Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Critiques de Mo Hayder


Classer par:       Titrecroissant     Datecroissant     Les plus appréciéescroissant
    • Livres 3.00/5
    Par sandrine57, le 28/08/2012


    Skin Skin de Mo Hayder

    Alors que ses hommes sont tous concentrés sur la recherche de la petite amie d'un footballeur, disparue à la sortie d'un centre de désintoxication, le commissaire-adjoint Jack Caffery reste obnubilé par sa précédente enquête. Mais même Flea Marley est distante et nerveuse et ne se laisse pas convaincre par sa théorie sur l'existence d'une espèce de monstre mi-homme, mi-démon, impliqué dans les rituels africains. Pourtant, Caffery continue à suspecter le "Tokoloshe"et voit sa marque derrière chaque mort suspecte...


    Revoilà le commissaire Jack Caffery et la plongeuse Flea Marley, une semaine après leur perturbante enquête sur les rituels africains. Si c'est un plaisir de les retrouver, avec leur mal-être, leurs passés chargés et leurs antécédents familiaux, il faut tout de même avouer que cette nouvelle enquête est un peu confuse, pas très aboutie et somme toute assez banale. Des meurtres maquillés en suicides par un tueur machiavélique fasciné par la peau, des femmes vieillissantes attirées par la chirurgie esthétique, tout cela n'est pas nouveau. Mais Mo HAYDER a déjà prouvé son talent et gageons que Skin ne constitue qu'une transition vers un prochain opus brillant avec ses deux héros récurrents.

    Critique de qualité ? (24 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par basileusa, le 04/02/2014


    Fétiche Fétiche de Mo Hayder

    J'ai toujours apprécié les Mo hayder et ,même si celui-ci est un en dessous des autres ,j'ai une fois de plus passé un bon moment .
    On est pas vraiment dans le registre de l'horreur cette fois ,plutôt de l'étrange puisque ,dans un hopital psychatrique ,des pensionnaires meurent ou se se blessent et incriminent " la Maude " ,le fantôme d'une ancienne infirmière naine . On pourrait rire mais non ,ça marche ,on se laisse prendre au jeu ....et puis l'inspecteur Caffery est toujours là ,cherchant une solution pour aider Fléa ,qui a dissimulé un corps pour couvrir son frère.
    L'intrigue principale n'est pas des plus palpitantes mais je me suis faite tout de même avoir par le rebondissement de la fin .

    Critique de qualité ? (22 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par joedi, le 13/09/2012


    Tokyo Tokyo de Mo Hayder

    Grey, jeune anglaise, débarque à Tokyo, sans argent ni bagage, à la recherche d’un film disparu. Retrouver celui-ci est vital pour elle, sa famille et ses connaissances la juge folle de croire à son existence. Persuadée du bien-fondé de ses recherches, elle prends l’avion pour Tokyo où réside l’auteur, professeur à l’université. Le professeur Shi Chongming, a vécu les atrocités de la guerre perpétrées par les japonais, à Nankin en 1937. De cette période, il a écrit ses « mémoires » et exécuté un film. Grey prête à tout pour le visionner, conclut un marché avec le professeur Shi Chongming.
    Mo Hayder alterne habilement, chapitre après chapitre, le présent à Tokyo et la période de 1937 à Nankin.
    Comme les autres ouvrages de Mo Hayder, j'ai beaucoup apprécié Tokyo.
    J’ai lu ce livre dans sa version numérique, sur ebook.

    Critique de qualité ? (21 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par caro64, le 14/01/2011


    Proies Proies de Mo Hayder

    Le commissaire adjoint Jack Caffery est appelé pour enquêter sur un délit malheureusement assez banal. Un homme a volé la voiture d’une femme dans le parking d’un supermarché alors qu’elle s’apprêtait à y charger ses courses. Encore une affaire de car-jacking ! Mais la fille de la victime se trouvait à l’arrière de la voiture. L’homme a donc volé la voiture mais enlevé la fille par inadvertance : il va sûrement se rendre compte de sa bévue et relâcher l’enfant. Que nenni ! Les heures passent et l’enfant reste introuvable. Flea Marley annonce alors à son coéquipier que c’est le troisième cas similaire : un homme avec un masque de Père Noël vole une voiture avec une mineure à l’arrière. Pensant initialement s’occuper d’une simple affaire de vol, Caffery réalise qu’il se trouve en face d’un cas de pédophilie. Les souvenirs remontent : son propre frère a été enlevé par un pédophile il y a trente ans et son corps n’a jamais été retrouvé. Flea et Caffery ne sont pas au bout de leurs surprises…

    Une affaire horrible et angoissante, menée de main de maître par Mo Hayder. On y retrouve un Jack Caffery anxieux et troublé, et une Flea Marley bien mystérieuse. Mo Hayder fait ressortir nos peurs les plus profondes.

    Proies, ou l’art d’imaginer le pire en partant d’un fait d’une banalité déconcertante…

    Critique de qualité ? (19 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par caro64, le 02/10/2012


    Les Lames Les Lames de Mo Hayder

    Dans la petite ville de Bath en Angleterre, Lorne Wood, jeune adolescente belle et populaire, est retrouvée violée et assassinée. Zoé, jeune inspectrice de police au tempérament de feu et au lourd passé, est chargée de l’enquête avec son équipe et se démène pour découvrir la vérité, fonçant sur des pistes contestées par ses collègues. On suit parallèlement le quotidien de Sally, la soeur de Zoé, car sa fille Millie était une camarade de Lorne… Les deux soeurs se sont perdues de vue, suite à un événement tragique datant de leur enfance et qui plane tout au long de l’intrigue. A travers l’enquête sur le meurtre de Lorne Wood, Mo Hayder nous peint le portrait de ces deux sœurs que tout oppose et qu’une lente descente aux enfers va réunir : après son divorce, Sally élève seule sa fille et, croulant sous les dettes, a accepté un poste de gouvernante chez un millionnaire dont la fortune cache bien des perversions.

    J'avais été frappée et emballée par "Tokyo", j'avais détésté "Pig Island" puis beaucoup aimé " Proies ". Et bien "Les lames" ((les lames sont le nom donné aux cartes du tarot, mais cela n'a pratiquement rien à voir avec l'histoire, ou si peu, allez savoir pourquoi) me laissent partagée : tous les éléments d'un bon polar, et pourtant… L'ouvrage très british, au rythme lent et aux descriptions élaborées ne vaut guère par son intrigue. Celle-ci est minimale, même si elle se tient bien pour l'essentiel, mais elle a le malheur de finir par un coup de théâtre surfait. Par contre, il faut reconnaître à Hayder un sens aigu de la psychologie des personnages et le lent rapprochement des deux soeurs que tout sépare est assez réussi. Tout comme l'est la description de leurs vies personnelles respectives qui, sans vraiment nous les rendre attachantes, leur donne une intéressante épaisseur psychologique. Bref, un moment de lecture pas déplaisant même si ce roman n'atteint pas le niveau de certains de ses écrits précédents.

    Critique de qualité ? (17 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par joedi, le 24/05/2012


    Skin Skin de Mo Hayder

    Les deux personnages clés, Jack Caffery, commissaire de police et Flea Marley, plongeuse de la brigade subaquatique sont confrontés à de faux suicides qui s’avèreront des meurtres sordides.
    L’écriture est fluide, Mo Hayder fait preuve de beaucoup d’imagination, le lecteur est tenu en haleine, que demander de plus ?

    Critique de qualité ? (16 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par ladesiderienne, le 06/09/2012


    Proies Proies de Mo Hayder

    J' ai retrouvé avec plaisir les protagonistes de "Skin", Jack Caffery et Fléa Marley dans cette histoire qui commence banalement comme un vol de voiture et qui vire rapidement au cauchemar. J' adore ces deux flics qui sont loin des héros dont on peut rêver et j' ai beaucoup aimé aussi la guest-star dans le rôle empli de sagesse du "Marcheur".

    Critique de qualité ? (15 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Chaplum, le 17/09/2011


    Tokyo Tokyo de Mo Hayder

    Tokyo est un roman qui m’attire depuis longtemps, tant par le sujet que par un côté sulfureux que la rumeur lui colle. J’entendais tellement dire que c’était un roman difficile, qui décrivait des atrocités, qu’il était insoutenable qu’il m’attirait et en même temps me repoussait. Peu de romans ont une telle réputation que je m’imaginais les pires choses à son sujet, des pages et des pages de scènes que j’aurais du mal à lire, que je devrais passer. La curiosité a été la plus forte et Canel a répondu à mes attendes en me l’offrant dans le cadre du swap Frissons en N/B Pourtant, là encore, il aura fallu attendre une lecture commune pour que j’ose l’entamer.

    Mais qu’est-ce qu’il raconte ? Grey, une jeune fille anglaise qui a vécu éloignée de tout ce qui peut nuire au bon développement d’un esprit sain, a pourtant été enfermée dans un hôpital psychiatrique suite à la lecture d’un épisode particulier de l’invasion japonaise à Nankin en 1937. Mais ses parents nient qu’une telle lecture ait jamais été faite et les médecins la traitent comme une affabulatrice, perverse qui plus est. Quand enfin, elle peut sortir, elle décide de se consacrer à la recherche universitaire sur l’épisode de Nankin et, enfin, trouvant un maigre indice qu’une vidéo puisse exister sur le sujet, part à Tokyo.
    Sur place, le professeur chinois sensé posséder le film refuse de lui parler. Grey se retrouve alors sans ressources financières, face à ses démons. Elle rencontre un jeune américain, Jason, qui lui propose un logement dans une maison délabrée et un emploi dans un bar à hôtesses. Grey prend alors ses marques et poursuit sa quête, sans se douter du danger dans laquelle elle risque de la plonger.

    Comment expliquer mon début de lecture ? Je m’attendais tant à découvrir l’horreur absolue que j’ai longtemps lu, presque la peur au ventre, tournant les pages, guettant ces passages si terribles ! Cela rend la lecture un peu désagréable finalement, car on croit toujours se retrouver face à des scènes qu’on pense ne pas pouvoir supporter et qui n’arrivent jamais. Surtout que la première partie du roman m’a paru un peu lente, peu palpitante.
    Par contre, quand enfin le suspense arrive, que le rythme s’accélère, qu’on comprend un peu ce qui se passe, je me suis retrouvée happée par l’histoire de Grey, à la fois par son passé, m’interrogeant sur ses cicatrices mais aussi par ce qui se déroule à Tokyo. Qui est ce vieillard en fauteuil ? Qu’a-t-il à voir avec Nankin ? Et la nurse ? Est-elle vraiment une femme ?
    Et l’histoire de Shi Chongming, ce survivant de Nankin ? Quelle est cette curieuse demande qu’il a faite à Grey ?

    Je n’ai plus pu lâcher ce roman jusqu’à la fin. Mo Hayder mélange plusieurs histoires qui se croisent pour finir par se rejoindre à la fin, dans une révélation, bien sûr horrible. Mais quelle image de chochotte est-ce que je donne aux lecteurs de ce blog ? Car j’avoue que si oui, certaines scènes sont atroces, jamais je n’ai trouvé cela insoutenable. Je pense que beaucoup doivent me penser plus sensible que je ne le suis. Je n’aime pas lire des récits de maladie, ni de cruauté sur les animaux, mais je ne suis pas spécialement sensible dans les thrillers.
    J’ai adoré l’écriture, la construction et l’originalité de ce roman. Alors même si il met du temps à démarrer, une fois mis en route, il est d’une excellente facture. Mo Hayder se sert d’une vérité historique pour écrire une fiction dont la chute m’a époustouflée. Les personnages, complexes psychologiquement, pèsent lourd dans la balance. Dont Grey, dont les blessures à vif ne s’apaiseront qu’avec la résolution de l’énigme. Mais aussi Jason, Shi Chongming et les autres. Sans oublier la tenancière du bar, si passionnée par Marylin Monroe qu’elle a eu recours à de la chirurgie esthétique pour lui ressembler.


    Lien : http://www.chaplum.com/tokyo-de-mo-hayder-5375

    Critique de qualité ? (13 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par MissMag, le 10/09/2013


    Skin Skin de Mo Hayder

    Très bon roman encore une fois de Mo Hayder. Une intrigue très prenante, des personnages qui ne sont pas parfaits et par conséquent, à qui il arrive des ennuis.J'aime le style de de cette auteur qui nous fait vivre ici les aventures de deux personnages principaux, en passant de l'un à l'autre avec beaucoup de logique et de suspense.

    Critique de qualité ? (12 l'ont appréciée)


    • Livres 2.00/5
    Par LePamplemousse, le 27/12/2012


    Pig Island Pig Island de Mo Hayder

    De qui se moque t’on ? Comment une histoire originale, bien construite, avec un suspens grandissant peut-elle dégénérer en une ineptie pareille ?
    Un journaliste, Joe Oakes, spécialisé dans la démystification des prétendus phénomènes paranormaux, enquête au sein une secte retirée sur une île au large de l’Ecosse. Des rumeurs les accusent de pratiquer des rites sataniques et une mystérieuse créature y aurait été aperçue.
    Joe s’intéresse tout particulièrement au fondateur de cette secte, Malachi Dove, qu’il a connu vingt ans plus tôt.
    Le suspens est haletant mais la fin n’est absolument pas crédible et va à l’encontre de tout ce qui a été révélé et démontré tout au long du récit.
    Les trois précédents romans de cet auteur étant de vraies réussites, on se jette sur celui-ci et la déception n’en est que plus rude.

    Critique de qualité ? (12 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par loreleirocks, le 28/11/2012


    Tokyo Tokyo de Mo Hayder

    Il y a des histoire dont l'horreur est un poids sombre sur vos épaules qui se fait plus palpable au fil de la lecture, plutôt que s'exhiber dans des descriptions en grands détails.
    Deux vies accidentées qui se racontent au long des chapitres, étranges, glauques, terribles. L'obsession d'une jeune anglaise torturée pour le massacre de Nankin (excellente utilisation de faits historiques), Tokyo pour toile de fonds (Tokyo comme personnage), Yakuza, bar à hôtesse, vieilles maisons et jardins traditionnels hantés... beaucoup de sordide mais toujours plus dans l'atmosphère et le non-dit.
    Un livre qui se dévore presque à contre-cœur et le ventre noué d'angoisse. Juste un petit soucis d'abus de cliffhanger, qu'on oublie bien vite (on se contente de ne pas savoir tout de suite ce qui nous attend au prochain détour du couloir ou de la rue) avec une accélération et un suspens violents.
    Mon premier Mo Hayder. Probablement pas le dernier. Mais sans doute pas pour tout de suite.

    Critique de qualité ? (12 l'ont appréciée)


    • Livres 2.00/5
    Par Livrespourvous, le 09/03/2010


    Pig Island Pig Island de Mo Hayder

    Une secte de fanatiques religieux et une vengeance aux motifs imprécis, et voilà que Pig Island, petite île écossaise est le théâtre d'actes diaboliques.
    Joe Oakes, journaliste, décide d'enquêter. D'autant qu'il connaît bien le fondateur de cette secte, Malachi Dove.
    Ce qui gêne dans ce roman, est la volonté ridicule de l'auteur d'amasser l'horrible et le gore, afin de constituer une oeuvre.
    Le rythme est lent, trop lent et les intrigues ne sont pas captivantes. Il y a beaucoup de violences gratuites, comme un journal de 20h00, avec des emprunts à de nombreux films américains ou anglais, sans grand intérêt.
    Et tout ceci nous mène à une fin indigente.
    On a l'impression que Mo Hayder est sans cesse sous l'oeil d'un atelier d'écriture qui juge son travail, tant sa plume est laborieuse quand elle devient trop minutieuse.
    A vouloir faire du sensationnel, cette aimable écrivaine se fourvoie. Il y a une centaine de pages superflues et un manque évident d'humilité.
    Un roman policier réussi embarque le lecteur. Ici on reste sur le quai et c'est dommage car le titre, Pig Island promettait.


    Lien : http://livrespourvous.centerblog.net

    Critique de qualité ? (11 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par CelineCDI, le 19/02/2013


    Tokyo Tokyo de Mo Hayder

    Grey, jeune anglaise au passé trouble débarque à Tokyo afin d'y retrouver un vieux professeur chinois, sensé être en possession d'un document historique unique sur les massacres commis par l'armée japonaise à Nankin, en Chine, en 1937. Mais le professeur refuse de discuter avec elle de cette question. Grey, qui a tout largué pour venir au Japon, doit essayer de subvenir à ses besoins. Elle devient hôtesse dans un club où elle fréquente un vieux yakusa, puissant et respecté. Cet homme, étrangement, va devenir son principal atout pour parvenir à ses fins : voir enfin le film des atrocités de Nankin, qui la hantent depuis qu'elle est petite...

    J'avais trouvé les précédents romans de Mo Hayder particulièrement glauques mais là, je dois dire que l'effet a été tout autre : captivant (je l'ai lu en deux nuits), ce livre m'a horrifiée en même temps que fascinée. Le personnage de Grey, énigmatique, troublant, dérangeant (lourd passé psychiatrique, obsession pour le sexe, fascination pour les horreurs commises pendant la guerre) est très réussi, il intrigue et en même temps, émeut, quelque part. Le passé de Grey, qui se dévoile très lentement, est mis en contrepoint avec sa quête présente, dans un Tokyo étrange, presque hors du temps. L'entremêlement du récit actuel et du journal du vieux chinois de Nankin est habilement réalisé, laissant entrevoir peu à peu une réalité inavouable, d'autant plus qu'elle repose sur des faits historiques réels... Je suis sortie de cette lecture complètement soufflée, et j'ai pas mal cauchemardé, je dois avouer. Un grand thriller, âmes sensibles s'abstenir...

    Critique de qualité ? (10 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par linagalatee, le 04/01/2013


    Proies Proies de Mo Hayder

    Une voiture volée sur un parking avec un enfant à bord. Triste banalité. Quand quelques jours plus tard le scénario se reproduit, Jack Caffery n'a plus de doute, ils ont à faire à un agresseur en série. Les similitudes sont trop évidentes. Surgissant de nulle part le visage caché par un masque de Père Noël, violent, il cherche un enfant. On ne retrouve aucun indice dans les véhicules abandonnés, aucune empreinte. Aucune trace des enfants. Aucun corps retrouvé. Les liens se tissent fragiles, avec les famille entre elles et avec les inspecteurs.

    Les familles s’impliquent dans les recherches. Un père crie l’innocence de son fils que tout accuse pourtant. Une histoire d’adultère va venir rajouter à la complexité de cette histoire.

    Caffery s'adjoint l'aide de Flea Marley et de son équipe. Malheureusement aucun indice probant ne vient asseoir une quelconque hypothèse.

    J'ai beaucoup aimé retrouver l'univers très particulier et très cruel de Mo Hayder. La réunion du duo Caffery/Flea est explosive et délicieuse à la fois. On se demande pendant combien de temps encore ces deux-là vont se chercher. Mais Mo Hayder ne fait pas dans la romance mais dans l’horreur. Et cette fois encore elle le fait très bien.

    Plus l’intrigue avance et plus on a le souffle court. Tels deux électrons libres, Caffery et Flea vont avancer chacun de leur côté, ne se révélant que partiellement leurs avancées respectives, ce qui va mettre Flea dans une situation plus que critique. Il est difficile d’admettre qu’avec autant de recherches, tant de nuits de planque et de fouille, qu’aucun indice n’émerge de tous ces efforts.

    En fait Mo Hayder tisse sa toile, et plus vous avancez au fil des pages et plus vous vous y collez, jusqu’à ne plus pouvoir vous en détacher. Jusqu’à la fin, aucune angoisse ne nous sera épargnée, Jusqu’à la fin aucun indice ne vous permettra de tirer une quelconque conclusion. Vous ressentez une telle pression entre les personnages, un tel stress, une telle angoisse, tant d’incertitudes. Et puis l’horreur, le dénouement, tellement rapide qu’on relit ces quelques pages. Ce n’est pas possible tout est allé tellement vite, j’aurais aimé me délecter de la traque du coupable, le voir souffrir un peu, des aveux peut-être ?

    Mo Hayder va explorer sur la fin du roman, les liens avec l’au-delà et la télépathie. J’aurais peut-être aimé une fin moins rapide, moins « facile », mais je n’aurais su en écrire une autre.

    Il n’en demeure pas moins que c’est de l’excellent Mo Hayder. Tout y est.


    Lien : http://evenusia.canalblog.com/tag/thriller

    Critique de qualité ? (10 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par dibou, le 22/07/2010


    Proies Proies de Mo Hayder

    Le commissaire Jack Caffery est de retour! Il est appelé pour un vol de voiture commis dans le parking d’un centre commercial. Rose Bradley vient en effet de se faire agresser et voler son véhicule par un homme affublé d‘un masque de père noël. A priori un vol plutôt banal, oui, sauf qu’à l’arrière de la voiture se trouvait Martha, la petite fille de Rose. Les heures passent et l’enfant n’est toujours pas « relâchée » par le voleur de voiture. Alors Cafferry s’interroge : et si l’homme avait pour but de kidnapper l’enfant … Ses doutes se confirment lorsqu’une deuxième fillette est enlevée dans les mêmes circonstances. Le scénario s’assombri, le commissaire réuni son équipe et s’associe avec la brigade du sergent Flea Marley pour lancer les recherches. Une véritable chasse à l’homme se met en place, une course contre la montre pour retrouver les petites victimes et éviter le pire…
    Mo Hayder signe là un polar à l’intrigue prenante, pas de grosse frayeur mais une lecture plaisante, pleine de suspens et rebondissements. Le scénario est bien mené, la psychologie des personnages est finement mise en avant, la lecture du récit est vertigineuse.

    Critique de qualité ? (10 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par CelineCDI, le 24/02/2013


    Proies Proies de Mo Hayder

    Troisième opus des aventures conjointes du commissaire-adjoint Jack Caffery et du sergent Phoebe "Flea" Marley, confrontés cette fois à des enlèvements d'enfants, selon un modus operandi toujours identique. Et quand on a affaire à des enlèvements d'enfants, il faut faire vite ! Jack se lance dans l'enquête pendant que Flea plonge pour fouiller tous les endroits où l'on pourrait se débarrasser de corps gênants...

    J'ai été un brin déçue par l'ambiance de ce 3e volume, que j'espérais plus proche en temps du précédent. Mais 6 mois ont passé et le suspense dans lequel Mo Hayder nous laissait est retombé dans une espèce de torpeur, mêlée de culpabilité (pour Flea) et de colère (pour Jack). En gros, les deux protagonistes ne se parlent presque plus, malgré leur attirance mutuelle (dont on se demande combien de temps l'auteur va jouer avant de les faire tomber dans les bras l'un de l'autre, ce qui semble inévitable!). Et cette histoire d'enlèvements n'arrange guère l'affaire. Mais la surprise est au rendez-vous, je n'avais pas vu venir le coupable... Ce qui me laisse penser que "vivement le prochain tome", malgré tout...

    Critique de qualité ? (9 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par Lilou08, le 11/11/2012


    Tokyo Tokyo de Mo Hayder

    Encore un livre que j’avais envie de lire depuis longtemps… là ce n’est pas le titre, ni forcément l’auteur (quoique je voulais découvrir, du coup j’ai déjà lu un autre d’elle… « Rituel »… pas mal), mais c’est la page de couv qui m’attirait !! Pourtant pas drôle, elle était hypnotique pour moi lol
    Donc ça y est, je suis heureuse, je viens de le terminer !!!
    Bon, c’était annoncé comme un thriller… perso, je n’ai pas trop trouvé… un peu à la fin… bien sûr, il y a une énigme tout du long du livre, mais ça avance tellement lentement, que… non pour moi, pas un thriller !
    Dans ce livre, on entre dans l’intimité des civilisations chinoises et japonaises… pas forcément les plus glorieuses d’ailleurs, surtout pour la Japonaise !!
    On découvre aussi un Tokyo différent, intime, un peu loin des clichés… en même temps je ne suis absolument pas une spécialiste… alors je découvre.
    Tout le livre repose sur des faits qui se sont déroulés en Chine à Nankin en décembre 1937 (faits historiques…) : des massacres et atrocités perpétrés par l’armée japonaise sur des civils chinois.
    Tout le livre repose sur un film qui a été tourné à ce moment là et qui renferme un secret terrible !!!
    La trame du livre alterne les avants du drame et le drame en 1937 au travers de l’histoire de Shi Chongming et son entourage qui habite Nankin… et l’histoire de Grey, jeune anglaise, bien particulière (tout le monde la croit folle) avec un passé difficile et qui est obsédée par les massacres de Nankin depuis qu’elle a lu un livre à couverture orange à l’âge de 9 ans sur ces faits. On lui soutient qu’elle a tout inventé. Depuis elle cherche, elle étudie pour prouver à tous (et à elle-même) qu’elle n’est pas folle, qu’elle n’a rien inventé. Elle a lu qu’il existait ce film et elle vient au Japon rencontrer Shi Chongming, l’un des rares survivants des massacres, devenu professeur et qui exerce à Tokyo, pour qu’il lui montre ce film qu’il aurait en sa possession.
    Rencontre entre deux personnalités fortes, difficiles,…. un bras de fer s’instaure entre eux… et un contrat entre eux…. Grey doit effectuer pour le professeur une recherche très très dangereuse dans le sillage de Fuyuki, un yakuza extrêmement dangereux pour pouvoir ce film.
    Grey va devoir survivre à Tokyo… elle deviendra hôtesse dans un club et habitera en colocation dans une maison bien étrange…
    On va vivre au rythme de ses secrets, de ses avancées etc.
    Et toujours cet ultime secret qu’on cherche…. avec la lenteur des civilisations asiatiques….
    Livre intéressant, un peu oppressant mais au fur et à mesure, j’avais hâte de retrouver tous ces personnages et puis tout de même, je voulais connaître ce secret !… je conseille sa lecture.

    Critique de qualité ? (9 l'ont appréciée)


    • Livres 2.00/5
    Par ladesiderienne, le 27/09/2012


    Birdman Birdman de Mo Hayder

    J'avais pu apprécier le personnage de Jack Caffery dans Proies et Skin, et en lisant Birdman, premier livre de Mo Hayder, j'ai enfin découvert son passé et l'explication des démons qui le hantent. Les dernières pages sont d'ailleurs, en ce sens, plutôt positives.
    L'intrigue de ce triller est bien menée, avec ses fausses pistes, ses indices distillés au compte-gouttes et ses rebondissements.
    Oui, mais voilà, ma passion pour l'hémoglobine et le "gore" a trouvé ses limites. L'auteur nous décrit avec moult détails, virant parfois au "scato", l' association de deux monstres, unis par une perversion sexuelle des plus ignobles. J' ai pourtant lu la trilogie de Thomas Harris avec Hannibal Lecter (comparaison avec ce dernier sur la quatrième de couverture), ainsi que pas mal d'autres du même genre, mais je n'avais jamais ressenti ce malaise. Trop, c'est trop!

    Critique de qualité ? (9 l'ont appréciée)


    • Livres 1.00/5
    Par DrWu, le 01/03/2013


    Pig Island Pig Island de Mo Hayder

    Ca part bien, c'est intriguant, parfois haletant, ça s'annonce diabolique, mais bon sang que se passe-t-il sur cette île ?, et puis notre héros bon gré mal gré réussit à prendre pied sur cette île. Ah... vite vite la suite.

    Et ça continue, l'angoisse monte, il est reçu par la communauté, tout à fait cordialement, mais ces gens là c'est sûr cachent quelque chose, on ne peut leur faire confiance. Et oh, une partie de l'île est interdite, un rideau de fer, mais qu'il y a t il derrière? il faut y aller, braver le danger, percer le mystère... Et notre héros y va.... chic chic !

    Et... et.. et... , au détour d'un chemin, méga-déception, ça tourne en eau de boudin, ça devient un peu n'importe quoi, tout retombe. En gros ça fait flop. Mais pas un petit flop, du lourd, du trés trés lourd. Explications boiteuses, on change d'endroit, on finit dans l'ennui le plus profond, après moults arrêts de lecture tellement ça en devient insipide. Une histoire complètement ratée au bout d'un tiers du livre.

    Critique de qualité ? (8 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par rubisblue, le 23/02/2013


    Tokyo Tokyo de Mo Hayder

    Comment noter un ovni pareil ?
    C'est très bien écrit, ça, rien à redire. Ce n'est pas un page turner, pourtant il provoque un vrai désir d'en savoir plus. L'alternance entre les chapitres sur la Chine du passé et le Japon actuel nous menant peu à peu vers l’explication de tout ce qui nous échappait est très dynamique et intéressante... Pourtant...
    Le thème est assez "particulier" et je comprends pourquoi certains amis masculins m'avaient dit avoir été dérangés voire horrifiés par ce livre. En un sens il y a une certaine beauté là dedans avec un côté très esthétique du charnel "aliéné"... mais effectivement, "dérangeant" peut être le mot.
    En bref, c'est un bon bouquin, car bien mené, original, unique etc. Mais dans la catégorie primé Polar SNCF je préfère largement "Avant d'aller dormir" de S. J. Watson (Ça n'a rien à voir on est d'accord, mais je trouve ce dernier bien plus abordable même s'il est moins riche).

    Critique de qualité ? (8 l'ont appréciée)




Faire découvrir Mo Hayder par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz