Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2253140503
Éditeur : Le Livre de Poche

Existe en édition audio



Note moyenne : 3.14/5 (sur 369 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
A la Bibliothèque nationale, un chercheur découvre la trace d'un inconnu, Gaspard Languenhaert, homme du XVIIIe siècle, qui soutint la philosophie " égoïste ". Selon lui, le monde extérieur n'a aucune réalité et la vie n'est qu'un songe. Intrigué, le chercheur part à la... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (34)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Plumipille, le 15 octobre 2014

    Plumipille
    J'aime beaucoup Eric-Emmanuel Schmitt, dont j'ai lu plusieurs livres, et beaucoup aimé en particulier "La part de l'autre" (mon préféré) et "lorsque j'étais une oeuvre d'art".
    J'ai adoré le thème de ce court roman : et si la vie n'était qu'un songe ? Et si ce que nous vivions n'était que le fruit de notre imagination, chacun pensant alors qu'il est seul et à l'origine de tout ce qui l'entoure ? C'est la théorie développée par Gaspard Languenhaert, philosophe du XVIIIe siècle, découvert de nos jours et par hasard, par un chercheur en philosophie (voir la citation que j'ai extraite, que je trouve très drôle).
    Même si j'ai aimé l'histoire, j'avoue m'être un peu ennuyée, avec parfois le sentiment d'être "lachée" par le livre, si je puis dire.
    C'est loin d'être une mauvaise expérience mais pas la meilleure non plus.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par infini, le 11 décembre 2013

    infini
    La secte des égoistes...
    Un livre de Schimtt encore très bien tourné..
    la vie ne serait -elle qu'un songe? Un reve ?
    Une mauvaise blague ?
    Un livre proche de la réalité aussi dans sa philosophie,ou finalement l'humain à souvent,très souvent un ego démesuré !!!!
    Mais finalement ne serions nous pas le monde a nous tous seul ?
    Un roman qui va loin dans la recherche de la réfléxion...
    Que je pense,que chaque personne comprendra ce qu'il voudra comprendre lui-même en fermant ce livre ...
    Eric-Emmanuel SCHMITT ne me déçoit pas...
    Chacun de ses livres que j'ai lu m'on accroché !!!
    m'on questionné !!!
    à découvrir...."LA SECTE DES EGOISTE"
    qui à mes yeux représente bien le monde ...D'aujourdhui,d'hier et surement de demain....
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Alcapone, le 27 octobre 2011

    Alcapone
    Mais qu'est-ce donc que l'Ecole des Egoïstes ? Cette pensée philosophique imaginée par Eric Emmanuel Schmitt serait peut-être inspirée par le solipsisme. L'écrivain s'attèle dans ce roman, à raconter l'histoire de ce chercheur en quête de Gaspard Languenhaert, un philosophe méconnu aux idées peu banales. Ainsi, selon cette philosophie égoïste, Langenhaert symboliserait à la fois l'origine et la fin du Monde, la naissance et la mort des Hommes. de fausses pistes en découvertes trompeuses, le chercheur finit par se demander si Gaspard Languenhaert a vraiment existé. Mais à quoi ressemblait ce philosophe qui clamait à qui voulait bien l'écouter que "le monde n'existe pas en soi mais en moi. Donc la vie n'est que mon rêve. Donc je suis à moi tout seul toute la réalité..." ? Si absurde que cela puisse paraître, à lire le roman, on est amené à se poser la question. Avec l'intérêt qu'on connaît de l'auteur pour les questions de théologie/philosophie, il semble évident que cette théorie égoïste ne soulève pas des questions si anodines qu'elle ne parait : et si nous étions tous notre propre Dieu ? La philosophie égoïste ne nous rappelerait-elle cruellement à notre humanité ? Et si la vie n'était finalement que le produit d'un rêve éveillé ? Que la réponse à ces questions soit oui ou non, peu importe. Ce qui fait la richesse du roman vient bien de la façon dont ces thèmes sont évoqués. Tenant sur un peu plus d'une centaine de pages, ce roman-sotie, pour reprendre les termes de Marc Chambon du magazine le Point, nous démontre que la folie n'est pas toujours là où on la croit...

    Lien : http://livresacentalheure-alcapone.blogspot.com/2011/10/la-secte-des..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par C-Liner, le 20 octobre 2014

    C-Liner
    Que dire.... j'ai bien aimé ce livre... mais sans plus.
    Peut-être que la quête de Languenhaert ne m'a pas captivée plus que ça ... peut-être que la thèse égoïste ne m'a pas interpellée plus que ça... peut-être que j'ai pas saisi l'essence plus que ça... peut-être que la fin ne m'a pas surprise plus que ça... peut-être ...
    J'ai lu beaucoup d'EE Schmitt et "La secte des Egoïstes" n'est pas mon préféré.
    M'enfin il reste un livre agréable à livre pour peu qu'on aime le style Schmitt.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par CHRISREUNION, le 19 octobre 2014

    CHRISREUNION
    Gaspard Languenhaert a t-il existé ? j'y ai cru jusqu'à la dernière page, espérant de tout mon coeur une petite note me permettant de détacher la fiction de la réalité...j'y crois encore quelques minutes après avoir fermé le livre...

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

> voir toutes (59)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par CHRISREUNION, le 19 octobre 2014

    Je scrutai autour de moi. Les crânes pensaient. N'étaient leurs yeux qui oscillaient de temps à autre à travers les poches de peau et les lunettes d'écaille, on aurait pu douter qu'ils fussent encore en vie. Ils lisaient ; comme le lézard immobile digère l'insecte, ils absorbaient le savoir, se pénétraient de la mémoire du monde, rivés à l'essentiel. Comme l'éternité est ennuyeuse lorsqu'elle traverse le temps...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par CHRISREUNION, le 19 octobre 2014

    Alentour, des corps cassés sur les bureaux, des crânes luisant sous les lampes, et de longs murs de livres fermés, muets, impénétrables. Une glu liquide et glauque figeait la Grande Salle dans un silence étale. Il stagnait une odeur de poussière propre, de celles que l'on remue tous les matins.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par CHRISREUNION, le 19 octobre 2014

    Toute sa philosophie avait fondu dans les bras de la Bohémienne, il le savait, et ne s'en souciait guère, car il était heureux. Il naissait....

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par Plumipille, le 16 octobre 2014

    Tout cela respirait la vulgarité heureuse de l'imbécile qui pense avoir raison.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par Plumipille, le 15 octobre 2014

    Je ne savais pas qu'il y avait des chercheurs en philosophie... et pensionnés par l'Etat... Mais qu'est-ce qu'on peut bien chercher quand on est philosophe ? Un savant, un scientifique, un docteur, je ne dis pas, mais un philosophe ?

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

> voir toutes (43)

Videos de Eric-Emmanuel Schmitt

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Eric-Emmanuel Schmitt

"Je me suis endetté pour acheter le Théâtre Rive-Gauche" - Extrait - 25/05 .
Le 25 mai à 12h00, Eric-Emmanuel Schmitt est l'invité de l'émission "À Nous Deux" sur France Ô. Il évoque notamment son combat pour la pièce "Le Journal d'Anne Franck".








Sur Amazon
à partir de :
2,75 € (neuf)
0,79 € (occasion)

   

Faire découvrir La Secte des égoïstes par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (803)

> voir plus

Quiz