AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782756020501
323 pages
Delcourt (01/09/2010)
4.07/5   21 notes
Résumé :
Sur les traces de Jack Kerouac, Brian Wood et Ryan Kelly esquissent, à travers le portrait de douze villes, les ambiances, personnalités et musiques qui composent le visage des Etats-Unis d'aujourd'hui. Un an, une ville.
Depuis qu'elle a quitté la pluvieuse Portland, Megan voyage à la recherche d'un foyer. De l'Oregon, à l'extrême ouest du continent, à Chicago, en passant par Austin au Texas, Brooklyn ou encore Halifax en Nouvelle-Ecosse, elle traverse toute ... >Voir plus
Que lire après LocalVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
On connaît presque tous le scénariste Brian Wood célèbre pour sa série DMZ qui ne ressemble à aucune autre dans le comics américain. Il nous revient avec une oeuvre totalement différente dont le concept est assez intéressant.

En effet, il nous présente 12 chapitres correspondant à 12 villes américaines différentes et surtout à 12 moments de la vie d'une femme ordinaire dans des histoires qui se complètent les unes avec les autres. L'auteur se concentre surtout sur les émotions et les personnages et beaucoup moins sur l'aventure et l'action que dans ses précédentes oeuvres ce qui n'est pas pour nous déplaire.

Il s'agit d'un portrait de l'Amérique d'aujourd'hui à travers le regard d'une femme qui ne cesse de déménager pour trouver le foyer idéal. On passe de Portland à Chicago ou encore d'Austin au Texas jusqu'à Halifax en Nouvelle Ecosse. On découvre le vrai visage des Etats-Unis à travers toutes ses ambiances, sa musique et les rencontres diverses au fil de ces périples. Il est vrai que la vie est bien difficile dans ce pays dont les aspects politiques ne sont guère épargnés à commencer par le système de santé.

Au final, cette lecture s'est révélèe très agréable dans le genre récit intimiste. On reste dans la simplicité mais avec assez d'originalité et de finesse dans l'approche des thèmes pour retenir toute notre attention. Brian Wood confirme avec ce titre qu'il est un auteur plein de talent et de promesse pour l'avenir. Bref, 300 pages qui se laissent lire agréablement !
Commenter  J’apprécie          50
Voici un épais volume (320 pages) qui va nous faire parcourir les États-Unis d'Ouest en Est sur une période d'une décennie. le voyage se fait aux côtés d'une jeune femme audacieuse. Lorsque le lecteur fait sa connaissance, elle est insouciante et peu à peu, nous allons voir comment elle gagne en maturité.

On débute cette lecture avec une seule information : elle part sur un coup de tête, lasse des pressions de son mec en manque de dope. On ne saura rien de plus durant plusieurs chapitres mais peu à peu, son histoire personnelle et familiale se dévoile à nous et interpelle. Elle semble choisir ses destinations au hasard et n'avoir aucune attache affective. Débrouillarde, elle trouve une collocation et un petit job dans chacune des villes où elle se pose. J'ai immédiatement accroché avec ce personnage mystérieux et qui a de la prestance.

Entre anecdotes et rites de passages, elle tâtonne pour deviner en elle l'adulte qui sommeille et l'accepter -s'accepter- ensuite en tant que tel. On va la voir murir au fil de ses expériences de vie. de chaque halte elle tire une leçon, chaque expérience la rend plus forte. En parallèle, cette succession de villes, de petits boulots, d'amants et de colocataires offre le portrait d'une Amérique désabusée. Autour du personnage principal qui évolue en électron libre, des personnages plus « repérant » interviennent et montrent le décalage entre “normalité” et perte de repères. Megan, l'héroïne, oscille entre les deux pour mener à bien cette quête identitaire que l'on sent tour à tour fantasmée, impossible ou souhaitée. S'accepter en tant qu'adulte, trouver sa place dans la société, se poser quelque part de manière définitive, ces éléments seront sous-jacents durant tout le récit. Fuir n'est pas une solution et puis, que fuit-elle au juste ? le lecteur va cheminer avec ce personnage qui peu à peu va tenir compte de son environnement familial pour mener à bien sa réflexion et sa quête identitaire.
(...)
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
Commenter  J’apprécie          60
Douze récits, douze villes. le périple au coeur des Etats-Unis d'une jeune fille dans des villes différentes, chacune reflétant la société nord-américaine d'aujourd'hui .
Megan est une jeune fille qui se cherche. Elle erre à travers les Etats-Unis afin de trouver sa voie et surtout un endroit où se fixer. Elle n'y parviendra qu'au bout de son long voyage. En traversant les Etats-Unis, elle va se confronter à des situations, des personnalités et des difficultés multiples. Brian Wood parvient à dresser un portrait émouvant de cette jeunesse américaine en perte de repères.
La construction du récit est originale. Chaque chapitre apporte un nouveau paysage, dans une nouvelle ville. Et, dans chacune d'elle, la jeune femme y affronte alors des réalités sociales et urbaines spécifiques.
Les dessins de Ryan Kelly sont en noir et blanc. le graphisme est réaliste et puissant. Les décors sont soignés. L'architecture des différentes villes est parfois illustrée par des planches magnifiques sur fond noir.
Une épopée attendrissante et spirituelle.
Commenter  J’apprécie          10
Une BD coup de coeur. Une jeune fille fuit toutes les situations et essaye de se construire son identité dans les régions qu'elle traverse.
Commenter  J’apprécie          40
Roman graphique en noir et blanc... Ou devrais-je dire "recueil de nouvelles graphiques"? Un peu des deux en fait, chaque chapitre ayant son unité, sa petite histoire et un personnage -Megan- que l'on croise et recroise plus ou moins au centre de chaque chapitre...

J'ai failli lâcher à cause du troisième chapitre qui m'a un peu ennuyé (celui sur le groupe de rock qui se sépare et rentre au pays) mais quand j'ai réalisé qu'il n'y avait pas forcément de cohérence entre chaque chapitre qui fonctionne comme une nouvelle, je me suis laisser happer!

Des tranches de vie, pathétiques, inquiétantes, noires, violentes... Des rencontres positives ou négatives, des gens qui passent à côté les uns des autres.

Et plus on avance, plus on voit que la cohérence, l'unité de ce roman graphique existe. On voit Megan changer, physiquement et psychologiquement, on voit sa détresse, on la sent évoluer.

La conclusion est vraiment touchante.

J'ai beaucoup aimé cette bande dessinée parsemée de détails et de gros plans, créant du mouvement et de l'émotion.

On pense encore à Megan après avoir refermé le livre.

(...)
Lien : http://ennalit.canalblog.com..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Les autres voudraient qu’on fasse les mêmes choix qu’eux. Ils voudraient qu’on fasse comme eux, pour les rassurer sur le fait qu’ils ont pas merdé. Ne laisse personne te persuader de faire ça. Tu dois faire ce qui est bon pour toi, même si ça veut dire quitter des gens, brûler des ponts, couper des liens. Sinon, tu ne te le pardonneras jamais. On n’a qu’une seule chance. Saisis la tienne quand tu peux et ne la plante pas
Commenter  J’apprécie          30
Encore une ville à rayer de la liste, un billet de train à acheter. Encore un “nouveau départ”. Combien de fois as-tu décampé en ne laissant derrière toi qu’un mot minable ? Tu vas recommencer ? Te réduire à une anecdote marrante pour un groupe d’inconnus ?
Commenter  J’apprécie          30
Même avec des gens, j’avais toujours l’impression d’être une étrangère. Je me sentais seule. On n’est jamais aussi seul que quand on se sent déconnecté au milieu des autres.
Commenter  J’apprécie          40
La philosophie d'aujourd'hui doit passer par le local avant d'atteindre le global.
Commenter  J’apprécie          40
T’as besoin de gâcher la vie de tout le monde rien que pour te sentir un peu mieux dans la tienne
Commenter  J’apprécie          00

Video de Brian Wood (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brian Wood
Nortlanders de Brian wood ed: Urban
autres livres classés : quête d'identitéVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (43) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5212 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}