Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2253005878
Éditeur : Le Livre de Poche (2003)


Note moyenne : 3.67/5 (sur 165 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Comme prévu (De la Terre à la Lune), le 1er décembre, à bord d'un énorme projectile d'aluminium lancé par un gigantesque canon de 900 pieds de long, s'embarquent pour la Lune : le solennel président du Gun-Club de Baltimore, Impey Barbicane, l'impétueux capitaine Nichol... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (9)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

  • Par raton-liseur, le 25 mai 2015

    raton-liseur
    De la Terre à la Lune a été amusant à lire. Mordant, avec des péripéties, l'histoire d'un incroyable pari industriel et industrieux complètement loufoque, une lecture plutôt plaisante. J'étais donc impatiente de commencer la lecture de la suite. Mais ce livre n'a de suite que le nom (et les personnages aussi, certes, détail difficile à escamoter puisqu'ils ne sont que trois : Barbicane, l'archétype américain et scientifique froid, Michel Ardant, le flamboyant français bon vivant et tête brûlée et l'effacé Nicholl qui est surtout le faire-valoir de l'histoire). Autour de la Lune semble avant tout un traité de vulgarisation qui fait l'état des connaissances que les contemporains de Jules Verne ont sur la Lune. Rien ne nous est épargné de la description de ses reliefs, de ses particularités, de ce que l'on sait de son histoire et de son évolution. Certes, la Lune semble à nos explorateurs avoir été habitée, même si elle n'est plus habitée ni habitable à leur époque, mais à part ce petit détail, il est saisissant de voir à quel point les connaissances que Jules Verne tire de ses contemporains astronomes pour écrire ce livre en 1869 sont similaires à celles que l'on enseigne aujourd'hui dans nos écoles.
    Si à une époque où la didactique scientifique n'existait pas, l'oeuvre de Jules Verne pouvait jouer le rôle de vulgarisation scientifique dans une époque où le progrès n'était pas un vain mot, il me faut avouer que ce livre, même s'il m'a fait regarder la Lune d'un autre oeil, m'a vite lassée, par son absence d'action et sa description en long en large et en hauteur des accidents du relief lunaire et par son énumération de tous les pics et de chaque mer qui en crible la surface.
    Tant pis, je tourne sana regret la dernière page de ce livre et je me pencherai vers des écrits de Jules Verne plus rythmés, il doit bien y en avoir (malgré sa réputation pour les interminables descriptions qui m'a tenue éloignée de cet auteur pendant toute mon adolescence, période pendant laquelle j'avais les descriptions en horreur, mais on change, au moins un peu, au moins parfois…) dans ses oeuvres les plus connues ou peut-être dans des textes plus obscurs mais plus courts dont j'ai entendus parler et qui me font de l'oeil depuis quelques temps. Je continuerai donc mon exploration de cet auteur que j'aborde sur le tard. Autour de la Lune m'a certes refroidie, mais n'arrêtera pas complètement mes ardeurs !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 9         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Glesker, le 10 décembre 2013

    Glesker
    Cette histoire est la suite directe de "De la Terre à la Lune" dont le récit s'était interrompu aussitôt après le "tir". On retrouve donc Barbicane, Nicholl et Ardan filant à toute vitesse vers notre satellite à bord de l'obus habitable.
    Ce court roman est l'occasion de faire le point sur les connaissances de l'époque au sujet de l'espace et de la Lune. Bien sûr, de notre point de vue certains points paraissent bien naïfs : présence de sélénites, gravité "s'inversant" en cours de chemin entre les deux astres, astronaute ouvrant la fenêtre de l'habitacle pour jeter les ordures... Mais il faut toutefois garder à l'esprit l'idée parfaitement novatrice en 1869 de l'idée même d'une telle expédition ; sans compter sa troublante similitude avec certaines missions Apollo intervenues un siècle après exactement.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 17         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par odin062, le 03 septembre 2012

    odin062
    En 1869, Jules Verne publie le dernier tome de son diptyque lunaire « Autour de la lune ». Dans « de la Terre à la Lune », nous avions laissé nos trois héros, Barbicane, Ardan & Nicholl, dans leur projectile en route pour la Lune. La fin laissait supposer que celui-ci se perdait dans l'espace, n'ayant pu percuter notre satellite. Mais il n'en était rien, ce cher J-T Maston s'était trompé !
    Quand j'ai découvert cela, je me suis dit tant mieux ! le premier tome était très long au départ, très éprouvant, pour ensuite devenir intéressant au fil du récit et devenir intéressant à la toute fin, nous laissant sur notre faim. Ainsi il est indispensable de poursuivre par ce roman qui commence tout de suite dans l'action, là où nous avions laissé ce récit passionnant.
    La première partie du livre, en route vers la Lune, est bourrée de dialogue et d'humour. Ainsi le livre se révèle très plaisant à lire et même d'avantage plaisant que d'autres Verne plus connu. Seulement voilà, une fois passé du côté obscur de la Lune, c'est la catastrophe pour un lecteur comme moi. Verne nous décrit minutieusement chaque relief de cet astre les mers lunaires, les terres lunaires, les altitudes, les formes, les reliefs… Bref des chapitres éprouvants qui m'ont presque fait refermer le livre alors que je le dévorais quelques pages avant. Et puis nous ressortons du côté obscur pour redescendre sur Terre, très (trop) rapidement.
    Il est intéressant de voir que Verne était à ce point visionnaire (on ne le répétera jamais assez !) et particulièrement dans cet ouvrage qui nous fait largement penser aux missions Apollo :
    - le départ au Cap Canaveral
    - Trois astronautes dans la capsule
    - Retour dans l'océan
    Le roman possède un hypothétique coté science-fiction, notamment sur la croyance forte des aventuriers d'une vie lunaire complexe et civilisée. Enfin Verne ne manque pas de critiquer nos voisins d'outre Atlantique !
    Ainsi, mon ressenti est mitigé, beaucoup de déception, moi qui m'attendait à découvrir des choses incroyables, je me suis plus lassé du caractère de la Lune.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par domisylzen, le 22 août 2015

    domisylzen
    La suite de la terre à la lune. On y retrouve les trois héros : Michel Ardan, Impey Barbicane et le capitaine Nicholl.
    Si la première partie du livre est intéressante la seconde l'est beaucoup moins. Trop de descriptions viennent émailler le récit, certes pour l'époque ça a dû paraître fascinant mais cela nuit au rythme du récit. Pas mal d'erreur scientifique dans ce livre, mais saluons le côté visionnaire de l'époque : le départ de Floride, trois "astronautes", le retour dans la mer : les américains ont dû s'inspirer de Jules Vernes.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par gill, le 06 juillet 2012

    gill
    Les trois courageux astronautes ont survécu au départ et sont en route vers la lune.
    Jules Verne nous offre avec ce fabuleux roman d'anticipation la suite de "De la terre à la lune".
    Et maintenant après cette tentative sans précédents établira-t-on un service de navigation pratique à travers l'espace qui desservira le monde solaire dans son ensemble ?
    A l'épilogue de ce grand roman visionnaire, en quelques questions, l'auteur ouvre la voie aux écrivains de SF modernes et prédit étrangement, malgré quelques invraisemblances scientifiques, la conquête spatiale américaine .
    A l'égal de Wells, Jules Verne devient, par cet ouvrage, un des fondateurs majeurs de la science-fiction contemporaine et notamment du "space-opéra".
    Il faut relire ce classique fabuleux pour avoir, à chaque fois, le plaisir de le redécouvrir.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

> voir toutes (17)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par odin062, le 01 septembre 2012

    Et maintenant, cette tentative sans précédents dans les annales des voyages amènera-t-elle quelque résultat pratique ? Établira-t-on jamais des communications directes avec la Lune ? Fondera-t-on un service de navigation à travers l’espace, qui desservira le monde solaire ? Ira-t-on d’une planète à une planète, de Jupiter à Mercure, et plus tard d’une étoile à une autre, de la Polaire à Sirius ? Un mode de locomotion permettra-t-il de visiter ces soleils qui fourmillent au firmament ? À ces questions, on ne saurait répondre.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation

  • Par odin062, le 18 juillet 2012

    C’était l’aimable Diane, assez penaude encore, qui s’allongea hors de sa retraite, non sans se faire prier. Cependant Michel Ardan l’encourageait de ses plus gracieuses paroles.

    « Viens, Diane, disait-il, viens, ma fille ! toi, dont la destinée marquera dans les annales cynégétiques ! toi que les païens eussent donnée pour compagne au dieu Anubis, et les chrétiens pour amie à saint Roch ! toi, digne d’être forgée en airain par le roi des enfers, comme ce toutou que Jupiter céda à la belle Europe au prix d’un baiser ! toi, dont la célébrité effacera celle des héros de Montargis et du mont Saint-Bernard ! toi, qui, t’élançant vers les espaces interplanétaires, seras peut-être l’Ève des chiens sélénites ! toi qui justifieras là-haut cette parole de Toussenel : « Au commencement, Dieu créa l’homme, et le voyant si faible, il lui donna le chien ! » Viens, Diane ! viens ici ! »

    Diane, flattée ou non, s’avançait peu à peu et poussait des gémissements plaintifs.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par odin062, le 15 juillet 2012

    « Hé ! Diane ! Hé ! Satellite ! s’écriait-il en les excitant. Vous
    allez donc montrer aux chiens sélénites les bonnes façons des
    chiens de la terre ! Voilà qui fera honneur à la race canine !
    Pardieu ! Si nous revenons jamais ici-bas, je veux rapporter un
    type croisé de « moon-dogs » qui fera fureur !
    – S’il y a des chiens dans la Lune, dit Barbicane.
    – Il y en a, affirma Michel Ardan, comme il y a des chevaux,
    des vaches, des ânes, des poules. Je parie que nous y trouvons
    des poules !
    – Cent dollars que nous n’en trouverons pas, dit Nicholl.
    – Tenu, mon capitaine, répondit Ardan en serrant la main
    de Nicholl.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par odin062, le 02 août 2012

    – Je sais, je devine ce que c’est que ce prétendu bolide ! Ce
    n’est point un astéroïde qui nous accompagne ! Ce n’est point
    un morceau de planète.
    – Qu’est-ce donc ? demanda Barbicane.
    – C’est notre infortuné chien ! C’est le mari de Diane ! »
    En effet, cet objet déformé, méconnaissable, réduit à rien,
    c’était le cadavre de Satellite, aplati comme une cornemuse
    dégonflée, et qui montait, montait toujours !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par odin062, le 02 août 2012

    « Maintenant, dit Nicholl d’un ton bref, maintenant que je
    ne sais pas si nous reviendrons de la Lune, je veux savoir ce que
    nous y allons faire.

    [...]

    - Pourquoi ? s’écria Michel, bondissant à la hauteur d’un
    mètre, pourquoi ? Pour prendre possession de la Lune au nom
    des États-Unis ! Pour ajouter un quarantième État à l’Union !
    Pour coloniser les régions lunaires, pour les cultiver, pour les
    peupler, pour y transporter tous les prodiges de l’art, de la
    science et de l’industrie ! Pour civiliser les Sélénites, à moins
    qu’ils ne soient plus civilisés que nous, et les constituer en
    république, s’ils n’y sont déjà ! »
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

> voir toutes (91)

Videos de Jules Verne

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Jules Verne


Philippe Vanderheyden présente Jules Verne, "Michel Strogoff", le livre de poche
Les provinces sibériennes de la Russie sont envahies par des hordes tartares dont Ivan Ogareff est l'âme. Ce traître, poussé par une ambition insensée autant que par la haine, projette...








Sur Amazon
à partir de :
3,50 € (neuf)
2,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Autour de la lune par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (476)

> voir plus

Quiz

    Jules Verne

    Quel est le premier livres écrit par Jules Vernes?

    •   Robur le conquérant
    •   Les enfants du capitaine grant
    •   5 semaine en balon
    •   L'étoile du sud

    5 questions - 160 lecteurs ont répondu
    Thème : Jules Verne

    Créer un quiz sur ce livre.