AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2747034232
Éditeur : Bayard (02/10/2011)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 43 notes)
Résumé :
La nuit de son treizième anniversaire, Nathan est tiré du sommeil par un étrange cliquetis. Guidé par le bruit, il se rend dans la chambre de son père et trouve, dans une vieille valise, une photo, un carnet et une boîte qui appartenaient sans doute à sa mère, décédée à sa naissance. La boîte contient un jeu maya très ancien. Nathan découvre bientôt qu'il s'agit d'un cadeau du dieu maya de la création. Remettant le sort de l'humanité en question, celui-ci propose au... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
clairette
  20 septembre 2011
Prophétie , le maître du jeux
On retrouve dans ce livre les stéréotypes des livres de littérature de jeunesse.
L'histoire d'un préadolescent dont l'un des parents est absent : ici c'est la mère du héros, Nathan qui est est décédée à sa naissance. Pourtant, ici Nathan ne l'a pas connu et donc son absence lui pèse surtout comme l'absence d'une mère et non comme l'absence de SA mère. Il mène une vie un peu « bohème » pourrait-on dire : son père est un chercheur en archéologie un peu fantasque, qui ne semble pas s'occuper de son fils ( il le laisse pousser comme il peut). Il ne semble parfois même pas remarquer la présence de son enfant ( au point de ne pas se souvenir de son anniversaire ).
Nathan vit avec son père, donc, mais aussi avec son oncle et sa cousine.Cet oncle tente de lui donner les règles d'une vie structurée, en lui imposant des règles. La cousine elle, est un peu « pestouille », bonne élève et en même temps on découvre au cours du livre qu'elle aime bien son cousin, même si elle est sans arrêt en train de le critiquer.
Comme dans beaucoup de livre pour adolescents c'est lors d'un anniversaire que tout change, que l'univers du héros bascule. Ici c'est le jour de ses treize ans, que Nathan découvre, dans la chambre de son père, une boite contenant un ancien jeu maya. Il découvre que ce jeu lui est offert par Kukulkan, le dieu maya de la création qui a décidé de remettre le destin de l'humanité dans les mains du jeune garçon. En effet, si celui-ci le bat au jeu, la fin du monde prévu pour descendre 2012 n'aura pas lieu. le problème c'est que Nathan ne connait pas les règles du jeu.
Dans ce livre, Nathan a également une sorte de don. On découvre que s'il ne fait aucun effort à l'école, c'est plus par manque de volonté que par manque de capacité. En fait le « handicap » du garçon est plus celui de l'absence de volonté. Il ne sait pas ce qu'il fait à l'école. Lors de son enquête pour résoudre la mort d'un policier, il met en oeuvre sa grande capacité à chercher des informations sur internet, et à jouer aux jeux en réseau, au service de sa quête de vérité. Mais c'est aussi son « incapacité » à faire des efforts quand il n'en voit pas l'intérêt qui vont le « perdre » .
Ce sont sans doute tous ces stéréotypes qui en font aussi un livre intéressant. L'enquête sur la mort du policier est assez bien menée je trouve. J'ai trouvé aussi très originale la façon dont Kukulkan se retourne finalement contre Nathan au cours du jeu. D'un ‘ mentor' il devient quasiment un ennemi et en même temps il conserve une sorte de statut de père. Il veut que le joueur qu'il affronte se donne à fond. Pas qu'il se contente de jouer comme ça.
Les personnages secondaires sont aussi intéressants parce que jamais tout noirs ou tout blancs. L'ennemi de Nathan a son point faible et n'hésite pas à s'allier à lui. de même Nathan sait reconnaître ses propres défauts et tenir compte des failles des autres. Cela en fait un héro, au grand coeur et en même temps crédible parce que pas gnan gnan .
Le personnage de la cousine aussi est assez sympa. Elle est à la fois casse pied et au grand coeur.
Bref une fois commencé, on ne peut plus le lâcher ce livre. On marche dans les pas de Nathan, on s'identifie à lui. On a envie qu'il gagne. de plus le fait que cela se passe dans un monde réaliste ( on découvre qu'il existe des ados, orphelins et que ceux-ci sont vulnérables, et souvent piégé par des dealers ou des truands qui les utilisent à leurs propres fins) en augmente l'intérêt. Vivement la suite pour pouvoir découvrir comment Nathan va évoluer, s'il va découvrir les règles du jeu, sauver sa mère, gagner le jeu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
docidf
  21 octobre 2012

Prophétie Tome 1 : le maître du jeu -
ODOM, Mel et WEISMAN, Jordan
Bayard Jeunesse – Octobre 2011 – 297 pages
ISBN :978-2-7470-3423-4 - Prix : 17 €
Résumé : La nuit précédant son 13° anniversaire, Nathan est intrigué par un curieux bruit en provenance du bureau de son père. Il s'introduit dans la pièce et découvre que les sons sont émis par une boite en pierre contenant un plateau et des pièces de jeu ainsi que des photos de sa mère, morte en le mettant au monde. Très vite, il découvre qu'il est appelé à jouer grâce à ce jeu contre le dieu maya Kukulkan, qui aurait créé le monde dans lequel nous vivons en le concevant de manière beaucoup plus complexe que ce que les humains peuvent percevoir. Ceux-ci n'évolueraient que dans une partie de la réalité qui serait comme une orange faite de nombreux quartiers. Nathan a le pouvoir de passer d'un quartier ou fréquence à l'autre. Il peut ainsi rencontrer sa mère qui vit dans une fréquence particulière et aussi Kukulkan qui se déplace comme lui. Nathan grâce à son don peut aussi rentrer en contact avec les morts qui ne peuvent quitter la fréquence des vivants car ils ne sont pas en paix.
Mots-clé: MISSION / DON / MAYAS / FIN DU MONDE / FANTOME / DEUIL / ORPHELIN / SOUFFRANCE / RELATION PERE FILS / VOLONTE / MATURITE
Commentaires : Cette intrigue mêle fantastique et enquête policière et rappelle le film Jumanji dans lequel les héros jouent aussi à un jeu de l'oie maléfique. L'histoire est originale et les explications données aux évènements paranormaux sont cohérentes par rapport au récit. le héros est obligé de remettre en cause la manière dont il juge son père, son oncle et sa cousine et l'auteur décrit bien combien cela lui est difficile. Il manque de volonté et de centres d'intérêts, il refuse de devoir compter sur les autres et l'on comprend que c'est la mort de sa mère et l'attitude très peu paternelle de son père qui le rendent si solitaire et « mou ». Ce livre devrait vraiment plaire aux collégiens et en même temps les faire réfléchir.
Pistes de discussion :
• Que pensez-vous du comportement de Nathan face à sa cousine ?
• Pourquoi a-t-il perdu la partie bien qu'il ait résolu l'énigme ?
• Que pensez-vous de l'attitude de son père et celle de son oncle ?
• Que prouvent les témoignages de jeunes sur le policier mort ?
• Nathan se vit comme une victime de la vie et des autres : a-t-il raison ?
• Est-ce que son attitude l'aide à réussir sa vie ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Solarine
  15 janvier 2012
"Le maître du jeu", premier opus d'une série qui se montre prometteuse, m'a agréablement surprise. En effet, comme d'autres lecteurs avant moi je m'attendais avant tout à un roman fantastique dont l'histoire tournerait autour d'un thème un peu facile : la fin du monde en 2012. Or, l'auteur a su jongler avec un certain équilibre entre le monde imaginaire et le genre policier pour préadolecents.
J'ai beaucoup apprécié le niveau d'écriture, absolument pas banalisé ou simplifié comme dans beaucoup de romans pour ado, le héros étant âgé de 13 ans seulement. La réparti de Nathan ne manque pas de piquant, elle est fluide et recherchée même si l'on peut déplorer son ironie incessante, parfois improbable suivant la situation. le dieu maya Kukulkan est également plaisant dans la mesure où il n'est pas répertorié dans la case "gentils" ou la case "méchants" : un peu d'ambiguïté ne fait pas de mal. Il pousse son adversaire Nathan (le stéréotype même de l'ado paumé) a jouer pour la survie de l'homme mais également pour lui-même, chaque tour demandant un peu plus d'implication dans sa vie sociale.
En revanche, j'ai entamé la lecture avec beaucoup d'appréhension tant la ressemblance avec Jumanji était frappante : un jeune garçon entend un bruit étrange, et trouve un jeu ancien qui engage des forces qui le dépassent. de même, ces "fréquences" dans lesquels le protagoniste évolue, font irrésistiblement penser aux mondes parallèles dans les romans de Philip Pullman "la croisée des mondes". Cependant, ce roman reste très attractif et peut tout à fait se lire d'une traite si l'on n'y prend pas garde. Mel Odom et Jordan Weisman ont donné naissance à un bon roman, je lirai le prochain tome avec beaucoup de plaisir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
paikanne
  26 août 2011
Présentation : la nuit de son treizième anniversaire, Nathan est tiré du sommeil par un étrange cliquetis. Guidé par le bruit, il se rend dans la chambre de son père et trouve, dans une vieille valise, une photo, un carnet et une boîte qui appartenaient sans doute à sa mère, décédée à sa naissance. La boîte contient un jeu maya très ancien. Nathan découvre bientôt qu'il s'agit d'un cadeau du dieu maya de la création. Remettant le sort de l'humanité en question, celui-ci propose au garçon un défi […]. Un défi d'autant plus terrifiant que, pour espérer remporter la partie, il faudrait déjà que Nathan connaisse les règles du jeu...
Mon avis ? Un grand merci à Babelio et Bayard Jeunesse pour ce partenariat.
J'ai commencé la lecture le matin et le soir, elle était terminée. Une bien belle découverte et un seul défaut : impossible de lire la suite maintenant et c'est bien dommage parce que j'étais emballée…
Le propos n'est pas neuf mais peu importe, j'ai apprécié la manière dont il est traité ainsi que le personnage de Nathan. Voici un adolescent entraîné bien malgré lui dans une aventure qui n'est pas dénuée de tout danger. D'autant que le jeune homme est loin d'être un héros et subit bien plus souvent qu'à son tour la dure condition "d'étudiant apparemment peu doué et volontiers brimé" au collège.
Il devient à son corps défendant l'acteur d'un jeu mystérieux, tellement mystérieux que les règles ne lui sont même pas dévoilées et qu'il n'en découvre les effets, parfois (très) néfastes, qu'après coup.
Il navigue ainsi d'une "fréquence" à l'autre même si, la plupart du temps, il vit dans "notre monde" et l'environnement de Nathan n'est pas banal : un père obnubilé par son travail d'archéologue et qui n'accorde que trop peu d'attention à son fils ; un oncle qui tente, tant bien que mal, d'apporter de l'affection à son neveu ; une cousine "parfaite", étudiante modèle et pénible à supporter ; une maman qu'il n'a pas connue…
J'ai beaucoup aimé l'humour – parfois désespéré – de Nathan qui m'a souvent fait sourire :
"- Je sais que tu y penses en ce moment même. Si jamais tu te défiles, je ferai en sorte que ta vie devienne un enfer !
- Très drôle. Ce n'est pas déjà le cas ?
- Détrompe-toi : ça pourrait être bien pire…
Il la croyait sur parole. À sa manière, Alyssa était encore plus effrayante que le vautour de son rêve. Avec lui, au moins, la menace s'évanouissait quand on se réveillait. […]
Nathan sentait poindre la migraine. Il regarda dehors. Si seulement il avait pu sauter par la fenêtre et s'envoler loin d'ici !
le téléphone d'Alyssa vibra de nouveau. Cette fois, c'était un appel :
- Salut, Courtney ! Comment tu vas ?
Son ton doucereux donna au garçon l'envie de hurler.
- Super bien !
Courtney avait une voix guillerette et parlait si fort qu'on l'entendait à distance.
Vivement cet après-midi : on va faire un carton au match avec notre chorégraphie ! s'écria-t-elle.
- Allez, les filles ! pouffa Alyssa." [p. 36]

"Oncle William fut abasourdi de voir son neveu débouler de si bonne heure dans la cuisine.
- Ma parole, tu es tombé du lit ! s'écria-t-il.
- J'ai des trucs à faire. […]
- Je suis en train de préparer le petit déjeuner, déclara Oncle William.
- Ah bon ? Je croyais que tu jouais au base-ball !
Oncle William fronça les sourcils :
- Ce n'est pas un peu tôt pour l'ironie ?
- Ça m'aide à me réveiller !
Alyssa entra alors dans la cuisine :
- Laisse tomber, papa, il a une araignée au plafond ! Ce matin, il se parlait à lui-même… Je crois qu'il souffre d'un syndrome "post-clownatique".
- C'est de ta faute ! riposta Nathan. Quand j'ai vu tes cheveux tout à l'heure, j'ai cru que le clown était revenu !" [p. 194]
Une aventure dont je découvrirai la suite avec plaisir :-)
Lien : http://paikanne.skynetblogs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Audreyl
  25 février 2014
La nuit de son treizième anniversaire, Nathan fait un rêve étrange. Il se retrouve dans une forêt tropicale, des oiseaux par centaines et un homme qui lui parle. Il découvre qu'il peut voler, mais c'est souvent le cas dans ses rêves.
L'homme dit s'appeller Kukulkan et qu'il va jouer avec lui.
Jouer avec le jeu étrange que Nathan a découvert dans le bureau de son père et qui appartenait à Félicima, sa mère morte en couches.
Un jeu dont il ne connait pas les règles mais qui va faire de lui l'Élu de la prophétie, celui qui va jouer contre le dieu le destin de l'humanité!
Nathan découvre alors qu'en plus de voler dans ses rêves (super!) il voit les morts et que ceux-ci sont très encombrants !
Surtout l'un d'eux, John Montoya, un policier tué en service et dont la réputation de pourri a fait les manchettes 2 ans plus tôt. le fantôme prétend que c'est un coup monté qu'il faut rétablir la vérité mais Nathan a bien d'autres soucis dans sa vie d'ado pour jouer les redresseurs de tort.
Mais a t'il vraiment le choix ?
Franchement, j'ai dévoré ce livre et j'ai souvent bien ri avec les déboires de Nathan.
C'est un ado comme les autres à qui il arrive des choses pas comme les autres et qui franchement à rien demandé et en a globalement rien à faire de l'humanité, sa vie est bien assez compliquée.
C'est cela que j'aime beaucoup, ca n'est pas un héro qui a conscience d'avoir un destin particulier, c'est un gars qui n'aime pas l'école, pas parce qu'il est mauvais mais parce qu'il s'ennuie, qui a une cousine qui fait tout mieux que les autres et qui lui tape sur les nerfs, qui subit de l'intimidation et en bon geek joue des tours aux gros bras avec sa cervelle, c'est un gars qui connaît aussi la peur et qui tient à sa peau, un peu égoïste ? Oui, mais on l'est tous pour la plupart quand on a peur.
Et le voilà à enquêter malgré lui pour jouer à un jeu dont il ne comprend pas les règles, qui refuse d'ailleurs d'y jouer bien souvent et qui veut se débrouiller tout seul comme il l'a toujours fait.
Mais il est supposé prouver à Kukulkan (le gars hyper sympa au début qui cache bien son jeu!) que l'humanité peut être altruiste...
Mauvais numéro ?
Allez Nathan, tu peux résoudre cette énigme!
de l'humour, du réalisme, du paranormal aussi parce que bon... c'est un héro et il a des pouvoirs!
Un bon moment que je recommande à tous les ados, dommage que le prix soit si élevé en raison du matériel fourni.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MyrtleMyrtle   30 octobre 2011
- Nathan...
Une autre voix retentit alors ; son propriétaire se tenait derrière le policier. Bientôt, plusieurs autres ombres grises le rejoignirent et se mirent à scander le prénom du garçon, de plus en plus fort, en une étrange litanie macabre.
Nathan fut pris de vertige.
"C'est un cauchemar! Ce n'est pas réel! Je n'ai pas eu mon compte de sommeil cette nuit, et voilà le résultat : je me suis endormi..."
Il tapa du pied, mais resta cloué au sol. A moins qu'il ne soit plongé dans l'un des rares rêves qui lui refusaient le pouvoir de voler, il était bel et bien éveillé.
- Tu ne pourras pas leur échapper, déclara l'officier en le fixant. Il faut que tu prennes les choses en main, mon garçon. Si tu n'apprends pas à te servir de tes pouvoirs, tu te feras dévorer aussi vite qu'une tartine de confiture oubliée sur une fourmilière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MyrtleMyrtle   30 octobre 2011
Arda avait peint en rose le skateboard de Nathan, il avait versé le contenu d'une poubelle dans son sac à dos et crevé le ballon de football qu'Alyssa avait demandé à son cousin d'apporter pour un match important. Il lui avait également infligé des raclées à chaque fois qu'il en avait eu l'occasion.
Se surprenant lui-même, Nathan n'avait jamais hésité à riposter. Il était fier d'avoir pour cela fait preuve d'imagination. Alors qu'ils étaient en train de réaliser une expérience pendant un cours de sciences, Nathan avait ajouté un ingrédient à la préparation chimique de son ennemi. Elle avait explosé, aspergeant Arda d'un liquide bleu dont sa peau avait gardé la couleur pendant plusieurs jours. Une autre fois, Nathan avait piraté la page FaceSpace de son rival et y avait ajouté des photos d'Arda en train d'embrasser Muffy, son chihuahua. Il avait mis presque un mois à se procurer les clichés, mais le jeu en avait valu la chandelle : il avait encore le sourire aux lèvres lorsqu'il repensait à l'arrivée d'Arda au collège le lendemain, accueilli par une haie d'honneur composée de garçons hilares mimant des baisers, et de filles le complimentant sur son" toutou trop mimi"!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nanetnanet   04 septembre 2011
Le garçon aurait aimé leur préciser que, dans la mesure où ils se tenaient à distance, les clowns ne l’incommodaient pas trop; par contre, lorsqu'ils se cachaient sous les escaliers pour lui sauter dessus, il les trouvait beaucoup plus gênants...
Commenter  J’apprécie          50
nodreytitinodreytiti   18 septembre 2011
Nathan fit la grimace :

- Bon réfléchissons : quel est votre dernier souvenirs ?

- Je me revois sortant de ma voiture devant chez Manny’s, dit John. C’est tout.

De nouveau, le regard du policier se voila.

- Après, c’est le trou noir. Tout ce que je sais, je l’ai appris dans les journaux et à la télé, comme toi. Sinistre tableau auquel je ne pouvais rien changer…

Ses yeux se posèrent sur Nathan.

- … jusqu’à aujourd’hui !

Le garçon les va les mains :

- Attendez, je ne vous garantis pas le résultat : je ne m’appelle pas Hercule Poirot ! Je n’ai que treize ans… et seulement depuis ce matin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Celine_72Celine_72   01 août 2011
Extrait :

À l'instant où il faisait demi-tour pour remonter l'escalier, il entendit de nouveau le claquement.
Clic-clic. Clic-clic-clic. Le son se propageait dans toute la maison. Nathan se figea et regarda autour de lui. Cette fois, il savait d'où ça venait ; sa tête pivota en direction de la chambre de son père, au rez-de-chaussée.
Il regarda l'heure sur son téléphone portable. 23 heures 56.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jordan Weisman (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jordan Weisman
Film annonce pour la sortie de Cathy's Book
autres livres classés : jeuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Jordan Weisman (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1038 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre
.. ..