AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2955628484
Éditeur : Auto édition (16/03/2019)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Amanda est organisatrice de mariage pour la classe huppée de la sphère parisienne. C'est elle qui passe plusieurs mois à organiser le moindre détail pour le jour J. Elle s'apprête à signer son plus gros contrat mais la future mariée, Chloé, est si jalouse qu'elle pose une condition : Amanda devra s'enlaidir à chaque rendez-vous prévu en présence du fiancé. Habituée à des requêtes extravagantes, soucieuse de bien faire et consciente que ce contrat accentuera la renom... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Roman_eBVB
  15 avril 2019
On se retrouve aujourd'hui pour parler du roman "La Cerise Sur La Pièce Montée" de Kirell Wyle, paru à la mi-mars 2019 en auto-édition 😃

Je me souviens très bien de la première fois où mes yeux se sont posés sur ce livre. J'avais déjà eu l'occasion de lire les premiers récits de Kirell sur la plateforme littéraire Wattpad, et n'avais jamais été déçue par ses prises de risques et l'originalité de ses intrigues.

Une fois de plus, l'auteur a su surprendre son lectorat en s'engageant dans les aventures d'Amanda Laracello, wedding planneuse à succès qui se voit confier un contrat peu banal. Pour avoir le privilège de s'occuper de l'organisation du mariage d'un couple de clients fortunés, la jeune femme va devoir se conformer aux exigences de la fiancée, qui va pousser l'extravagance jusqu'à lui demander de s'enlaidir devant son futur mari. Si la situation paraît déjà alambiquée, ce n'est encore rien comparé au moment où Amanda réalise que le fameux fiancé ne lui est pas totalement inconnu...

La première chose qui frappe quand on lit les premiers chapitres de ce livre, c'est l'aisance avec laquelle l'intrigue se met en place. On ne réalise pas toujours à quel point mettre en scène un récit dans un cadre réaliste peut s'avérer ardu. On peut certes prendre appui sur cette réalité, mais on en subit aussi les contraintes, qu'elles soient logistiques, géographiques ou même chronologiques. Au-delà de cela, il faut surtout réussir à captiver ses lecteurs en présentant cette réalité, à laquelle on essaie pourtant finalement un peu d'échapper en se plongeant dans un ouvrage de fiction 🤷‍♀️

Dans le contexte de la Cerise, c'est habilement mené et cela, grâce à une plume fluide et concise, qui manie la description avec adresse sans en abuser ou s'y attarder trop longuement, tout en misant sur un humour toujours présent par touches. Car l'humour est une constante dans cet ouvrage, mais pas au détriment d'une histoire solide et qui garde sa part de sérieux. Si le tout se présente comme une comédie feel-good sympathique, on aborde l'air de rien des réflexions intéressantes, qui touche du doigt le domaine de la nostalgie 😄

Cela n'échappera à personne, les aventures d'Amanda trouvent un écho dans les comédies du genre, tout particulièrement au cinéma, qui nous parle de mariages contrariés, de quiproquos et de travestissements. Se grimer pour se faire passer pour quelqu'un d'autre, c'est presque vieux comme le monde : on pense bien évidemment à des classiques comme Tootsie, Madame Doubtfire, le Bossu, Mission Impossible, Ma Femme S'appelle Maurice... et j'en passe.

Que ce soit à grand renfort d'une technologie novatrice qui n'existe pas encore ou un maquillage élaboré, parfois cela fait illusion, parfois non. Tout dépend des traits caractéristiques et du degré de la connaissance de la personne - je peux vous dire que si mon père s'était déguisé en Madame Doubtfire, bien que le maquillage ne soit pas si mal réalisé, je l'aurais reconnu tout de suite (et j'aurais bien ri, mais c'est un autre débat 😂). Pareil pour le Bossu, version Daniel Auteuil, notamment, bien que la transformation soit pourtant habilement réalisée. Mais si tant est que cela ne soit qu'une lointaine connaissance dont on a peu de souvenirs, l'illusion peut facilement se maintenir.

C'est ce que j'ai apprécié dans le travestissement d'Amanda : elle n'en fait pas des tonnes. En choisissant de n'arborer qu'un faux nez, une nouvelle coupe de cheveux et des vêtements plus larges pour cacher sa silhouette, elle casse juste ce qu'il faut de l'harmonie de son visage en n'en retouchant qu'une partie. Plutôt que de s'engager dans un délire extravagant pour tout modifier, elle mise sur quelque chose de simple, mais de redoutablement efficace.

Un nez est un point de repère essentiel dans la construction inconsciente d'une reconnaissance faciale - à titre personnel et juste pour exemple, j'ai sérieusement eu des difficultés à reconnaître une chanteuse célèbre lorsque je l'ai revue pour la première fois depuis très longtemps après sa rhinoplastie. On ne peut donc remettre en cause l'authenticité et la valeur de cette transformation, du moins à mes yeux.

L'avantage de cette intention de brouiller les pistes, c'est qu'on se retrouve avec des quiproquos invraisemblablement vraisemblables, dans le cadre de cette histoire en particulier. Tout est mené avec une gradation si habile qu'Amanda s'enfonce progressivement dans ses mensonges sans que cela ne paraisse gros ou improbable.

En dehors de cette intrigue en montagnes russes, qui nous pousse à un millier d'interrogations sur le pourquoi du comment tout au long de l'histoire, j'ai grandement apprécié la double temporalité du récit. Celle-ci, au-delà d'enrichir le background de l'ouvrage, permet également d'aborder le regard sur sa propre jeunesse et la nostalgie que cela suscite. Si l'héroïne a une petite dizaine d'années de plus que moi, nous partageons pourtant pas mal de références issues de la culture populaire, surtout celle des années 2000 : livres, films, séries, jeux... etc.

On retrouve aussi cette définition de la période pré-technologie. Je ne dis pas que nous vivions comme des dinosaures dans les 00's, mais si on repense au fait que le premier IPhone est sorti le 29 Juin 2007, que la TNT s'est développée sur un tard (je me souviens très bien avoir dû attendre juillet 2013 pour découvrir d'autres chaînes que les 6 avec lesquelles nous tournions depuis toujours), ou encore que la connexion Internet se faisait avec un long câble interminable avant la démocratisation du Wi-Fi, on se rappelle aisément que le temps libre était plus facilement monnaie courante lorsque nous étions petits, et le plus souvent synonyme d'ennui.

Un passage du livre m'a notamment fait réfléchir sur le sujet : "Encore adolescente, je me plaignais des dimanches où j'avais l'impression de m'ennuyer à mourir, de constater que rien ne pouvait être fait [...] Et pourtant j'avais bien conscience aujourd'hui que c'était un luxe. J'étais heureuse d'avoir connu l'ennui, il ne rendait que les moments de vie plus intenses [...] Nos aînés disaient « c'était mieux avant ». Ça me semblait être un cycle éternel. Je savais qu'il n'y avait pas de vérité, mais j'étais heureuse d'avoir vécu cette jeunesse-là."

L'ennui à mourir, je l'ai bien connu, et il n'aurait mieux pas valu dire à cette version plus jeune de moi-même qu'elle serait un jour contente d'avoir connu ça. Mais la vérité, c'est que même si aujourd'hui encore, je me dis que j'ai perdu un temps considérable à m'ennuyer alors que j'aurais pu faire tant de choses, cela a tout de même eu le mérite de toujours stimuler mon imagination et mon goût pour des activités qui me mènent aujourd'hui là où j'en suis 🤔

Et c'est bien là tout le côté intéressant de la chose : Kirell Wyle nous offre une fenêtre sur notre passé, un instant de réflexion pour faire le point, sans imposer une leçon de morale. le "c'était mieux avant" n'est pas entériné comme une vérité absolue, c'est simplement une façon de voir les choses qui nous permet tout autant d'apprécier ce qu'à été notre passé que ce qu'est notre présent, aussi différentes soient ces deux époques.

Autre point sur lequel j'aimerais revenir : l'habileté avec laquelle l'auteur se glisse dans l'esprit d'une femme. Encore un autre pari dans le domaine de l'écriture, celui d'abandonner pour un auteur sa psychologie masculine au profit de celle de sa protagoniste féminine, et vice-versa pour une auteure et son protagoniste masculin. Cela est encore plus vrai dans le domaine de la Chick-Lit, où le quotidien et la personnalité d'une femme sont au centre même du genre abordé.

Ce qui est appréciable ici, c'est que tout en jouant avec les clichés sans en abuser, Kirell Wyle parvient à se mettre à la place d'Amanda et des femmes, en général, avec leurs sensibilités, leurs moments de folie, leurs sentiments et leurs regards sur les hommes. Les visions de femmes présentées dans La Cerise Sur La Pièce Montée ne sont certes pas universelles mais s'intègrent sans problème dans la multitude de celles-ci.

En conclusion, La Cerise est un véritable roman feel-good qui vous fera passer un bon moment et sourire tout du long. Idéal si vous aimez les romances qui ne partent pas du bon pied, les situations compliquées et les faux-semblants. Avec ses personnages aussi hauts en couleur que variés - dont j'aurais aimé pouvoir vous parler plus longuement, mais cela gâcherait la surprise - et une héroïne à la forte personnalité et à l'entourage solide, pas le temps de s'ennuyer !

-----
🍒👃
-----

Le petit mot de la fin 🖋

Ce retour sur « La Cerise Sur La Pièce Montée » n'est que le fruit d'une appréciation générale de la lectrice perdue au milieu d'une foule de tant d'autres que je suis. Les remarques, positives comme négatives, qui y sont établies ne sont que le reflet de mon avis personnel sur la question et ne sauraient s'autoproclamer références en la matière ☝

N'hésitez donc jamais à ouvrir vous-mêmes ce livre pour vous en faire votre propre avis et si je ne pouvais vous donner qu'un conseil, terminez-le quoi qu'il en soit, afin d'avoir toutes les cartes en mains pour vous prononcer sur la qualité de celui-ci dans son intégralité 😉
N'oublions jamais qu'un roman dont la lecture ne nous prend que quelques heures représente en réalité des mois de travail acharné de la part de l'auteur, qui a mis une importante part de lui dedans et qui a pris le risque d'exposer son bébé au reste du monde 💚
Lien : https://everytrickinthebooks..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MissPerle
  26 mai 2019
Suite au chouette mail de Kirell Wyle, j'étais super emballée à l'idée de découvrir son roman : le spitch m'a de suite plu et j'étais certaine de passer un moment rafraichissant et drôle ! Et bingo, j'ai visé juste (j'ai bon flaire, faites-moi confiance).
Un grand merci à l'auteur pour sa confiance !

Le résumé pose de bonnes bases, mais donnons quelques détails supplémentaires : Amanda possède sa propre entreprise qui consiste à organiser des mariages (sympa le métier surtout si on a l'organisation dans le sang). Elle est contactée par une nouvelle cliente qui lui donne rendez-vous dans un café sans son mari, indisponible à cause du boulot. Sa cliente souhaite un mariage grandiose et exceptionnel (à l'image de son couple ?) et propose un contrat qui serait le plus gros qu'Amanda ai connu depuis la création de sa boîte. Elle accepte avec joie même si sa cliente exigeante lui fait part d'une étrange requête : Amanda devra changer d'apparence afin de se présenter sous un jour moins favorable devant le futur marié. L'entrepreneuse est prête à s'investir à fond dans ce mariage même avec les drôles de demandes de Chloé, et même lorsqu'elle découvre l'identité du fiancé qui n'est autre que son premier amour…

