AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Liliane Fujimori (Traducteur)
EAN : 9782877305273
263 pages
Éditeur : Editions Philippe Picquier (27/01/2001)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Il est rare qu'un lutteur de sumô écrive un livre. Celui-ci a été publié par un glorieux ex-ozeki de trente-sept ans, aimé et célébré comme un demi-dieu. Mais pour gravir un à un les échelons, il lui aura fallu vivre un apprentissage rigoureux : endurer un régime alimentaire à la limite du gavage, supporter un entraînement physique éprouvant et développer une force spirituelle à toute épreuve. Car, " vaincre dans le sumô, c'est aussi se vaincre soi-même ".
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Yaena
  03 août 2017
Kirishima Kazuhiro nous invite dans l'intimité de sa vie de sumô. D'un point de vue très pragmatique il est intéressant de découvrir la méthode de classement des sumôs qui nous permet de comprendre à quel point ils sont méritants. C'est une discipline cruelle, et au combien exigeante qui impose une vie d'ascèse. Que de sacrifices pour un combat de quelques secondes dont l'impact est considérable. On comprend qu'un sumô peut passer du sommet au bas de la pyramide en un claquement de doigts.
Il est touchant de voir qu'au moment où on lui conseille d'arrêter car il est en déclin Kirischima Kazuhiro ne l'envisage même pas. Pour lui ce n'est pas une question de "niveau" il ne pratique pas le sumô il EST sumô c'est son essence même. Comment arrêter d'être ce qu'il est. Il n'a pas accompli ce qu'il doit accomplir il n'est pas prêt. Peu importe les difficultés, abandonner n'est pas envisageable. Quelle humilité et quel mental. Un exemple de persévérance, de courage mais aussi de grandeur d'âme.
On suit l'auteur partout, il nous fait partager avec pudeur sa vie de famille et on comprend à quel point le soutien de son entourage est important de même que celui de ses fans.
Au départ j'ai entrepris cette lecture en tant que pratiquante d'art martiaux, je voulais découvrir cet art ancestral, mais au final j'ai trouvé bien plus. En résumé c'est un livre sur le sumô mais pas que. C'est aussi une grande leçon de vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
santaappolonia
  06 juin 2012
La vie du lutteur de sumô Kirishima Kazuhiro racontée par lui même. À travers ces mémoires, le lutteur décrit l'univers si fermé du sumo, qui est à la fois au Japon un sport, un spectacle populaire et un art.
En relatant la première moitié de sa vie (celle qui précede son retrait de la scène du sumo à l'âge de 37 ans), l'auteur nous conduit dans le monde très hiérarchisé, presque féodal du sumo, sans jamais quitter le quotidien. Il nous en décrit les rituels, coutumes, les évolutions et ce que peut être la vie d'un lutteur de sumo.
Ce faisant, Kirishima nous montre qu'il n'est nullement un surhomme mais un individu ordinaire comme les autres avec ses faiblesses, ses complexes, ses doutes..
Ce livre, qui a presque une vocation sociologique, a le mérite de lever les idées fixes et à-priori qui peuvent obnubiler nos facultés d'appréciation objective de cet univers si énigmatique pour un esprit occidental.
Commenter  J’apprécie          100
Acidus
  01 janvier 2017
A travers ses mémoires, Kirishima nous ouvre les portes d'un monde fermé et relativement peu connu: celui du sumô.
Cet ancien champion retrace son parcours au sein de ce sport exigeant en mettant l'accent sur l'importance de sa famille comme élément de soutien et de motivation et ses difficultés à atteindre la masse nécessaire à son élévation. On s'attache rapidement à ce personnage humble qui ne cache ni ses faiblesses ni ses fautes et dont on ressent les coups dures comme les plus heureux.
Son livre est facilement accessible aux profanes comme aux connaisseurs notamment grâce à une bonne introduction et aux appendices qui nous expliquent les règles et subtilités du sumô. L'auteur s'attache également à décrire les prises qui l'ont fait gagner ou perdre. Ces mémoires se lisent facilement et rapidement et l'on prend autant de plaisir que l'on apprend des choses sur ce milieu. On peut regretter qu'elles soient un peu trop courtes et occultent ou passent trop vite sur certains aspects de ce sport. Je pense notamment aux relations entre les lutteurs d'une même heya, sur les entraînements, sur les bouleversements que son statut de champion à dû causer dans sa vie,...
Un livre fascinant sur ce sport qui l'est tout autant. Je le conseille si le sujet vous intéresse un tant soit peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lacazavent
  25 mai 2016
Dans ce livre, sous une forme d' autobiographie, Kirisima Kazuhiro immense champion du monde du sumô nous livre ses souvenirs.
Honnêtement, le véritable problème de ce texte est que l' on peut être un des derniers Ozeki mais ne pas être très bon lorsqu' il s'agit de mettre des mots sur son parcours. L'écriture et le style sont très très faible, la progression se fait en suivant l' ordre chronologique et sur la fin on s'ennuie un peu . Par contre ce livre est une véritable mine d' information sur ce sport méconnu en France, j'ai appris énormément de choses très intéressante et les annexes sont très bien conçus. On comprend beaucoup mieux la passion que peut susciter ce sport.
Commenter  J’apprécie          10
MaelDuss
  05 août 2013
Monde fascinant. À moins de vivre au pays du soleil levant, le monde de ce sport ancient est pour nous bien mystérieux. Ce livre m'a franchement aidé à comprendre ce qui se cache derrière cette lutte entre deux hommes massifs. Un peu plus de 200 pages qui se lisent très rapidement. Beaucoup de notes en bas de pages afin de faciliter la lecture. Je le conseil à tous ceux qui ont internet à porter de main afin de mettre un visage sur tous ces noms de lutteurs célèbres.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
santaappoloniasantaappolonia   06 juin 2012
Ma ration d'oeufs était de vingt par jour !
Ce n'est pas si facile de manger vingt œufs par jour si on s'y prend comme tout le monde...Pour moi, c'était sous forme d'oeufs durs que j'arrivais le mieux à les faire passer.
Commenter  J’apprécie          40
centoncenton   15 octobre 2013
Une lutte qui ne dure même pas dix secondes, déployée dans un espace qui ne mesure même pas cinq mètres... Mais ce combat symbolise la vie entière du lutteur en cet espace qui cristallise le long cheminement qu’il a parcouru pour parvenir jusque là.
En portant un regard en arrière sur ma carrière, je ressens de plus en plus fort que le dohyô est un espace étrange.
Commenter  J’apprécie          20
ginettemgrenierginettemgrenier   05 octobre 2015
Dans une lutte entre deux adversaires de force sensiblement égale, ce qui fait la différence entre le ciel et la terre ne peut provenir que de leur énergie morale, de leur combativité et de leur soif insatiable de se dépasser. Quand l’énergie est à son paroxysme, le corps de l’adversaire paraît tout petit. La durée du shikiri, ce rituel de préparation au combat, semble étrangement courte. Si, pendant ces préparatifs, on a conscience en fixant l’autre, de vouloir le dominer ou que l’on se sent troublé par son regard, l’état spirituel ne peut pas être qualifié de satisfaisant. Quant on se trouve au summum de sa force spirituelle, on ne fait que contempler l’adversaire en enveloppant du regard l’ensemble de son corps. À celui qui parvient à l’absorber en soi globalement, dans tout son être, comme faisant partie de soi-même, la victoire est acquise d’avance à cet instant précis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Dans la catégorie : Biographie des artistesVoir plus
>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs>Biographie des artistes (292)
autres livres classés : LutteursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Kazumi Yoshinaga (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
977 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre