Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2253154814
Éditeur : Le Livre de Poche (2003)


Note moyenne : 3.31/5 (sur 128 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Le 12 décembre 1531, l'image de la Vierge Marie apparaît devant témoins sur la tunique de Juan Diego, un Indien aztèque.

Quatre siècles plus tard, des scientifiques découvrent, dans les yeux de cette Vierge, le reflet des témoins de l'apparit... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (8)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

  • Par PiertyM, le 23 septembre 2013

    PiertyM
    Didier van Cauwelaert, qui sait manier les sujets mystérieux avec le suspens de sa plume, nous entraîne dans L'apparition, une fois de plus dans un monde des mystères où la métaphysique se trouve controversée. On assiste au scepticisme de la foi qui fait appel à la science pour élucider un mystère datant de quatre siècles. La science elle-même explore plusieurs hypothèses pour parvenir à un aboutissement ...
    L'image de la vierge Marie est apparue sur la tunique de Juan Diégo un indien aztèque le 12 Décembre 1531. le Vatican est sur le point de canoniser celui-ci dont la tunique opère des miracles depuis les quatre siècles. Mais le doute plane sur la véracité des faits aussi mystérieux. C'est alors que le Cardinal Damiano Fabiano engage Nathalie Krentz, ophtalmologue expertiser l'image de ladite tunique, plus précisément dans les yeux de la vierge où se distinguent des personnes présentes autour de Juan Diègo lors du miracle et d'élaborer un démenti sur le miracle.
    La conduite de la surprise, le maintien de l'énigme et la profondeur plus qu'alléchante de la plus de l'auteur pousse à terminer le livre en une poignée d'heure ou de minute.
    Puis le style que je peux aller intérieur/extérieur m'a beaucoup plus. L'intervention par moment de la voix de Juan Diègo m' a fait penser à Ma dernière nuit au XIX notamment à la communication entre Isabeau et Jean-Luc Talbot.
    Mais la plus grande surprise quand le rideau du supens tombe à la fin de l'histoire, on découvre que ce n'est pas Juan Diègo qui portait la tunique miraculeuse plutôt son oncle Juan Bernardino que l'histoire a rejeté pour avoir souffert de la peste, même guérie par la vierge, au profit de son neveu plus crédible devant l'église. Ce que l'auteur emploie comme expression ''la Vierge avait commis une erreur de casting''.
    Alors il faut dire, dans ce contexte, que l'église a berné le monde dans cette affaire!!! La maison des pauvres fermée aux pauvres!!! Où peut-on trouver la vérité???,
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

  • Par PiertyM, le 23 septembre 2013

    PiertyM
    Didier van Cauwelaert, qui sait manier les sujets mystérieux avec le suspens de sa plume, nous entraîne dans L'apparition, une fois de plus dans un monde des mystères où la métaphysique se trouve controversée. On assiste au scepticisme de la foi qui fait appel à la science pour élucider un mystère datant de quatre siècles. La science elle-même explore plusieurs hypothèses pour parvenir à un aboutissement ...
    L'image de la vierge Marie est apparue sur la tunique de Juan Diégo un indien aztèque le 12 Décembre 1531. le Vatican est sur le point de canoniser celui-ci dont la tunique opère des miracles depuis les quatre siècles. Mais le doute plane sur la véracité des faits aussi mystérieux. C'est alors que le Cardinal Damiano Fabiano engage Nathalie Krentz, ophtalmologue expertiser l'image de ladite tunique, plus précisément dans les yeux de la vierge où se distinguent des personnes présentes autour de Juan Diègo lors du miracle et d'élaborer un démenti sur le miracle.
    La conduite de la surprise, le maintien de l'énigme et la profondeur plus qu'alléchante de la plus de l'auteur pousse à terminer le livre en une poignée d'heure ou de minute.
    Puis le style que je peux aller intérieur/extérieur m'a beaucoup plus. L'intervention par moment de la voix de Juan Diègo m' a fait penser à Ma dernière nuit au XIX notamment à la communication entre Isabeau et Jean-Luc Talbot.
    Mais la plus grande surprise quand le rideau du supens tombe à la fin de l'histoire, on découvre que ce n'est pas Juan Diègo qui portait la tunique miraculeuse plutôt son oncle Juan Bernardino que l'histoire a rejeté pour avoir souffert de la peste, même guérie par la vierge, au profit de son neveu plus crédible devant l'église. Ce que l'auteur emploie comme expression ''la Vierge avait commis une erreur de casting''.
    Alors il faut dire, dans ce contexte, que l'église a berné le monde dans cette affaire!!! La maison des pauvres fermée aux pauvres!!! Où peut-on trouver la vérité???
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

  • Par Lindorie, le 10 décembre 2010

    Lindorie
    Ceux qui attendront la résolution de l'énigme de la Vierge en seront pour leurs frais ! Les autres liront avec plaisir cette courte histoire d'amour comme sait si bien les écrire l'auteur. Avec ce petit plus : l'intervention du gentil sauvage pris "en otage" par l'Église pour en faire un Saint et qui réclame sa libération !
    Drôle, émouvant et jamais blasphématoire.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Sarah_DD, le 07 avril 2009

    Sarah_DD
    Au début je n'aimais pas, l'histoire paraissait trop prévisible, surtout quand il s'agit d'un livre qui parle de croyance. C'est un livre à lire "pour l'histoire" pourtant car au niveau du style il y a qqch qui coince, qui paraît trop travaillé, pas assez naturel. J'en lirai d'autres, mais avec cette appréhension. Finalement l'intrigue était pas mal, il y avait du rythme.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

  • Par Aela, le 23 janvier 2011

    Aela
    Un très beau roman bâti autour d'un fait invraisemblable: le 12 décembre 1531 l'image de la Vierge s'imprime sur la tunique de Juan Diego, un Indien aztèque.
    Quatre siècles plus tard des scientifiques découvrent dans les yeux de la Vierge imprimée sur la tunique le reflet des témoins de l'époque.
    Une jeune scientifique est chargée d'enquêter sur ces faits étonnants.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (19)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par genou, le 19 mai 2015

    Le samedi 9 décembre (1531), je sors de chez moi à l'aube pour aller au catéchisme à Tlatilolco. J'arrive sur la colline de Tepeyac, et soudain j'entends des chants d'oiseaux, comme en plein été. Je m'arrête et les chants se taisent aussitôt. Alors résonne une voix très douce qui m'appelle par mon nom, du sommet de la colline. « Juantzin... Juan Diegotzin... ». Là même où jadis nous avions célébré notre fête de la dernière fois, je reconnais les inflexions, la façon de parler de Maria Lucia (sa femme qui est récemment décédée). Fou de bonheur, je grimpe notre colline à la recherche du fantôme de ma femme, et voilà que je tombe nez à nez avec une inconnue qui brille comme si le soleil se levait derrière elle, mais sans qu'elle soit pour autant à contre-jour. C'est une toute jeune fille, elle est très belle, mais d'une beauté sûre d'elle empreinte de sérénité et d'expérience ; une beauté qui n'est pas de son âge. Et elle s'adresse à moi en nahautl, ma langue natale, avec un accent en tous point semblable à celui de ma défunte épouse. »
    « Elle me déclare : « Je suis la toujours vierge Sainte Marie, mère du vrai Dieu pour qui nous existons tous. »
    « Je lui dis bonjour...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par genou, le 19 mai 2015

    Eglise ou bar, alcool ou prière, c'est la même chose : ça sert qu'à baisser les bras, noyer sa conscience et se dispenser d'agir.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par genou, le 19 mai 2015

    « La délinquance est un vrai problème, chez nous,....
    - Les policiers ne font rien ?
    - Si, des braquages, leur jour de congé.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par genou, le 19 mai 2015

    Le maire est un paysan courageux qui a toujours dit non à la corruption.
    ....
    - Où est-il ?
    - En prison.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par genou, le 19 mai 2015

    Je serai toujours moins indignée par l'horreur d'un crime que par les justifications qu'on lui trouve.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (58)

Videos de Didier Van Cauwelaert

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Didier Van Cauwelaert


SMEP 15 - Didier van Cauwelaert
Didier van Cauwelaert participe au festival international du livre au format de poche co-organisé par la librairie La Griffe Noire et la ville Saint-Maur-des-Fossés les samedi 20 et dimanche...








Sur Amazon
à partir de :
1,50 € (neuf)
0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir L'apparition par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (328)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz