Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : B00COSTKQG
Éditeur : Belfond (2013)


Note moyenne : 3.66/5 (sur 91 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Quand Karen Garcia, fille du richissime Frank Garcia, est retrouvée morte, une balle dans la tête, son père fait appel au détective Joe Pike et à son associé, Elvis Cole. Grâce à ses relations, Garcia obtient que les deux privés puissent suivre le travail des en... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (9)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par carre, le 10 mars 2012

    carre
    Frank Garcia accablé par le chagrin fait appel au détective Joe Pike et son associé Elvis Cole pour retrouver les assassins de fille Karen retrouvée une balle dans la tête. Pike, ancien flic du LAPD est un type solitaire, taiseux, imprévisible alors que Cole lui manie humour et
    Crais à l'instar d'un Michael Connelly choisit Los Angelès pour mener son intrigue. Et, en créant les personnages de Cole et Pike aussi différents que complémentaires, il nous séduit avec ce duo détonant. Il mène son enquête avec talent s'appuyant sur une intrigue classique mais avec un vrai sens du supense; Et c'est suffisamment bien charpenté pour nous tenir en haleine jusqu'au bout. Et savoir que Cole et Pike sont devenus des personnages récurrents de Crais nous ravis.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par encoredunoir, le 12 septembre 2011

    encoredunoir
    Dans cet épisode, Pike et Cole sont engagés pour retrouver le meurtrier d'une riche héritière, ancienne petite amie de Pike. Or, Joe Pike, ancien flic du LAPD a quitté la police dans des circonstances particulièrement violentes, après la mort de son coéquipier, et ses anciens collègues prennent un malin plaisir à lui mettre des bâtons dans les roues, voire même à l'incriminer dans ce meurtre. Taciturne, secret, Joe Pike est un mystère, même pour son associé et, peu à peu, Cole va commencer lui aussi, alors qu'il lève progressivement le voile sur le passé de son ami, à douter de lui.
    L.A. Requiem combine tous les ingrédients qui font le succès de la série de romans de Robert Crais : le fil d'une enquête qui, en se déroulant, dévoile une vérité déroutante ou bien plus complexe qu'il n'y paraissait au départ, des dialogues percutants et pas dénués d'un humour agréable, une promenade légèrement décalée dans Los Angeles, des cliffhangers en fin de chapitre qui maintiennent la tension du récit, une histoire trop grosse pour être vraiment plausible mais dans laquelle on se laisse embarquer sans déplaisir. Sans être un livre inoubliable, L.A. Requiem tient ses promesses et nous fait passer un bon moment.

    Un bon moment dont on profitera car, malheureusement, la production de Crais semble vouée à une inéluctable chute vers le mauvais thriller aux recettes éculées et aux rebondissements les plus improbables. C'est d'autant plus dommage que certains des premiers opus, comme Prends garde au toréador (on aura reconnu un titre de Série Noire, de 1988, quasi-introuvable aujourd'hui). À la lecture de ces premiers romans qui, bien que parfois inégaux, gagnaient peu à peu en qualité jusqu'à L.A. Requiem, on regrette d'autant plus que Crais ait versé, à l'instar d'un Michael Connelly, dans l'écriture automatique et l'emploi de ficelles qui commencent à ressembler à des amarres de cargo, finissant par nous resservir toujours la même soupe faite avec des ingrédients dont la qualité semble s'altérer à chaque fois.
    C'est dommage et l'on n'attend plus désormais que la sortie en poche des nouveaux Robert Crais, avec l'espoir malgré tout, qu'il finira bien par retrouver l'inspiration. Un espoir qui s'étiole chaque année un peu plus. Alors en attendant, lorsque l'on voudra se laisser aller à un moment de détente de qualité – l'équivalent romanesque d'un épisode de la série de L'Arme Fatale qui suit à peu près le même chemin vers la médiocrité – on lira donc L.A. Requiem ou les romans précédents, comme L'ange traqué ou Casting pour l'enfer, disponibles en Points Policier.


    Lien : http://encoredunoir.over-blog.com/article-plus-dure-sera-la-chute-l-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par nina2loin, le 07 août 2013

    nina2loin
    L.A. Requiem, écrit en 1999 relève du polar noir dans lequel mes retrouvailles avec Elvis Cole et Joe Pike m'ont un peu déçue.
    Dans ce roman, le richissime Frank Garcia fait appel à eux pour découvrir le meurtrier de sa fille unique Karen, retrouvée morte, une balle dans la tête à Los Angeles.
    C 'est un bon départ. Et pourtant ce qui ressort du roman c'est la rivalité qui oppose les 2 privés aux policiers enquêteurs tout au long du récit, ce qui m'a agacée en cours de lecture. Dans une ambiance très virile, les policiers sont des durs à cuire, antipathiques, peu attachants. Des flashbacks sur la vie de Joe Pike nous aide à comprendre sa personnalité taciturne mais aussi l'intrigue. Seul Elvis Cole, personnage central, apparait comme étant le plus humain, fidèle en amitié, un des thèmes de cette fiction.
    Vieilles rancunes et rivalités : j'ai peu accroché malgré l'enquête.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par RobinsonFlo, le 25 juillet 2013

    RobinsonFlo
    Il s'appelle Elvis Cole et tout le monde se charge de lui rappeler que c'est difficile à porter. Il est détective privé, le "meilleur du monde" selon lui. Mais cette fois-ci, il fait profil bas. La fille d'un magnat de la chips mexicaine a disparu. La police ne semble pas prendre l'affaire au sérieux. Cole et son associé Joe Pike sont donc recrutés par le papa. Tout commence comme dans un bon vieux film noir, puis l'affaire devient vite plus complexe qu'elle en a l'air.
    Le livre doit tout au savoir-faire de Robert Crais, ancien scénariste de série policière aux Etats-Unis. le rythme est sans faille et l'on adhère immédiatement à cette ambiance de détectives privés sous le soleil de Californie.
    Le duo Elvis Cole et Joe Pike fonctionne très bien. Elvis, tout en couleur et vantardise, malin, teigneux et opiniâtre ; Joe tout en mystère et sobriété, armoire à glace sans expression qu'il vaut mieux avoir de son côté.
    Cole et Pike constituent une série, et je ne peux que vous recommander de débuter par celui-là !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par dupuisjluc, le 18 mars 2012

    dupuisjluc
    Un excellent Polar, avec des personnages haut en couleur. J'aime la narration en « je » racontée par un des protagonistes de l'histoire.
    Une histoire de disparition, de meurtre qui débouche sur la traque d'un tueur en série. L'originalité réside dans la haine qui existe entre les détectives (les héros du livre) et la police officielle pour cause de vieille histoire…
    Le suspens est bien mené et le livre se lit d'une traite.
    Je vais assurément lire d'autres Robert Crais
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par nina2loin, le 07 août 2013

    Petit à petit, l'équipe de nuit se dispersa et l'équipe de jour prit le relais. Samantha Dolan arriva au volant d'une BMW bleu marine. Sa plaque d'immatriculation était soulignée par une légende humoristique : « JE VEUX ÊTRE BARBIE, CETTE GARCE POSSÈDE TOUT. » La plupart des autres flics roulaient en berline ordinaire ou en break. Presque tous avaient un crochet d'attelage à l'arrière de leur véhicule ‒ les flics aiment les bateaux : c'est génétique. Dolan n'avait pas de crochet, mais aucun de ses collègues n'avait de BM, ce qui, au fond, les remettait peut-être tous à égalité.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par natlitou, le 28 septembre 2013

    Il visualisa sa douleur, sa peur et sa honte, et il s'imagina en train de les ranger chacune à l'intérieur d'une petite boîte, puis en train de ranger ces petites boîtes dans une malle de chêne, tout au fond d'une cave.
    Il verrouilla la malle. Jeta la clé au loin. Et formula trois vœux :
    Ça ne se passera pas toujours comme ça.
    Un jour, je serai fort.
    Je ne ferai pas de mal.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par nina2loin, le 07 août 2013

    On entend parfois des choses qu'on n'a jamais eu envie d'entendre, des choses tellement éloignées de tout ce qu'on connaît que c'est à peu près comme si on tombait du lit pour se retrouver brutalement immergé dans un roman de Stephen King.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par dupuisjluc, le 10 mars 2012

    - Tu penses à tout, on dirait
    - Oui. je suis une maman.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
3,50 € (neuf)
0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir L.A. Requiem par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez les éditions Belfond

> voir plus

Quiz