Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Romain Gary (1611)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par LadyDoubleH, le 17/09/2014

    Les racines du ciel de Romain Gary

    Ce n'était pas la peine de défendre ceci ou cela séparément, les hommes ou les chiens, il fallait s'attaquer au fond du problème, la protection de la nature. On commence par dire, mettons, que les éléphants c'est trop gros, trop encombrant, qu'ils renversent les poteaux télégraphiques, piétinent les récoltes, qu'ils sont un anachronisme, et puis on finit par dire la même chose de la liberté. La liberté et l'homme deviennent encombrants à la longue...

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Sachenka, le 01/09/2014

    Education européenne de Romain Gary

    - Pourquoi les Allemands [du IIIe Reich] nous font-ils cela?
    - Par désespoir. Tu as entendu ce que Pech a dit, tout à l'heure? Que les hommes se racontent de jolies histoires, et puis ils se font tuer pour elles, ils s'imaginent ainsi que le mythe se fera réalité... Il est tout près du désespoir, lui aussi. Il n'y a pas que les Allemands. Ça rôde partout, depuis toujours, autour de l'humanité... Dès que ça se rapproche trop, dès que ça pénètre en vous, l'homme se fait allemand, même s'il est un patriote polonais. La question est de savoir si l'homme est allemand ou non... s'il lui arrive seulement de l'être parfois. [...]

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par lerital31, le 28/08/2014

    La Vie devant soi de Romain Gary

    si Madame Rosa était une chienne, on l'aurait déjà épargnée mais on est toujours beaucoup plus gentil avec les chiens qu'avec les personnes humaines qu'il est permis de faire mourir sans souffrance.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par meeva, le 05/08/2014

    La tête coupable de Romain Gary

    - De qui il est ?
    - Je te l’ai déjà dit. Je ne sais pas.
    - Tu es sûre qu’il n’est pas de moi ? Sûre ?
    Il ne voulait pas faire ça à son gosse. Déjà, il était bon père.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Clairoche, le 04/08/2014

    Les racines du ciel de Romain Gary

    Je dois dire que je fais toujours de grands efforts pour être particulièrement gentil avec lui, parce que j'estime qu'il faut être tolérant, et que ce n'est pas la faute du putois s'il sent mauvais.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Clairoche, le 04/08/2014

    Les racines du ciel de Romain Gary

    Il voulait dire tout cela à Haas, mais ses années de Sahara l'avaient rendu peu loquace, et il avait remarqué également que certaines choses qu'il sentait pourtant profondément changeaient de sens au contact des mots, au point que non seulement il n'arrivait pas à les communiquer, mais qu'il ne les reconnaissait plus lui-même en les prononçant. Si bien qu'il se demandait souvent si les pensées suffisaient, si elles n'étaient pas un simple tâtonnement, si la vraie vue n'était pas ailleurs, et s'il n'y avait pas dans le cerveau des hommes des nerfs encore inutilisés qui iraient porter ces mêmes pensées un jour vers des lieux de vision illimitée.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Rosy121161, le 05/07/2014

    La Vie devant soi de Romain Gary

    p254
    - Momo
    j'ai même pas levé la tête
    - Oui Madame Rosa
    - J'ai tout entendu
    - Je sais, j'ai bien vu quand vous avez regardé
    - Alors je vais partir en Israël
    Je disais rien. Je baissais la tête pour ne pas la voir car chaque fois qu'on se regardait on se faisait mal.
    - Tu as bien fait mon petit Momo. Tu vas m'aider.
    - Bien sûr que je vais vous aider, Madame Rosa, mais encore pas tout de suite.
    J'ai même chialé un peu

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par chriskorchi, le 19/06/2014

    Une petite femme : Suivie d'autres nouvelles de Romain Gary

    « Oui, Monsieur. C’était une toute petite femme.Blonde, frêle, maquillée, elle se promenait dans la brousse en fumant des cigarettes américaines et, au début, nul au monde ne l’aurait empêchée de changer de robe deux fois par jour. […]
    Et c’est ainsi que la petite femme nous arriva avec un nombre prodigieux de malles et un pékinois. Car elle avait emporté son pékinois avec elle ! »

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par pandaroux, le 21/05/2014

    La Promesse de l'aube de Romain Gary

    Mon fils chéri, voilà bien des années que nous sommes séparés, et j'espère que tu as pris maintenant l'habitude de ne pas me voir, car enfin, je ne suis pas là pour toujours. Rappelle toi que je n'ai jamais douté de toi. J'espère que lorsque tu reviendras à la mais et que tu comprendras tout, tu me pardonneras. Je ne pouvais pas faire autrement.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par cjjouvet, le 13/05/2014

    La Promesse de l'aube de Romain Gary

    En deux ans , je ne réussis à terminer qu'un seul "tableau". Je l'accrochai au mur, parmi d'autres , et lorsque le grand critique américain Grinberg vint me voir , il s' arrêta longuement devant mon oeuvre, avec un intérêt évident. "Et celui-là, de qui est-ce?" Je répondis astucieusement : "Oh, c'est un jeune peintre que j'ai découvert à Milan." Son expression devint encore plus admirative. "Eh, bien mon vieux, pour une merde, c'est une vraie merde. For a piece of shit , it's a real piece of shit! [...]

    Je crois être le seul homme à qui un médecin interdit de peindre. Il y avait sur mes "tableaux" , des couches si épaisses qu'il fallait se mettre à plusieurs pour les porter aux ordures. Une de mes voisines alla sauver une de mes "oeuvres" de la poubelle et la fit transporter chez elle. "On ne sait jamais" , expliqua-t-elle.
    p.182

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par meeva, le 12/05/2014

    Education européenne de Romain Gary

    En Europe on a les plus vieilles cathédrales, les plus vieilles et les plus célèbres Universités, les plus grandes librairies et c’est là qu’on reçoit la meilleure éducation – de tous les coins du monde, il paraît, on vient en Europe pour s’instruire. Mais à la fin, tout ce que cette fameuse éducation européenne vous apprend, c’est comment trouver le courage et de bonnes raisons, bien valables, bien propres, pour tuer un homme qui ne vous a rien fait, et qui est assis là, sur la glace, avec ses patins, en baissant la tête, et en attendant que ça vienne.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par TheBookFetish, le 27/04/2014

    Les cerfs-volants de Romain Gary

    Il y'a longtemps que toute trace de haine pour les Allemands m'a quitté. Et si le nazisme n'était pas une monstruosité humaine. S'il était humain? S'il était un aveu, une vérité cachée, refoulée, camouflée, niée, tapie au fond de nous mêmes mais qui finit toujours par resurgir? Les Allemands, bien sûr, oui, les Allemands... C'est leur tour dans l'histoire, et voilà tout. On verra bien, après la guerre, une fois l'Allemagne vaincue et le nazisme enfui ou enfoui, si d'autres peuples, en Europe, en Asie, en Afrique, en Amérique, ne viendront pas prendre la relève.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par withclosedeyes, le 21/04/2014

    Les oiseaux vont mourir au Pérou de Romain Gary

    On ira bientôt dans la lune et il n'y aura plus de lune. Il jeta sa cigarette dans le sable. Un grand amour peut naturellement arranger tout cela, pensa-t-il moqueusement, avec une assez forte envie de crever. La solitude le prenait ainsi parfois le matin, la mauvaise solitude : celle qui vous écrase au lieu de vous aider à respirer.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par butterflysing, le 06/03/2014

    La Vie devant soi de Romain Gary

    Alors maintenant je vais vous dire, parce que vous n'allez pas me croire. J'ai pris les cinq cents francs et je les ai foutus dans une bouche d'égout. Après je me suis assis sur un trottoir et j'ai chialé comme un veau avec les poings dans les yeux mais j'étais heureux. Chez Madame Rosa il y avait pas la sécurité et on ne tenait tous qu'à un fil, avec la vieille malade, sans argent et avec l'Assistance publique sur nos têtes et c'était pas une vie pour une chien.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par butterflysing, le 06/03/2014

    La Vie devant soi de Romain Gary

    Quand je le promenais , je me sentais quelqu'un parce que j'étais tout ce qu'il avait au monde. Je l'aimais tellement que je l'ai donné. J'avais déjà neuf ans ou autour et on pense déjà, à cet âge, sauf peut-être quand on est heureux. Il faut dire aussi sans vouloir vexer personne que chez Madame Rosa, c'était triste, même quand on a l'habitude.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par zbeulfcb, le 26/01/2014

    La Vie devant soi de Romain Gary

    s'il n'y a qu'un livre à lire, c'est celui-ci.

    Commenter     J’apprécie          1 5         Page de la citation


  • Par withclosedeyes, le 19/01/2014

    Lady L de Romain Gary

    Dès l'instant où nous pourrons être sûrs que notre joie nous survivra, la mort ne sera plus qu'une délicieuse noyade dans le bonheur...

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par withclosedeyes, le 19/01/2014

    Lady L de Romain Gary

    Confondre l'attirance physique avec l'amour spirituel, c'est comme mélanger la politique et l'idéalisme: très mauvais, ça.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par withclosedeyes, le 16/01/2014

    Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable de Romain Gary

    Laura, je voudrais mourir bien avant de mourir mal...

    Commenter     J’apprécie          1 5         Page de la citation


  • Par magenest, le 14/01/2014

    La Vie devant soi de Romain Gary

    Et pourquoi on m'a renvoyé de l'école, Monsieur Hamil ? Madame Rosa m'a dit que c'était parce que j'étais trop jeune pour mon âge, puis que j'étais trop vieux pour mon âge et puis que j'avais pas l'âge que j'aurais dû avoir et elle m'a trainé chez le docteur Katz qui lui a dit que je serais peut-être très différent, comme un grand poète ?

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation





Faire découvrir Romain Gary par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz