AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur L'oiseau de mauvais augure (131)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
mesrives
06 juin 2016
  • 4/ 5
Et de quatre, avec L'oiseau de mauvais augure, je continue mon avancée dans l'univers läckbergien… pour retrouver nos deux étoiles, Erica Falck et Patrik Hedström, qui bientôt n'en feront qu'une puisque leur union n'est plus que l'affaire de quelques semaines . L'organisation du mariage va ainsi beaucoup occuper Erika et sa soeur Anna.

Au commissariat, une nouvelle venue, Hanna Cruse intègre l'équipe et en intrigue plus d'un.
Cette dernière tout d'abord sceptique par rapport à ses collègues trouvera sa place...

Une lecture agréable où j'ai retrouvé avec plaisir les personnages récurrents, et découvert les personnages secondaires, cette fois-ci les jeunes participants de l'émission de télé réalité, installés à Tanumshede et qui sont pour la plupart des jeunes à la dérive .

Concernant l'enquête, des similitudes ramarquées sur deux des cadavres successifs dérangent Hedström et vont lui pemettre de faire le rapprochement avec une autre affaire datant de quelques années… un tueur en série est peut-être en tain de sévir dans la région !

Le dénouement de l'intrigue révélera les dégâts d'une enfance traumatisante.

Dans ce volet, j'ai particulièrement apprécié les émois et déboires amoureux de Mellberg.

J'apprécie de plus en plus les tableaux humains dessinées par Camilla Läckberg avec leurs préoccupations, leur code, leur langage car ils concernent toutes les générations .

Toujours présent, l'humour agrémente la lecture.

Donc, je vais continuer ma promenade du côté de Fjallbacka et je mets sous le coude le prochain épisode : L'enfant allemand.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
bilodoh
17 janvier 2014
  • 3/ 5
C'est à dessein qu'un auteur de polar laisse des indices qui nous permettent de deviner ou de soupçonner qui est l'auteur du crime. C'est un assaisonnement nécessaire, mais difficile à doser : pas assez, ce sera fade et trop détruira le plat. Et les goûts des lecteurs sont bien différents…

Beaucoup d'ingrédients de qualités diverses dans ce buffet de Camilla Läckberg : en entrée, des politicards locaux en manque de pub qui reçoivent une super télé-réalité, avec des participants bien croustillants, chacun avec sa vie tourmentée. En plat principal, un poste de police substantiel, avec assez de meurtres pour bien rassasier, le tout agrémenté d'une nouvelle policière, d'un Melberg en amour et même d'un Gostä qui s'anime un peu!

Et que devient Erica Fälk dans ce roman bourratif? Pas grand-chose : elle se préoccupe de son poids et de sa soeur et prépare son mariage sans regarder à la dépense. Quand la noce sera « expédiée », elle se préoccupera sans doute du prochain tome de la série!

On ne reste pas sur sa faim avec ce polar et j'ai bien apprécié, même si ce n'est pas tout à fait de la fine cuisine!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
ibon
13 juillet 2013
  • 2/ 5
D'abord une lueur de déception. La déception de constater que bien qu'il me prit des heures à le lire, ce livre, en plaisir, ne m'en rendit pas autant.
Oh temps! Oh désespoir!
Ensuite je voulais quand même davantage pour ma première lecture d'été !

Souvent j'espérais que cet oiseau de mauvais augure planerait au-dessus des têtes des lecteurs impatients, qu'il arriverait un malheur, que l'histoire délivrerait un questionnement, un intérêt?
Oui, à partir de la page 132, après avoir relié 7 histoires indépendantes (7, chiffre magique!), la convergence s'est produite pour délivrer l'espérance.
Sofie a dit: "Oui, je savais que ma mère était lesbienne"(D'accord!). le jeu de téléréalité s'est poursuivi malgré le crime (quel cynisme!). le maire est ravi, les journalistes arrivent. L'inspecteur Patrik Hedstrom gère son futur mariage et l'enquête ( se marier alors que des crimes se perpétuent...quelle idée!). Et je vous passe les autres lignes narratives.

Finalement, l'oiseau de mauvais augure n'a pas réussi à décoller parce qu'il était beaucoup trop chargé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Aela
25 mai 2016
  • 3/ 5
Nous retrouvons les personnages chers à l'auteure Camilla Läckberg: Patrik Hedström, le policier, sa compagne Erica Falck, écrivain et enquêtrice et la soeur de celle-ci, Anna, qui se remet difficilement de sa séparation avec son précédent compagnon.
La ville de Tanumshede s'apprête à accueillir une émission de téléréalité et ses participants avides de célébrité: il y a Calle, le "fils à papa" qui claque allégrement son argent de poche dans le beau quartier de Stureplan à Stockholm, il y a Mehmet, jeune immigré qui a déçu les attentes de ses parents quant à ses études, et quelques jeunes femmes plutôt déboussolées.
Un crime va être commis sur l'une des participantes, crime qui en rappelle d'autres commis bien plus tôt, à chaque fois le taux d'alcoolémie des victimes était particulièrement élevé, laissant croire à l'ingurgitation de force de doses massives d'alcool.
L'enquête va piétiner quelque peu, jusqu'à ce qu'Erica, bien qu'occupée par l'écriture d'un livre, décide d'intervenir dans l'enquête.
Les personnages sont toujours attachants. L'auteure nous fait un tableau sans concession du phénomène sociologique de la téléréalité.
Toutefois malgré cette peinture sociale intéressante, j'ai trouvé que le rythme était un peu plus lent que dans ses autres livres.
Un bon moment de lecture toutefois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
sandrine57
20 mars 2012
  • 2/ 5
Entre sa soeur venue s'installer à la maison avec ses deux enfants et les préparatifs de son mariage, Erica Falck n'a plus un instant à elle. Et elle ne peut pas compter sur son futur mari qui fait ce qu'il peut pour la soutenir mais est bien trop pris par son travail pour être vraiment présent. Entre une nouvelle recrue à former, un accident de la route qui cache sans doute un meurtre et l'arrivée en ville de l'émission de télé-réalité qui fait fureur, Patrik Hedström a fort à faire.


Bof, bof...J'ai trouvé tout ça assez brouillon et pas très convaincant. Malgré la mise en place de l'intrigue habituelle de l'auteure qui parsème ici et là quelques indices, j'ai assez vite repéré le coupable et j'ai trouvé l'histoire tirée par les cheveux. Entre l'histoire d'un frère et d'une soeur qui racontent leur enfance, quelques discours sur la jeunesse, la télé-réalité et ses dérives, l'alcoolisme, des considérations sur l'homosexualité féminine, des théories sur la vengeance et un miracle de reconstruction après un drame...c'est un peu fouillis, comme si Camilla LÄCKBERG avait voulu caser un maximum de thèmes dans une seule histoire.
Restent les personnages qu'on connait de mieux en mieux au fil des romans. Et, si Erica a le don de me taper sur les nerfs, les autres s'en sortent plutôt bien, notamment Anna, sa soeur qu'on est heureux de voir enfin libérée de son cauchemar, et étonnamment Mellberg, le chef de Patrik, si détestable d'habitude et qui là, montre de nouvelles facettes de sa personnalité.
Bref, même si cet opus est, à mon avis, le moins réussi, il est sauvé par les toutes dernières pages où Erica fait une étrange découverte concernant sa mère dans le grenier de la maison familiale. Gageons que le cinquième opus saura être à la hauteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Didier_Tr
05 juin 2015
  • 2/ 5
Bon allez, c'est décidé, c'était mon dernier Camilla Läckberg. Pfff, c'est long, c'est lent, c'est empesé, ça surfe sur les thèmes d'actualité (la tv réalité). le scénario n'est pas mauvais, mais il arrive petit à petit, distillé, avec des gros sabots, des pseudos coups de théâtre : un membre de l'équipe de police trouve quelque chose, mais l'auteur ne nous dit pas ce que c'est. Un peu comme une série américaine qui fait ses pages de pub pour nous faire languir en attendant l'indice.

Là, je n'ai pas mordu à l'hameçon, la ficelle est trop grosse, et ce bon vieux Patrick, s'il ne fait pas attention, il risque lui aussi de prendre trop de poids !

Pour les amateurs de polars scandinaves, il y en a beaucoup d'intéressants. Camilla Läckberg doit avoir une très bonne attachée de presse, d'autres non.
Commenter  J’apprécie          140
ManouB
25 mars 2016
  • 4/ 5
Comme toujours, j'entre immédiatement en mode détente lorsque je commence un roman de Camilla Läckberg. Elle est incomparable mais je peux comprendre que certains lecteurs lui préfèrent d'autres intrigues, plus complexes, style celles de la série "Millenium", dont je n'ai pas encore lu le quatrième opus, d'ailleurs.
Moi, j'aime les deux, pour des raisons totalement différentes...

J'ai encore une fois (je l'avoue sous la torture...) retrouvé avec un immense plaisir les personnages principaux, Erica et sa soeur Anna, qui va mal au début du roman, mais si je vous dis pourquoi vous saurez comment se termine pour elle, le tome précédent ("Le tailleur de pierre") que vous êtes peut-être en train de lire...
On retrouve bien sûr Patrick et sa dynamique équipe de policiers qui vient de voir arriver Hanna, une nouvelle recrue, en renfort...parce que la petite ville va être envahie provisoirement par l'équipe d'un jeu de télé-réalité et qu'il faut bien contenir toute cette jeunesse déchaînée et capable de tous types de débordements.

Erica et Patrick sont censés préparer leur mariage. Mais rien ne sera simple pour eux.
A la maison, Erica doit s'occuper des deux enfants d'Anna, car sa soeur nage en pleine dépression et de sa petite Maja qui grandie mais est encore un bébé.
Au boulot, Patrick se retrouve vite dépassé car il découvre que ce qui semblait n'être qu'un simple accident de la circulation est en fait un meurtre.
Marit, la conductrice du véhicule accidenté a été retrouvée avec un taux d'alcool hors norme (c'est ce qui l'a tué) alors qu'elle ne buvait jamais...

Est-ce un règlement de compte parce qu'elle est homosexuelle ? Son ancien compagnon est-il impliqué ?
Au fil des découvertes, les enquêteurs vont s'apercevoir que d'autres meurtres similaires ont eu lieu un peu partout dans le pays.
Puis quelques jours plus tard, c'est un autre cadavre qui est retrouvé dans une poubelle. La jeune fille, sans famille, était une des stars de la télé-réalité.
L'équipe est -elle impliquée ?

Encore une fois, l'auteur nous transporte dans son monde macabre tout en nous faisant la critique de la société suédoise : alcoolisme à outrance, rigidité et intolérance (en ce qui concerne l'homosexualité).
Elle nous plonge également dans le monde violent de la télé-réalité, son exhibitionnisme, ses excès et ses dérapages.
Comme toujours, l'histoire est riche en rebondissement et nous tient en haleine jusqu'au bout.
Bon d'accord, c'est vrai...j'avais encore deviné qui était coupable mais pas ses motivations mais vous ne me ferez pas dire qui c'est (non, n'insistez pas !) et de toute façon, il faut lire le roman jusqu'au bout pour les comprendre.
Les chapitres consacrés aux préparatifs de mariage sont un bol d'oxygène dans ce monde de brutes.

Pourtant l'intrigue est construite selon le schéma habituel que maintenant je commence à bien connaître : l'auteur alterne dans ses chapitres entre passé et présent, une voix off sème le trouble dans notre esprit pour trouver son explication...à la toute fin du livre.

Mais le lecteur ne s'en lasse pas !
Lien : http://bulledemanou.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LisLou
29 novembre 2016
  • 2/ 5
Attention risque de spoiler......



J'ai été réellement déçue.

J'ai deviné l'intrigue dès les premières pages. j'ai lu tout en espérant qu'il y aurait un rebondissement, que cela était trop trop évident.

Mais non.
Même entre les personnages c'était flagrant. ( Marie-Rose je l'ai vue venir direct, malgré que je ne sois pas une pro)

Vraiment décevant.

Commenter  J’apprécie          111
mogador83
24 avril 2016
  • 5/ 5
Génial. J'ai tout simplement adoré ce quatrième opus des aventures suédoises de Patrick et Erika. L'intrigue est prenante avec deux meurtres à élucider pour le petit commissariat. L'auteur nous laisse quelques indices mais je me suis bien fait avoir quand même a la fin. J'ai beaucoup aimé les intrigues secondaires : le mariage des deux héros, les difficultés d'Anna mais aussi les aventures romanesques de Melberg le tout dans un contexte de télé réalité trash. Un super bon bouquin que j'ai lu avec grand plaisir du début à la fin.
Commenter  J’apprécie          110
euphemie
13 août 2014
  • 3/ 5
Problème de traduction, ou de mise en page...Je ne sais pas ce qui m'a rendu la lecture pénible .Parfois, au point de revenir quelques lignes en arrière pour me "retrouver"dans le fil de l'histoire.
La "solution" de l'énigme se profile à mi parcours et devient évidente bien avant la fin, pas les raisons, un peu 'tortueuses", seulement les "coupables".
J'ai voulue connaître une littérature policière "nordique"...pas convaincue avec ce roman. L'auteur avait bonne "presse" pourtant. J' essayerais un autre de ses romans cependant.
Commenter  J’apprécie          116
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Camilla Läckberg, biographie

En quelle année est née Camilla Läckberg ?

1972
1973
1974
1975

10 questions
40 lecteurs ont répondu
Thème : Camilla LäckbergCréer un quiz sur ce livre