Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Critiques de André-Marcel Adamek


Classer par:       Titrecroissant     Datecroissant     Les plus appréciéescroissant
    • Livres 4.00/5
    Par rolandm1, le 11/04/2014


    La fête interdite La fête interdite de André-Marcel Adamek

    Marselane, un village comme il y en a tant. Chaque année, à la Saint-Luc, les saltimbanques arrivent, et restent quelques jours avec leurs roulottes et tout le matériel : c'est alors la fête.Cette année ils ne viendront pas , à la grand stupeur de tous les habitants. Ecrit dans certains passage en vieux-français, l'histoire peux se passer à n'importe quelle époque. Un conte ou une légende pour adultes !

    Critique de qualité ? (4 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Gwenaweb, le 20/12/2012


    La grande nuit La grande nuit de André-Marcel Adamek

    Merveilleux livre. Le sujet m'intéresse alors je ne m'attendais pas à être déçue. Mais je confirme ! Absolument pas déçue ! J'ai adoré suivre les péripéties du début du livre pour ensuite découvrir que leurs causes sont beaucoup plus graves (mondiales). Certains évènements sont choquants, mais c'est ce qui rend le livre si marquant. J'aime le côté "trash" qui nous fait ressentir un aperçu de la vie post-apocalyptique. Lecture scolaire imposée qui s'est finalement transformée en belle découverte !

    Critique de qualité ? (4 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par xst, le 24/09/2013


    Le maître des jardins noirs Le maître des jardins noirs de André-Marcel Adamek

    Ni vrai récit du terroir, ni vrai conte fantastique, c'est tout simplement une belle histoire de destinées humaines qui se touchent et se changent au contact les unes des autres.
    Récit captivant.

    Critique de qualité ? (3 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par emi13, le 24/07/2013


    Contes tirés du vin bleu Contes tirés du vin bleu de André-Marcel Adamek

    Huit nouvelles inédites par l'un des plus grands écrivains comtemporains.trés bon livre.

    Critique de qualité ? (3 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par c.brijs, le 16/08/2012


    Randah: la fille aux cheveux rouges Randah: la fille aux cheveux rouges de André-Marcel Adamek

    Randah nait dans une tribu primitive de chasseurs-cueilleurs. Comme elle a les cheveux flamboyants de rousseur, son père, le chef, la prénomme Randah Liké Nahoma, ce qui signifie fille aux cheveux rouges. Seize saisons de glace plus tard, Randah est devenue femme. Son coeur bat pour le beau Bankah, le meilleur pêcheur de la tribu. Mais son frère, devenu chef à la mort de leur père, a d'autres projets pour elle...

    "Mon petit royaume a changé d'âge."

    Voici un sujet particulièrement original et rarement traité en littérature jeunesse. L'auteur nous convie à un plongée dans la Préhistoire et nous propose d'assister, de l'intérieur et en accéléré, à une véritable aventure humaine, celle de la "révolution néolithique", processus progressif qui est survenu à des dates différentes selon les régions. Le Néolithique débute au Proche-Orient vers 9000 ans avant J.-C et prend fin avec la généralisation de la métallurgie et l'invention de l'écriture, vers 3300 avant J.-C.. Ici, par nécessité narrative, l'auteur ramène cette lente évolution à l'échelle de la vie de Randah, la narratrice, que nous suivons de sa naissance à ses 50 ans. Nous la quittons au moment où son peuple découvre le bronze.
    Si la vie est particulièrement rude, les hommes devant lutter non seulement contre les éléments naturels, les bêtes sauvages mais également contre les assauts d'autres tribus belliqueuses qui convoitent leur territoire et ses richesses, cette période est aussi celle de découvertes cruciales pour l'humanité. De chasseurs-cueilleurs nomades, les hommes vont progressivement se sédentariser, devenir agriculteurs-éleveurs. Ils vont découvrir les arts: la céramique, la musique; apprendre à voguer sur l'eau, à construire des maisons de pierre...


    Dans cet univers dominé par les hommes, Randah aura un destin extraordinaire et mènera son peuple vers davantage de "connaissance, d'hospitalité et de paix". Elle sera guidée par un joueur de flûte, sorte de guide spirituel quelque peu visionnaire qui, non seulement, par sa musique, libèrera les hommes de leurs frayeurs, mais lui livrera, avant de "disparaitre", quelques vérités universelles:

    "Le choix de la guerre est toujours néfaste. La musique, un jour peut-être, libérera nos frères de leurs instincts violents."

    "(...) l'or? Un métal jaune et brillant qui conduira tous les peuples du monde à leur perte."

    Avec un langage vrai, sans fioriture lorsqu'il évoque les rapports homme-femme, l'auteur belge, André-Marcel Adamek, nous livre ici un récit d'aventure captivant où se mêle savamment fiction, (Pré)Histoire et réflexions sur l'Homme, les choix qu'il pose et ses conséquences sur l'avenir de l'Humanité.

    Voilà bien un titre qui devrait réconcilier les ados et leurs professeurs...


    Lien : http://lacoupeetleslevres.blogspot.be/2012/08/randah-la-fille-aux-cheveux-rou...

    Critique de qualité ? (3 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Lali, le 09/02/2011


    Le maître des jardins noirs Le maître des jardins noirs de André-Marcel Adamek

    Quelque part en Ardenne, André-Marcel Adamek, ce fils de Flamand et de Normande, qui écrit depuis 40 ans, a créé les personnages touchants du Maître des jardins noirs. Roman impressionniste autour de l’arrivée d’une jeune famille dans une région désertée où a autrefois sévi la peste, prétexte à des jeux d’observation plus qu’à des conversations, le roman verse aussi dans la légende.

    Là où le jeu prend toute son ampleur et toute sa force est ce moment où l’auteur sait faire de nous un voyeur au même titre que le protagoniste du roman. Et cela se fait à notre insu, d’où le talent incontestable d’Adamek.

    Roman noir aussi. Mais surtout beaux moments d’écriture. Un de ces livres qui transportent.


    Lien : http://lalitoutsimplement.com/?p=75

    Critique de qualité ? (3 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par rolandm1, le 01/10/2013


    La grande nuit La grande nuit de André-Marcel Adamek

    Premier roman que j'ai lu de cet auteur.
    L'histoire raconte l'après d'une guerre nucléaire. Les vagues survivants s'organisent comme ils peuvent, sont à la recherche de nourriture et d'eau, et essaieront de créer un monde meilleur.
    Ce roman fait penser au film "Mad Max" et aux romans "La route" de Cormac Mc Carthy et "Moi, qui n'ai pas connu les hommes" de Jacqueline Harpman.

    Critique de qualité ? (2 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par CathLej, le 05/02/2015


    La grande nuit La grande nuit de André-Marcel Adamek

    Anton Malek, prisonnier d'une grotte ardennaise suite à un éboulement, parvient à en sortir après plusieurs jours. Il découvre un monde apocalyptique : les gens sont morts, les bâtiments sont détruits, tout a été carbonisé. Il prend la route pour tenter de trouver des survivants et découvrir jusqu'où cette explosion -nucléaire, tout est irradié- s'étend. Sur son chemin il va brièvement croiser Mélanie Molaix, alias Méduse, avant de tomber sur un groupe de survivants au bord de la mer, à l'emplacement de l'ancienne Côte d'Opale.

    La grande nuit est un récit vraiment atypique. Il s'agit en réalité d'un fable, une histoire complètement imaginaire, mais qui expose une morale et qui est ancrée dans le réel. C'est la nature animale de l'homme qui est mise en avant, ses instincts les plus primaires, sa barbarie. L'entraide qui peut se créer après un événement particulièrement grave ne dure que peu de temps. Elle laisse sa place à la haine et à l'individualisme. Ce qu'Adamek nous raconte, c'est ce qui se passe immédiatementaprès une catastrophe planétaire. La confusion, la peur, la tristesse d'avoir tout perdu, l'impossibilité de voir un avenir dans ce monde brisé. Ce pessimisme ambiant, je l'ai gardé longtemps à l'esprit. Certains passages sont particulièrement durs, mais en même temps ils prennent tout leur sens. Pourquoi essayer de maintenir un semblant de civilité alors que le futur n'existe pas ?


    Lien : http://leslecturesdecat.canalblog.com/

    Critique de qualité ? (1 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par rolandm1, le 27/04/2015


    Oxygène ou les chemins de Mortmandie Oxygène ou les chemins de Mortmandie de André-Marcel Adamek

    La prison de Mortmandie compte huit cents détenus, de sexe mâle, condamnés à des peines variant entre cinq et cent ans. Une seule visite annuelle y est autorisée.
    A l'aube de chaque été, Martheline,Dieudonné et tant d'autres des collines se mettent en route. C'est une espèce de pèlerinage.

    Critique de qualité ? (0 l'ont appréciée)


    • Livres 0.00/5
    Par petitexdiablesse, le 04/12/2014


    La grande nuit La grande nuit de André-Marcel Adamek

    Superbe livre. Le début me semblait un peu ennuyant, mais une fois les péripéties j'ai lu ce livre d'une traite; Je l'ai en sujet d'examen, j'espère réussir.

    Critique de qualité ? (0 l'ont appréciée)


    • Livres 0.00/5
    Par VincentLavandier, le 01/01/2012


    Un imbécile au soleil Un imbécile au soleil de André-Marcel Adamek

    Un roman très fort. C'est très bien écrit, souvent très drôle mais aussi parfois très amère... Une histoire de Crusoé moderne et de "rédemption".

    Critique de qualité ? (0 l'ont appréciée)


    • Livres 0.00/5
    Par Lenelai, le 19/03/2011


    Randah: la fille aux cheveux rouges Randah: la fille aux cheveux rouges de André-Marcel Adamek

    Randah, la fille aux cheveux rouges nous plonge dans la vie d'une tribu primitive dépendante de la nature environnante, dont les caprices peuvent être une source de vie comme une menace meurtrière. L'homme vit au rythme des saisons, qui constitue ses seuls repères temporels. Ainsi, Randah est née en "cette saison de paix où les arbres changent de couleurs, et compte son âge en saisons de glace".

    Y sont abordés des thèmes divers et universels: la place de la femme dans la vie de son peuple, la domination masculine permanente, la lutte pour la survie, pour le pouvoir, et la violence dans les affrontements entre les peuples...autant de problématiques qui sont toujours d'actualité de nos jours.

    L'auteur n'a pas vraiment situé son récit, que ce soit géographiquement ou temporellement. Les frontières ainsi balayées soulignent le caractère universel du roman et des thématiques que j'ai évoquées plus haut. Cela n'est pas indispensable pour la compréhension du récit, cependant cela m'a un peu perturbée pendant ma lecture car j'essayais de deviner en permanence un lieu (au moins un continent !) et une époque (même vague) où imaginer l'histoire. A l'heure actuelle les hypothèses se bousculent toujours dans mon esprit.

    En bref, un petit livre qui a, l'air de rien, beaucoup de choses à dire !


    Lien : http://feuilletine.canalblog.com/archives/2011/03/15/20593843.html

    Critique de qualité ? (0 l'ont appréciée)




Faire découvrir André-Marcel Adamek par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz