AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Achille Laurent (Autre)
ISBN : 2253004855
Éditeur : Le Livre de Poche (1975)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 469 notes)
Résumé :
C'est en hiver que l'étranger s'est installé à l'auberge du village d'Iping. Ses bandages, qui lui enveloppent entièrement la tête, sauf le nez, d'un rouge vif, lui donnent un aspect étrange, assez terrifiant, et les langues vont bon train.

On l'aurait peut-être laissé en paix s'il n'avait pas retardé le paiement de sa note et s'il n'y avait pas eu un vol mystérieux au presbytère. Mandat est donné de l'arrêter, mais comment se saisir d'un personnage ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
Luniver
Luniver21 août 2012
  • Livres 3.00/5
Dans l'auberge de Mme Hall apparaît un curieux personnage : totalement emmitouflé dans un long manteau, la tête couverte de bandages qui ne laisse passer qu'un nez grotesque, et de grandes lunettes noires. Les clients de l'auberge apprécie peu ce nouveau venu taciturne, autour duquel tournent plusieurs mystères : son ridicule accoutrement, la quantité de produits chimiques qu'il a dans ses valises, et les quelques aperçus de son corps sont surprenants : pas de main, une jambe de couleur différente de celle de son nez, …
Quand un agent veut l'interpeller, il ne tient que des vêtements vides dans sa main : l'homme a disparu. En fouillant dans ses papiers, on découvre que l'homme est un scientifique qui s'est rendu invisible. Dans sa fuite, Griffin, l'homme invisible, rendra visite au docteur Kemp pour lui raconter son histoire.
L'homme invisible est un roman phare de la science-fiction, mais il souffre paradoxalement de sa notoriété : tout le monde connait déjà l'intrigue, et le roman semble être d'une lenteur désespérante et les personnages un peu bouchés de ne pas comprendre ce qu'on connait nous depuis la première page.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
brigittelascombe
brigittelascombe12 mars 2013
  • Livres 4.00/5
"L'homme est une corde tendue entre l'animal et le surhumain, une corde tendue au dessus d'un abîme" citait Nietzsche avec sagesse.
Dans quels abîmes pourrait plonger un physicien surdoué découvrant le secret de l'invisibilité? Voilà le thème de L'Homme invisible, roman fantastique de H. G. Wells, auteur britannique imaginatif du XX° siècle connu pour ses romans de science fiction (comme La guerre des mondes).
"Bizarre!" s'interroge l'aubergiste du Sussex chez lequel L'Homme invisible s'est réfugié pour compulser ses formules secrètes. "Sapristi" crie le pasteur dépouillé de son pantalon après que le physicien en fuite, poussé dans ses retranchements par la foule en délire, ne se transforme en une proie traquée."Que diable!" hurle-t-on sentant peser une menace sur la communauté provinciale bien pensante.
Bien que désuet, j'ai trouvé ce roman intéressant.Tout d'abord il évoque les expériences diaboliques (avec parfois vivisection à la clef) que l'homme ne maîtrise pas (on pense en moins fort à L'Île du docteur Moreau) mais qui, par mégalomanie, se prend pour un Dieu.Ensuite, il démontre le danger que représente la différence dans un groupe homogène qui va s'effrayer, rejeter...haïr "l'étranger".
H. G. Wells rend fort bien ce phénomène que l'on pourrait taxer de racisme de par les suppositions émises "c'est un nègre", "c'est une espèce de métis", "c'est un faiseur d'expériences", "un criminel tentant d'échapper à la justice", "un maniaque inoffensif"...Tout est bon pour exciter la curiosité,exacerber la rumeur et décupler la violence de l'homme traqué et désespéré.L'angoisse, qui monte crescendo, maintient le suspense! J'ai également apprécié l'humour noir de L'Homme invisible obligé de jeûner car on aperçoit parfois le bout de pain et de fromage non digérés dans son invisible estomac!! Fallait y penser!
Mais si, H. G. Wells nous montre un homme nu, déclarant tel Oscar Wilde: "Je n'ai rien d'autre à déclarer que mon génie" il nous montre aussi la noire facette de l'orgueil démesuré d'un Docteur Jekyll pitoyable pouvant à tout moment se métamorphoser en un Misteur Hyde imprévisible.
A lire car toujours d'actualité!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
aouatef79
aouatef7910 juin 2016
  • Livres 5.00/5
H.G. Wells est un écrivain qui excelle dans l' écriture des
romans de science-fiction ( S F ) tels ses célèbres livres : L'Ile
du Docteut Morreau, La Guerre des Mondes .
" L' Homme Invisible" est un ses livres. Il a été publié en
1897 et sa parution, le livre a connu un grand succès et a
valut, à son auteur G. Wells , la célébrité.
A sa publication le roman a posé un problème aux
scientifiques à savoir : Est-il possible qu' un homme puisse
devenir invisible ? La question est posée même s' il s' agit
d' un roman de science-fiction .Et depuis qu' est -ce qu' on
a pas glosé sur ce livre et les commentaires venaient de tous les côtés .
Ce livre évoque le récit d' un savant qui découvre la
formule de l' invisibilité .Ce roman est un véritable chef
d' oeuvre de la littérature fantastique.
Ce roman nous suggère que le créateur doit faire atten-
-tion à sa création qui peut se retourner contre lui car
" L' Homme Invisible " est méchant, car ce dernier le dit
lui-même : 1/La ville est sous ma domination, à moi, et
je suis la terreur" . Là la créature annonce ses intentions:
- il veut dominer en terrorisant les gens !
2/ " L' Homme Invisible" est un fou, un mégalo
-mane et il exprime tout cela de la manière suivante :
-" J ' apercevais déjà, dégagé des ténèbres du doute,
le tableau magnifique de tout ce que l' invisibilité pouvait
représenter pour un homme : le mystère, le pouvoir ,
la liberté .
En conclusion " L' Homme invisible" est à la fois un
roman réaliste et une étude sur le danger de la toute
puissance donnée a un homme qui n' a pas de frein
moral .Cette conclusion, on la doit à l' auteur du roman.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
SevenRed
SevenRed28 juillet 2013
  • Livres 2.00/5
→ 2,95/5 (Assez bien +)

L'homme invisible de Herbert George Wells est un assez bon livre, même si j'en attendais plus de mystère, moins de longueurs.

L'histoire s'entame dans la petite ville d'Iping où débarque un étranger emmitouflé de tissus et bandages. Ce type curieux vit en solitaire et réalise des expériences, fait des recherches.

Un peu avant la moitié du livre, il révèle son identité aux aubergistes, suite à un vol dont on le soupçonne. Aucun suspens, c'était de toute façon logique et évident. Il déclenche alors une panique générale qui très vite se répandra dans le pays. On apprendra plus tard qu'il s'appelle Griffin. Cet est inconnu est irascible, colérique. Au long du livre, il nous est peint le portrait d'une descente vers le mal, le portrait d'un homme de plus en plus fou, inquiétant et dangereux. Lors de la dernière scène où il est présent, j'ai éprouvé beaucoup de peine pour lui, sans vraiment comprendre pourquoi.

Bref l'intrigue est remplie d'actions, de courses poursuites, de délits, crimes... C'est entraînant mais répétitif. Ce livre m'a paru très court, comme s'il faisait cent pages ! J'aurais aimé que ce soit plus développé, que ça dure un peu plus mais de manière plus "active" moins "endormie". Par rapport aux notes d'humour, c'est comme si ça ne me concernait pas, c'est passé très largement au-dessus de moi. Ou au-dessus, plutôt.

Quand Griffin, l'homme invisible nous livre l'aventure de sa vie, pourquoi il est devenu invisible, comment, l'histoire est moins molle et se bouge un peu plus. J'espérais apprendre des choses en physique. Je suis désappointée, parce que je n'ai pas compris grand-chose et que je ressors sans connaissances nouvelles. Tant pis, il fallait s'y attendre. Je n'ai pas ressenti d'attachement pour les protagonistes, vraiment rien ; surtout car ils changent régulièrement. le seul permanent est Griffin et Kemp est celui qu'on verra toute la deuxième partie.

le style de l'écrivain, en revanche, m'a assez plu, il est fluide et simple. Rien à noter de particulier cependant. H. G. Wells a écrit de façon à nous mener au bout de l'intrigue, c'est tout. J'avoue que la trahison de Kemp était plus que prévisible. Que l'homme invisible ait tellement penché vers le mal qu'il veuille instaurer un règne de la terreur également. Il souhaite obliger les gens à agir selon son gré, il le confie au docteur Kemp à qui il racontera son histoire entièrement, par voie orale mais aussi dans la lettre qui annonce à Kemp qu'il va le tuer pour sa trahison.

Je ne sais pas quand a été rédigée cette oeuvre, pourtant je suppose qu'elle a été publiée pour donner un point de vue sur les maux de la société à l'époque, dénoncer quelques choses choses diaboliques. J'ai vraiment l'impression qu'il y a un message derrière ce roman. Après tout, je me trompe peut-être, car chacun a sa manière de juger un livre et chacun l'interprète comme bon lui semble ! ^^

Quelques points négatifs à nouveau. A part ceux énoncés auparavant, il y a un manque d'émotions et de sentiments, ça... aplatit (on va dire ça comme ça hein :P) l'histoire. La tension monte un peu à la fin, or le reste du livre c'est presque, presque paisible. Puis j'étais perdue dans les lieux. Je suis juste que ça a commencé à Iping, la suite m'a totalement échappée. La trame narrative quant à elle est basique. J'attendais quelque chose de plus grandiose, plus exploité sur la psychologie des personnages, plus étalé sur la science. Il me manque tout ça.

Pour conclure, si l'on passe outre les faits déplaisants de ce bouquin, ce n'est pas une mauvaise lecture. Ce n'en est pas vraiment une bonne non plus. C'est plutôt médiocre, moyennement satisfaisant, bof bof, couci couça, etc. :) Ca se lit vite, c'est intriguant au début, simplement manque d'un peu d'énergie.

Heureusement que j'ai téléchargé le livre gratuitement sur Kindle PC puisque même si cette lecture n'était pas désagréable, j'aurais regretté de l'avoir achetée. (Je préfère privilégier les achats qui à coup sûr me plairont.) Une fois ma chronique terminée je vais aller en quête de celles d'autres personnes, pour voir si je suis la seul à proposer un tel compte rendu.
Voici maintenant deux extraits :
"Réaliser cela, ce serait dépasser la magie. J'apercevais déjà, dégagé des ténèbres du doute, le tableau magnifique de tout ce que l'invisible pouvait représenter pour un homme : le mystère, le pouvoir, la liberté."
"Je n'avais jamais songé à cela auparavant : le nez est pour l'esprit d'un chien ce que l'oeil est pour l'esprit d'un homme qui voit clair. Les chiens perçoivent l'odeur d'un passant comme les humains perçoivent sa forme."


Ainsi, je ne déconseille pas L'homme invisible, je ne la conseille pas spécialement non plus. Si vous avez un trou d'emploi du temps, téléchargez-le en ebook, ce ne sera pas une perte et peut-être que vous serez formidablement content de votre téléchargement ! ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SevenRed
SevenRed28 juillet 2013
  • Livres 2.00/5
→ 2,95/5 (Assez bien +)

L'homme invisible de Herbert George Wells est un assez bon livre, même si j'en attendais plus de mystère, moins de longueurs.

L'histoire s'entame dans la petite ville d'Iping où débarque un étranger emmitouflé de tissus et bandages. Ce type curieux vit en solitaire et réalise des expériences, fait des recherches.

Un peu avant la moitié du livre, il révèle son identité aux aubergistes, suite à un vol dont on le soupçonne. Aucun suspens, c'était de toute façon logique et évident. Il déclenche alors une panique générale qui très vite se répandra dans le pays. On apprendra plus tard qu'il s'appelle Griffin. Cet est inconnu est irascible, colérique. Au long du livre, il nous est peint le portrait d'une descente vers le mal, le portrait d'un homme de plus en plus fou, inquiétant et dangereux. Lors de la dernière scène où il est présent, j'ai éprouvé beaucoup de peine pour lui, sans vraiment comprendre pourquoi.

Bref l'intrigue est remplie d'actions, de courses poursuites, de délits, crimes... C'est entraînant mais répétitif. Ce livre m'a paru très court, comme s'il faisait cent pages ! J'aurais aimé que ce soit plus développé, que ça dure un peu plus mais de manière plus "active" moins "endormie". Par rapport aux notes d'humour, c'est comme si ça ne me concernait pas, c'est passé très largement au-dessus de moi. Ou au-dessus, plutôt.

Quand Griffin, l'homme invisible nous livre l'aventure de sa vie, pourquoi il est devenu invisible, comment, l'histoire est moins molle et se bouge un peu plus. J'espérais apprendre des choses en physique. Je suis désappointée, parce que je n'ai pas compris grand-chose et que je ressors sans connaissances nouvelles. Tant pis, il fallait s'y attendre. Je n'ai pas ressenti d'attachement pour les protagonistes, vraiment rien ; surtout car ils changent régulièrement. le seul permanent est Griffin et Kemp est celui qu'on verra toute la deuxième partie.

le style de l'écrivain, en revanche, m'a assez plu, il est fluide et simple. Rien à noter de particulier cependant. H. G. Wells a écrit de façon à nous mener au bout de l'intrigue, c'est tout. J'avoue que la trahison de Kemp était plus que prévisible. Que l'homme invisible ait tellement penché vers le mal qu'il veuille instaurer un règne de la terreur également. Il souhaite obliger les gens à agir selon son gré, il le confie au docteur Kemp à qui il racontera son histoire entièrement, par voie orale mais aussi dans la lettre qui annonce à Kemp qu'il va le tuer pour sa trahison.

Je ne sais pas quand a été rédigée cette oeuvre, pourtant je suppose qu'elle a été publiée pour donner un point de vue sur les maux de la société à l'époque, dénoncer quelques choses choses diaboliques. J'ai vraiment l'impression qu'il y a un message derrière ce roman. Après tout, je me trompe peut-être, car chacun a sa manière de juger un livre et chacun l'interprète comme bon lui semble ! ^^

Quelques points négatifs à nouveau. A part ceux énoncés auparavant, il y a un manque d'émotions et de sentiments, ça... aplatit (on va dire ça comme ça hein :P) l'histoire. La tension monte un peu à la fin, or le reste du livre c'est presque, presque paisible. Puis j'étais perdue dans les lieux. Je suis juste que ça a commencé à Iping, la suite m'a totalement échappée. La trame narrative quant à elle est basique. J'attendais quelque chose de plus grandiose, plus exploité sur la psychologie des personnages, plus étalé sur la science. Il me manque tout ça.

Pour conclure, si l'on passe outre les faits déplaisants de ce bouquin, ce n'est pas une mauvaise lecture. Ce n'en est pas vraiment une bonne non plus. C'est plutôt médiocre, moyennement satisfaisant, bof bof, couci couça, etc. :) Ca se lit vite, c'est intriguant au début, simplement manque d'un peu d'énergie.

Heureusement que j'ai téléchargé le livre gratuitement sur Kindle PC puisque même si cette lecture n'était pas désagréable, j'aurais regretté de l'avoir achetée. (Je préfère privilégier les achats qui à coup sûr me plairont.) Une fois ma chronique terminée je vais aller en quête de celles d'autres personnes, pour voir si je suis la seul à proposer un tel compte rendu.
Voici maintenant deux extraits :
"Réaliser cela, ce serait dépasser la magie. J'apercevais déjà, dégagé des ténèbres du doute, le tableau magnifique de tout ce que l'invisible pouvait représenter pour un homme : le mystère, le pouvoir, la liberté."
"Je n'avais jamais songé à cela auparavant : le nez est pour l'esprit d'un chien ce que l'oeil est pour l'esprit d'un homme qui voit clair. Les chiens perçoivent l'odeur d'un passant comme les humains perçoivent sa forme."


Ainsi, je ne déconseille pas L'homme invisible, je ne la conseille pas spécialement non plus. Si vous avez un trou d'emploi du temps, téléchargez-le en ebook, ce ne sera pas une perte et peut-être que vous serez formidablement content de votre téléchargement ! ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
gillgill19 juin 2012
"L'homme invisible" est à la fois un roman réaliste et une étude sur le danger de la toute-puissance donnée à un homme qui n'a pas de frein moral.
"L'homme invisible" marque un progrès très net dans la technique de Wells ; dans le docteur Moreau et dans "la machine à explorer le temps", les thèmes étaient originaux, mais les détails invraisemblables ; mais ici un effort a été fait pour nous montrer comment l'homme invisible serait au moins concevable....
(extrait de "Magiciens et logiciens" d'André Maurois paru chez "Grasset" en 1935)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Marc21Marc2108 novembre 2014
C'est une loi naturelle trop négligée : la versatilité
intellectuelle est le revers de la disparition du danger et de
l'inquiétude. Un animal en harmonie parfaite avec son milieu est un
pur mécanisme. La nature ne fait jamais appel à l'intelligence que
si l'habitude et l'instinct sont insuffisants. Il n'y a pas
d'intelligence là où il n'y a ni changement, ni besoin de
changement. Seuls ont part à l'intelligence les animaux qui ont à
affronter une grande variété de besoins et de dangers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
VincenteAndreaVincenteAndrea13 décembre 2014
Je vous prie d'ôter vos doigts de mes yeux ! disait la voix aérienne du ton d'une prière farouche. La vérité est que je suis là tout entier, tête, mains, jambes, et le reste ; mais il se trouve que je suis invisible. C'est bien ennuyeux, mais c'est ainsi.
Commenter  J’apprécie          90
aouatef79aouatef7910 juin 2016
La ville est sous ma domination, à moi, et je suis la terreur. Ce jour est le premier de l' an 1 de la nouvelle ère de l' hom-
-me invisible. Je suis Invisible 1er .
Commenter  J’apprécie          120
VincenteAndreaVincenteAndrea21 décembre 2014
La ville est sous ma domination, à moi, et je suis la terreur ! Ce jour est le premier de l'an I de la nouvelle ère, l'ère de l'homme invisible. Je suis Invisible Ier.
Commenter  J’apprécie          100
Videos de H.G. Wells (58) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de H.G. Wells
"Ann Veronica" Livre vidéo. Non sous-titré. Non traduit.
autres livres classés : invisibilitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le Pays des Aveugles de Wells

Où se déroule l'action de cette nouvelle?

Equateur
Pérou
Chili
Bolivie

25 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Le Pays des aveugles et autres récits d'anticipation de H.G. WellsCréer un quiz sur ce livre
. .