaux de blanchiment d'argent sur Internet et la mystérieuse affaire de kidnapping impliquant sa nièce. Une intrigue complexe bien menée, à la mise en scène soignée, confère à ce roman son principal atout.
Le +: confrontation de deux univers totalement opposés: le monde rationnel de Trade Option dont le credo est de faire de l'argent à n'importe quel prix (sans faire de mauvais jeu de mot); l'univers fantasque de la famille des MacGregor qui vit comme en dehors du temps, dans lequel l'argent n'est qu'un moyen de maintenir un niveau de vie en accord avec la position sociale du laird.
A bout de nerfs, dont l'expression signifie que l'on se trouve dans un état d'énervement avancé, comme dans le film réalisé par le scénariste allemand Rolf Thiele en 1959, est un très bon thriller qui mettra vos nerfs à vif, assurément...

Pour plus d'infos, c'est ci-dessous
Lien : https://legereimaginarepereg..
Commenter  J’apprécie          30
Angelica est certainement une employée modèle, elle travaille plus qu'il ne faut, ne se plaint jamais et accepte un salaire très très bas car elle aime les enfants du couple chez qui elle travaille.
Angelica est assurément douée pour se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. En un clin d'oeil la voilà sans emploi, sans logement et quasi suspectée de meurtre.
Pas le temps pour elle de se reposer, un ami lui suggère de postuler pour une place de nounou en Ecosse. Attirée par le salaire mirobolant, Angelica fait les démarches et est aussitôt embauchée. Trop beau pour être vrai ? Et bien, oui, of course.
J'ai bien aimé le personnage de la nounou plus que malchanceuse. J'ai bien aimé l'incursion en Ecosse avec un climat particulier et des légendes pas très rassurantes. J'ai bien aimé l'idée des arnaques financières.
L;histoire se lit facilement, c'est limite écrit sur un ton joyeux et décontracté et c'est peut-être là que le bât blesse car à aucun moment je n'ai eu peur, alors qu'un thriller, par définition, doit faire trembler le lecteur.

Si vous êtes contacté par téléphone pour faire un placement en or, refusez.
Si vous cherchez une place de nounou et qu'on vous propose un salaire digne d'un ministre, refusez.
Si vous avez l'occasion de visiter l'Ecosse, acceptez mais refusez le plat traditionnel.


Commenter  J’apprécie          30
Hello les lecteurs compulsifs !

C'est avec plaisir que je partage avec vous mon retour de lecture de " A BOUT DE NERFS " de James Barnaby.

Machinations, escroqueries, manipulations perfides, mensonges, faux-semblants et personnages cyniques et immoraux..... J'ai adoré ce thriller où j'ai évolué dans une atmosphère inquiétante, agrémenté d'une intrigue puissante et surprenante qui prend aux tripes. Sans parler des nombreux rebondissements et surprises présents aux fils des pages.
L'histoire m'a tenue en apnée jusqu'à la fin, où je me suis posée une multitude questions. L'enquête est bien menée, les pièces s'imbriquent lentement comme dans un puzzle machiavélique.
Quelques pointes d'humour bien placées sont parsemées par moment, bien agréable.

Comme dans le premier thriller (A fleur de peau), l'auteur a le moindre soucis du détail. Les différents personnages sont recherchés et creusés. Les explications sur la complexité des malversations financières inhérent à l'histoire sont très intéressantes et surtout complètes. Les éclaircissements sur les nombreuses variétés de whisky ne sont pas en reste non plus 😉.

Déjà présent dans "A fleur de peau " avec un petit clin d'oeil à la précédente histoire, J'ai retrouvé avec plaisir l'Agent spécial Sleuth, qui va s'avérer être d'une efficacité redoutable. Ainsi que des allusions aux longs métrages de walt Disney.

Peut-être un peu de longueur au début, mais indispensable à la mise en place de l'histoire et à la présentation des personnages. Les chapitres s'enchaînent sur une écriture fluide, rythmée et dynamique.

Je me suis attachée à certains d'entre eux comme Angelica, Mary et Aleister. Bien agréable, mettant un peu de fraîcheur dans cette sordide affaire.


Lu sur les conseils de ma fille, merci beaucoup pour ce beau partage de lecture.

Je vous laisse découvrir ce thriller, si ce n'est déjà fait. Bonne lecture à vous.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
- Raconte encore comment Peter Pan a enlevé les enfants en les emportant dans les airs !
C'était l'heure de dormir mais comme chaque soir, Elizabeth et Diana ne l'entendaient pas ainsi. Après s'être fait prier à table pour avaler leur soupe et leur porridge et avoir copieusement éclaboussé le sol de la salle de bains en se jetant le savon à la tête, elles avaient enfin consenti à enfiler leur pyjama. Rouge à pois blancs pour l'aînée, rose pour la cadette. Pour autant, elle avaient décidé qu'elles n'avaient pas sommeil et réclamaient une histoire pour faire durer un peu plus longtemps le plaisir. Angelica en avait l'habitude, elle avait droit chaque soir au même rituel. Elle ne s'en plaignait pas. Ces enfants débordaient de vitalité. Mais on était vendredi, le seul moment où elle pouvait sortir et se changer les idées en compagnie de ses amis.
Commenter  J’apprécie          20
On leur avait enseigné les rudiments de la finance, suffisamment en tout cas pour faire illusion et passer pour un authentique trader. Pas besoin de creuser trop. De toute façon, il fallait partir du principe que la plupart des gens n'y connaissaient rien. En revanche, on les avait copieusement briefés sur les techniques de vente par phoning, les discours à adopter en fonction de la cible, alternant séduction et pression, conviction et menaces. Avec un impératif absolu: ne jamais lâcher un prospect avant qu'il n'ait craché au bassinet.
Commenter  J’apprécie          00
Le temps que je vous consacre est précieux, sir, je m’attendais à plus de considération de votre part, d’autant que je m’évertue à vous aider à gagner une très grosse somme d’argent ! Bien évidemment, tout cela repose sur la confiance. Après tout ce que j’ai fait pour vous, si vous doutez encore de mon expertise et de mon efficacité, alors en effet, je suis au regret de vous dire que nous n’avons plus rien à nous dire…
Commenter  J’apprécie          00
Et puis il avait trop de frais, entre l’entretien de la résidence, les deux gosses, la nurse, le shopping et les soins de beauté de Madame. Un vrai gouffre dont il ne voyait pas le fond. Plutôt que de freiner drastiquement son niveau de vie, il avait choisi la fuite en avant et tout misé sur un placement pouvant lui rapporter gros en quelques semaines ou quelques mois, et le sortir de ses soucis financiers.
Commenter  J’apprécie          00
En attendant, la meilleure chose à faire était justement de ne rien faire, d’agir comme si tout allait bien. Rentrer tranquillement chez lui et ne plus penser à tout ça, se servir un bon whisky et regarder la télévision. Une manière comme une autre de se mentir à lui-même. De se réfugier dans un déni de la réalité. De toute façon, il n’avait pas le courage de faire autrement.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Edouard Brasey (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edouard Brasey
Foire du livre 2016 – Terres de France Cette émission s’intitule « Terres de France », présentée par Patrick Bouthet qui reçoit : - Edouard Brasey pour son ouvrage « Le domaine des Oliviers », aux éditions Calman Lévy - Catherine École-Boivin pour sa publication « Enfuir l’hiver », aux éditions Presses de la Cité
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (133) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "A fleur de peau" de James Barnaby.

Quel personnage de Disney est mis en avant au tout début du roman ?

Cendrillon
Blanche neige
la belle au bois dormant
Belle (de la belle et la bête)

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : À fleur de peau de Edouard BraseyCréer un quiz sur ce livre

{* *}