AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2896150129
Éditeur : Editions Alire (2007)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 219 notes)
Résumé :
Pierre Sauvé. À l'orée de la quarantaine, veuf, père d'une fille de vingt ans. Sergent-détective à la police municipale de Drummondville, il enquête sur un quadruple meurtre qui toutes les apparences d'un crime passionnel. Frédéric Ferland.

Début de la cinquantaine, divorcé, père de deux adultes qu'il ne voit guère, il cherche depuis des années l'excitation ultime, celle qui donnera un sens à son existence et à la vie en général, qu'il a toujours tro... >Voir plus
Critiques, Analyses & Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
SMadJ
SMadJ28 janvier 2016
  • Livres 4.00/5
"Le Vide" de Patrick Senécal - La chronique au bord du gouffre...
Avec "Le Vide", on se sent happé dans un univers tourbillonnant, un abysse sans fond. C'est une expérience aux confins de la folie que nous délivre un Patrick Senécal qui pète la forme.
"Le Vide", c'est tout d'abord une intrigue très originale dans l'approche, encore plus quand on sait qu'elle a été écrite en 2006. C'est aussi un roman visionnaire.
Pas simplement parce qu'il parle de l'abrutissement des masses qui regardent des programmes mornes, putassiers et sans intérêt (mais je ne serai pas celui qui jette la première pierre, ça m'arrive aussi) mais surtout pour le chaos et la violence qu'il décrit et qui renvoient à des faits d'actualités qui ont marqué ces derniers mois au fer rouge. C'est bluffant !
Un vrai phénomène de société décrypté et annoncé tel une pythie moderne par l'écrivain inspiré.
C'est ensuite un style enflammé, puissant, hypnotique qui nourrit un besoin de beauté absolue. Avant l'histoire, ce sont les mots qui secouent le lecteur. Qu'ils soient drus, qu'ils soient crus. Car en plus d'aligner de jolies phrases, quand il parle de cul, et il en parle, Senécal appelle un chat un chat et une bite une bite. Oui... Et c'est chaud !
"Le Vide" est une (dé)construction hallucinante, un vertige vers le néant qui s'esquissent sous nos yeux. L'auteur renforce la désorientation du lecteur avec un chapitrage qui paraît aléatoire (évidemment, ce n'est pas le cas), en démarrant par le chapitre 21, et dont les numéros résonnent comme une perte des sens troublante.
Ce sont des personnages qui sortent de l'ordinaire, en souffrance, scarifiés de fêlures disgracieuses, qui suffoquent. Peut-être un peu trop d'ailleurs...
Mais c'est avant tout un récit captivant qui va t'embarquer. Toi, puis toi et toi aussi là-bas, te planque pas. On t'a vu ! Il va t'embarquer aussi ! Y a pas de raison ! Fais pas le malin !
Après, le roman n'est pas exempt de défauts. Certaines scènes et certains personnages sont assez répétitifs, la dépression suinte dans les pages et est très (trop ?) communicative. À ne pas lire si tu viens de te faire plaquer ou de perdre ton boulot.
Cependant, il est à recommander parce que ne pas le lire, ce serait louper une expérience livresque hors du commun, ce serait passer à côté d'un grand auteur, ce serait se priver d'un moment inédit. Et ça, c'est pas possible les ami(e)s. 3,5/5
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          396
gruz
gruz19 novembre 2015
  • Livres 5.00/5
Bienvenue dans un spectacle que vous n'êtes pas prêt d'oublier. Bienvenue dans l'univers de Patrick Senécal et son thriller qui s'appuie sur le concept trash d'une émission de télé-réalité. Bienvenue dans le vide. Attendez-vous cependant à avoir des difficultés à vous en extirper…
Difficile effectivement de ne pas être marqué au fer rouge par cette lecture. Les sujets sont ambitieux, la manière de les traiter intelligente, le résultat particulièrement dérangeant. L'auteur se penche sur le phénomène de la télé poubelle pour mieux mettre en lumière les dérives de notre société.
Quelle belle idée de la part de Fleuve Éditions de mettre enfin en avant cet auteur québécois hors-normes et de proposer des versions européennes de ses romans les plus marquants (Le vide date de 2007, avant cette version européenne de 2015).
Le concept qui sert de trame au roman va au bout du bout de ce que pourrait proposer une émission de Télé-réalité. Sans limite. Les participants sont invités à donner vie à leurs rêves les plus fous, quitte à exploser toutes les frontières de la décence ou celle des règles établies.
Les gens vont-ils en profiter pour rendre le monde meilleur ? Pensez donc… Patrick Senécal met en mots des rêves qui sont des sommets de futilité, avec ces « stars de quelques minutes » en quête de sens dans l'éphémère (selon les propres termes de l'auteur). Cette émission de télévision n'est pourtant que le détonateur d'une intrigue explosive qui, par sa densité, prend le lecteur littéralement à la gorge.
L'auteur va loin, très loin. Si loin même, que parfois on pourrait penser qu'il dépasse les bornes. Et pourtant non ! Chaque excès, chaque outrance se trouve justifié par la suite du récit, toujours.
Clairement, voilà bien le genre de roman à ne pas mettre entre toutes les mains, tant la violence et le caractère explicite de certaines scènes peuvent choquer. Mais rien n'est gratuit, tout contribue à mieux comprendre ce que véhicule l'histoire et ce que ressentent les personnages.
Je sors littéralement vidé de cette lecture, en état de sidération. Paradoxalement, j'en sors plein à ras bord, également. Plein de réflexions, de doutes, de colère, de dégoût, de troubles, d'abattement, de questionnements, d'engouement…
Combien d'auteurs et de romans ont été capable de me mettre dans un tel état à la fois de stress, de découragement, d'enthousiasme et de malaise ? Ces dernières années, ils se comptent sur les doigts des deux mains.
Patrick Senécal prouve magistralement qu'on peut évoluer dans le domaine du thriller en poussant loin les émotions ET les réflexions. A lire la 4ème de couverture, on pense imaginer facilement la direction du récit. Mais non, oh non, oubliez vos idées préconçues, vous n'êtes pas préparés à ce qui vous attend.
La taille du texte en dit long sur l'ampleur de l'intrigue (830 pages). Les premiers chapitres achèvent de vous plonger dans un état d'incertitude totale. L'auteur a en effet volontairement « détruit » la construction de son roman pour mieux la reconstruire, les chapitres étant proposés dans le désordre. Une déconstruction à l'image de notre société qui détruit ses valeurs au profit d'un individualisme forcené.
Laissez-vous guider par la main experte de Senécal qui, malgré ce parti-pris audacieux, jamais ne vous perdra en chemin (il a écrit lui-même ces chapitres dans le désordre, comme des flashbacks).
En matière de spectacle, Patrick Senécal propose de l'inédit. Il joue à l'artificier sans se brûler les doigts, avec une maîtrise, un talent et une dextérité qui force l'admiration.
Il faut dire que sa manière de procéder est tellement dérangeante qu'on ne peut pas lire ce thriller uniquement comme un simple divertissement. Oui, l'aspect ludique, le rythme soutenu et les expressions québécoises savoureuses (même si le roman a été européanisé) contribuent à rendre distrayante la plongée dans le vide.
Mais le panel d'émotions fortes est tellement étendu que vous risquez de vous sentir comme au sortir d'une machine à laver, programme essorage réglé au maximum.
Ce livre fait mal, il heurte par sa noirceur, par ses idées. Quelque part il est salvateur aussi, comme pour arriver à survivre malgré tout. Il est exceptionnel, ça c'est certain. le spectacle doit continuer (mais lequel ? c'est à nous de voir)…
Lien : https://gruznamur.wordpress.com/2015/11/19/le-vi..
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          338
Galounette
Galounette05 janvier 2016
  • Livres 4.00/5
Si on vous donnait la possibilité de réaliser un rêve devant des millions de téléspectateurs, que choisiriez-vous ?
Dans le Québec du début des années 2000, l'émission Vivre au max passionne ou choque en réalisant les rêves de candidats aux desseins plus souvent sordides qu'altruistes...et l'audimat est là ! Inconcevable me direz-vous ? La réalité, ou plutôt celle qu'on appelle télé-réalité, nous a pourtant prouvé que le plus glauque était à venir...
Voilà le décor de cet excellent thriller, le vide, qui pousse très, très loin la réflexion et l'horreur qui pourraient découler un jour de la télé-réalité (Nabila peut aller se rhabiller avec son coup de canif). Conséquences psychologiques, bien connues aujourd'hui, mais aussi analyse des motivations des candidats et de tous ceux qui sont devant leur poste de télé à chaque épisode.
La présentation du roman ajoute du piment à l'affaire, puisque les chapitres sont à lire dans le désordre, un peu déstabilisant au début mais il est clair que c'est une idée de génie de la part de Patrick Sénécal, qui est un auteur très connu au Québec.
Jusqu'aux 3/4 du livre, je dois dire que j'étais au bord du coup de coeur, tant Patrick Sénécal manie avec talent angoisse, suspense, et réflexion. Puis il y a eu un chapitre, ce chapitre totalement insoutenable à mes yeux, qui m'a littéralement donné la nausée. Pour autant, je reconnais que ce qui s'y passe était plus ou moins nécessaire, mais c'était trop pour mon petit coeur, et malheureusement cela a quelque peu gâché ma lecture.
Pis en définitive, mes chums, ce livre est bon en maudit mais il met à boutte.
PS : j'ai essayé de réfléchir au rêve que j'aimerais réaliser si je passais dans Vivre au max, mais je n'ai pas trouvé...signe de santé mentale ? j'ai plaisir à le croire.
Lien : http://oxybeurresale.canalblog.com/archives/2016..
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          190
Foumette
Foumette07 mars 2015
  • Livres 5.00/5
Je viens de terminer sans voix, ce livre fascinant, dur, percutant, choquant!
J'ai l'impression d'avoir reçu un uppercut en pleine figure, je suis au bord de la nausée tant cette histoire est si proche de la réalité, une réalité qui vous secouera les tripes, qui vous fera prendre conscience de toute la noirceur de l'âme humaine, du vide qui s'est installé dans notre société, de toute la laideur de ce monde, de la monstruosité qui y règne et de son inhumanité.
Une histoire qui continuera à vous perturber bien après sa lecture.
Un récit puissant, impossible à lâcher, un livre choc qui vous laissera comme une sensation d'explosion au sein de votre cerveau, une fiction effrayante qui fera bien plus que de vous faire peur, elle vous terrorisera au point d'en être troublé à tout jamais.
Avez-vous déjà ressenti, juste une seule fois...le vide?
Cette impression effroyable qui va se glisser à travers chacun des pores de votre peau, qui va s'immiscer dans votre esprit jusqu'à en prendre possession.
Cette impression que tout est vide autour de vous, que rien ne va plus, que plus rien ne vous comble de joie ni de bonheur. Ce sentiment d'ennui, d'apathie, de déprime, de désespoir qui vous donne la sensation de ne plus exister, de ne plus avoir envie de vivre, de ne plus rien ressentir, que plus rien n'a d'importance, que vous n'éprouvez plus aucun besoin , que vous n'avez plus aucune envie, aucune passion, ni aucun rêve. le constat, qu'à un moment donné, vous ne voyez plus aucune issue, que votre vie n'a plus de sens, qu'elle ne vous apporte plus rien.
Si vous ne l'avez jamais ressenti... Patrick Senécal va vous y plonger d'une manière magistrale et à la fois très inquiétante. Il va vous faire ressentir LE VIDE. Vous n'en sortirez pas indemne croyez-moi!
Patrick Senécal aborde, avec brio, le thème de la télé réalité ainsi que son influence et l' impact qu'elle peut avoir sur la société.
Autour de ce thème si proche de la réalité, à l'heure où ce genre d'émission est devenu à la mode, il nous tisse une histoire inimaginable, terrible...
La seule solution pour nombre de personnes est de combler leur vide en réalisant leur rêve. C'est ce que cette émission de télé réalité « Vivre au max » propose, réaliser son rêve en direct. Ne vous méprenez pas les rêves des candidats sont très loin de ce que vous pouvez imaginer!
Alors... oserez-vous vous jeter dans le vide??
Ou préférez-vous rester sur le bord et passer à côté de ce chef d'oeuvre?
Lien : http://frissonsfoumette.canalblog.com/archives/2..
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          150
Sophielis
Sophielis23 mai 2012
  • Livres 3.00/5
Je serai peut-être dure envers ce roman, mais ce n'est pas parce que je n'ai pas aimé.
Oui le livre se lis bien et rapidement, Sénécal nous embobine toujours dans son tourbillon déroutant et dérapent. Par contre pour avoir tout lu ses livres, le vide étant le dernier qu'il me restait à lire, je commence à trouver ses histoires prévisibles.
Oui Sénécal est déroutant et nous entraîne souvent dans un horreur qu'on ne peux pas nous même s'imaginer. Par contre, venant de lui, plus rien ne m'étonne.
Même avec cette affirmation, j'ai quand même dévoré le vide parce que oui c'est un bon livre et ce qui fait qu'on ne peut pas arrêter de lire cette décente aux univers horrifiant de Patrick Sénécal c'est son écriture. Il sait vraiment comment tenir le lecteur en halène.
Il nous emmène sur une pente aride et puis pouff! avant qu'on s'en aperçoive on est en plein dans le feu de l'action et il est trop tard pour reculer. Même si certaines scènes peuvent choquer des gens, il faut admettre qu'il est un as dans ses descriptions pour qu'on voit les images se succéder comme dans un film.
Pour quelqu'un qui n'a jamais lu de Sénécal, c'est un très bon livre à conseiller sûrement un de ses meilleur ( sauf aliss pour ma part). L'histoire est bien construite et, dans celui-ci on sort du cadre d'horreur pour nous donner une manière de voir les choses réaliste quoique noire. Ce que j'ai aimé de ce roman c'est que c'est celui qui à le plus un message à passer pour la société et nous pousser à réfléchir au sens de la vie.
Par contre le thème du personnage qui doit toujours repousser ses limites pour aller de plus en plus loin au risque d'être blasé de la vie est un thème qui se répète dans les livres.
Donc ma conclusion est : les livres de l'univers de Sénécal sont déroutant, il est très difficile de fermer le livre une fois entamé, mais j'aimerais qu'il recommence à me surprendre ce qui n'a pas été le cas pour moi dans ce roman.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          90
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
SophielisSophielis23 mai 2012
"Sachant que votre vie est finie, que pour vous tout est terminé de toute façon, seriez-vous prête à le faire, pour une dernière satisfaction, pour un ultime moment de bonheur? Le feriez-vous?"
Commenter    J’apprécie          140
Videos de Patrick Senécal (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Senécal
5150 rue des ormes .... film inspiré du livre de pactrick sénécal
autres livres classés : télé réalitéVoir plus