AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Samuel Jankélévitch (Traducteur)
ISBN : 2228894079
Éditeur : Payot et Rivages (2004)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 138 notes)
Résumé :
Quelle est l'origine de la société humaine et de ses lois ? En entreprenant de répondre à cette question radicale, Freud, dans Totem et Tabou, paru en 1913, ne fait oeuvre ni d'historien, ni d'anthropologue ; il renoue à sa façon avec la logique du mythe qui, à travers le récit naïf d'un temps originaire, met en scène les fantasmes inconscients de l'âme collective. Le point culminant de l'ouvrage est ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
colimasson
colimasson07 août 2015
  • Livres 4.00/5
Partant du postulat que l'enfance est à l'individu ce que le peuple primitif est à notre société, Freud se propose d'analyser la vie des peuples primitifs pour enrichir notre connaissance psychanalytique, sans laisser sur le côté les ethnologues et linguistes qui sauraient également venir enrichir la réflexion. La méthode pourrait paraître moralement incorrecte car elle porte à croire que Freud établit un jugement de valeur entre société primitive et société moderne. La lecture de l'ouvrage nous apprend cependant que Freud n'assigne absolument aucune valeur à chacun des états de la société, se contentant de reconnaître que trois systèmes se succèdent, celui de l'animisme, celui de la religion et celui de la science, chacun accordant une place décroissante à l'homme au profit de l'entité supérieure sur laquelle sont projetés les fantasmes ambivalents de l'homme.

Pour son analyse, Freud part du postulat que les peuples sauvages contemporains représentent les peuples primitifs à l'origine des civilisations ultérieures. Il observe alors deux phénomènes principaux : le tabou et le totémisme.

Le tabou est un mot polynésien qui désigne le sacré. Il s'apparente au « sacer » des anciens Romains et, dans une certaine mesure, à notre « impératif catégorique » issu de Kant. le tabou semble imposé de l'extérieur et concerne un désir inconscient et puissant. Sa violation remet en cause l'équilibre du clan. Il faut alors procéder à un acte d'expiation dont la nature serait identique à celle du désir normalement écarté.

Le totem est un objet superstitieusement respecté. le totémisme est une pratique religieuse et sociale qui implique le respect de l'homme vis-à-vis du totem, et le respect d'un certain nombre d'obligations à l'intérieur du clan rattaché au même totem. Freud se demande si l'exogamie, découlant de la peur de l'inceste, existait déjà avant le totémisme, ou s'il n'en fut qu'une conséquence.

Le tabou et le totémisme se retrouveraient, sous une forme plus individuelle et nuancée, chez le névrosé obsessionnel. Celui-ci fonctionne en effet sur le mode de la superstition et réalise des actes qui ont valeur d'expiation. Leur origine est inconsciente mais vise certainement à surmonter un désir puissant.

« Résumons les points sur lesquels porte la ressemblance entre les coutumes tabou et les symptômes de la névrose obsessionnelle. Ces points sont au nombre de quatre : 1° absence de motivation des prohibitions ; 2° leur fixation en vertu d'une nécessité interne ; 3° leur facilité de déplacement et contagiosité des objets prohibés ; 4° existence d'actions et de commandements cérémoniaux découlant des prohibitions. »

La névrose s'éclaircit par comparaison avec la mentalité des peuples primitifs et, à son tour, l'histoire du tabou devient plus claire lorsque Freud tente de la reconstruire en appliquant ses connaissances sur les prohibitions obsessionnelles des névrosés. L'origine du tabou remonterait donc à une privation qu'il s'agit de nommer. Pour Freud, les deux interdits fondamentaux du totémisme –la prohibition de tuer le totem et d'épouser une femme du même totem- renvoient au complexe d'Oedipe. La religion totémique traduirait donc la culpabilité mais aussi la gloire des enfants qui se souviennent du meurtre du père. Ce meurtre peut être aussi bien réel que fantasmé car Freud estime que, dans le système animiste des peuples primitifs, la pensée et la parole ont autant de pouvoirs que les actes réels.

« Nous savons déjà qu'étant donné leur organisation narcissique, ils attachent à leurs actes psychiques une valeur exagérée. Aussi bien les simples impulsions hostiles à l'égard du père, l'existence du désir imaginaire de le tuer et de le dévorer auraient-elles pu suffire à provoquer la réaction morale qui a créé le totémisme et le tabou. »

On trouve encore une trace de ce tabou et des pratiques totémistes dans le système religieux chrétien. le péché originel traduirait l'offense envers Dieu le Père, rachetée par le Christ qui mourut sur la Croix. L'Eucharistie découlerait ensuite du processus qui est à la base du repas totémique. Sous quelle forme se manifestera ou se manifeste déjà la résurgence totémique dans le troisième système, celui de la science ?

Cette analyse démontre encore une fois l'ouverture d'esprit de Freud qui a voulu concilier de nombreuses disciplines afin qu'elles s'enrichissent mutuellement. Bien que l'on puisse contester les conclusions de cet ouvrage par désaccord avec ses axiomes, il faut reconnaître que le rapprochement effectué entre le phénomène obsessionnel de la névrose et les phénomènes religieux et social du totémisme est une idée porteuse et riche en implications.

Lien : http://colimasson.blogspot.fr/2015/08/totem-et-t..
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          233
araucaria
araucaria29 octobre 2014
  • Livres 4.00/5
Un livre qui m'avait été imposé lorsque j'étais au lycée et que j'ai voulu relire. Toutefois Sigmund Freud l'écrit lui-même : "Ce livre, tout en s'adressant à un public de non spécialistes, ne pourra cependant être compris et apprécié que par des lecteurs déjà plus ou moins familiarisés avec la psychanalyse". Cet essai est donc, et je le dis sans rougir de honte, assez complexe, ardu et demanderai pour des passages entiers une relecture car je ne suis pas psychanalyste. Un essai qui nous mène du tabou et du totem, jusqu'à l'interdit de l'inceste et au complexe d'Oedipe... le mettre entre les mains de lycéens n'était-ce pas préjuger un peu de leur force, de leur maturité, et de leur aptitude à aborder la psychanalyse?
Commenter    J’apprécie          271
aaahhh
aaahhh23 août 2012
  • Livres 4.00/5
Ouvrage de référence pour qui s'intéresse à la psychanalyse, "Totem et tabou" est l'une des pièces maîtresses de Sigmund Freud car c'est ici que, se basant sur des données anthropologiques, linguistiques et cliniques, il aborde pour la première fois les origines de son célèbre Complexe d'Oedipe.
Revenant sur des thèmes tels que la peur de l'inceste, l'ambivalence des sentiments et la toute puissance des idées, Freud nous promène à travers l'espace, de l'Australie à l'Europe, et à travers de temps, de l'ère de l'homme préhistorique à celle de la bonne société viennoise du 19ème siècle, afin de nous démontrer que certaines choses sont universelles, et que le tabou d'inceste et le complexe d'oedipe sont de cet ordre.
"Totem et tabou", en fait, c'est un peu le conte des origines, celles de l'humanité et celles de chacun de nous... Très intéressant et d'une grande richesse théorique, je le recommande chaudement, même si, de par son style, ce n'est pas l'ouvrage du père de la psychanalyse que j'ai pris le plus de plaisir à lire...
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          160
vincentf
vincentf24 décembre 2012
  • Livres 4.00/5
Quelles sont les sources psychiques des religions? Freud invoque bien sûr le complexe d'Oedipe, cette volonté de tuer le père qui touche tous les enfants. Un père tout-puissant, jadis, a été tué par la horde des fils. Ils l'ont dépecé, l'ont mangé, puis se sont sentis coupables, en ont fait leur totem, sous la forme d'un animal vénéré devenu, à la longue, pour faire renaître le père, un dieu. La démonstration semble convaincante, même s'il ne nous est plus donné de voir la religion telle qu'elle était à l'origine, et que tout repose sur des observations fragiles et sur l'assimilation de la vie psychique des individus à celle des peuples. de tout cela découlerait aussi l'interdit de l'inceste, car toutes les femmes appartenaient au père assassinée et vénéré. Tout serait ambivalent, mélange d'adoration et de haine, à la fois mal et bien, tentation et interdit. Tout serait donc humain, trop humain.
Commenter    J’apprécie          90
ValentineF
ValentineF31 mars 2011
  • Livres 2.00/5
Comment dire ? Freud et moi ne sommes pas amis, mais alors loin de là.
Déçue dès le premier tiers, si ce n'est dès les premières pages, la notion de Totem n'est que survolée, ce qui intéresse Freud correspond aux relations au sein d'une fratrie totémique, quant à la notion de tabou, elle se rapproche du sacré ou de l'intouchable (c'est à voir). J'espérais trouvé un essai évoquant l'élaboration des totems au sens élaboration personnelle de totem et non celle d'un symbole d'identification du groupe ou famille en vue d'éviter l'inceste dit "de groupe".
Dans le premier tiers, Freud n'évoque pratiquement que les "sauvages" (les aborigènes australien), et les moeurs afin d'éviter l'inceste de groupes, le mariage en dehors du clan totem, et l'évitement entre homme et femme tenant pratiquement de la caricature (même si j'ignore tout de la véracité de ces moeurs). Il sous-entend d'ailleurs, que les "sauvages" sont plus enclin à l'inceste, que ni les Dieux et ni les démons n'existent.
La suite de l'essai s'améliore (pour moi), on s'éloigne du "sexe", pour aller vers d'autres désirs source de tabou : le désir de mort notamment entraînant des sentiments de culpabilités du survivant, l'aspect intouchable du chef pour pallier au désir de prendre sa place. Même si de temps en temps, son obsession préféré refait surface.
Je reste un peu déçue par l'essai, même si je ne suis pas autant en colère que lors de la lecture freudienne précédente car il aborde aussi des thêmes moins portés sur la chose et les troubles obsessionnelles, les phobies, lesquels portent selon lui, sur les tabous inconscients de l'individu : et CA m'a paru pertinent.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          20
Citations & extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
colimassoncolimasson04 mai 2016
Le totémisme est un système à la fois religieux et social. Au point de vue religieux, il consiste dans des rapports de respect et d'égards mutuels entre l'homme et son totem ; au point de vue social, dans des obligations réciproques existant entre les membres du clan et dans des obligations de tribu à tribu. Au cours du développement ultérieur du totémisme, ces deux aspects ont une tendance à se séparer l'un de l'autre ; le système social survit souvent au système religieux et, inversement, on retrouve des restes de totémisme dans la religion de pays dans lesquels le système social fondé sur le totémisme a déjà disparu.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          10
colimassoncolimasson02 mai 2016
On peut distinguer au moins trois variétés de totem :

1° le totem de la tribu, se transmettant de génération en génération ;

2° le totem particulier à un sexe, c'est-à-dire appartenant à tous les membres, mâles ou femelles, d'une tribu donnée, à l'exclusion des membres du sexe opposé ;

3° le totem individuel, qui appartient à une seule personne et se transmet à ses descendants. Les deux dernières variétés de totem ont une importance insignifiante en comparaison du totem de la tribu. On a des raisons de croire qu'elles ne sont apparues que tardivement et ne représentent que des formations peu essentielles.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          30
colimassoncolimasson30 avril 2016
Le principe qui régit la magie, la technique du mode de pensée animiste, est celui de la « toute-puissance des idées ».
Commenter    J’apprécie          40
colimassoncolimasson28 avril 2016
Au point de vue génétique, la nature asociale de la névrose découle de sa tendance originelle à fuir la réalité qui n'offre pas de satisfactions, pour se réfugier dans un monde imaginaire, plein de promesses alléchantes. Dans ce monde réel que le névrosé fuit, règne la société humaine, avec toutes les institutions créées par le travail collectif ; en se détournant de cette réalité, le névrosé s'exclut lui-même de la communauté humaine.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          40
colimassoncolimasson26 avril 2016
On pourrait presque dire qu'une hystérie est une oeuvre d'art déformée, qu'une névrose obsessionnelle est une religion déformée et une manie paranoïaque un système philosophique déformé. Ces déformations s'expliquent, en dernière analyse, par le fait que les névroses sont des formations asociales, qu'elles cherchent à réaliser avec des moyens particuliers ce que la société réalise par le travail collectif.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          150
Videos de Sigmund Freud (62) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sigmund Freud
Extraits issus de « Sigmund Freud, dans l'intimité d'un génie »
>Philosophie et théorie>Systèmes, écoles>Systèmes psychanalitiques (329)
autres livres classés : psychanalyseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'argent n'a pas d'odeur... mais il a des synonymes !

F comme ...

flouze
farine
fuseau
frise

12 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : Synonymes et antonymes , vocabulaire , langue française , argent , argotCréer un quiz sur ce livre