Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Ajouter une critique

Critiques sur L'oiseau de mauvais augure (87)


Classer par:     Datecroissant   Les plus appréciéescroissant   Notecroissant


    • Livres 3.00/5
    Par bilodoh le 17/01/2014


    C'est à dessein qu'un auteur de polar laisse des indices qui nous permettent de deviner ou de soupçonner qui est l'auteur du crime. C'est un assaisonnement nécessaire, mais difficile à doser : pas assez, ce sera fade et trop détruira le plat. Et les goûts des lecteurs sont bien différents…

    Beaucoup d'ingrédients de qualités diverses dans ce buffet de Camilla Läckberg : en entrée, des politicards locaux en manque de pub qui reçoivent une super télé-réalité, avec des participants bien croustillants, chacun avec sa vie tourmentée. En plat principal, un poste de police substantiel, avec assez de meurtres pour bien rassasier, le tout agrémenté d'une nouvelle policière, d'un Melberg en amour et même d'un Gostä qui s'anime un peu!

    Et que devient Erica Fälk dans ce roman bourratif? Pas grand-chose : elle se préoccupe de son poids et de sa sœur et prépare son mariage sans regarder à la dépense. Quand la noce sera « expédiée », elle se préoccupera sans doute du prochain tome de la série!

    On ne reste pas sur sa faim avec ce polar et j'ai bien apprécié, même si ce n'est pas tout à fait de la fine cuisine!

    Commenter     J’apprécie          0 22         Page de la critique



    • Livres 2.00/5
    Par ibon le 13/07/2013


    D'abord une lueur de déception. La déception de constater que bien qu'il me prit des heures à le lire, ce livre, en plaisir, ne m'en rendit pas autant.
    Oh temps! Oh désespoir!
    Ensuite je voulais quand même davantage pour ma première lecture d'été !

    Souvent j'espérais que cet oiseau de mauvais augure planerait au-dessus des têtes des lecteurs impatients, qu'il arriverait un malheur, que l'histoire délivrerait un questionnement, un intérêt?
    Oui, à partir de la page 132, après avoir relié 7 histoires indépendantes (7, chiffre magique!), la convergence s'est produite pour délivrer l'espérance.
    Sofie a dit: "Oui, je savais que ma mère était lesbienne"(D'accord!). le jeu de téléréalité s'est poursuivi malgré le crime (quel cynisme!). le maire est ravi, les journalistes arrivent. L'inspecteur Patrik Hedstrom gère son futur mariage et l'enquête ( se marier alors que des crimes se perpétuent...quelle idée!). Et je vous passe les autres lignes narratives.

    Finalement, L'oiseau de mauvais augure n'a pas réussi à décoller parce qu'il était beaucoup trop chargé.

    Commenter     J’apprécie          0 18         Page de la critique



    • Livres 2.00/5
    Par sandrine57 le 20/03/2012


    Entre sa soeur venue s'installer à la maison avec ses deux enfants et les préparatifs de son mariage, Erica Falck n'a plus un instant à elle. Et elle ne peut pas compter sur son futur mari qui fait ce qu'il peut pour la soutenir mais est bien trop pris par son travail pour être vraiment présent. Entre une nouvelle recrue à former, un accident de la route qui cache sans doute un meurtre et l'arrivée en ville de l'émission de télé-réalité qui fait fureur, Patrik Hedström a fort à faire.


    Bof, bof...J'ai trouvé tout ça assez brouillon et pas très convaincant. Malgré la mise en place de l'intrigue habituelle de l'auteure qui parsème ici et là quelques indices, j'ai assez vite repéré le coupable et j'ai trouvé l'histoire tirée par les cheveux. Entre l'histoire d'un frère et d'une soeur qui racontent leur enfance, quelques discours sur la jeunesse, la télé-réalité et ses dérives, l'alcoolisme, des considérations sur l'homosexualité féminine, des théories sur la vengeance et un miracle de reconstruction après un drame...c'est un peu fouillis, comme si Camilla LÄCKBERG avait voulu caser un maximum de thèmes dans une seule histoire.
    Restent les personnages qu'on connait de mieux en mieux au fil des romans. Et, si Erica a le don de me taper sur les nerfs, les autres s'en sortent plutôt bien, notamment Anna, sa soeur qu'on est heureux de voir enfin libérée de son cauchemar, et étonnamment Mellberg, le chef de Patrik, si détestable d'habitude et qui là, montre de nouvelles facettes de sa personnalité.
    Bref, même si cet opus est, à mon avis, le moins réussi, il est sauvé par les toutes dernières pages où Erica fait une étrange découverte concernant sa mère dans le grenier de la maison familiale. Gageons que le cinquième opus saura être à la hauteur.