A partir de là, on ne peut qu'imaginer l'apparition de situations gênantes et hilarantes ! Mais des moments plus tristes ne se gênent pas pour venir perturber cette comédie car au bout d'un moment, les émotions d'Amanda pètent comme un feu d'artifice ; puis à cause de son déguisement (nez retouché, habits amples,…), Dimitri ne la reconnait pas du tout (l'amour rend aveugle, n'est-ce pas...). Avec ce boomerang de sentiments, ce coeur palpitant (l'arrêt cardiaque n'est pas passé loin), la soudaine absence d'air (problématique pour rester en vie), l'affaire n'était pas du gâteau (j'ai envie d'un dessert absolument divin maintenant, un gâteau trois chocolats ou une exquise mousse aux fruits par exemple !!!) pour notre chère Amanda. Mais bon, elle est entourée de chouettes amies, en plus bien développées comme personnages secondaires ! C'était plaisant à lire, de découvrir leurs sorties, le partage de moments aussi affligeants que joyeux. On entre pleinement dans le quotidien d'Amanda et c'est super bien réussi !

Les émotions de l'héroïne sont parfaitement transmises ! C'était facile de se mettre à sa place, donc de comprendre ses choix et ressentis. Un personnage très attachant. J'ai également adoré voir le décalage entre ses pensées et le visage offert à ses clients : Amanda se contrôlait super bien, c'était méga drôle et chouette (ou pas (ou si)) d'arriver à garder un tel sérieux, un tel air professionnel, alors que l'orgie dansait la samba dans son corps et son esprit !! J'aurais déjà eu le temps de faire mille boulettes qu'Amanda (s'en sortait) essayait de s'en sortir comme une pro (le craquage arrivait au galop parfois). Un méga plaisir s'est invité dans le fait de suivre Amanda, ses galères et la préparation du mariage ! (J'suis trop sadique car je n'aurais pas DU TOUT aimé être à sa place ! Non mais imaginez devoir organiser le mariage du gars que vous aimez et qui ne vous reconnait pas, en plus de supporter sa folle de fiancée ! Ce n'est pas la poisse, mais une mauvaise blague élaborée par les Dieux (ou un humain dingue) voulant s'amuser avec de vous.)

Et ce fiancé beau gosse alors ? Cache-t-il un mystère ? (La fille (comme je prends de la distance avec moi-même wahhhh) (j'aurais pu dire la plus belle princesse de tous les temps du coup) (sans exagération, of course, JE étant LE synonyme de modestie) se fait des films, t'sais.) Ne vous intrigue-t-il pas ? J'aurais bien aimé qu'il soit davantage creusé et développé dans le présent car on le découvre beaucoup à travers Amanda (et lui-même vers la fin) mais lorsqu'il était adolescent. du coup, Dimitri m'a paru un peu survolé et trop gentil (c'est quoi cet aspect non négatif mais dit sur un ton non positif d'évoquer ? J'm'exaspère toute seule). Par contre, sa beauté (physique (et même mentale j'ajoute)) n'est pas en reste et pourrait presque rivaliser face à celle de Thor (ou de Loki si vous préférez, (je n'aime pas les polémiques alors choisissez en âme et conscience dans la paix et l'amour roh) quoique faut être divinement somptueux de grandiosité exceptionnelle pour prétendre de faire pâlir un de ces deux éclatants de lumières ou d'ombres ? Messieurs).
En vrai, Dimitri se confie parfois à Amanda sur son travail actuel, ses soucis, doutes mais c'était trop léger, pas assez poussé pour moi (j'suis chiante (JAMAIS) (JE ayant comme deuxième synonyme adorabilité) pointilleuse hein).

Sinon, l'auteur insère de nombreuses références culturelles, musicales, cinématographiques du début des années 2000 pour la plupart. L'ambiance créée donne l'effet d'un chocolat qu'on laisse fondre sous la langue (lorsqu'on arrive à patienter avant de croquer dedans (perso, j'ai tendance à prendre un carreau, à l'engloutir en moins de deux avant de revenir manger le reste alors bon…) (n'empêche, le chocolat reste bon *j'arrête avec mes pseudos jeux de mots pourris hautement pertinents, ce n'est pas bon (oh !) de partager autant de choses intelligentes qui font travailler les méninges à plein régime, après y a surchauffe*) (Mais le savourage est bon (ah !) présent !)). J'ai goûté au délice de découvrir les goûts de l'héroïne même si j'étais loin de connaitre tous les titres de citer !

Un autre chouette aspect du roman : les fins de chapitre ! Chacun comporte une note qu'Amanda s'adresse à elle-même, souvent en rapport avec une des péripéties de vécus. L'humour fait apparaitre des étincelles dans le ventre ; je ne compte même plus le nombre de fois où j'ai eu la banane au visage ou bien rigolé !

Je l'insère ici (car je n'ai pas été assez astucieuse pour placer ce chouette élément à un autre endroit) : l'écriture ! C'est certain, une évidence que la plume fluide de l'auteur a contribué à mon wonderful plongeon dans son récit : j'ai accroché sans aucune difficulté à l'intrigue, et gambadé avec joie au côté des personnages, en particulier d'Amanda ! Les pages se tournaient toutes seules (la magie de l'écriture que voulez vous) ce qui était plutôt magique cool.

Concernant la fin, j'ai été étonnée sérieux ! Par contre, la toute toute toute toute toute toute (vous en voulez encore ? Allez, c'est gratuit) toute toute toute toute toute toute (celui/celle qui arrive à attraper le mot « toute » remporte… un second tour de manège !) toute toute toute toute (j'suis adorable hein !) note finale ne m'a pas surprise (et comporte quelques expressions trop mièvres (mais c'est mignon) (okeiiii je m'arrête là)), mais juste avant (la toute toute toute, et 13 autres « toute », note finale (au cas où vous n'auriez pas suivi)), il se passe un retournement de situation de dingue bien exécuté !! J'me doutais qu'il allait se passer un truc, pas forcément l'arrivée d'un Deus ex machina (j'fais ma littéraire aha (j'vous ai dit qu'il fallait suivre les ami(e)s ! CONCENTRATION.)), mais voilà. Et franchement, je ne sais pas à quoi je m'attendais, mais pas à ça (ce point est favorablement validé par JE si vous vous posez la question).

Pour conclure, je recommande (du soleil et des nanas, darrrrrla dirla dada (chantezzzzz avec JE !!!) (Et faisons fuir la pluie TOUS ENSEMBLE !)) vachement méga trop de ouf de la vie (mon côté littéraire est de retour amenant un nouveau vocabulaire fort riche et gracieux) ce livre rafraîchissant, parfait pour commencer les vacances avec joie, légèreté, douceur et bonne humeur (et sans ronchons d'avoir quitté le travail) !
Une histoire qui fait du bien même si j'étais parfois stressée (ouais carrément) pour Amanda qui se met, accepte de se mettre dans des situations pas possibles ! J'avais peur qu'elle se face prendre (ce qui aurait été hilarant (pas pour elle par contre))...
Lien : https://un-univers-de-livres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesLecturesdHatchi
  17 avril 2019
La cerise sur la pièce montée. Rien qu'au titre, on sent qu'il va clairement y avoir une ambiance de folie. Et pour cause : dans cette histoire on suit Amanda, une wedding planner (au carnet bien rempli d'ailleurs) et qui va s'occuper d'un couple richissime. Et être wedding planner, c'est aussi accepter toutes les exigences de ses clients, sans broncher. Parce que, lorsqu'il y a un chèque avec beaucoup de zéro à la clé, forcément on ose rien dire. Mais en s'occupant de ce couple, Amanda ne s'attendait très certainement pas à une telle exigence de la part de la future mariée. Elle va devoir se grimer en une personne moins jolie pour qu'elle ne puisse pas attirer le regard du futur marié. Oui c'est complètement tiré par les cheveux. Oui la future mariée est bonne à être enfermée. Et vous savez c'est quoi le pire là-dedans ? C'est que ça existe réellement ! (ça c'est effrayant...)
Amanda est une jeune femme absolument adorable, intelligente, jolie et en plus, drôle. Son métier de wedding planner, elle le connait sur le bout des doigts. Des clients exigeants, elle en a eu. Mais alors des clients comme Chloé et Dimitri, c'est une première. Si la jeune mariée a décidé qu'Amanda devrait se grimer en fille moins jolie, Amanda doit le faire. Jalousie quand tu nous tiens. Et forcément, cette exigence cache quelque chose. Et c'est peu dire : le marié n'est autre que le premier crush d'Amanda. Son premier coup de coeur. le premier garçon  pour lequel elle a flashé. Et c'est là que tout va être beaucoup plus difficile pour la jeune femme.
Si Chloé ne sait rien de cette histoire, Amanda va devoir cacher ses sentiments (merci le maquillage professionel d'ailleurs !) Elle va s'occuper de Chloé et Dimitri comme si elle ne connaissait pas celui-ci. Si Chloé ne pense qu'à son mariage avec son prince, Dimitri, lui, se remet beaucoup en question. S'enchaîne alors tout un tas d'évènements loufoques dont je ne vous dévoilerai pas grand-chose ici, mais dont Amanda va faire les frais. 
La cerise sur la pièce montée est une chick-lit très drôle que j'ai eu beaucoup de mal à reposer une fois commencée. Amanda est attachante et loufoque à souhait. L'auto-dérision ça l'a connaît et c'est ce qui est aussi cool avec son personnage d'ailleurs. Je ne vais pas le cacher: je l'ai adorée !  On sent qu'elle dégage autant de bienveillance qu'une certaine déconnexion du cerveau de temps en temps (vous voyez ce que je veux dire, j'en suis sûre !) J'ai ri. J'ai eu quelques frissons. Bref, le coup de coeur n'est pas passé loin. Ce que je pourrai reprocher à l'autrice ce sont les petites longueurs de temps en temps, mais ce n'est rien comparé à toute l'histoire qui est clairement extra et drôle. La cerise sur la pièce montée est un roman qui donne la pêche et qui réchauffe le coeur.
Lien : https://leslecturesdhatchi.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
AlouquaLecture
  26 avril 2019
La cerise sur la pièce montée, tout un programme ! Lorsque j'ai terminé ma lecture, je me suis dis que ce livre aurait très bien pu être un des ces films que l'on peut voir sur les mariages, ceux où le marié est en fait déjà bien connu de la personne qui doit tout mettre en place. Vous savez, ces comédies romantiques qui réussissent à nous faire rire et qui parfois peuvent même nous faire verser une larmichette ! Voilà, c'est une assez bonne idée de base pour vous en plus du résumé qui déjà nous annonce pas mal de situations étranges et cocasses, vous ne trouvez pas ?
J'ai adoré Amanda, elle n'est pas qu'une jolie silhouette, elle est intelligente, drôle, réfléchie, elle connaît son métier, elle ne ménage pas ses efforts pour satisfaire les exigences de ses clients. Sa cliente veut qu'elle s'enlaidisse, eh bien vu le montant du chèque elle va se plier à cette exigence. Au fil des pages, elle va s'enfoncer peu à peu dans ses propres mensonges, mais c'est fait d'une manière tellement fluide que cela rend cette situation vraisemblable et réelle. Je n'ai pas eu d'impression de rôle surjoué et je me suis rapidement attachée à Amanda. Je la trouve pétillante, tout simplement.
Quant à Chloé, autant à certains moments je l'appréciais, autant à d'autres j'aurais aimé la voir face à moi et lui en coller une ou deux, histoire de lui remettre les idées en place. Dimitri, nous le retrouvons dans le présent en tant que futur marié, mais également dans les souvenirs d'Amanda, on apprend à mieux le connaître, et on comprend rapidement que cet homme est assez fidèle aux souvenirs qu'Amanda partage avec nous.
Pour faire court, c'est une lecture fraîche, qui donne le sourire, qui ne fait pas lever les yeux au ciel comme beaucoup d'autres, pétillante, qui n'est pas remplie de clichés ce qui est franchement agréable, qui renferme des situations cocasses tendance loufoques parfois, une lecture pas prise de tête qui fait du bien. Une lecture dans laquelle j'ai adoré me plongé dès le début, une plume très fluide qui se lit facilement et qui vous entraîne dans un tourbillon émotionnel sans rien de compliqué. Un livre agréable que je ne peux que vous recommander, pourquoi pas le découvrir lors de vos vacance, bien tranquille au soleil, vous le dégusterai avec délice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Satinesbooks
  18 avril 2019
Couverture sympathique qui met tout de suite sur la voie de ce que l'on va lire, j'ai apprécié cette histoire fraîche, agréable, surprenante et avec une légère touche d'humour.
Ma chère Amanda
On fait la connaissance d'Amanda, une jeune femme qui est une organisatrice de mariage. J'ai trouvé cela intéressant de la faire évoluer dans la sphère parisienne. En effet, j'ai toujours trouvé que c'était un métier assez connu (et reconnu) chez nos voisins britanniques et américains mais cela commence à se développer en France. Bref, passons. Amanda est belle, intelligente et drôle. Elle vient de monter sa boite dans l'événementiel et plus particulièrement dans l'organisation des mariages de la classe huppée parisienne. Je vous avoue que là, j'ai eu peur de me confronter aux stéréotypes qui gravitent autour des parisiens et de la classe huppée. Voilà donc ma première surprise, j'ai trouvé que Kyrell savait jongler particulièrement bien avec les stéréotypes pour éviter au lecteur de lever les yeux au ciel !
Amanda est un personnage que j'ai trouvé très sympathique à suivre, en effet, elle porte l'intrigue du roman à bout de bras.
On fait aussi la rencontre de personnages secondaires tous très différents les uns des autres. Cependant, j'avoue que j'ai été séduite par le panel proposé par l'auteur. Tout le monde peut y trouver son compte. On a de tout : des folles, des pince sans rire, des amis, des ennemis, bref, on ne s'ennuie pas !
Chick lit and co
Clairement, pour moi ce roman est à classer dans le genre « chick lit ». Ce n'est absolument pas une tare, j'ai apprécié ce que j'ai découvert. C'est tout ce que je demande en ouvrant ce genre. Je ne m'attends pas à une réflexion poussée sur l'homme et sa place dans la société en lisant une chick lit. Tout ce que je veux c'est me détendre avec un bon roman qui me fait du bien. J'ai été servie. L'intrigue est simple mais efficace. Personnellement, je me suis sentie évoluer dans un univers entre du Sophie Kinsella et Bridget Jones. C'était sympathique et finalement assez british. Ce que j'adore !
La fin est assez surprenante et c'est grâce à elle que le roman se démarque. J'ai lu que ce roman avait été lu par 530.000 lecteurs sur Wattpad (il faut vraiment que je m'y mette !). Je trouve que c'est vraiment mérité. On se retrouve dans une spirale de péripéties, de déguisements, d'humour avec une touche d'amour.
La plume de Kyrell Wyle
J'ai été aussi très surprise par le fait que l'auteur soit un homme. C‘est plutôt rare de voir évoluer un auteur dans ce genre. C'est excellent ! Je trouve ça novateur et avoir un oeil masculin sur le roman proposé est assez sympathique.
J'ai trouvé l'humour assez présent dans cette histoire, cela ajoute un peu de piquant. L'auteur parvient à assoir confortablement le lecteur dans la lecture.
Pour conclure, on peut dire que la cerise sur la pièce montée est un roman très agréable à découvrir. Frais, sympathique et drôle, on se retrouve face à une intrigue assez légère mais qui réserve bien des surprises. C'est un roman parfait pour cet été ! Foncez !
Lien : https://satinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : travestissementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Vous aimez lire ? alors vous aimez le cul !

Cul-cul

Jeu enfantin à caractère sexuel
Personne stupide
Pépiement de l’oisillon
Confiserie à base d’amande

30 questions
140 lecteurs ont répondu
Thèmes : cul , Mot , fessesCréer un quiz sur ce livre