AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2252040394
Éditeur : Klincksieck (07/06/2017)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Ce roman est un livre culte. Publié entre 1975 et 1981, il est considéré comme l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature du XXe siècle.

La scène inaugurale : l'analyse du Pergamon dans le Berlin de 1937 entre le narrateur anonyme et ses pairs adolescents, jeunesse inquiète, qui exprime sa haine du système nazi galopant. La fin : les réflexions avinées et mélancoliques sur l'admissible défaite de la résistante au fascisme. C'est que ce groupe se rencon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
bina
  17 février 2018
Peter Weiss, Esthétique de la résistance, édition Klincksieck, 890 pages, MC
Voici un livre reçu lors de la précédente masse critique. le thème m'inspirait, mais la surprise fut grande à la vue de ce pavé qui m'attendait. Comme d'habitude lorsque je reçois un livre, je commence toujours par feuilleter l'ouvrage, j'observe la mise en page, je jauge l'apparence pour voir ce qui m'attend. Et là, je vois un bloc de texte de la première à la dernière page. Aucun dialogue apparent, aucune aération à part les quelques changements de chapitre. le livre est très dense et il m'a fallut beaucoup de concentration à la lecture, mais je n'ai aucun regret.
Ce roman est rédigé comme une autobiographie d'un jeune ouvrier qui a une certaine vision de l'engagement au moment de la montée du nazisme. Comment se forger une culture quand on est un adolescent ouvrier ? On se la donne soi-même, en suivant des cours du soir, en visitant des musées. le narrateur est ses amis comprennent vite que l'art est un moyen d'expression à toutes les époques de la souffrance et de la révolte. Il faut donc se donner l'accès à l'art et se l'approprier.
A travers Géricault (Le radeau de la méduse), Picasso (Guernica), Kafka (Le château) et Delacroix (La liberté guidant le peuple) et Gaudi entre autre, les discussions s'emballent et l'engagement se confirme dans ne gauche qui parfois se divise et montre ses faiblesses entre ce qui se passe dans les bureaux politiques et la réalité sur le terrain.
Alors, cette Esthétique de la Résistance, qui se déroule sous le nazisme, le franquisme, et le stalinisme, ce sont des années d'apprentissage d'un jeune militant, une initiation aux combats politique, et c'est en même temps une histoire du mouvement ouvrier, de la République de Weimar à la chute du national-socialisme et du IIIe Reich, une fresque de la gauche révolutionnaire.
Pour info : cet ouvrage est paru pour la première fois entre 1975 et 1981 et a connu un très grand succès en Allemagne de l'ouest. Il est réédité aujourd'hui en un seul énorme volume.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cprevost
  21 février 2018
C'est tout un monde, le monde, que l'on pénètre avec Peter Weiss. Inutile de préciser que quelques jours ne suffisent pas et qu'il faudra y revenir, pénétrer plus avant, tourner des pages encore après avoir pris le temps de la « digestion » (nous n'avons lu que le premier volet de la trilogie contenue dans cet énorme volume). Vous êtes prévenus, ce n'est pas un ouvrage que l'on tient à bout de bras enfoui sous la couette (le poids du papier et la densité du texte ne le permettent pas), il lui faut la table et le crayon. Il généralise et très peu particularise. Pas de personnalité à laquelle vraiment s'accrocher mais de la solide théorie littéraire et artistique, de l'inconnue histoire du mouvement ouvrier germanique depuis la République de Weimar jusqu'à la chute du IIIe Reich. C'est une épopée de la gauche révolutionnaire sous le nazisme, le stalinisme et le franquisme ; une réflexion sur la place qu'occupe l'art comme expression de la souffrance et de la révolte. le théorique dans ces pages se mêle sans cesse au vécu, l'analyse au récit.

Le narrateur du roman est un jeune militant autodidacte confronté à l'effondrement de la démocratie en Allemagne, la montée du national-socialisme, la souffrance de l'exil et la guerre d'Espagne. Les événements, les combats, les espoirs comme les échecs continument défilent. Brecht, Münzenberg comme Grosz y jouent un rôle. La guerre d'Espagne est aussi présente que le quartier prolétarien berlinois de Wedding, ainsi à chaque instant l'expérience des personnages peut s'identifier à l'histoire en train de se faire. Dans « L'esthétique de la résistance », les oeuvres d'art sont vivantes comme les hommes eux-mêmes. Dans les toutes premières pages, happés par l'histoire et la violence immortalisées par la pierre, des ouvriers contemplent la frise de l'autel de Pergame et échangent interminablement. de même, il est fantastiquement question dans l'ouvrage d'«Un enterrement à Omans », de « La divine comédie », du « Château », du « Radeau de la Méduse », de « Guernica »… Tous ces chefs d'oeuvres sont ici témoins de souffrance, de culture et comme l'affirmait Walter Benjamin ils sont « document[s] de barbarie ». Ils se mêlent inextricablement aux terribles événements. La grande tâche des personnages du roman, c'est de résister et de s'approprier inlassablement la culture des experts dans la perspective du monde vécu par les exclus de la terre. Dans « L'esthétique de la résistance », « l'histoire [s'écrit] du point de vue des vaincus ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
davidmunnich
  03 mars 2018
Nouvelle publication par Klincksieck de cette immense fresque devenue un grand (et long) classique : il s'agit d'un parcours dans les mouvements ouvriers et sociaux allemands de la première moitié du XXe s en regard de grandes oeuvres culturelles remarquablement décrites et interprétées. Un grand livre, dans lequel il est nécessaire de se plonger, et qui nécessite un certain engagement.. Assurément un monument littéraire digne des autres très grandes oeuvres du siècle...
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
LeMonde   01 juillet 2017
Le message d’espoir porté par le livre consiste à montrer comment les œuvres d’art d’une époque d’esclavage et de triomphe sur des peuples écrasés peuvent s’inverser en un langage lucide pour la révolte et l’émancipation future, fût-ce dans les pires conditions.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Liberation   01 juillet 2017
L’estomaquante force totale de l’Esthétique de la résistance, dont divers passages peuvent rappeler Robert Walser ou Thomas Bernhard, tient aussi à son caractère romanesque, au défilé des personnages qui font chacun vivre leur monde, leurs convictions et les manières d’y être fidèle.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   24 août 2017
On a dit que ce roman était le roman de la défaite, l'histoire des vaincus. Il érige un monument à leur mémoire, mais il ne se contente pas de constater la fuite. Il ne se contente pas de la fin des combats tels que les représente la frise de l'autel de Pergame où tout s'achève par la défaite. Les oppositions de classes qui, dans l'histoire, ont facilité l'arrivée au pouvoir du fascisme et rendu nécessaire la résistance contre lui, ne sont pas abolies. Peter Weiss esquisse dans ce livre la vision d'une esthétique dont l'instance la plus foret est la qualité d'imaginer de l'individu ; cette force de l'individu ne saurait se contenter de trouver un refuge dans l'art, le lieu de sa réussite est la réalité quotidienne des lecteurs de ce livre. Rien n'est donc terminé une fois le livre fermé, tout est donné à faire.

Hannes Goebel et Éliane Kaufholz-Messmer, Lire L'esthétique de la résistance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Peter Weiss (2) Voir plusAjouter une vidéo

Marat-Sade
Au festival de théâtre d'Avignon, on peut voir un spectacle consacré à la Révolution française, une pièce de Peter Weiss intitulée "Marat-Sade" ou la rencontre imaginaire entre Marat et Sade.
autres livres classés : littéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Des souris et des hommes (niveau : difficile) !

Un livre de Florence Desachy.

La souris
Le rat
Le mulot
La musaraigne
Le campagnol
Le lemming
Le rat musqué
Le hamster
La gerbille

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : enquêtes , souris , littérature , littérature jeunesseCréer un quiz sur ce livre