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la critique



    • Livres 3.00/5
    Par euphemie le 13/08/2014


    Problème de traduction, ou de mise en page...Je ne sais pas ce qui m'a rendu la lecture pénible .Parfois, au point de revenir quelques lignes en arrière pour me "retrouver"dans le fil de l'histoire.
    La "solution" de l'énigme se profile à mi parcours et devient évidente bien avant la fin, pas les raisons, un peu 'tortueuses", seulement les "coupables".
    J'ai voulue connaître une littérature policière "nordique"...pas convaincue avec ce roman. L'auteur avait bonne "presse" pourtant. J' essayerais un autre de ses romans cependant.

    Commenter     J’apprécie          6 10         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par Loubhi le 08/06/2013


    Nouvel opus, nouveau plaisir de lecture. Quel plaisir de retrouver une nouvelle fois Erica et Patrick, à la veille de leur mariage, plongés dans les préparatifs de cette union. le drame couve néanmoins encore une fois ici avec la possibilité d'une série de crimes, déguisée en accidents avec peut-être une même signature derrière chacun d'eux. Si cela ne suffisait pas, une émission de téléréalité (genre loft) s'installe dans leur petite ville et des drames y couvent.
    En plus de l'habilité et du talent d'enquêteur de Patrick, ce sont des thèmes actuels qu'aborde avec intelligence et humour noir Camilla Läckberg dans une société suédoise rigide (homosexualité, alcoolisme, téléréalité). C'est aussi de nouvelles touches et de nouvelles informations que nous découvrons ici sur les membres du commissariat de Patrick (entre bêtise du supérieur de Patrick et failles de ses collègues) mais aussi sur la famille de nos deux héros (la mère de Patrick caricaturale dans sa volonté de gérer le mariage), la soeur d'Erica espérant se reconstruire et en filigrane une introduction au cinquième opus ("L'Enfant allemand") où le mystère de la mère d'Erica semble s'épaissir....

    Style impeccable, suspense maintenu, parfaite connaissance des moeurs suédois, du rythme et du mystère. Bravo


    Lien : http://passiondelecteur.over-blog.com/-l-oiseau-de-mauvais-augure-ca..

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par Aproposdelivres le 26/09/2014


    J'ai lu avec beaucoup de plaisir le nouveau livre de Camilla Läckberg avec Erika Falck et Patrik Hedström. Patrik est très occupé au commissariat. La télé-réalité s'est installée dans le district de Tanumshede et la police est prête à intervenir en cas de besoin. Il enquête également sur un accident de voiture suspect. L'intrigue est bien menée et j'ai pris beaucoup d'intérêt à suivre l'enquête de Patrik assisté de Martin, Annika, Gösta et Hanna la nouvelle inspecteur. En parallèle, nous suivons les préparatifs du mariage d'Erika et Patrick. C'est Erika qui s'en occupe avec la précieuse aide de sa sœur Anna qui vit maintenant avec eux avec ses enfants Emma et Adrian.
    L'histoire est riche en rebondissements et l'auteur sait nous tenir en haleine...


    Lien : http://aproposdelivres.canalblog.com/archives/2010/06/16/18267283.html

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique



    • Livres 4.00/5
    Par Jackiedream le 01/07/2013


    Toute la petite ville de Tanumshede est sur les dents, y compris le petit commissariat de police. En effet, la ville va accueillir une célèbre émission de téléréalité, intitulée "Fucking Tanum". Malheureusement, le meurtre d'une participante vient assombrir l'émission...Au même moment, l'inspecteur Patrick et son équipe doivent se pencher sur un accident, qui n'en serait peut être pas un. Une femme qui ne buvait jamais d'alcool, a été retrouvée dans sa voiture accidentée, dans un état d'ébriété dépassant l'entendement. Serait-ce un meurtre déguisé ? Cet accident rappelle quelque chose à Patrick. L'inspecteur et son équipe auraient-ils affaire à un tueur en série ? L'équipe du commissariat de Tanumshede doit gérer en parallèle les deux enquête ce qui pose problème, car le mariage de Patrick est prévu dans peu de temps ! Toute l'équipe est en émoi, entre le chef qui vient de trouver l'amour, Martin dont la femme attend un enfant...La vie des personnages hors du cadre du commissariat est développée et leurs caractères respectifs, complexifiés. Heureusement ils peuvent compter sur Hanna, la nouvelle recrue qui se révèle très efficace !
    Je n'en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise, au cas où vous ne l'auriez pas lu !
    Voici mon avis sur ce roman, que j'ai par ailleurs beaucoup apprécié. Les policiers de la petite ville sont très sympathiques, car ce ne sont pas des héros, ils sont concernés par des problèmes du quotidien en plus de leur travail au poste. Chacun a son petit caractère, et le chef Mellberg est parfois hilarant d'incompétence. La façon dont il gère sa toute nouvelle romance est très drôle. Patrick est un personnage vraiment sympathique, courageux, autant dans son travail que dans ses relations familiales. Sa femme Erica, angoissée par le futur mariage, est également très intéressante. Pour résumer, chaque personnage est vraiment unique, on peut facilement s'identifier à chacun d'eux car ce ne sont pas des ce sont des personnages totalement humains.
    L'intrigue est particulièrement bien ficelée, le suspense est totalement présent. Les meurtres s'enchaînent sans qu'on puisse trouver de lien entre eux, du moins au début ce qui est très troublant. L'enquête est très bien pensée et nous tient vraiment en haleine. Au début de chaque chapitre, il y a un passage en italique très intriguant et mystérieux, qu'on ne relie absolument pas au reste de l'histoire. Ce n'est que vers la fin du roman qu'on parvient à trouver un semblant d'explication. Je dois vous avouer que j'avais à peu près deviné le ou les coupables, et la trame de l'histoire avait fini par se dessiner à mes yeux. Mais cela n'a en rien gâché mon plaisir de la lecture, bien au contraire , puisque mes soupçons n'étaient pas confirmés...C'est d'ailleurs la première fois que je parviens à trouver le meurtrier, j'étais assez fière de moi !
    La fin m'a néanmoins laissée pantoise, tant elle est bien trouvée et bien écrite par l'auteure, ainsi que tout le reste du roman.
    C'est donc pour moi, un excellent polar que je vous recommande vivement si vous aimez le genre ( ou pas, d'ailleurs ! ). Tous les ingrédients sont réunis pour que ce roman vous captive ! J'ai donc hâte de découvrir les autres tomes de la série écrite par Camilla Läckberg.

    Commenter     J’apprécie          1 8         Page de la critique



    • Livres 3.00/5
    Par maylibel le 19/05/2013


    Un matin, une femme est retrouvée morte dans sa voiture, imbibée d'alcool. Banal accident ? Au même instant, une émission de téléréalité commence son tournage à Tanumshede et une nouvelle recrue vient enrichir le personnel du commissariat. Bref, à six semaines de son mariage avec Erica, Patrik Hedström ne s'ennuie pas…

    Quatrième tome des aventures de Patrik Hedström et Erica Fälck, L'oiseau de mauvais augure se situe dans la continuité des volets précédents, que ce soit dans son intrigue ou son écriture : même charme, mais aussi mêmes défauts. L'histoire est en effet très prévisible : critique convenue de la téléréalité, personnages trop (peu) sympathiques pour être honnêtes… Nul besoin d'être extrêmement perspicace pour deviner la plupart des rebondissements avant qu'ils ne surviennent. Camilla Läckberg souffre malheureusement d'une tendance à réutiliser les mêmes tics d'écriture qui finissent par nuire à l'efficacité de ses romans et à lasser.

    Mais ce tome recrée toujours aussi bien l'univers d'une petite ville suédoise (même si on peut s'étonner de la propension des habitants du coin à s'adonner au meurtre) et de héros sympathiques : si Erica est ici plus transparente que d'habitude, Patrik est particulièrement mis en avant, et des personnages secondaires, comme Melberg, se complexifient peu à peu.

    L'oiseau de mauvais augure est donc un volet agréable de cette série policière suédoise, mais l'auteure ferait bien de renouveler un peu ses intrigues dans les prochains tomes.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique



    • Livres 5.00/5
    Par Vermicelia le 18/09/2011


    L'éditeur a cru bon de préciser : "Dans ce quatrième volet des aventures d'Erica Falck, Camilla Läckberg tisse avec brio l'écheveau d'une intrigue palpitante. Cueilli par un dénouement saisisssant, le lecteur en redemande." Et bien je dois le dire tout de suite, je fais partie de ces lecteurs qui en redemandent!!! Quel immense bonheur de retrouver Erica et Patrick dans une nouvelle aventure aussi bien écrite que les précédentes. Toujours construit sur le même schéma d'alternance passé-présent, on ne se lasse pourtant pas. L'enquête policière est extrêmement bien menée, comme d'habitude me direz-vous, mais il n'est pas inutile de le souligner. Les personnages principaux que sont Erica et Patrick sont toujours aussi attachants et même plus encore, on les connaît de mieux en mieux. Mais ils cèdent également un peu de place à des personnages secondaires qui sont à mon sens un peu plus "creusés" : dans ce quatrième volet on se penche sur la vie privé du Commissaire Melberg, on en apprend un peu plus sur Annika. Les sujets traités dans ce roman sont d'actualité : les relations amoureuses entre femmes, les dérapages des émissions de téléréalité... Bref que des sujets intéressants à mon sens. J'ai cependant été un peu surprise, au regard de la façon dont s'est terminé "Le Tailleur de pierre", que cela ne soit qu'évoqué très rapidement au début de ce quatrième volet et qu'on n'en sache pas plus sur ce qui est arrivé à Anna. Mais cela n'est qu'un détail et ne change en rien mon avis ultra positif sur ce roman qui ne fait que hisser Camilla Läckberg vers le sommet de la liste de mes auteurs préférés

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique



    • Livres 3.00/5
    Par ennapapillon le 12/01/2013


    Voici le 4ème opus de la série policière qui se passe dans un petit commissariat de Suède. J'ai déjà parlé ici de "La princesse des glaces", "Le prédicateur" et "Le Tailleur de pierre". On y retrouve l'inspecteur Patrick Hedström et sa compagne Erika. Une nouvelle recrue arrive dans l'équipe de policiers, Anna la sœur d'Erika se remet difficilement d'un drame et Erika essaie d'organiser son mariage avec Patrick. Au même moment, ce qui ressemble à un accident se révèle être un meurtre et peut-être même le dernier d'une série. le village est investi par une émission de télé réalité trash qui fait vivre de jeunes écervelés sous les regards des caméras et l'un des concurrents est assassiné. Les passages de la vie du village et de l'enquête sont entrecoupés par une voix du passé qui parle d'un petit garçon qui vit isolé avec sa sœur et qui est appelé "L'oiseau de mauvais augure". Je dois dire que même si j'ai lu ce roman assez vite avec l'envie de savoir comment cela allait se finir, j'ai été assez déçue. Tout d'abord, la partie sur la vie d'Erika m'a parue complètement anecdotique et uniquement là pour continuer le schéma des précédents romans car cela n'apportait pas de plus à l'histoire cette fois. de plus je me suis doutée très vite de plusieurs choses et j'ai trouvé la fin bâclée. Mais comme j'ai plus apprécié les premiers tomes, je pense que je continuerai à découvrir la suite mais je peux très bien comprendre que quelqu'un qui découvre la série avec ce volume n'ait pas envie de poursuivre.


    Lien : http://ennalit.canalblog.com/archives/2013/01/12/26086966.html

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique






Sur Amazon
à partir de :
16,90 € (neuf)
16,00 € (occasion)

   

Faire découvrir L'oiseau de mauvais augure par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (1746)

> voir plus

Quiz