Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Romain Gary (1492)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par lehane-fan, le 14/03/2012

    La Vie devant soi de Romain Gary

    - Lorsqu'on s'occupe des enfants , il faut beaucoup d'anxiété , docteur , sans ça ils deviennent des voyous .

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par cathcor, le 23/02/2012

    L'angoisse du roi Salomon de Romain Gary

    Car des fois la pire des choses qui peut arriver aux questions c'est la réponse.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Trissotin, le 01/02/2012

    Gros-Câlin de Romain Gary

    En général, les aveugles sont très gentils et aimables, à cause de tout ce qu’ils n’ont pas vu dans la vie.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par pyrouette, le 02/01/2012

    La Vie devant soi de Romain Gary

    La vie c’est pas un truc pour tout le monde.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par pyrouette, le 02/01/2012

    La Vie devant soi de Romain Gary

    Madame Rosa dit que la vie peut être très belle mais qu’on ne l’a pas encore vraiment trouvée et qu’en attendant il faut bien vivre.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par pyrouette, le 02/01/2012

    La Vie devant soi de Romain Gary

    Je ne sais pas ce qu’elle a eu tout d’un coup, mais je vous jure qu’il y avait du monde dans la façon dont elle me regardait.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Persepolis, le 06/10/2011

    La Vie devant soi de Romain Gary

    Madame Rosa engueulait Banania mais celui-ci s'en foutait parce qu'il n'avait que trois ans et des sourires. Je pense que Madame Rosa aurait peut-être donné Banania à l'assistance mais pas son sourire et comme on ne pouvait pas garder l'un sans l'autre, elle était obligée de les garder tous les deux. C'est moi qui étais chargé de conduire Banania dans les foyers africains de la rue Bisson pour qu'il voie du noir, Madame Rosa y tenait beaucoup.
    - Il faut qu'il voie du noir, sans ça, plus tard, il va pas s'associer.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par litolff, le 21/09/2011

    Les cerfs-volants de Romain Gary

    Je me disais que les nazis allaient beaucoup nous manquer, que ce serait dur, sans eux, car nous n'aurions plus d'excuses

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par colimasson, le 17/08/2011

    La Promesse de l'aube de Romain Gary

    Je n’ai pas réussi à redresser le monde, à vaincre la bêtise et la méchanceté, à rendre la dignité et la justice aux hommes, mais j’ai tout de même gagné le tournoi de ping-pong à Nice, en 1931, et je fais encore, chaque matin, mes douze tractions, couché, alors, il n’y a pas lieu de se décourager.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Nouar, le 07/06/2011

    La Vie devant soi de Romain Gary

    J'ai jamais compris pourquoi on ne permet pas aux putes cataloguées d'élever leur enfant, les autres ne se gênent pas.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Nouar, le 07/06/2011

    La Vie devant soi de Romain Gary

    Madame Rosa avait des cheveux gris qui tombaient eux aussi parce qu'ils n'y tenaient plus tellement.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par alicejo, le 21/04/2011

    L'angoisse du roi Salomon de Romain Gary

    J'ai quatre-vingt quatre ans et je n'ai personne à déplorer. C'est une terrible solitude de perdre un être aimé, mais c'est une solitude encore plus terrible de n'avoir jamais perdu personne.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par FraHau, le 08/01/2011

    Chien blanc de Romain Gary

    C'est assez terrible, d'aimer les bêtes. Lorsque vous voyez dans un chien un être humain, vous ne pouvez pas vous empêcher de voir un chien dans l'homme et de l'aimer.


    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par claireogie, le 28/12/2010

    Gros-Câlin de Romain Gary

    Je venais d'ailleurs de faire à ce moment-là une rencontre importante, celle du professeur Tsourès. Il habite au-dessus de chez moi avec terrasse. C'est une sommité humanitaire. Selon les journaux, il a signé l'an dernier soixante-douze protestations, appels au secours et manifestes d'intellectuels. J'ai d'ailleurs remarqué que ce sont toujours les intellectuels qui signent, comme si les autres, ça n'avait pas de nom.
    Il y avait un peu de tout, des génocides, des famines, des oppressions. C'est une sorte de guide Michelin moral, avec trois étoiles qui sont décernées par le professeur. C'est au point que lorsqu'on massacre ou qu'on persécute quelque part mais que le professeur Tsourès ne signe pas, je m'en fous, je sais que ce n'est pas garanti. Il me faut sa signature au bas pour me rassurer, comme pour un expert en tableaux. Il faut qu'il authentifie. Il paraît que c'est plein de faux dans l'art, même au Louvre.
    On comprend donc que dans ces conditions et en raison de tout ce qu'il a fait pour les victimes, que je me sois présenté. Discrètement, bien sûr, pour ne pas avoir l'air de vouloir m'imposer à son attention, me faire remarquer. Je me suis mis à attendre le professeur Tsourès devant sa porte, en lui souriant d'un air engageant, mais sans insister. Au début, il me saluait au passage, en soulevant légèrement son chapeau, à cause du bon voisinage. Mais comme il continuait à me trouver sur son palier, le salut devint de plus en plus sec, et puis, il ne me salua plus du tout, il passait à côté, d'un air irrité, regardant droit devant lui. Evidemment, je n'étais pas un massacre. Et même si je l'étais, ça ne se voyait pas de l'extérieur. Je n'étais pas à l'échelle mondiale, j'étais un emmerdeur démographique, du genre qui se prend pour. C'était un homme à cheveux gris qui était habitué à la torture en Algérie, au napalm au Vietnam, à la famine en Afrique, je n'étais pas à l'échelle. Je ne dis pas que je ne l'intéressais pas, qu'avec mes membres extérieurs intacts, je n'étais pas quantité négligeable à ses yeux, mais il avait ses priorités. Je ne faisais pas le poids de malheur, j'étais strictement zéro, alors qu'il était riche d'amour et avait l'habitude de compter par millions, en somme il était lui aussi dans les statistiques. Il y a des gens qui saignent seulement à partir d'un million. C'est l'embarras des richesses.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par alicejo, le 07/12/2010

    Pseudo de Romain Gary

    On peut être une belle ordure et écrire de beaux livres.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par alicejo, le 03/12/2010

    Pseudo de Romain Gary

    Les flics, dans le fourgon, quand ils ont vu que je continuais à ne pas respirer et même à me boucher le nez, m'ont cassé la gueule pour outrages aux représentants des organes respiratoires dans l'exercice de leurs fonctions.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Sandy80, le 12/08/2010

    L'angoisse du roi Salomon de Romain Gary

    J'ai toujours voulu être un salaud qui s'en fout sur toute la ligne et quand vous n'êtes pas un salaud, c'est là que vous vous sentez un salaud, parce que les vrais salauds ne sentent rien du tout. Ce qui fait que la seule façon de ne pas se sentir un salaud c'est d'être un salaud.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par NMTB, le 18/12/2014

    Les cerfs-volants de Romain Gary

    J’étais jaloux de ses solitudes, des sentiers qu’elle parcourait sans moi, des livres qu’elle emportait avec elle et qu’elle lisait comme si je n’existais pas. Je savais à présent me moquer de mes excès d’exigence et de mes terreurs tyranniques ; je commençais à comprendre qu’il faut savoir laisser, même à sa raison de vivre, le droit de vous quitter de temps en temps, et même celui de vous tromper un peu avec la solitude, avec l’horizon et avec ces hautes plantes dont je ne connaissais pas le nom et qui perdaient leurs tête blanches au moindre coup de vent […] Je commençais à m’éveiller à l’idée qu’il ne suffisait pas d’aimer mais qu’il fallait aussi apprendre à aimer et me rappelai le conseil de mon oncle Ambroise, celui de « tenir fermement le bout de la ficelle pour empêcher son cerf-volant d’aller se perdre dans la poursuite du bleu ».

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par Austral, le 18/12/2014

    La nuit sera calme de Romain Gary

    Les siècles passés pratiquaient l'injustice au nom des vérités fausses "de droit divin", mais auxquelles on croyait fermement. Aujourd'hui, c'est le règne des mensonges les plus éhontés, le détournement constant de l'espoir, le mépris le plus complet de la vérité.

    Commenter     J’apprécie          1 4         Page de la citation


  • Par herveGAUTIER, le 20/11/2014

    Le sens de ma vie: Entretien de Romain Gary

    Je puis donc simplement dire que mon rapport avec les femmes a d'abord été un respect et une adoration pour ma mère, qui s'est sacrifiée pour moi, et un amour des femmes dans toutes les dimensions de la féminité, y compris bien sûr celle de la sexualité.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation





Faire découvrir Romain Gary par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz