AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

François Lasquin (Traducteur)
ISBN : 281120413X
Éditeur : Milady (2010)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 39 notes)
Résumé :
John et Susan ont tout pour être heureux. Jeunes, beaux et plein d'espoir, leurs carrières professionnelles respectives sont brillantes : John est le fondateur d'une agence de création multimédia et Susan la première collaboratrice d'un éditeur respecté. Confiants, ils se portent acquéreurs d'une magnifique maison londonienne, peut-être un tantinet onéreuse mais trop séduisante pour qu'ils résistent.

Le problème est que, très vite, tout ce petit un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
heartnsoul
19 octobre 2016
  • 5/ 5
Je n'ai jamais été déçu de mes lectures des romans de Peter James. C'est donc avec un grand plaisir que j'ai décidé de me lancer dans "verité", un bon pavé de 700 pages.
Même si l'histoire a mis environ 200 pages avant de démarrer, j'ai encore plongé dans un univers très prenant et surprenant car une fois n'est pas coutume chez cet auteur, ce livre est un thriller fantastique qui traite d'un sujet d'actualité : la gestation pour autrui (GPA, pratique interdite en France).
Ce qui est une marque de fabrique avec Peter James c'est que bien souvent ses personnages sont dans la tourmente et que l'auteur n'hésite pas à les enfoncer d'avantage, les emmenant sur le chemin du declin conséquence des choix malheureux des protagonistes.
Dans ce roman, il y a peu de place pour l'optimisme. L'auteur nous fait reflechir sur nos prises de décisions et sur la nocivité des repercussions de nos erreurs professionnelles sur notre vie privée.
Dans quelle mesure peut-on tenter de sauver sa carrière ou de maintenir son train de vie sans pour autant nuir à sa vie de famille? C'est aussi une des questions que pose l'auteur à travers son livre et sa réponse est glacante.
Ce fut un véritable régal et une expérience de lecture des plus marquantes car meme si l'histoire semble tirée par les cheveux, il n'en demeure pas moins que dans le monde, il existe encore des personnes (en rapport avec des sectes) qui pronent la pratique d'un art occulte pour atteindre une certaine forme de spiritisme éloigné de nos croyances habituelles.
Un livre à lire si vous êtes des fans de Stephen King ou Maxime Chattam.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Peluche0706
03 janvier 2014
  • 5/ 5
Susan et John Carter emménage à Londres et se retrouve assez vite en situation financière délicate à la suite de déconvenues professionnelles. M. Sarotzini, un banquier assez étrange leur propose de les remettre à flots à condition que Susan devienne mère porteuse pour son compte.
C'est un livre, que dis-je un pavé, très prenant ! L'intrigue est rondement menée même si elle tarde à venir. Des rebondissements sont présents tout au long du livre et nous porte dans un engrenage. Je compte bien lire d'autres livres de cet auteur !
J'ai lu dans une des critiques qu'il y aurait une suite ! J'ai hâte !
Commenter  J’apprécie          50
SebastienCreo
05 septembre 2012
  • 2/ 5
Ne partageant pas votre enthousiasme pour Vérité de Peter James. D'accord j'avais adoré Rêve mortel et puis plus tard Bruits de Tombe mais cette fois-ci je n'ai pas accrocher une seule seconde. L'histoire archi-classique un couple normal veut un enfant ou essaie d'en avoir depuis des années. Un jour un banquier étrange Sarotzini qui peut les sauver de la banqueroute alors le couple accepte. Par la suite, des événements étranges arrivent meurtres d'amis ou de connaissance qui s'intéresse de trop près au fameux monsieur Sarotzini. le roman est trop long et prend beaucoup trop de temps avant de réellement démarrer. de plus au début de la lecture j'avais l'impression de lire le bébé de Rosemary de Ira Levin version 2000. En continuant ma lecture, c'était plus Dans les griffres du Diable de Cathy Cash Spellman comme la fin est plutôt décevante ma cote à légèrement baisser.
Commenter  J’apprécie          00
Ladilae
26 février 2016
John et Susan ont enfin la vie qu'ils rêvaient. Lui est à la tête de sa société, ils viennent d'acheter une magnifique maison et leur couple semble parfait. Seulement, quand un premier grain de sable vient enrayer la machine, les choses se délitent rapidement. John est au bord de la faillite, ses créanciers réclament l'argent qu'il lui doit. Quand un homme mystérieux et riche les approche et propose à Susan d'être la mère porteuse de son enfant en échange d'une très grosse somme d'argent. Refusant d'abord, ils finissent par céder et accepter.Ce thriller fantastique nous plonge dans un récit à l'atmosphère pesante et sombre. Les choses vont de mal en pis. Pourtant, malgré les efforts, j'ai eu du mal à accrocher. Les personnages m'ont agacée. L'histoire ne m'a pas convaincue. le récit est lent et peine à décoller.
Commenter  J’apprécie          00
Olivia_Lanchois
05 février 2012
  • 4/ 5
L'intrigue est certes déjà vue et revue, mais elle est réellement bien menée, on embarque très vite dans le cauchemar de Susan et John. On ne s'ennuie pas une seconde, mais on s'énerve à certaines réactions des personnages, qui ne voient donc pas ce qu'il se passe ??!! Bref, on est dedans ^^Les méchants sont particulièrement sombres, et les autres pas forcément héroïques ou irréprochables. Classique, mais très bien fait et donc, efficace.
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
ACiraneACirane04 août 2016
Quand il s'était retrouvé seul dans la chambre de Susan Carter, il s'était livré à une rapide inspection des placards et des commodes, et il avait remarqué que John Carter ne portait que des costumes et des chemises de marque Hugo Boss, Giorgio Armani, Jasper Conran. Il était peiné à l'idée que Susan Carter se faisait pénétrer par un homme qui s'habillait en confection. Elle méritait beaucoup mieux que ça. Les sages paroles de la vingt-troisième Vérité lui vinrent à l'esprit : " la médiocrité ne reconnaît rien de ce qui lui est supérieur, mais le talent reconnaît instantanément le génie."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ACiraneACirane04 août 2016
Susan gravit l'échelle la première. Kündz la regarda monter, et ce fut une torture pour lui : quand ses jambes lui effleurèrent le visage, un flot d'odeurs corporelles l'inonda. Au passage, il entrevit l'arrière de ses chevilles, et il en fut bouleversé. Jamais encore des chevilles ne lui avaient fait cet effet-là.
Il est vrai qu'il n'avait encore jamais fait l'amour avec une vraie rousse. Il se souvint du sperme du mari et il se demanda si elle en était encore lubrifiée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ACiraneACirane04 août 2016
Kündz dirigea ses pensées vers le grenier. Il avait remarqué la trappe au-dessus de l'escalier. L'idée de ce grenier l'excitait. elle l'excitait même beaucoup, presque autant que les odeurs vaginales de Susan ou l'image de son pubis roux qui lui tournait sans cesse dans la tête. Il éprouva un élan de gratitude envers M. Sarotzini. Sans lui, il ne serait jamais venu dans cette maison. M. Sarotzini s'arrangeait toujours pour lui confier des missions excitantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ACiraneACirane04 août 2016
Claudie était maintenue par cinq chaines qui l'écartelaient. Une qui lui tirait la tête vers le plafond, deux fixées à ses chevilles qui la coulait au sol, deux autres lui écartaient les bras. Elle était tournée vers l'objectif et son visage exprimait une épouvante sans nom. Elle hurlait, suppliait, les yeux agrandis par l'horreur.
Commenter  J’apprécie          10
ACiraneACirane05 mai 2016
On dit parfois : "J'ai vécu un véritable enfer". Kündz avait souvent rencontré cette locution dans les livres ou dans les films, mais il savait que ce n'était qu'une métaphore. Même parmi les rescapés de l'Holocauste, rares étaient ceux qui avaient vécu l'enfer au même degré que les gens qui avaient provoqué l'ire de M. Sarotzini.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Peter James (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter James
Des enfants trop parfaits, de Peter James chez Fleuve Éditions
Naomi et John ont perdu leur fils unique, emporté par une maladie génétique rare à l'âge de 4 ans. Aujourd'hui, des années plus tard, ils se sentent enfi n prêts à refonder la famille dont ils ont toujours rêvé. Lorsqu'ils entendent parler du docteur Dettore, généticien visionnaire, ils voient en lui l'homme providentiel. Dettore connaît une méthode infaillible pour que leur prochain enfant ne soit pas atteint de la même pathologie. Comment résister à la promesse d'un bébé en bonne santé ? Ils auraient pourtant dû être alertés par la liste qu'on leur a remise : choix de la couleur des yeux, de la taille, des traits de caractère, des aptitudes sportives... Trop tard pour faire marche arrière. Naomi est enceinte, et déjà quelque chose ne tourne pas rond.
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

L'Étranger d'Albert Camus. Quiz pour les nuls! (Niveau: Facile)

Comment s'appelle-t-il le roman?

La vie de Camus
La vie de Meursault
L'Étranger
Meursault, un étrange homme

6 questions
142 lecteurs ont répondu
Thème : L'Etranger de Albert CamusCréer un quiz sur ce livre