AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.67 /5 (sur 231 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lyon , 1987
Biographie :

Camille Bordas est née à Lyon, en 1987. Elle a passé son enfance au Mexique et vit maintenant à Paris.

Elle a fait des études d'histoire de l'art et de photographie.

Les treize desserts est son premier roman.

vit actuellement en Floride ; son dernier roman Isidore et les autres (pas encore paru en France, attendu pour la rentrée littéraire de 2018) a déjà été publié dans une dizaine de pays .

Ajouter des informations
Bibliographie de Camille Bordas   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

C'est la rentrée sur Bookeenstore ! Notre libraire vous présente trois titres de la rentrée littéraire 2018 à ne pas manquer dans notre nouvelle vidéo. ---------------------- Les livres dont on vous parle dans cette vidéo : - Isidore et les autres de Camille Bordas : http://bit.ly/2LNrPHW - Un gentleman à Moscou d'Amor Towles : http://bit.ly/2C4nvEr - La Purge d'Arthur Nesnidal : http://bit.ly/2LHWiGY Découvrez notre page dédiée à la rentrée littéraire 2018 sur Bookeenstore : http://bit.ly/2N6xWvx ---------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/ ---------------------- Musique de fond : I Will Not Let You Let Me Down (Instrumental Version) by Josh Woodward (licence CC) http://bit.ly/2qSEksB

+ Lire la suite

Citations et extraits (84) Voir plus Ajouter une citation
nameless   01 septembre 2018
Isidore et les autres de Camille Bordas
Je veux bien que les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits, mais, s'ils décident de grandir sans ouvrir un bouquin, rien ne m'oblige à subir leur conversation.
Commenter  J’apprécie          485
fertiti65   10 janvier 2021
Isidore et les autres de Camille Bordas
J'étais persuadé que si je fuguais, ça ferait plaisir à ma mère. Elle se plaignait tout le temps qu'on était pas assez aventureux.
Commenter  J’apprécie          311
fertiti65   13 janvier 2021
Isidore et les autres de Camille Bordas
Ce que j'ai bien aimé, par contre, c'est que tout le monde à l'église avait l'air plutôt sympa et triste. Ça m'a changé de l'école, où c'est exactement le contraire. J'ai toujours pensé que j'étais le plus triste de ma classe (enfin, deuxième derrière Denise Galet), et voir que toute cette tristesse pouvait devenir un trait normal à l'âge adulte, ça m'a donné espoir.
Commenter  J’apprécie          240
isanne   13 janvier 2021
Les treize desserts de Camille Bordas
C'est souvent comme ça. Je pense à mes parents, disons, continuellement, mais toujours de cette façon, dans des situations presque triviales. A de très rares moments je parviens, comme au travers d'un rideau, à voir leur mort en face, avec tout ce que cela induit d'angoisses, de plus jamais. Mais c'est beaucoup trop violent. Je ne réalise qu'ils sont partis, vraiment partis, que quelques secondes par jour, et ces secondes sont comme ces cris silencieux qu'on pousse dans un cauchemar, comme des châteaux de cartes qui s'effondrent après tant d'efforts pour repousser l'image inacceptable de la disparition.
Commenter  J’apprécie          202
fertiti65   21 janvier 2021
Isidore et les autres de Camille Bordas
Le thé avait trop infusé, il avait un goût de pièces de monnaie qu'on aurait plongées dans de la grenadine.
Commenter  J’apprécie          200
fertiti65   20 janvier 2021
Isidore et les autres de Camille Bordas
Vu que notre jardin était le plus mal entretenu du quartier (sa seule gloire était le cerisier, mais c'était pas grâce à nous qu'il survivait, il se debrouillait tout seul), mon état des lieux hebdomadaire était pas beaucoup plus palpitant que l'ennui que je cherchais à fuir en sortant de la maison. A vrai dire, je m'ennuyais autant dehors que dedans, mais disons qu'au moins le silence du jardin était moins pesant que le silence de la maison.
Commenter  J’apprécie          180
isanne   14 janvier 2021
Les treize desserts de Camille Bordas
J'ai le sentiment qu'en ce point précis du globe, le temps s'arrête, qu'il est strictement impossible que quelqu'un puisse penser à moi tant que je resterai assise là, et malgré ce sentiment, je n'ai pas envie de partir. C'est peut-être mieux qu'on ne pense pas à moi. C'est plus simple. Plus confortable. Si personne ne pense à moi, eh bien cela signifie que je n'ai plus à le faire non plus.
Commenter  J’apprécie          170
nadiouchka   28 août 2018
Isidore et les autres de Camille Bordas
Parfois, j’ai l’impression d’avoir élevé une portée de petits misanthropes intolérants. Toujours dans vos bouquins. Vous n’en levez le nez que pour critiquer le reste de l’humanité. Elle s’est alors tournée vers moi, comme je m’y attendais, pour dire : Sauf toi Dory, bien sûr.

P.51
Commenter  J’apprécie          170
fertiti65   17 janvier 2021
Isidore et les autres de Camille Bordas
Le salon ressemblait à une salle d'attente. Il y avait plusieurs tables basses avec des magazines. Des soucoupes en verre remplies de bonbons emballés individuellement. On avait jamais eu de magazines à la maison. C'est sans doute pour ça qu'on avait pas de table basse, d'ailleurs.
Commenter  J’apprécie          170
fertiti65   17 janvier 2021
Isidore et les autres de Camille Bordas
Le mot "amour", les gens aiment bien parce que c'est festif, ça sonne bien, c'est comme "champagne" : rien que de dire le mot, t'entends sauter le bouchon.
Commenter  J’apprécie          170

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Petit Pays

Comment s'appelle le père de Gabriel ?

Martin
Mathieu
Michel
Mohammed

50 questions
1667 lecteurs ont répondu
Thème : Petit pays de Gaël FayeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..